login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :
    Règlement Contexte Annexes Groupes Avatars Questions Partenariats Discord
    Bienvenue à Pallatine, une ville située dans une dimension parallèle.
    À la population native s'est mêlée une foule de Terriens, partis volontairement de la Terreou arrachés contre leur gré pour refaire leur vie ici, sans possibilité de retour. Divisés en groupes nommés diasporas, les habitants essaient de tirer profit de la situation dans laquelle ils se trouvent.
    Mais depuis quelques temps, d'étranges perturbations temporelles viennent troubler le quotidien des habitants de Pallatine. Phénomènes anodins ou présages inquiétants, chaque diaspora s'efforce de percer le mystère avant les autres.
    03/09 Début du mini-event : CREP School
    15/07 Intrigue 5, phase 2 (+++)
    05/05 Installation de la version 5 (+++)
    28/02 Le forum fête ses deux ans !
    17/12 Installation de la version 4.1 (+++)
    01/11 Début de l'intrigue 4 (+++)

    { un retour sur Terre possible ?

    Intrigue 5 (+++)
    Une bien étrange rumeur circule depuis le mois de juillet : plusieurs personnes auraient effectué un voyage retour sur Terre, alors que l'Institut s'y est toujours refusé. Et les personnes sont en effet introuvables. Cette rumeur serait-elle fondée ?
    Avatars 200x320px - Tout public - Temps de jeu : juillet à septembre 2016 - Design et codage par Naga et Sneug - Crédits
    Tableau des diasporas
    Institut
    Altermondialistes
    Gangsters
    Iwasaki-rengô
    Geeks
    Opportunistes
    Indépendants

    { Chronos Republic. Le seul forum où ta grand-mère est plus jeune que toi

    Les derniers transférés

    u43Unity Fortesee
    Autrefois connue sous le nom d'Unité 43, celle qui fut une déesse en chaise roulante est désormais amnésique et membre des geeks.
    (fiche)
    césarCésar Duncan
    Ce chef d'équipe à l'ascendance guerrière est un natif qui s'est engagé dans le travail pour atténuer la perte de ses proches. Il a notamment participé activement à la recherche des personnes disparues.
    (fiche)
    shaozuShaoZu Hwang
    Le chef du Lotus Rouge a passé une enfance paisible à Pallatine, avant de partir découvrir le monde. Engagé dans un petit groupe de l'Iwasaki-rengô, il a patiemment gravi les échelons jusqu'à occuper son poste actuel.
    (fiche)
    machiMachi Kobayashi
    Membre des Aces, elle a perdu son bras et son frère, et n'est depuis plus la même.
    (fiche)
    zahraZahra Siaka
    Originaire de Sierra Leone, elle a subi des mutilations avant d'être transférée en mauvais état à Pallatine.Elle est depuis devenue recruteuse pour les Opportunistes.
    (fiche)
    clarenceClarence Ichikawa
    Enfant d'un amour plus fort que les différences, il s'occupe des nouveaux arrivants à l'Institut avec beaucoup de gentillesse.
    (fiche)
    lexaLexa Beloff
    Princesse destinée à la gloire, son transfert a probablement sauvé la terre d'un destin tragique...
    (fiche)
    Naga
    admin // semi-dispo
    (mp)
    Seung Joo
    admin // indispo
    (mp)
    Locke
    modo // semi-dispo
    (mp)
    Camille
    modo // semi-indispo
    (mp)

    Lyov Solokovsky
    31 ans, geek, métier au choix
    (fiche)

    Ozo Svensson
    19 ans, institut, responsable d'une équipe
    (fiche)

    Jenna Wisnuys
    37 ans, altermondialiste, présidente
    (fiche)

    Ihsan Reyes
    29 ans, geek, ingénieur
    (fiche)

    Jack Smith
    34 ans, opportuniste, artiste graffeur
    (fiche)

    Abigail S. Clemens
    31 ans, Iwasaki-rengô, recruteuse
    (fiche)


    { L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno .

    avatar
    Clan Iwasaki
    Il ne sait pas se battre, il ne fait peur à personne. Tout ce qu'il a c'est une addiction aux calmants et des compétences de chirurgien. Il trouve son utilité dans les rangs d'Iwasaki en participant au trafic d'organes. Il garde secrète son allégeance. Plus facilement détestable qu'approchable, son sens pragmatique le rend tout de même utile, la plupart du temps.
    Messages : 189
    Messages rp : 66
    Date d'inscription : 30/12/2016

    Nom de code : Scalpel
    Avatar IRL : Haruma Miura
    Avatar : Izaya Orihara / Durarara

    Voir le profil de l'utilisateur
    L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 2:58
    Junji

    Junji Ohno

    feat Izaya Orihara | Durarara!!!

    Caractère

    C’est la silhouette immobile d’un homme sur le toit d’un building. Accoudé à la rambarde, il se demande s’il a envie de sauter.

    La question revient de temps en temps, juste comme ça. Junji ne s’en inquiète pas, n’en parle pas. Ne parle presque jamais de toute façon. Les mots sont dangereux. Ce sont des lames de rasoirs. Des bombes à retardement. Des poisons plus amers les uns que les autres. Il le sait, il en a fait l’expérience.

    Mais les mots sont à double-tranchant. Les mots sont nécessaires. Nécessaires à son ambition, à sa protection. Alors il négocie avec lui-même. Vend un peu de son âme au Diable. Parle.

    C’est comme la solitude ça. Longtemps, il a voulu croire qu’il serait mieux seul. La réalité s’est montré autre. Plusieurs fois.

    Parlementer. Compromettre.

    Ça l’énerve.

    Ça l’énerve de de ne rien voir aller comme il le souhaiterait. Plus il tente d’organiser son monde, plus il perd le contrôle. Souvent, il a l’impression que le sol se dérobe sous ses pieds, que son cœur va exploser.

    Ça non plus, il n’en parle pas.

    Il avale une capsule et tout s’en va, tout prend fin.

    Junji Ohno est à nouveau maître de lui-même. Junji Ohno est encore cet étudiant à la recherche de la perfection, qui l’atteint.

    C’est la silhouette immobile d’un homme sur le toit d’un building. Accoudé à la rambarde, il se demande s’il a envie de sauter.

    Non. Il ne croit pas.

    Junji

    Âge: 32 ans
    Naissance: 13/09/1991
    Départ: 20/05/2023
    Présence en ville: 1 an
    Nationalité: Japonais
    Métier: Chirurgien
    Statut civil: Célibataire

    Groupe: Iwasaki-rengō
    Section: Clan Iwasaki
    Rang: Membre
    Nom de code: Le scalpel

    Taille: 1.73
    Corpulence: Mince, maigre s'il est dans une mauvaise passe. Il n'est pas du tout du type intimidant.
    Cheveux: Noirs
    Yeux: Noirs
    Autres: Pâle, porte parfois des lunettes.

    Histoire

    Junji n’a jamais eu l’impression de contrôler sa vie.

    Il imagine : quand il était encore dans le ventre de sa mère, ses parents ont joué aux démiurges et ont tracé sa destinée.

    « Tu vivras en Amérique. Tu recevras l’enseignement le plus prestigieux qui soit dès que babilleras tes premiers mots.
    Tu deviendras juge, médecin ou politicien — car tu seras premier, partout.
    Tu marieras une femme, gracieuse et discrète, et tu auras un ou deux enfants.
    Tu seras respectés, droit, juste et honorable.
    Tu ne te rendras jamais compte de la jalousie des autres, trop humble pour réaliser la grandeur de tes accomplissements.
    Tu vieilliras et, contemplant ce qu’aura été ta vie, tu souriras. »

    Commandements maudits ou rêves étroits. Junji ne parviendra pas à suivre la ligne tracée pour lui.

    -

    Ça commence avec un sentiment d’imposture, la conviction qu’il n’a pas sa place dans ces écoles privées, qu’il n’est pas assez doué pour poursuivre en médecine.

    Pourtant il enchaîne d’excellents résultats. Ses professeurs veulent le voir progresser dans cette voie.
    Mais il n’est pas le premier de classe comme au high school, alors sûrement il n’est pas adéquat, il n’a pas sa place, parce que s’il n’est pas le meilleur pourquoi perd-il encore son temps—

    Et c’est l’angoisse. Comme dans un mauvais rêve, il a beau se débattre, donner tout ce qu’il peut, il ne parvient pas se sortir la tête de l’eau. Il va se noyer, il va en mourir, et il fige. Fige une fois devant une feuille d’examen. Une fois de trop.

    Il n’y a jamais eu d’eau, mais la crise de panique, elle, était bien réelle.

    -

    — J’ai eu peur de les décevoir, a-t-il confié à un ami, un soir de fête. Alors je n’ai rien dit à propos de l’incident. Et j’ai décidé de trouver une solution seul.

    — Et qu’est-ce que tu as fait ?

    Junji a haussé les épaules et a pris une gorgée de bière.

    -

    Comment appuyer sur le frein, quand tout va trop vite et que vous n’êtes pas le conducteur ? Comment naviguer entre la peur du crash et celle de continuer à avancer dans le noir ?
    Fermer les yeux. Respirer.

    Trouver un dealer sur le campus a été d’une facilité déconcertante.

    Méthylphénidate, serpent accroché à la branche de l’arbre, l’a sauvé.

    -

    Il survit au bachelor’s degree avec son nouvel allié. Poursuit sa course, retrouve sa forme, voit plus loin : un programme accéléré spécialisé en chirurgie médicale ouvre. Il applique. Quelques nuits blanches et plusieurs cachets ingérés, il passe l’examen haut la main.

    En leur montrant la lettre d’acceptation, Junji a vu les yeux de ses parents briller pour une dernière fois.

    -

    Il y a des évidences qui éclatent au grand jour dans le silence le plus complet.

    Une conversation qui semble aller nulle part entre des amis de la famille.
    Un compliment sur Junji et son dévouement pour ses études.
    Une blague sur son célibat qui dure depuis tellement longtemps — il ne sortirait pas avec une fille en cachette ?
    En tout cas, c’est pas comme si un garçon comme lui, parfait en tout point, pouvait être aux hommes.

    Et Junji qui mord ses lèvres.
    Les rires qui se taisent.

    Ils ont compris.

    -

    Ce n’est pas tout à fait une expulsion. Plutôt une « nouvelle étape ». L’impression que, pour le bien de chacun, il vaudrait mieux se séparer.

    — Je ne suis pas si différent de mes parents en ce point. Je préfère le silence. On n’oublie pas, mais on fait semblant.

    — C’était pas un peu violent quand même de te laisser sans le sou ?

    — J’ai l’air malheureux ? Je vis dans un sous-sol, mais au moins j’ai la paix…

    Son ami n’a pas osé répondre. Il y a quelque chose dans les yeux de l’étudiant qui l’inquiète depuis un temps. Alors il l’a pris dans ses bras. Et Junji a craqué.

    -

    Ses mains se sont mises à trembler. Comme ça. Side-effect de sa consommation quotidienne de ritalin et parfois d’amphétamine, quand son dealer n’a plus rien. Perturbation infime, délicate, mais assez pour tuer quelqu’un par accident.

    Il est à deux doigts d’obtenir son diplôme et la pression est à son plus haut niveau.

    Il ne peut pas chuter.

    « Écoute, j’ai une proposition à te faire. Je connais un mec qui fait des bêtabloquants artisanaux, pour les musiciens entre autres, exactement ce qu’il te faudrait. Mais le prix qu’il demande est haut et je sais que c’est pas encore l’idéal pour toi… Mais t’es presque déjà un chirurgien. Alors, si tu acceptes de faire quelques interventions sur des gens qui ne veulent pas se faire voir à l’hôpital, on pourrait arranger ça comme un échange de services… »

    Et bien sûr, il accepte.

    -

    En un claquement de doigts, sa vie est revenue sur les rails.

    L’argent a renfloué les coffres ; assez pour qu’il emménage dans un loft digne de ce nom. Il pratique dans un hôpital reconnu. Ses collègues le respectent. Ça ne va pas plus loin.

    En un claquement de doigts, tout pourrait s’effondrer.

    Junji a maigri, beaucoup. Il ne dort plus très bien ; quand il n’est pas réveillé à trois heures du matin pour opérer sur un mafieux, ce sont les cauchemars qui l’assaillent. Il sourit, il fait son travail, mais il tremble de peur : un jour, sûrement, on découvrira son imposture, on lui retirera sa licence,  ce sera le procès, la honte, la fin…

    Chaque jour, il se lève avec l’impression d’être un funambule au-dessus d’un gouffre.

    -

    Un soir, une collègue s’est inquiétée pour lui. Voilà un mois que Junji est en vacances forcées. Son état a inquiété ses collègues puis la direction. L’éloigner a semblé la meilleure chose à faire. Mais depuis, aucunes nouvelles de lui.

    Elle s’est rendu chez lui et, n’ayant pas de réponse en sonnant, cognant, appelant, elle a poussé la porte. Juste pour voir. Et elle s’est ouverte.

    Sur la table de la cuisine, elle retrouve un déjeuner à peine entamé et deux comprimés d’amphétamine.

    Junji, nulle part.

    -

    Il ne comprend pas ce qu’il fait à Pallatine. Pourquoi il est là. Qu’est-ce qu’on lui veut. Pourquoi y’a plein de gens qui l’évaluent, qui le privent de ses calmants, merde ! Eux non plus ne semblent pas savoir ce qu’il fait là.

    La phase de sevrage prend fin. Sa retenue aussi. Il est jeté dans la ville comme un chien errant.

    L’idée de poursuivre une meilleure vie ne lui a même pas traversé l’esprit. Il lui a suffi de comprendre le fonctionnement de cette ville pour choisir son clan : celui qui offrira le plus de facilité.

    L’Iwasaki est une bouée de sauvetage, une manière de reprendre sa vie là où il l’a laissée. Chirurgies et trafic d’organes en échange de sa drogue. Au fond, il reprend sa vie où il l’a laissée. C’est mieux ainsi.  

    Edit mai 2018 : Toujours sans pseudo. Maintenant 21 ans. Lettres. Je vous <3 fort. Y'a quelques petits détails qui ont changé dans l'histoire de Junji, mais il reste le même.

    avatar
    { Invité.
    Invité
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 10:01
    Ce titre... Je titre... Je connais ce titre pour une fanfiction Yaoi... Malicieux Cœur
    Merci de m'en avoir rappelé.

    Dans tout les cas, bienvenu parmi nous et amuse-toi bien.
    avatar
    Technicien
    Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
    En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
    Messages : 1219
    Messages rp : 120
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Avatar : Sanada Akihiko.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 14:32
    Un Izaya, yes. Héros J'ai failli le prendre pour mon Dimitri, alors ça me fait plaisir que quelqu'un d'autre le prenne comme ça, pas de regret.
    Et un Iwasaki en plus, on en a tellement besoin en ce moment. Tombe Et ce choix de métier. Et je ne pense pas que tu aies besoin de mettre plus dans le futur si c'est légèrement alterné.
    Bienvenue donc, n'hésite pas à harceler Sneug si besoin.

    (ah ah madie, le titre c'est pas une fanfiction yaoi c'est une expression Malicieux enfin j'espère Sceptique )


    yamamoto senpai ♥yamamoto senpai ♥ flocons

    Spoiler:

    avatar
    Aces
    il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
    Messages : 1433
    Messages rp : 134
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Nom de code : trauma
    Avatar : kaneki ken

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 14:35
    J'ai corrigé l'erreur de code, ça arrive beaucoup en ce moment mais je ne sais pas trop d'où ça vient. =/
    En tout cas, bienvenue. I love you Très bon choix de groupe. Cœur Si tu as besoin d'aide pour le choix de ta section, n'hésite pas à venir me voir.
    Pour le futur, s'il est légèrement alterné à partir de 2015, c'est bon. I love you
    Bon courage en tout cas pour la fiche. Cœur Et merci à ton amie, même si on ne sait pas qui c'est. Malicieux


    avatar
    Clan Iwasaki
    Il ne sait pas se battre, il ne fait peur à personne. Tout ce qu'il a c'est une addiction aux calmants et des compétences de chirurgien. Il trouve son utilité dans les rangs d'Iwasaki en participant au trafic d'organes. Il garde secrète son allégeance. Plus facilement détestable qu'approchable, son sens pragmatique le rend tout de même utile, la plupart du temps.
    Messages : 189
    Messages rp : 66
    Date d'inscription : 30/12/2016

    Nom de code : Scalpel
    Avatar IRL : Haruma Miura
    Avatar : Izaya Orihara / Durarara

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 16:32
    Merci à tous pour les bienvenues. Cœur

    @Madeline Vallès : Et bien ce n'était pas mon intention de faire référence à une fanfic de Yaoi, mais Junji ayant un penchant pour les hommes... Malicieux Je crois que c'est le destin qui a voulu attribuer un double sens au titre.

    @Naga Umiaktorvik : J'arrive pas à croire qu'il n'y ait pas plus d'Iwasaki pour être honnête. C'est le clan que je lorgnais depuis ma découverte du forum... Faut croire que je suis arrivée au bon moment!
    (Et j'ai tellement galéré avant d'arrêter mon choix sur Izaya... :'D)

    @Seung Joo Hwang : Je ne m'étais même pas rendue compte qu'il y avait une erreur de code. :'D Mais merci beaucoup alors. <3
    Et voilà, pour l'alternance du futur je crois m'être débrouillée... C'est que j'avais surtout un prétexte pour que Junji ait la formation de chirurgien relativement tôt dans sa vie. C'est donc surtout le système scolaire que je voulais modifier, mais voilà. Je crois que ça va passer. ^^'
    (Et oui, je crois que je vais t'écrire prochainement un MP parce que vraiment, choix de section, c'est le flou pour le moment.)
    avatar
    { Invité.
    Invité
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Ven 30 Déc 2016 - 19:54
    On va être sur la même longueur d'onde. En tout cas, j'attends de voirecevoir la fin de ta fiche pour faire un lien soit avec ce compte ou Earl. Une petite rivalité, rien de plus.
    avatar
    { Invité.
    Invité
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Dim 1 Jan 2017 - 4:39
    Junji the fab a écrit:«Ou bien déclare que tu es cette amie dont j'ai parlé, décris notre conversation épique et émotionnellement intense qui t'as poussée a revenir et-»

    Vil personnage.
    Maintenant il ne te manque plus que l'approbation Camus. J'attends.
    (il était temps que tu débarques (a))
    avatar
    Clan Iwasaki
    Il ne sait pas se battre, il ne fait peur à personne. Tout ce qu'il a c'est une addiction aux calmants et des compétences de chirurgien. Il trouve son utilité dans les rangs d'Iwasaki en participant au trafic d'organes. Il garde secrète son allégeance. Plus facilement détestable qu'approchable, son sens pragmatique le rend tout de même utile, la plupart du temps.
    Messages : 189
    Messages rp : 66
    Date d'inscription : 30/12/2016

    Nom de code : Scalpel
    Avatar IRL : Haruma Miura
    Avatar : Izaya Orihara / Durarara

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Lun 2 Jan 2017 - 21:54
    @Madeline : Ce sera avec plaisir! Je te contacterai dès que j'aurai terminé complètement ma fiche (ça ne devrait plus trop tarder...), j'ai déjà pris conscience de tes deux personnages~

    @Thomas : Toi. <3 C'est pas bien d'exposer ma personnalité narcissique / mégalomane direct en partant... Donne toi du temps... Puisque tu reviens... 8)
    Et on va voir pour Camus, ma description de caractère prend déjà beaucoup trop de mots par rapport à ce que j'avais prévu.
    avatar
    { Aeon.
    PNJ
    Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
    Messages : 1165
    Messages rp : 120
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    le Mar 3 Jan 2017 - 19:04
    Tu remplis les rangs de l'Iwasaki et j'aime ton personnage, tu me rends joie.  I love you
    Franchement, le caractère m'a un peu fait penser à moi, sauf que pour gérer mon stress je tourne plutôt aux tisanes et aux cachets aux plantes. Mort de rire  Et au niveau de l'histoire, j'ai bien aimé la façon dont tu introduis l'homosexualité du personnage, j'ai trouvé la réaction des parents assez réalistes au vu du pays, et c'est un point que je souligne.  Malicieux  Et puis le transfert, c'est mal mais j'ai un peu ri à la conclusion qu'on a donné à sa disparition.    
    Bref, un personnage à harceler de suite.  

    Junji Ohno

    a reçu son permis de séjour à Pallatine

    icon 100*100

    Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

    Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

    Informations à fournir dans les plus brefs délais.

    - Votre adresse
    - Votre nom de code
    - Votre profil chronosrep.net
    Facultatifs :
    - Vos textes libres
    - Vos recherches de rp

    Sachez que :
    - Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
    - Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
    - Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

    { Contenu sponsorisé.
    Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions - Junji Ohno
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit