top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Poor Boy { Ysrael - Lena

avatar
Personnage : Les pages se tournent.
Avatar : J. Won Han
Messages : 73
Messages rp : 41
Date d'inscription : 15/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Sam 26 Nov 2016 - 1:22 (1)

Nettie glissa son doigt sur le cristal clair de sa boucle d'oreille, s'observant une dernière fois dans le miroir de l'ascenseur. Une robe d'un délicat rose pâle cascadait le long de sa silhouette jusqu'à ses genoux, dévoilant la moitié de son dos et ses épaules fines. L'élégance était primordiale pour la jeune femme et elle avait dans sa penderie de nombreuses robes qu'elle ne sortait que trop rarement. C'était sa soirée de relâche de la semaine. Généralement elle sortait voir l'un des films à l'affiche du cinéma le plus proche ou se promenait aux alentours. Mais ce soir elle avait eu envie de rester au casino, chez elle. Il était fort étrange de se dire que cet immense immeuble, ce gigantesque lieu aux machines clinquantes, cette bâtisse où se répercutaient le bruit des pièces, des jetons, des cartes mêlés aux rires et aux cris, était chez elle. Les tintements des verres, les pas feutrés des employés, tout cela était son quotidien et elle ne parvenait pas à se lasser de cet environnement. Il s'y passait tant de chose qu'elle ne pouvait reposer son esprit. C'était parfaitement ce qu'il lui fallait depuis...

La porte s'ouvrit sur le neuvième étage. Lena travaillait ce soir, elle avait prévu d'attendre la jeune femme pour passer le reste de la nuit avec elle. Les deux employées étaient très discrètes, Nettie refusait les contacts physiques lorsqu'elles étaient en situation de travail. Elle ne voulait rien mélanger, bien que parfois elle ne pouvait s'empêcher de glisser ses doigts contre sa main, derrière le bar. Elle passait plus près d'elle qu'elle n'en avait besoin, soutenait son regard durant de longues secondes pour voir le trouble naitre dans ses prunelles émeraudes. Non pas qu'elle soit moins sensible aux charmes de Lena qu'elle l'était des siens, mais elle était un peu plus joueuse. Elle apprivoisait encore cette relation naissante, ce flot de sentiment inconnu. La russe était indispensable à son quotidien et elle n'était pas encore sûre de ce que cela voulait dire...

Son regard s'arrêta sur la silhouette élancée de la Russe, en plein job de surveillance. Un sourire naquit sur ses lèvres peintes d'un prune discret alors qu'elle détailla son visage concentré. Sans chercher à signifier sa présence, Nettie prit la direction du bar, la démarche tranquille. Un verre de vin blanc plus tard, elle s'était assise sur l'un des hauts tabourets, les jambes croisées. Mais un autre visage capta son attention. Des cheveux bruns, un port de tête irréprochable, une démarche souple, un visage envoutant, Ysrael J. Fitzgerald était au casino. Sans attendre plus longtemps, Nettie sauta sur ses pieds chaussés de hauts escarpins puis traversa la salle en direction de son amie et mentor. Un grand sourire aux lèvres, elle vint poser sa main sur le bras de la gangster.

" Ysrael ! Je suis si contente de te voir !"
avatar
http://i.skyrock.net/1542/53071542/pics/3280555574_0_6_0PJREGqT.jpg
Personnage : Ysrael est une ancienne gangster ayant officié comme experte-comptable pour les Terrible Genna, une puissante famille du crime du Chicago des années 20. Ayant détourné une somme considérable d'argent durant ses années à leurs côtés, et sentant l'étau se refermer sur elle, Ysrael rencontre les agents de Pallatine en 1925. Elle quitte la Terre la même année, peu après le début du déclin de la Famille Genna.

Elle s'est depuis intégrée au mieux à Pallatine, même si certaines vieilles habitudes de son ancienne vie lui restent.

Ysrael est un serpent, une créature vénéneuse et insidieuse qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie.
Nom de code : Échide
Avatar : Morgana | Las-T
Avatar IRL : Evangeline Lilly
Messages : 90
Messages rp : 37
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 28 Nov 2016 - 3:11 (2)
L'esquisse d'un sourire se dessina furtivement sur les lèvres carmin de la trentenaire en réponse à l'homme de main qui l'avait chaleureusement salué avant de lui ouvrir les portes de l'établissement. Si elle n'était que rarement cliente, Ysrael n'en était pas moins connue de certains membres du personnel. Parce qu'on remettait son visage et qu'on l'associait immédiatement à son rang, elle était privilégiée, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Elle avait trop eu le loisir de s'habituer aux petites marques de favoritisme qu'on lui offrait lorsqu'elle était au service des Genna pour retourner à une vie trop simple. Ysrael n'était plus une cliente lambda. Elle n'était plus n'importe qui. Dans la chaîne alimentaire de la diaspora, elle était un prédateur qu'il valait mieux caresser dans le sens des écailles si on souhaitait éviter sa morsure.

La brune se débarrassa rapidement de son manteau, découvrant une robe noire d'une sobre élégance. Un faste chaleureux l'enserra lorsqu'elle atteignit la première salle de jeux du casino. Ysrael n'était pas une grande joueuse, mais elle faisait une excellente adversaire et parieuse. Heureux aux jeux, malheureux en amour. Et puisqu'il se trouvait justement que les amours se faisaient complexes …
La Vipère balaya de ses yeux émeraudes subtilement rehaussés d'un trait d'eye-liner. Elle ne s'attarda que quelques secondes ici, la personne qu'elle était venue trouver n'étant visiblement pas présente.

Elle atteignit bien rapidement le neuvième étage., préférant les salles plus intimes. Plus on montait, plus les mises se révélaient importantes. La clientèle était tout autre à mesure que l'on grimpait aux niveaux supérieurs. La gangster n'eut pas le temps de faire plus de trois pas que déjà une main la frôlait.

« Ysrael ! Je suis si contente de te voir !
- Bonsoir ma Perle, lança-t-elle dans un sourire. Heureuse de savoir que ma venue te met en joie. Figure-toi que tu étais justement la personne que je venais voir. »

Ysrael déposa une bise sur la joue de la jeune adulte. Il y avait quelques semaines maintenant que sa petite protégée s'était échappée des griffes d'Alteo – qu'il repose en paix – et trouvée une place auprès de Lucia Hylfinor. Il lui semblait qu'une vie s'était déroulée depuis la dernière fois qu'elles avaient eu une réelle conversation. Le dernier moment qu'elles avaient passé ensemble avait fini par virer à l'escarmouche lorsque les Asiatiques avaient décidé de frapper.

« Allons nous asseoir, je crois que nous avons beaucoup de choses à discuter. Et puis je meurs de soif. »
avatar
Personnage : à venir
Nom de code : Boom
Avatar : Une inconnue
Messages : 104
Messages rp : 25
Date d'inscription : 05/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 28 Nov 2016 - 21:42 (3)

La soirée avait déjà été entamée par certain, plus que par d’autres et Lena, comme à son habitude, veillait à ce que le calme soit respecté par tous au neuvième étage du Bling Fallen. Elle aimait ce casino et ce travail, elle aimait passer du temps à observer les allées et venues des clients et des employés, restant attentive, mais pouvant également laisser ses pensées vagabonder dans son esprit. Alors qu’avant ce dernier était des plus sombre, aujourd’hui, une lumière avait jailli de la noirceur de ses songes et occupait son esprit la plupart du temps. Nettie, sa douce, son amie, sa.. compagne ? Oui, elle avait encore du mal à comprendre ce lien qui avait été si fort, si rapidement survenu et pourtant tant attendu. Ces sentiments grisants lui faisaient tourner la tête et elle adorait ça plus que tout au monde. Elle aimait ces attentions furtives, ces regards échangeaient bien plus longtemps qu’elles ne devraient se l’autoriser durant leur travail et ces frôlements contrôlés qui, chaque fois, lui donnait l’envie de l’enlacer et de l’embrasser avec tout l’amour qu’elle pouvait ressentir pour elle, oubliant les gens, oubliant le lieu, oubliant cet interdit qu’elles s’imposaient pour ne pas tout mélanger.

Elle l'apercevait ce soir, entrant dans la pièce et détournait son attention quasi immédiatement, fixant un individu au hasard dans la foule face à elle. Elle voulait paraître forte, elle ne voulait pas la décevoir. Elle ne pouvait pas la décevoir. Elle savait qu’en un regard sa belle la ferait vaciller et, même si parfois, elle se laissait volontiers happer par son regard métallique, elle s’efforçait de résister à d’autre instant, comme désirant garder un semblant de contrôle sur cette déstabilisante relation.

A peine quelques minutes et elle la cherchait pourtant du regard, souhaitant plus que tout savoir où elle était, ne tenant jamais bien longtemps, comme devant survivre en apnée lorsqu’elle savait Nettie si proche et pourtant hors de vue.

Elle la remarqua au bar finalement, un verre à la main, paisible et toujours si magnifique. Puis, elle la vit se lever pour rejoindre une jeune femme dont le visage ne lui était pas inconnue. Il s’agissait de la comptable de la diaspora, l’échide de son surnom, Fitzgerald de son nom. Lucia l’avait reçu à plusieurs reprises et Lena se souvenait avoir croisé son chemin à quelques reprises. Elle les observait et remarquait douloureusement les lèvres de l’Américaine se poser contre la joue de Nettie. Sans trop le comprendre, Lena ressentait une pression dans sa poitrine, une chaleur féroce embrasant ses entrailles et remontant le long de ses veines comme si ce simple baiser innocent de la vipère avait été une morsure venimeuse à son attention.

Ce n’était rien, qu’une embrassade, une salutation amicale, rien d’autre que ça. Lena était habituée à voir Nettie en compagnie de diverses personnes et elle avait confiance en elle de toute façon. Pourtant…

Pourtant, Lena, loin de son habitude, commença à se déplacer dans la salle, son attention plus souvent pointée vers les deux jeunes femmes que sur la salle elle-même. Elle se rapprochait de plus en plus, restant pour autant assez loin pour ne pas éveiller l’attention de Nettie et de sa compagnie, mais les fixant comme jamais elle ne se l’était autorisé avant cela. Rien de sentimentale, aucune tentative de capter le regarde de sa douce cette fois, simplement un besoin vital de garder un oeil sur cette rencontre en cours.

Alors qu’elle s’avançait encore de quelques pas, ne regardant même plus les joueurs présents non loin d’elle, l’un d’eux posa une main sur l’épaule de l’agent de sécurité et l’interpella sur un ton rieur, trahissant un taux d’alcoolémie déjà probablement suffisant pour ne plus se rendre compte du risque qu’il venait de prendre à cet instant précis.

« La machine, elle ne marche pas, la pièce ne veut pas rentrer ! »
Son haleine confirma la première impression de la russe.

Ayant été détourné de son objectif, elle observa la mitraille que tenait l’ivrogne au creux de sa main. Observant ensuite la machine, elle eut un soupir dédaigneux à l’attention de l’individu.

« C’est normal monsieur, c’est une machine à jetons et vous essayez d’y introduire des pièces. Vous devez passer par l’un des guichets pour les échanger. »


Son accent russe claquait comme jamais alors qu’elle se tournait de nouveau vers les jeunes femmes en pleine discussion, oubliant presque instantanément que l’homme était toujours à côté d’elle.
avatar
Personnage : Les pages se tournent.
Avatar : J. Won Han
Messages : 73
Messages rp : 41
Date d'inscription : 15/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Mar 29 Nov 2016 - 18:01 (4)

Nettie hocha la tête, entrainant Ysrael avec elle jusqu'au bar où elle s'était assise quelques minutes plus tôt. Elle posa son verra sur le bois sombre et, d'un regard, interpella le barman qui s'approcha d'elles, un sourire plaqué sur le visage.

« Paul, un verre de whisky s'il te plait, un bon de préférence. Lança-t-elle avant de se tourner vers Ysrael. Si j'ai bon souvenir, c'est ce que tu buvais la dernière fois. »

Le jeune homme, un brun dynamique, déposa le verre près d'Ysrael, laissant à sa disposition un petit récipient où trônaient quelques glaçons. Il s'effaça lorsqu'il eut terminé, laissant les deux femmes en tête à tête. Nettie croisa les jambes, le corps orienté vers la vipère. Un sourire sincère flottait sur son visage, elle était réellement ravie de la rencontrer ce soir. Elle porta son verre jusqu'à ses lèvres, laissant durer un simple silence pendant lequel elle scruta sa comparse. Puis elle se pencha un peu vers elle, accoudée au bar. Elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine admiration pour cette femme puissante, différemment de Lucia. Elle aimait les gants de velours autour de sa poigne de fer, l'éclat perçant dans ses yeux. Tout cela était fascinant, elle était fière d'avoir eu la chance d'apprendre de la vipère. Pouvait-elle la considérer comme son amie ? Nettie en était certaine. Elle avait confiance en elle.

« Alors, tu voulais me voir ? Tu as de la chance d'être venue à mon soir de relâche. Cela fait longtemps que nous n'avons pas pu discuter, j'ai beaucoup de chose à te raconter. Mais toi d'abord. »
avatar
http://i.skyrock.net/1542/53071542/pics/3280555574_0_6_0PJREGqT.jpg
Personnage : Ysrael est une ancienne gangster ayant officié comme experte-comptable pour les Terrible Genna, une puissante famille du crime du Chicago des années 20. Ayant détourné une somme considérable d'argent durant ses années à leurs côtés, et sentant l'étau se refermer sur elle, Ysrael rencontre les agents de Pallatine en 1925. Elle quitte la Terre la même année, peu après le début du déclin de la Famille Genna.

Elle s'est depuis intégrée au mieux à Pallatine, même si certaines vieilles habitudes de son ancienne vie lui restent.

Ysrael est un serpent, une créature vénéneuse et insidieuse qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie.
Nom de code : Échide
Avatar : Morgana | Las-T
Avatar IRL : Evangeline Lilly
Messages : 90
Messages rp : 37
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Mer 30 Nov 2016 - 1:32 (5)
Ysrael suivit lentement Nettie, ses yeux détaillant chaque détail de la tenue ou du comportement de la demoiselle. Elle semblait plus sûre d'elle, plus en confiance dans ce nouvel environnement. Plus affirmée, également. C'était ce qu'elle avait toujours souhaité pour elle.

Les deux femmes s'installèrent au bar où la plus jeune passa commande.

« Mhm, bonne mémoire, commenta la vipère à l'annonce de la boisson qu'on lui proposa. »

Elle accorda un sourire charmeur au serveur en remerciement. Du bout de l'index, Ysrael repoussa les glaçons qu'on avait mis à sa disposition. Le whisky se buvait sec, toujours. On lui aurait arraché les yeux si elle avait osé le noyer dans de l'eau, à son époque.

« J'ai l'impression qu'une éternité est passée depuis la dernière fois que nous nous sommes réellement parlées. Une vie, même ! »

Elle eut un clappement de langue narquois. L'un de ses habituels sourires vaporeux étira le coin de ses lèvres.

« Sans mauvais jeu de mot pour ce cher Alteo, bien-sûr. »

Elle prit une gorgée d'un whisky délicieusement fumé, ses prunelles perçantes plantées dans celles de sa petite protégée.

« Je venais simplement voir comment tu te portais depuis que Lucia t'avait pris sous son aile. Tu fais de belles avancées à ce que je vois. »

Avec une affection toute fraternelle, Ysrael s'approcha de Nettie pour replacer une mèche de ses cheveux blonds derrière son oreille.

« Elle me semble loin, la jeune fille perdue que j'ai rencontré pour la première fois à l'Institut. »
avatar
Personnage : à venir
Nom de code : Boom
Avatar : Une inconnue
Messages : 104
Messages rp : 25
Date d'inscription : 05/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Mer 30 Nov 2016 - 3:22 (6)
Elles venaient de prendre place au comptoir et le barman leur servait les boissons tout juste commandées pendant que Lena restait à les fixer en se déplaçant lentement dans la salle. Quelques pas à peine, juste de quoi rester en mouvement. Son regard ne se détachant plus de cette direction qui l’obsédait depuis plusieurs minutes, elle ne remarqua pas que l’homme qui l’avait précédemment interpellé, était toujours là et la suivait en ricanant. Lena l’ignorait. En fait, non, elle ne le remarquait simplement pas. L’ensemble de la salle ne se résumait plus qu’au bar et à ses deux occupantes qui étaient bien trop proche au goût de la russe. Alors, lorsqu’elle vit l’américain replacer une mèche des cheveux de Nettie, son sang ne fit qu’un tour dans ses veines.

C’est ce moment que le client choisit pour tapoter l’épaule de Lena, une seconde fois.

« Eh dites ! Vous avez pas des machines à pièces ici plutôt ? J’ai des pièces, autant utiliser mes pièces. Eh, vous m’écoutez ? »

Dans un geste rapide et maîtrisé, Lena lui saisit la main et se tourna en lui tordant en partie le poignet. Le maintenant toujours et se fichant bien de ses plaintes, elle le fixait dans les yeux, sa rage s’affichant alors à la vue de tous ceux qui les entourait.

« Je vous ai dit d’aller échanger vos pièces au guichet. Et ne vous avisez plus de poser ne serait-ce qu’un doigt sur mon épaule. »

Elle le lâcha finalement et s’éloigna un peu plus franchement de la zone des machines cette fois, l’homme, quant à lui, restant à se plaindre aux quelques badauds restés à ses côtés.

Elle savait qu’elle n’aurait pas dû réagir ainsi pour un détail pareil et pourtant, elle n’avait pas su se contenir, elle qui était pourtant habituée à contrôler chaque détail de son image. Ses collègues avaient visiblement remarqué ce comportement étrange et l’interrogeait dans son oreillette pour savoir si tout allait bien. Lena resta silencieuse alors, se trouvant un nouveau point d’observation pour voir Nettie et Fitzgerald converser.

Car, non, tout n’allait pas “bien”.

avatar
Personnage : Les pages se tournent.
Avatar : J. Won Han
Messages : 73
Messages rp : 41
Date d'inscription : 15/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Ven 9 Déc 2016 - 1:47 (7)

Nettie posa sa main sur celle d'Ysrael, l'attrapant au vol alors qu'elle venait de replacer une mèche derrière son oreille. Elle maintint ses doigts alors qu'elle laissa reposer leurs paumes sur sa propre cuisse.

"- Je n'en serais pas là si tu ne m'avais pas prise sous ton aile." Souffla-t-elle. "Je me demande d'ailleurs toujours ce qui a pu te pousser à aller vers moi. Je n'avais pas vraiment le profil Gangster à cette époque."

La jeune femme porta son verre à ses lèvres, se délectant de ce délicieux Sancerre. Il était vrai qu'elle avait du faire une piètre recrue. Elle était alors naïve, perdue, un peu terrifiée et surtout empreinte des mœurs de son époque, bien différentes de celles de Pallatine.

"- Je ne sais toujours pas si je l'ai aujourd'hui, d'ailleurs." Plaisanta-t-elle. "Tu connais Lucia, j'ai ouï dire. C'est quelqu'un... D'entier. Je la respecte beaucoup."

Nettie jeta un petit regard aux alentours, puis elle se pencha vers le visage de la brune. Elle avait enfin quelqu'un pour se confier, il lui tardait d'entendre les conseils d'Ysrael. Aussi n'attendit-elle pas plus longtemps pour rentrer dans le vif du sujet.

"- J'ai rencontré quelqu'un d'autre au casino. Je n'en ai parlé à personne parce que... Enfin, je ne sais pas trop comment le gérer mais..."

Elle lança un regard au barman, proche. Elle ne voulait pas qu'il entende. Personne n'était au courant et c'était très bien comme ça. Alors elle se rapprocha un peu plus.

"- Il y a quelqu'un, une fille, c'est... Enfin, je ne sais pas, ça ne fait que quelques jours mais, on est plus ou moins ensembles... Est-ce que tu as déjà été avec une fille ? C'est normal ? A mon époque et dans ma religion c'est considéré comme... Une abomination... Mais je n'ai pas pu m'en empêcher. Il faut que je te la présente, elle est là mais elle est un peu sauvage. Il vaudrait mieux que j'attende la fin de son service..."

avatar
http://i.skyrock.net/1542/53071542/pics/3280555574_0_6_0PJREGqT.jpg
Personnage : Ysrael est une ancienne gangster ayant officié comme experte-comptable pour les Terrible Genna, une puissante famille du crime du Chicago des années 20. Ayant détourné une somme considérable d'argent durant ses années à leurs côtés, et sentant l'étau se refermer sur elle, Ysrael rencontre les agents de Pallatine en 1925. Elle quitte la Terre la même année, peu après le début du déclin de la Famille Genna.

Elle s'est depuis intégrée au mieux à Pallatine, même si certaines vieilles habitudes de son ancienne vie lui restent.

Ysrael est un serpent, une créature vénéneuse et insidieuse qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie.
Nom de code : Échide
Avatar : Morgana | Las-T
Avatar IRL : Evangeline Lilly
Messages : 90
Messages rp : 37
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Ven 23 Déc 2016 - 2:07 (8)

« J'ai suivi les ordres, ma Perle. La première impulsion ne venait pas de moi. Il m'a fallu plusieurs rencontres pour déterminer le potentiel que tu pouvais avoir, en réalité. »

Il était souvent plus facile de construire sur un terrain vierge que de refaçonner. En la matière, Nettie avait été la recrue parfaite, elle qui n'avait jusqu'alors connu du monde que ce que son éducation pieuse et à huis clos avait bien voulu lui laisser entrevoir. La jeune femme avait été une toile blanche sur laquelle ces artistes de gangsters avaient pu composer à leur gré.

« Tout le monde connaît Lucia. Toutes les personnes censées, corrigea-t-elle. Il est vrai que ta patronne est … respectable. Formatrice, également. On ne pourra pas lui retirer cela. »

Lucia Hylfinor était une personne singulière, à n'en point douter. Quant à savoir si elle était appréciable … Ysrael la porterait dans son cœur aussi longtemps que les affaires du Bling Fallen tourneraient. C'était déjà un traitement de faveur dont peu de personnes pouvaient se targuer.

Nettie sembla soudain nerveuse, comme galvanisée par le besoin irrépressible d'énoncer une vérité qui lui brûlait la langue et lui pesait sur les épaules. Elle s'approcha légèrement, lança un regard incertain au serveur qui était bien trop occupé à entretenir son espace de travail pour prêter une quelconque attention à leur conversation. Intriguée, Ysrael se pencha vers l'avant, son visage à quelques centimètres seulement de celui de sa protégée. La jolie blonde était si proche qu'elle pouvait en sentir le parfum, compter les grains d'albâtre qui formaient sa peau claire.

Le visage de la brune s'éclaira d'un haussement de sourcil inquisiteur. Elle voulut rire lorsque Nettie lui dévoila enfin le pot-aux-roses. Ce n'était pas de la moquerie, bien au contraire. Elle était touchée par la candeur et la naïveté qui émanait parfois encore de sa petite protégée. Un léger sourire en coin étira ses lippes maquillées alors qu'elle échappait un soupir amusé. La Vipère hocha quelques peu la tête avant de s'adosser à son siège haut. Elle trempa les lèvres dans le whisky délicieusement fumé que le barman avait choisi avec goût.

« C'est normal, Nettie, d'être attirée par ce qui est beau et plaisant. Elle marqua une pause, faisant danser son index sur le cristal du verre dans un mouvement circulaire. C'est délicat, pour les femmes comme nous, je te l'accorde : notre religion nous aura trop longtemps fait croire qu'un tel pêché valait toutes les condamnations du monde. Mais crois-moi, Dieu a mieux à faire que de foudroyer ceux qui s'épanouissent sentimentalement et sexuellement avec une personne de leur sexe. »

Elle en était la preuve vivante. La liste de ses pêchés et erreurs était telle qu'elle pourrait en faire pâlir de jalousie un apostat ayant enfreint chacun des Commandements. Et pourtant, jamais encore elle n'avait été frappée d'une pluie de feu ou d'une invasion de grenouilles.

« J'ai connu bien trop de femmes et été trop souvent infidèle pour te sermonner là-dessus. J'aurais au contraire tendance à t'encourager à faire tes expériences et à tirer ce que tu peux des beautés que la Nature nous offre. Elle eut un sourire doux, presque maternel. Il me tarde de rencontrer cette demoiselle, en tous cas. Je ne doute pas qu'elle doit être charmante, pour avoir su capter ton attention. »
avatar
Personnage : à venir
Nom de code : Boom
Avatar : Une inconnue
Messages : 104
Messages rp : 25
Date d'inscription : 05/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 9 Jan 2017 - 1:06 (9)



Un lion en cage. Voilà à quoi ressemblait Lena alors qu’elle observait les deux jeunes femmes à travers les éléments de décoration qui la séparait du bar. Elle faisait les cent pas, allant une fois à droite, une autre fois à gauche. Son regard, lui, restait figé en direction du comptoir. Son coeur frappait dans sa poitrine comme un marteau sur une enclume, chacun de ses battements forgeant un peu plus la rage qui grandissait en elle. La Russe s’efforçait de se contrôler, mais son visage, habituellement si enclin à la neutralité, affichait clairement des marques de contrariétés. Si bien qu’une nouvelle fois, les collègues de Lena lui demandèrent si tout allait bien. Elle ne répondait pas. Que pouvait-elle leur dire après tout ? Qu’elle voyait la femme qu’elle aimait se rapprocher d’une autre qu’elle ? Qu’elle redoutait d’être témoin d’un énième abandon ? Non. Elle ne disait rien et se contentait de retirer son oreillette pour faire cesser leurs interrogations.

C’est à cet instant qu’un mouvement de trop s’affichait devant ses yeux. Nettie saisissant la main de l’Américaine, les laissant se poser sur sa cuisse. Et elle… Fitzgerald se rapprochant encore plus. Allaient-elles s’embrasser aux vues de tous ? Non, elle ne pouvait pas lui faire ça, pas après ce qu’elles avaient vécu il y a peu.

Lena porta une main à sa tempe, son front perlant de sueur. Plus que de l’inquiétude, c’était de la rage qui commençait à s’afficher sur son faciès.

C’est ce très mauvais moment que choisit le pochtron pour venir interpeller Lena, déposant une main sur son épaule encore une fois. Il n’eut pas le temps de dire un seul mot. La Russe attrapa la main de l’homme et le frappa à hauteur du coude, le pliant d’une façon peu naturelle dans un craquement caractéristique d’un os brisé. Son hurlement ne tarda pas à tourner tous les regards vers lui et Lena alors même que cette dernière continuait son action sur le pauvre garçon. Elle le frappa au visage, venant lui fracturer le nez qui commençait à déverser son sang sur la moquette du casino. Mais elle n’en avait pas terminé avec lui. Oh non. Pour la première fois depuis longtemps, Lena n’était plus maîtresse de ses agissements et épanchait sa fureur sur cet innocent qui n’avait eu que le malheur d’être au mauvais endroit, au mauvais moment.

Après le bras et le nez, ce fut au tour de son genou de craquer sous un coup précis et puissant de la jeune femme, laissant le bougre s’écrouler sur le sol, hurlant et gémissant comme rarement on pouvait entendre un homme hurler.

C’est alors que les autres agents de sécurités arrivèrent enfin au niveau de Lena afin de la saisir pour l’empêcher de, très probablement, tuer cette personne. Ils durent s’y mettre à trois pour stopper la fièvre qui lui avait monté à la tête pendant que d’autres s’empressaient de sortir le blessé de la salle, essayant de faire reprendre le cours de la soirée au reste des clients qui, très vite, se désintéressèrent de la scène qui avait finalement pris fin.

« Ça va, ça va, il m’a poussé à bout, mais je suis calme, c’est bon. » Dit-elle en se libérant enfin de l’emprise de ses camarades qui, évidemment, ne croyait pas un mot de ce que Lena racontait, sans le montrer pour autant.« Je prends une pause, ça ira mieux après. »

En disant cela, elle savait précisément ce qu’elle avait à faire et sans même une seconde d’hésitation, elle se dirigea vers le bar, s’accoudant au comptoir juste derrière Nettie, commandant comme si de rien n’était une vodka au barman, ne déniant pas adresser un seul regard aux deux jeunes femmes, bien trop effrayé à vrai dire d’être de nouveau submergé par la jalousie.

Contenu sponsorisé
posté (10)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum