top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Ne pas dépasser Melborn - Loque

avatar
NEED BETTER CPU
Personnage : Avant le transfert, un Tyran, dont le seul nom inspirait la terreur. Après le transfert, une paralytique, dont la seule vue inspire la pitié.

Branchée à un ordinateur, des Intra-Veineuses en pagailles, un masque respiratoire, la vie immobile de l'Unité 43 passe lentement...

U43 NEEDS BETTER CPU
Nom de code : U43
Avatar : Inaba Haruka - Cuticle Tantei Inaba
Messages : 55
Messages rp : 21
Date d'inscription : 25/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Mar 20 Déc 2016 - 23:36 (1)
Ouverture des yeux. Analyse de l'environnement en cours.

Analyse achevée. Rien de nouveau. Tout est blanc, ce vieil ordinateur connecté, toujours branchée. Rien de nouveau.

...

Visitons Creptube.

Ces vidéos "compilations de moments hilarants"... A gerber. Malheur humain. Malheur animal. Et personne pour achever ou aider, juste regarder et rire. Regarder et se moquer. Ne rien faire pour améliorer. Horripilant. Navrant. Décevant. Et que dire de ceux qui regardent la vidéo ? Ils me rendent malade. Je me rend malade. Ça ne me fait pas rire. Il est temps d'arrêter, de passer à autre chose.

Viennent les légendes urbaines, les ovnis et les cryptides. Que des pixels sur une photo, un montage stupide. Et les commentaires. Oh, les commentaires. Est-ce ça que j'essayais de faire survivre, là-bas, dans le futur ? Non, je n'espère pas. Je ne veux pas.

Peut-être, en temps normal, que si.

Je ne veux pas savoir.

Déconnexion


Ouverture des yeux. Analyse des données visuelles.

...

« Bonjour Docteur. Que me vaut votre visite ? »

Rester polie, pour le moment. Pour le moment. Ce type-là a l'air de faire partie de ceux qui commentent sur les vidéos des moments les plus drôles.

Rester polie.
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 230
Messages rp : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mer 21 Déc 2016 - 0:28 (2)
Locke poussa un long bâillement épuisé. Il venait à peine de commencer sa journée, mais il ne voulait pas vraiment rejoindre son équipe pour se mettre au travaille. Rien d'inhabituel jusqu'à là. Tout était normal. Dans le même état d'esprit quotidien, il se mit à réfléchir à un possible moyen d'échapper à son travail pour quelques heures, avec quelque chose qu'il n'avait jamais fait jusqu'à là. Parce que les chiottes étaient désormais systématiquement vérifiés à chaque fois qu'il disparaissait, ce n'était donc plus une très bonne planque.
Enfermé dans sa réflexion, il passa devant une porte sans y prêter attention, mais finit par s’arrêter après quelques pas. Il fit marche arrière, et eut un grand sourire idiot, en se demandant si on penserait à le chercher là, héhé.
Qui ne tentait rien n'a rien, et puis, cela pouvait s'avérer intéressant. Il s'était promis de visiter cette chambre après tout. Le scientifique ne prit même pas la peine de toquer – sa dernière blague de toc toc toc n'avait pas eu grand effet – et entra dans la chambre d'une sobriété impressionnante. C'était pas l'institut pour rien.
Lentement, il se dirigea vers le lit où la personne semblait se reposer. Il avait déjà entendu parler d'elle (en mal), mais c'était bien la première fois qu'il faisait face à la fameuse unité 43. Meh, rien d’impressionnant. Il prit un feutre de sa poche et commença à lui dessiner une cicatrice sur le front, et ne s’arrêta pas quand l'unité se « réveilla » pour le saluer :

-Bonjour Docteur. Que me vaut votre visite ?

Docteur ? S'étonna Locke. Avait-il vraiment l'air d'un docte...Oh, il avait sa blouse sur lui, et son badge. Il oublierait presque parfois son propre métier.

-'Jour Unité 48, euh 46….43 pardon. Ma visite te vaudra ces quelques gribouillis sur ton visage, heh. Ricana le chiantifique en finissant des binocles et en s'attaquant à une moustache. Bah, on peut aussi dire que je me faisais chier, alors je viens faire chier quelqu'un pour me sentir moins seul. Il fit une petite pause, puis rajouta sans aucune once de remord: Pas que tu puisses vraiment déféquer, de toute manière, haha.

Il s’arrêta enfin dans son chef d’œuvre, et prit une petite photo souvenir sur son téléphone. Caleb allait en être content.

-Ça c'est pour Caleb. Sinon, tout marche comme sur des roulettes, ma vieille ? Heh.

Locke n'était pas le genre de personne à faire preuve de tact, même envers les handicapés. Faute de tact, il préférait même plutôt les tacler, directement. Surtout quand l'handicapée en question avait, comme lui, une langue de vipère.
avatar
NEED BETTER CPU
Personnage : Avant le transfert, un Tyran, dont le seul nom inspirait la terreur. Après le transfert, une paralytique, dont la seule vue inspire la pitié.

Branchée à un ordinateur, des Intra-Veineuses en pagailles, un masque respiratoire, la vie immobile de l'Unité 43 passe lentement...

U43 NEEDS BETTER CPU
Nom de code : U43
Avatar : Inaba Haruka - Cuticle Tantei Inaba
Messages : 55
Messages rp : 21
Date d'inscription : 25/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Ven 6 Jan 2017 - 0:17 (3)
Le contact du feutre et la sensation de l'encre envahissent la zone de mon visage. C'est nouveau, c'est... Etrange. Froid. Le "docteur" semble avoir été surpris par l'appellation de Docteur. A dire vrai, moi aussi. Les scientifiques que j'ai vu jusque là ne sont pas du genre à s'attarder sur une paralytique pour lui noircir le visage.

« Notez mon numéro de série sur le front, pendant que vous y êtes. Ça vous empêchera de l'oublier. Et puis, je veux bien des faux yeux sur les paupières pour qu'on croit que je suis éveillée alors que je dors. Ou c'est hors de votre portée ? Je m'attendrais presque à ce que vous ne sach- »

-iez pas écrire... Le flash me surprend, le nom qu'il prononce autant. Ça ne devrait pas. Caleb ? x704k ? Doom ? Lui avec qui j'ai eu une vraie conversation... Il est allé jusqu'à demander de l'aide pour m'attaquer ? Si ce grand con de Caleb ne vient pas me voir en personne pour ce genre de bassesses, c'est qu'il doit avoir peur. J'ai de drôles de hoquets. Je crois... Je dois rire. Ça doit être ça.

« Comment va le gros toutou ? Il vous a appelé à l'aide pour m'attaquer, c'est ça ? Il fait toujours aussi bien "le beau" ? »

L'image du super-soldat prenant la pose était vraiment gratifiante. Je n'aurais jamais cru, après avoir ajouté le code, que ça fonctionnerait. Bon, après, j'ai eu de bon professeurs.

« Ça va sur les roulettes du lit, pour le moment, mais j'aimerais bien que ça aille sur les roues du fauteuil. Ah mais vous n'avez peut-être pas les droits à observer mes dessins, je suppose. Et puis bon, j'ai peu d'espoir. La technologie est dépassée, ici... »

Regardez moi ce dinosaure de téléphone. Même pas d'holo-carte de transport.

« .... ..... Je peux voir la photo, au moins ? »
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 230
Messages rp : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Sam 7 Jan 2017 - 0:07 (4)
-Noter ton numéro hein ? Répéta Locke en y réfléchissant quelques secondes. Bonne idée 48.

Il nota en grand le nombre 48 sur la joue gauche de la paraplégique, puis se rendit compte de son erreur.

-Oops. Fit-il avec son grand sourire. Que suis-je bête.

Il rajouta un – 5 sur l'autre joue.

-Mieux.

Était-ce vraiment une erreur involontaire… ? Mieux valait ne pas lui demander.
Il ne s'était pas entendu à entendre Unité 43 soudainement rire. À essayer de rire en tout cas. Qu'est-ce que Locke avait bien pu dire de drôle parmi toutes ses conneries? La réponse se présenta d'elle même.

-Comment va le gros toutou ? Il vous a appelé à l'aide pour m'attaquer, c'est ça ? Il fait toujours aussi bien "le beau" ?

Ah. Les relations chien-chat sont vraiment les plus drôles. Locke était très bien placer pour le savoir.

-Pff, t'attaquer ? Je ne suis pas si grossier... Harceler est un mot plus approprié. Mais désolé de te décevoir, je suis venu t’embêter sans qu'on me le demande. Je me disais juste que c'était une belle occasion pour le faire rigoler un peu pour sa possible futur journée de libre par semaine. Donc le Cleb va bien. Pour l'instant. La confirmation devait encore venir. Je tenterai de lui demander de faire le beau la prochaine fois que je le vois. Si je ne reviens jamais ici, tu sais ce qui m'est arrivé, heh.

Ah. L'histoire de fauteuil. Locke préférait éviter de parler de ça et décida d'esquiver le sujet. Déjà qu'on l'avait envoyé vers une discussion assez désagréable avec Caleb pour écouter ses demandes, il ne voulait pas écouter les demandes d'un autre robot, mi-homme-machine. Il en avait eu sa dose pour le mois. Et puis qui sait si celle là n'allait pas lui sortir de nul part qu'il était son grand-père d'une autre timeline.

-Quoi ? Tu dessines aussi ? S'étonna-t-il faussement. Son sourire s’élargit un peu plus : Bien, je vais pouvoir venir plus souvent pour que tu me donnes des cours et des conseils comme ça. Parce que c'est vrai que je ne suis pas content de mon travail sur ta bouille, haha. Il se mit à rire un instant, puis rajouta avec un léger soupir: Enfin, si on ne met pas des gardes devant ta porte la prochaine fois.

- .... ..... Je peux voir la photo, au moins ?

Locke regarda la photo, haussa les épaules, puis ouvrit une application. Il venait de se rappeler d'un outil qu'il n'utilisait que rarement mais que les jeunes adoraient utiliser. À son époque et dans son monde, c'était démodé, mais ici à Pallatine, c'était encore à la mode.

-Deux secondes, je viens d'avoir une idée brillante. C'est une application qui, contrairement à toi, marche super bien.

Ce chieur n'avait donc aucune honte à faire des blagues sur les handicapés… ?
Non. De ce qu'il avait entendu, il se doutait que ce n'était pas le genre de blague qui atteignait vraiment l'Unité. Par contre, il n'aurait jamais osé dire ça à la princesse de l'institut qui était aussi en fauteuil roulant.

Peut-être.  

Il passa sur le filtre «Chien» de l'application et prit une autre photo avec désormais une Unité 43 avec des oreilles de chien, une truffe de chien et une langue pendante de chien.

-Tu n'es pas si mal non plus, à faire le toutou.
Ricana Locke en lui montrant la photo avec et celle sans le filtre. Tu pourrais presque rivaliser avec le Cleb.
avatar
NEED BETTER CPU
Personnage : Avant le transfert, un Tyran, dont le seul nom inspirait la terreur. Après le transfert, une paralytique, dont la seule vue inspire la pitié.

Branchée à un ordinateur, des Intra-Veineuses en pagailles, un masque respiratoire, la vie immobile de l'Unité 43 passe lentement...

U43 NEEDS BETTER CPU
Nom de code : U43
Avatar : Inaba Haruka - Cuticle Tantei Inaba
Messages : 55
Messages rp : 21
Date d'inscription : 25/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Ven 27 Jan 2017 - 21:47 (5)
Et encore la sensation froide du feutre sur la joue... Et un message d'erreur venant du scientifique. Même les humains purs ont des problèmes de système ici ? A moins que ce ne soit partout. Toujours besoin de les remettre à jours par la manière forte. Et pour les virus, les vaccins... Les ordinateurs et les humains sont très proches, mine de rien.

Le pseudo-scientifique refait une photo, puis une troisième, après une "brillante idée". Pourquoi j'ai l'intuition que je devrais m'enfuir ? En courant ? Pas que je le puisse, eh. Je n'ai pas envie de regarder son œuvre. Je pourrais m'enfuir sur internet, fermer les yeux et couper toute conversation. Mais j'ai bien envie de savoir à quoi je ressemble actuellement. Outre les marques de gribouillage de l'imbécile.

Et le résultat vient de réduire ma foi en l'humanité à néant. Quel imbécile a pu coder une telle bêtise ? Mon état physique est affligeant, mais je m'en doutais. Sur ma joue gauche, 48-5... Il n'avait pas mieux à faire ? Et ces moustaches, et ces lunettes... Oh, stupidité, quand tu nous tiens... Mais le plus affligeant reste ces oreilles de chien et ce museau, qui ne colle pas du tout avec mon respirateur.

« J'espère qu'au moins votre paie excède le million annuel, que vos patrons paient aussi cher que moi, et que vos collègues vous subissent. Je ne vois absolument pas ce que vous apportez à cet établissement. Venir perdre du temps à ça, me traiter de chienne... Sur vos heures de travail, je suppose ? Ne m'en dites rien, je n'ai même pas envie de savoir. »

En fait si. J'aimerais savoir. A quel point cet homme est inutile.

« Ça serait plus facile, que je sois un animal. N'est-ce pas ? Dressée, obéissante... Ou moins humaine. C'est pour ça que vous me maintenez en vie, n'est-ce pas ? Parce que je suis trop humaine pour être soumise au démantèlement ou à la dissection ? Ah pardon, peut-être pas votre job. Peut-être même que me maintenir en vie n'est pas non plus votre job. Ah oui, j'oubliais. Vous ne devez pas vraiment avoir de job, si vous venez jusque ici pour passer votre temps à gribouiller sur moi. »

Et puis, on ajoutera un petit gif pour bien faire comprendre l'humeur.
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 230
Messages rp : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Lun 30 Jan 2017 - 23:43 (6)

-J'espère qu'au moins votre paie excède le million annuel, que vos patrons paient aussi cher que moi, et que vos collègues vous subissent. Je ne vois absolument pas ce que vous apportez à cet établissement. Venir perdre du temps à ça, me traiter de chienne... Sur vos heures de travail, je suppose ? Ne m'en dites rien, je n'ai même pas envie de savoir.

Locke se retint de lâcher un rire moqueur. Il se contenta donc juste d'un simple sourire. Le nombre de fois où il avait entendu ça dans sa vie, et jamais cela ne l'avait dérangé.
Il aurait aimé être payé un million annuel. Quoique, tout comme son salaire actuel, il ne pourrait jamais tout dépenser. Et perdre son temps, c'était justement son but pour combler l'ennui et ne pas travailler, héhé, mais il ne pouvait pas s'attendre à ce que l'unité comprenne. Locke avait ses propres raisons.

-Oulala. Tu n'as pas le sens de l'humour. Tu ferais presque mal à mon pauvre cœur.
Il sortit des billets de son porte-feuille pour sécher des larmes fictifs et les rangea dans sa poche – ils serviraient à payer son alcool du soir, ou des gâteaux -. Bah. Même si tu juges une personne bien vite, je ne vais pas te contredire, héhé. Je suis comme toi, totalement inutile à l'institut. Mais tu es bien placée -dans ton lit, haha- pour savoir qu'il faut quelques éléments inférieurs et perturbateurs dans une société pour que les autres membres ne souhaitent pas devenir comme eux, pas vrai ? Même si je pense que l'institut nous garde pour d'autres raisons cela dit.  

Bah. C'était une excuse parmi tant d'autres dans son sac à excuse pour être ce qu'il était, heh. Il n'était pas sociologue.

-Et soit, par égard pour toi je ne te dirais donc pas si je viens sur mes heures de travail ou si je viens durant mes heures de libres, heh. Ça n'a pas vraiment d'importance.

En effet, pour l'unité, ça n'avait pas d'importance. Pour l'équipe de Locke, l'importance était bien là, mais il préférait ne pas trop y penser.

- Ça serait plus facile, que je sois un animal. N'est-ce pas ? Dressée, obéissante... Ou moins humaine. C'est pour ça que vous me maintenez en vie, n'est-ce pas ? Parce que je suis trop humaine pour être soumise au démantèlement ou à la dissection ? Ah pardon, peut-être pas votre job. Peut-être même que me maintenir en vie n'est pas non plus votre job. Ah oui, j'oubliais. Vous ne devez pas vraiment avoir de job, si vous venez jusque ici pour passer votre temps à gribouiller sur moi.


Hum. Des questions d'éthiques huh. Locke n'était pas vraiment la meilleure personne avec qui parler de ça. Sinon, il ne serait clairement pas ici entrain de sécher son travail pour dessiner sur le visage d'une handicapée et l’embêter.

-Tu devrais te montrer plus sympathique envers la personne qui a le job de t'offrir potentiellement un fauteuil roulant pour te sortir de ta vie monotone. Il fit une petite pause, puis rajouta en ricanant: Dommage que ça ne soit pas moi.  Euh, ahem. Ca fait très drama queen tout ça n’empêche. Les gens comme toi ne courent pas les rues, tu le sais ça ? Répondit Locke en haussant les épaules avec son éternel sourire narquois. Si tu étais un animal, tu ne pourrais pas me répondre comme tu le fais, et ce serait beaucoup moins intéressant. Pour moi.

Il avait toujours les mots pour réconforter. Enlever le « ré » et « forter » et vous avez ce qu'il est.

-Et me demande pas toutes ces questions, je ne suis pas vraiment en charge de ton cas, et je m'en fou en vrai. Si ça ne tenait qu'à moi…. Il s'approcha de la machine qui maintenait U43 en vie et tapota dessus amicalement : Je t'aurais débranché pour abréger tes souffrances depuis bien longtemps, heh. Parce que passer ses journées sur un lit à surfer sur internet, c'est inhumain après tout. Quel genre de personne pourrait vivre comme ça dans le glandage le plus total ? Il fit une petite pause, réfléchissant à ce qu'il venait de dire, puis rajouta avec un sourire moqueur: Je retire ce que j'ai dit, tu voudrais pas changer de place avec moi ?  

Il s'assit sur le lit fort moelleux de 43. L'institut était au moins bon pour son équipement. Il avait déjà passé quelques heures dans des lits dédiés aux malades et jamais il n'avait si bien dormi. Ça changeait des chiottes ou des tables. Il en profita pour sortir un paquet de bonbons et l'ouvrit:

-Bah, faut pas me prendre au sérieux. Je plaisante bien sûr. *munch munch* Je ne vais pas marcher sur tes plates bandes. Et sache que j'aurais aimé en effet te répondre que je n'ai pas de job, mais ce n'est malheureusement pas le cas, haha. J'ai juste une façon de bosser différente et décalée. Est-ce que cette façon de bosser différente et décalée comprend de gribouiller sur le visage d'une personne ne pouvant pas bouger de son lit...? Meeeeeeeh.
avatar
NEED BETTER CPU
Personnage : Avant le transfert, un Tyran, dont le seul nom inspirait la terreur. Après le transfert, une paralytique, dont la seule vue inspire la pitié.

Branchée à un ordinateur, des Intra-Veineuses en pagailles, un masque respiratoire, la vie immobile de l'Unité 43 passe lentement...

U43 NEEDS BETTER CPU
Nom de code : U43
Avatar : Inaba Haruka - Cuticle Tantei Inaba
Messages : 55
Messages rp : 21
Date d'inscription : 25/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Mar 28 Fév 2017 - 23:36 (7)
Un tic nerveux ? Je sens ma paupière droite se lever prestement dans un spasme... Est-ce cela la colère ? Ce sentiment désagréable mais fort qui... Bien sûr que c'est ça. Cette même sensation que lorsque ces gens m'ont pris pour m'amener ici. Détresse, désespoir et colère. Je me fais malmener et je ne peux rien faire. Est-ce comme cela que mes humains me voyaient ? Une horreur ? Au moins, je les protégeais... Lui me... Menace. Sous prétexte que cela abrègerait mes souffrances.

« Imbécile ! On m'a déjà proposé de me laisser mourir ! Je ne suis pas en vie parce qu'on m'y force ! Et je... »

Je... Je quoi ? J'espère encore un jour retourner à ma place ? Oui, mon garde-fou m'interdit de faire autrement. Et... Et puis je pense que ça sera possible, un jour... Peut-être.

Il y a quelque chose cependant dans ce gars là. Il est trop stupide pour être honnête. Il cherche à savoir quelque chose de moi. Il se joue de moi. Il me torture... Est-ce là le nouveau moyen qu'ils emploient pour me forcer à retrouver les plans des modèles que j'employais, là-bas ? Oui, forcément.

Il faut rester calme, le surprendre. Le renvoyer les mains vides.

« Vous êtes assis sur ma main. »

C'est faux, mais ça devrait le déstabiliser un moment. Et quand il se lèvera, je lui dirai d'aller se faire voir chez les Scandinaves, et tout ira pour le mieux.

...

Et s'il ne se lève pas ? Et bien j'aurai une raison d'appeler un responsable pour le faire partir. La sécurité. Le samouraï. Quelqu'un. Et faire partir ce type plus emmerdant qu'un pop-up pub sur mes scans de "Beast Master"... Quoi, je lis un shojo ? Ça vous dérange ?
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 230
Messages rp : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Dim 5 Mar 2017 - 19:13 (8)
-Imbécile ! On m'a déjà proposé de me laisser mourir ! Je ne suis pas en vie parce qu'on m'y force ! Et je...

Lui? Un imbécile? C'est fou comment après quelques instants, elle avait découvert l’identité et la personnalité de Locke en un seul mot. Quelle perspicacité.

-Tiens, j'ai réussi à te mettre en colère ? Ça n'aura pas été difficile.  Ricana Locke en continuant à grignoter.  Bah, c'était une blague.  

Qui aurait cru qu'elle aurait pris sa blague au sérieux. Peut-être n'était-elle pas la langue de vipère auquel Locke avait cru à faire. Se serait-il trompé de chambre ?
Bah. Il nota tout de même que U43 souhaitait rester en vie malgré son état des plus déplorables. Un sujet qui fâche et dont il se souviendrait à l'avenir.
Mais pourquoi cette décision? L'espoir de retourner dans sa dimension ? L'espoir de pouvoir remarcher un jour ?

-Ou l'espoir de me botter les fesses un jour ou l'autre… ?  Marmonna-t-il avec son sourire stupide.

-Vous êtes assis sur ma main.


-Oh.   Se contentât-il de dire. C'est pas plutôt  ta main qui a agrippé mes fesses ? Madame a les mains baladeuses à ce que je vois. C'est du harcèlement sexuel tu sais ?  

Locke en faisait souvent des caisses, et ça le rendait assez lourd. Aussi, parfois il décidait de lâcher du lest. Et de façon moins détourné, il aurait pu lâcher une caisse ici sur la potentielle main d'U43.
Mais malheureusement, contrairement aux rots, il ne contrôlait pas ses pets. Dommage. Une autre fois sûrement.
Il finit par se lever -à regret- pour se diriger vers une fenêtre, et en ouvrit une. Il s'y accouda et en regarda l'extérieur pour profiter du paysage et d'une bonne bouffée d'air:

-On a une belle vue dehors. Un beau soleil. Dommage qu'on soit tous les deux cloîtrés ici.

Cloîtrés ici à l'institut, comme des oiseaux en cage, à devoir bosser. Et sur une plus grande échelle, cloîtrés à Pallatine. Il aurait aimé faire un voyage dans un autre pays plus exotique, aaaah.
Mais tant qu'il pouvait gagner du temps ici et ne pas bosser, ça lui allait aussi. U43 n'était entre autre qu'une victime et un dommage collatéral de son manque d'envie de travailler.

-Tiens, l'air frais ça ne te dérange pas j'espère ? Ça me ferait mal que tu tombes malade par ma faute.  Il fit une pause pour mâcher son bonbon, puis reprit:  Quoique, on dit souvent que les idiots ne tombent jamais malade. Je m’inquiète pour rien alors, haha. 

Note: Locke tombait très peu malade. C'était un imbécile, après tout.

_________________
Les souvenirs:

Les cadeaux:


Les events:
avatar
NEED BETTER CPU
Personnage : Avant le transfert, un Tyran, dont le seul nom inspirait la terreur. Après le transfert, une paralytique, dont la seule vue inspire la pitié.

Branchée à un ordinateur, des Intra-Veineuses en pagailles, un masque respiratoire, la vie immobile de l'Unité 43 passe lentement...

U43 NEEDS BETTER CPU
Nom de code : U43
Avatar : Inaba Haruka - Cuticle Tantei Inaba
Messages : 55
Messages rp : 21
Date d'inscription : 25/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Sam 1 Avr 2017 - 14:37 (9)
Réussir à m'énerver n'est pas un exploit. Mon état m'énerve. Les flemmards m'énervent. Mon impuissance m'énerve. Alors, oui, quand un imbécile de tire-au-flanc parle de vouloir me "permettre de mourir dignement" j'ai pas spécialement les nerfs pour résister. Et si on était à New-Eden en ce moment, ce docteur de mes deux aurait déjà regretté ses paroles. Mais on n'est plus à New-Eden. On est à Palpatine.

Enfermée, paralysée, impuissante. Réduite à espérer que le modèle de la chaise roulante que j'ai proposé passe, soit créé, et me permette d'enfin quitter cette chambre où je suis cloîtrée depuis mon arrivée. Cloîtrée et à la merci des pervers et des sadiques. Et des cruels imbéciles comme mon visiteur actuel. Qui... Parle de harcèlement ?

« Wow. Vous aviez l'air effectivement célibataire, mais de là à fantasmer sur du harcèlement de la part d'une paralytique, vous devez vraiment être en manque... »

You should get laid, qu'ils diraient, certains. Bon, il s'est levé, du coup je peux pas le faire virer pour cette raison. Et puis il va ouvrir la fenêtre... L'air frais d'avril, la brise... C'est froid, c'est doux. C'est reposant. Probablement une des sensations qui me manqueront le plus quand je retournerai dans ma cuve... Oh, je me créerai un moyen d'en profiter de nouveau... Ce n'est probablement pas le plus dur.

« Non non, laissez... Vous aurez été utile au moins à quelque chose en ouvrant cette fenêtre. »

Puis je tique. "Tous les deux cloîtrés" ?

... Il y a un poisson sous le caillou.

« ... ... Vous êtes un docteur ou un interné ? »

_________________
Cupidon, ce félon:


L'espace d'un instant rose, il fut l'être aimé.
Jamais cette U43 temporaire ne l'aura oublié.


Et dire que justement c'est l'un de mes derniers organes encore humain...

avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 230
Messages rp : 129
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mar 4 Avr 2017 - 1:54 (10)
-Wow. Vous aviez l'air effectivement célibataire, mais de là à fantasmer sur du harcèlement de la part d'une paralytique, vous devez vraiment être en manque...

-Bah, on se contente de ce qu'on a sous la main, haha. Et en étant paralytique, tu pourras difficilement prendre tes jambes à ton cou pour me fuir moi et mes blagues, hé. Il prit un petit moment de réflexion avant de réaliser: Wow, c'était un peu plus glauque que je ne l'avais pensé, dis comme ça, oops.

Locke, toujours à la fenêtre, regarda en bas et vit des gens entrer et sortir de l'institut dans un flot continu. Tout petit, il aurait laissé couler sa bave dans l'espoir que ça atterrisse sur l'une des personnes, mais il était désormais un bonhomme dans sa trentaine, loin de cette méthode sale, répugnante, et enfantine.
Aussi, il se contenta donc juste de lâcher des bonbons sur la tête des gens, et se cacha derrière la fenêtre en toute vitesse une fois que des têtes se levèrent vers le ciel.

-... ... Vous êtes un docteur ou un interné ?

Locke haussa un sourcil. Hein ? Un interné ? Comme, un interné dans un hôpital psychiatrique ? Hmm. Pourquoi cette question grossière et rude… ? Oh, l'histoire d'être enfermé ici. Et aussi peut-être l’attitude de Locke qui laissait présager une quelconque maladie mentale. Ce qui n'était pas une conclusion bizarre quand on avait affaire avec Locke. Mais malheureusement, il n'était pas encore totalement fou. Pas encore, oui.

-En plein dans le mille. Répondit Locke en ricanant. Je suis en effet un patient qui est obligé de rester à l'institut comme toi. On m'a permis d'échanger la camisole de force contre une blouse blanche et….

Il arrêta son sarcasme lorsqu'il entendit une personne en colère crier dans le couloir, derrière la porte de la chambre.

-Loooocke ? T'es où ? Reviens bosser ! Je te jure que si tu sors pas de ta cachette, on va te…


La bienséance oblige que le reste de la phrase soit coupée au profit d'un petit moment de silence gênant dans la chambre, tandis que les menaces se faisaient plus lointaines. Locke continua sans pression son snack-time comme si de rien n'était, et continua:

-Eeet donc comme tu as pu le deviner, je suis bien un doc'. Ce n'était qu'une métaphore pour dire que je suis un peu obligé de bosser ici au lieu de profiter de la journée dehors...Ha.ha.ha. Ou peut-être que je suis vraiment un interné? Meh.

HRP:
Voilà, je te donne le plein pouvoir pour terminer le rp quand tu veux en faisant intervenir un pnj qui traînera Locke pour qu'il fasse son taf Mwahaha

_________________
Les souvenirs:

Les cadeaux:


Les events:
Contenu sponsorisé
posté (11)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum