top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

le sens de l'honneur. (văn minh)

avatar
Personnage : il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken
Messages : 1165
Messages rp : 121
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Dim 8 Jan 2017 - 21:07 (1)
Seung Joo doit le faire.
Même s'il n'en a pas envie.
Il doit le faire.
C'est ce qu'il ne cesse de se répéter alors qu'il franchit les grilles qui encerclent Kanasata.
Le Coréen n'a pas souvent l'occasion de se rendre dans les plantations de drogue de son gang. Il faut dire que son métier consiste, outre l'aspect totalement « légal » de l'organisation des jeux d'argent, à blanchir cet argent généré par le trafic de drogues, et aussi à procurer des fonds quand les besoins s'en font sentir. Il n'a donc pas souvent l'opportunité d'observer les grands espaces soigneusement cultivés, dont un œil connaisseur (qu'il n'a pas, il faut dire qu'un seul œil c'est déjà peu) pourrait reconnaître les différents plants.
Alors qu'il s'apprête à entrer dans le laboratoire, Seung Joo prend une pause et retire son masque. Il n'est pas comme Knut, qui a des difficultés à s'en séparer, et qui lui en voudrait probablement à mort si jamais il observait ses lèvres dénudées. Seung Joo n'a aucun problème à montrer son visage. Il glisse le masque dans la poche de son pantalon gris sombre - aujourd'hui encore, Seung Joo est habillé avec élégance, portant la veste et le pantalon de son costume. La seule fausse note dans cet ensemble constitue le t-shirt noir qui lui colle au torse, dessinant le contour de ses muscles (j'insiste, il en a). Et l'œil de verre rouge et noir, qu'il a pris la peine de découvrir. (Seung Joo offre rarement la vision de son regard entièrement dévoilé. Il asque toujours l'un ou l'autre de ses yeux, même si seul l'œil de verre a le droit à une couverture vraiment opaque.)
Une fois entré dans le laboratoire, il croise un collègue qui lui indique que le chef est dans son bureau. Seung Joo acquiesce, le remercie d'un coup de poing dans l'épaule (gentil), puis traverse le couloir pour se rendre devant la porte du bureau. Il marque un temps d'arrêt. Il n'aime décidément pas du tout cette situation, mais il va bien falloir qu'il l'accepte.
Une fois à peu près sûr de lui, il frappe à la porte, et attend qu'on lui donne la permission d'entrer avant de le faire.
Văn Minh le regarde entrer, et ces yeux fixés sur lui mettent Seung Joo mal à l'aise. Il a parfois l'impression qu'il est transparent, et que ses motifs les plus secrets peuvent se voir sur son visage. Une sensation qui déplaît beaucoup au Coréen, pas toujours très à l'aise avec les aspects les plus sombres de sa personnalité. Tout à coup, il a la gorge sèche. Son chef lui fait toujours cet effet-là.
« Est-ce que je peux prendre un peu de votre temps ? demande Seung Joo, curieusement tendu. Je... je crois que j'ai merdé. »
Lorsqu'il s'exprime à son chef - celui qui a le plus d'autorité sur lui, quand bien même ce n'est pas le cadre de la diaspora qu'il voit plus -, Seung Joo tend à faire attention à son langage. Il ne se montre jamais tout à fait familier, mais jamais trop formel non plus. C'est une forme d'équilibre entre la vulgarité caractéristique des Aces et le respect que l'on attend lorsqu'on appartient à un groupe dirigé par des yakuzas. Il n'est jamais tout à fait à l'aise non plus, Seung Joo. Son dos est un peu droit, son unique œil trop grand ouvert.
Seung Joo soutient le regard de Văn Minh pendant quelques secondes, avant de finalement baisser la tête et de trouver un intérêt soudain et intense pour les motifs du sol. Les mots ont une saveur acide sur sa langue lorsqu'il les laisse échapper :
« C'est à propos de la dernière attaque du casino. Je n'ai peut-être... pas tout dit. »
Seung Joo a longuement hésité avant d'en parler. Il avait d'abord décidé qu'il n'allait rien dire, que cela resterait entre eux. Tant qu'il ne se faisait pas prendre, il n'y avait pas d'erreur. Mais les mois ont passé, et le Coréen s'est rendu compte de quelque chose : il ferait mieux d'expliquer ce qu'il s'est passé. Il ne sait pas si c'est lui, mais depuis que le casino a été attaqué par des ennemis (heureusement neutralisés), il a l'impression que de nombreux gangsters lorgnent dans leur direction. Cela lui paraît subitement trop dangereux : peut-être en est-il responsable. Aussi estime-t-il qu'il est de sa responsabilité de raconter ce qui s'est vraiment passé ce jour-là.
avatar
Personnage : U.C.
Nom de code : VẾT SẸO / SCAR
Avatar : Xanxus - KHR
Messages : 27
Messages rp : 7
Date d'inscription : 23/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Dim 22 Jan 2017 - 23:15 (2)

Nine o'clock
- Monsters still spleep.


le sens de l'honneur

feat Seung Joo Hwang


Être seul.
C'est tout ce qu'il demandait. Il se sentait sur le bord d'éclater. Et le faire devant tous ces membres qui le respectent... Cette simple idée suffit à l'amener plus près du gouffre. Ses pas résonnent sur le sol du laboratoire menant à son bureau. La seule pièce où il savait que personne ne le dérangerait. Surtout pas vu la tension qui tirait sur ses muscles et qui l'empêchait de paraître naturel. Mais pourquoi était-il dans cet état? Lui-même n'en avait pas la moindre idée. Il lui arrivait par moment de perdre le contrôle, si bien que les gens autour de lui s'écartait de son chemin avait une certaine crainte.
Van Minh arrive enfin à la porte de son bureau. Il n'avait jamais été aussi heureux d'atteindre cette pièce sans encombre. Ça ne lui arrivait jamais. Pourquoi maintenant? Il sentait qu'il perdait le contrôle. Pas seulement le contrôle de lui-même, mais le contrôle de tout. Elle lui glissait entre les doigts et il n'aimait vraiment pas ça. La porte de son bureau s'ouvrit à la volée et il ne put l'empêcher de claquer avec force alors qu'elle se refermait derrière lui. Il s'adossa à la porte pendant quelques secondes où il reprit son souffle et passa une main sur son visage. Pourquoi le trouble l'envahissait maintenant? Ça n'était pas le moment. Le chef du gang prit le temps de faire glisser son regard sur la pièce sombre. Un endroit qui reflète beaucoup trop bien sa personnalité mystérieuse.
Le vietnamien s'avance doucement jusqu'au meuble qui lui sert de bureau. La pièce est grande, mais il a l'impression d'étouffer. Sa main se lève donc afin de desserrer la cravate de son costume. Étant un homme important, il se devait d'avoir une apparence plus qu'impeccable d'où son beau complet-cravate noir qui lui enserrait le corps à la perfection. Cependant, son veston le tenait trop au chaud. Celui-ci atterrit sur le dossier de la chaise alors que son regard et son esprit se perdaient dans la pièce. C'est à ce moment que l'on toqua à sa porte. Inspirant profondément, Van Minh ouvre une lampe dont la lumière tamisée éclaire à peine la pièce et de sa voix grave, il lui donne la permission d'entrer. Accoté à son bureau, le chef des Aces regarde Seung Joo entrer dans la pièce. Le vietnamien sait combien son regard est intense et qu'il peut mettre mal à l'aise, mais en ce moment, il ne pouvait pas faire autrement. Le coréen semble tendu et cela intrigua  le mystérieux homme qui le fixait intensément. Sa présence ici ne lui inspirait rien de bon.

« Est-ce que je peux prendre un peu de votre temps ?  Je... je crois que j'ai merdé. »

Les yeux de Van Minh se plissèrent légèrement, mais pas assez pour que le coréen puisse le remarquer dans la pénombre presque totale de la pièce. Le chef ne savait pas s'il allait être capable de supporter une mauvaise nouvelle, mais la situation ne lui donnait apparemment pas le choix. Le vietnamien n'avait pas tout de suite remarqué qu'il avait enlevé ce masque qui ne quittait presque jamais ce visage... doux? Plus que le sien, en tout cas. Cependant, son autre oeil était un peu trop écarquillé, signe évident de sa tension. Sa voix tremblait également un peu, mais il restait toujours aussi poli que d'ordinaire. Poli, mais pas trop. Bien que Van Minh soit habitué à la vulgarité des Aces, il appréciait toujours lorsque le coréen lui parlait. Ses paroles sonnaient comme de la musique à ses oreilles et il ne pouvait nier aimer cela. Puis il perd son regard. Celui-ci se baisse pour contempler le tapis ornant le sol et le vietnamien crut vraiment qu'il était beaucoup plus intéressant que sa personne. Pourtant, il ne dit rien, attendant la suite.

« C'est à propos de la dernière attaque du casino. Je n'ai peut-être... pas tout dit. »

La tension revient dans le corps de Van Minh. Cette fois, elle est due à la colère. Une colère mêlée à une certaine déception. Qu'avait-il fait pour que Seung Joo ne lui dise pas tout la première fois? À ce moment, le chef se remit en question. Si un membre l'avait fait, d'autres pouvaient le faire aussi. N'avaient-ils donc aucune confiance en lui finalement? Le vietnamien grinça des dents avant de se redresser totalement. De son corps imposant, - beaucoup plus imposant que celui de Seung Joo remarqua-t-il à cet instant - il s'approcha doucement du membre de son gang. arrivé à sa hauteur, il s'arrêta et le contempla en silence, lui faisant ainsi comprendre son mécontentement. Il resta là d'interminables secondes, puis se tourna vers son mini bar. Il en sortit un élégant verre qu'il emplit d'une lampé de gin tonique et de glace avant de retourner s'appuyer contre son bureau. Il trempa ses lèvres dans l'alcool et soupira pour ensuite prendre la parole de sa voix grave et sèche.

« Et qu'as-tu omis de me dire, Seung Joo? »

Van Minh ne le dira pas à haute voix, mais il appréciait tout de même que le coréen soit finalement venu vers lui. Ce qu'il jugeait comme une bonne solution. La meilleure qui soit, en fait. pas pour lui, mais pour l'homme qui se tenait devant lui avec un secret que le chef du gang ne connaissait pas et qui pouvait être crucial. Il se faisait donc toute ouïe, transperçant toujours de son regard son interlocuteur.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'


HRP| Gosh... Je ne pensais pas être aussi inspirée. En tout cas, j'espère que ça te plaira et s'il y a quoi que ce soit, n'hésites surtout pas à me le dire! :)
avatar
Personnage : il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken
Messages : 1165
Messages rp : 121
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Jeu 23 Fév 2017 - 12:09 (3)
L'air autour de Seung Joo semble s'épaissir subitement. Il ne peut que deviner les yeux de Văn Minh sur son visage, et le Coréen prend subitement conscience de l'émotion qui lui serre le cœur. Une part de lui a peur. Peur parce qu'il reconnaît une autorité légitime à cet homme au visage abîmé. Peur parce qu'il ne sait pas ce qui se cache derrière l'ombre de ses yeux. Văn Minh, on n'en connaît pas tous les secrets ; et peut-être Seung Joo a-t-il remarqué quelque chose, une dissonance qui titille sa conscience et éveille le doute en lui - mais jamais trop, jamais assez pour être dangereux pour le Vietnamien ; et puis, il y a cette retenue dans l'ancien détenu qui l'empêcherait d'aller trop loin. Les non-dits sont lourds, cependant. Le poids du secret pèse à Seung Joo.
Et puis, il la sent, cette colère qui émane de Văn Minh. C'est tout ce que le Coréen perçoit, les pensées de son chef lui échappent totalement ; mais il n'est guère nécessaire d'être télépathe pour comprendre que ce lourd silence exprime la désapprobation. Et il le prend comme tel, Seung Joo. Il sait que c'est mérité, et qu'il a probablement bien fait de venir. Il n'ose imaginer ce qui se serait passé s'il n'avait pas eu le courage de venir admettre qu'il avait peut-être agi contre les intérêts de sa diaspora. La situation aurait été gênante.
Et puis Văn Minh s'éloigne. Un verre d'alcool à la main, il affiche une décontraction qui ne leurre pas tout à fait son subordonné. Seung Joo relève légèrement la tête, son œil glissant sur la silhouette de l'homme. Il y a quelque chose d'attirant en lui, dans l'élégance un peu relâchée de sa mise, dans ce charisme qui se dégage de lui, dans l'ombre que ses mèches dessinent sur sa figure, traçant des lignes claires à côté des zébrures sombres de ses brûlures. Văn Minh en impose. Mais ce n'est pas tout à fait de la jalousie qui anime le regard de Seung Joo ; peut-être un peu, mais quelque chose d'autre teinte son regard.
(Il y a trop de non-dits.)
La bouche de Seung Joo s'entrouvre.
« Je n'ai pas rejoint les forces du clan, mais ce n'est pas seulement parce que j'étais le seul Ace présent sur ce place en cet instant. » C'est plus ou moins l'excuse qu'il a avancée sur le coup, quand il a justifié sa situation, et ce n'est pas tout à fait faux. Ses collègues Aces ne travaillaient pas ce jour-là. Mais il y a une autre raison, une raison beaucoup moins avouable, et c'est celle là que Seung Joo s'apprête à révéler : « J'ai rencontré un jeune homme, dans les toilettes. Il essayait de s'échapper via une bouche d'aération. J'ai trouvé cela suspect, alors je l'ai suivi, Et bon, il était aussi sympa, donc... » Il se sent un peu embarrassé, Seung Joo, et le rose lui monte aux joues. « Mais je crois que c'était un gangster, et qu'il préparait quelque chose. »
Voilà, c'est dit.
Le Coréen se sent subitement libéré d'un poids, même s'il n'a pas l'impression d'être totalement sorti d'affaire. Il n'a absolument pas la moindre idée de la réaction de Văn Minh. Il se vante pourtant d'être quelqu'un d'observateur, capable de déceler les intentions cachées de son interlocuteur (en particulier si elles sont un danger pour lui) ; mais voilà un mystère qu'il ne parvient pas à résoudre. Et rien que d'y penser, sa respiration en devient laborieuse.

HRP:
je suis tellement désolé pour le temps d'attente, pardonne-moi, j'espère que ça t'ira.
avatar
Personnage : U.C.
Nom de code : VẾT SẸO / SCAR
Avatar : Xanxus - KHR
Messages : 27
Messages rp : 7
Date d'inscription : 23/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Dim 9 Avr 2017 - 0:30 (4)

Nine o'clock
- Monsters still spleep.


le sens de l'honneur

feat Seung Joo Hwang


Il daigne enfin relever le regard vers lui. Vers Van Minh. Bien que celui-ci soit des plus charismatique et qu'il tente toujours d'afficher une décontraction certaine, il ne leurre pas tout le monde. Il le sait. Trop bien. Et en ce moment, son verre d'alcool à la main, il ne sait que trop bien que Seung Joo a parfois des soupçons. Oh, rien de bien grand, mais cela en disait long sur le retenue dont le vietnamien faisait preuve. Une retenue contenant cependant des failles. Notamment son regard parfois lourd de sens et contenant beaucoup trop de non-dits. Il ne sait plus. Il ne sait plus où il en est et ce qu'il doit faire. Il devrait peut-être le demander à Aramis, seul détenteur de ce secret entourant sa venue à Pallatine. Mais les risques sont de jour en jour plus grands. Il ne devait pas se tourner vers lui trop souvent ou cela causera sa perte à un moment ou un autre. Van Minh déteste être à ce point torturé par ses décisions.

- Je n'ai pas rejoint les forces du clan, mais ce n'est pas seulement parce que j'étais le seul Ace présent sur ce place en cet instant.

Jusque-là, rien de bien nouveau vis-à-vis ce qu'il lui avait déjà dit, mais Van Minh sentait que c'était sur le point de se révéler à lui. Il le voyait dans Seung Joo. Il ne saurait dire comment, par contre. Puis les mots vinrent le frapper.

- J'ai rencontré un jeune homme, dans les toilettes. Il essayait de s'échapper via une bouche d'aération. J'ai trouvé cela suspect, alors je l'ai suivi, Et bon, il était aussi sympa, donc... Mais je crois que c'était un gangster, et qu'il préparait quelque chose.

Le silence s'installa dans la pièce. Un silence lourd de sens ou pouvait presque crépiter la colère flamboyante de l'homme au visage scarifié. Pourtant, il ne bougeait pas, ne disait rien. La respiration du coréen se fit laborieuse, sûrement parce qu'il avait peur. Peur de la réaction de son chef. Personne n'est capable de déchiffrer son expression ni de savoir à quoi il pensait grâce à celle-ci. Même Seung Joo n'y parvenait pas, lui qu'il entendait parfois se vanter d'être quelqu'un d'observateur. Lui-même ne savait pas comment réagir face à cette révélation. Devait-il être content qu'il soit venu vers lui par culpabilité? Ou devait-il être en rogne parce qu'il lui a caché un telle information? Même pire, qu'il ait fait ami-ami avec un gangster? Il ne comprenait pas. Cependant, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, ayant lui-même fait ami-ami avec un altermondialiste. Cette pensée eut pour effet de considérablement le calmer. Ses muscles se détendirent d'un coup et un léger soupir s'échappa de sa bouche. Van Minh ne saurait dire ce qu'exprimait ce soupir. Peut-être de la résignation? Il ne savait pas.

L'important homme trempa de nouveau ses lèvres dans l'alcool de son verre avant qu'il ne prenne la décision d'ouvrir la bouche pour parler. Néanmoins, il n'aimait pas voir l'un de ses membres dans cet état, mais il ne pouvait pas le réconforter. D'abord, parce que ça n'était pas dans sa nature et ensuite, parce que ça serait absurde. Cela irait même à l'encontre de la diaspora. Il but cul-sec le restant d'alcool contenu dans son verre en grimaçant sous la chaleur qui descendait le long de sa gorge. Il déposa le verre sur son bureau et se redressa.

- J'avoue être déçu. Déçu que tu ne m'en aies pas glissé mot avant. D'ailleurs, pourquoi avoir attendu? Qu'as-tu à dire pour ta défense, Seung Joo? Et que penses-tu qu'il pouvait manigancer?

Il avait réussit à parler calmement, même si sa voix restait dure et froide, sans appel. Van Minh avait parlé lentement, sans faire débouler ses phrases une à la suite de l'autre. Il se devait de garder la tête froide et de demander des justifications. Son regard perçant ne le quittait pas une seconde, l'intimant de ne rien lui cacher cette fois-ci.

FICHE DE RP (C) MISS YELLOW sur LIBRE GRAPH'

_________________

Thx pour le cadeau ♥
avatar
Personnage : il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken
Messages : 1165
Messages rp : 121
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Mer 19 Avr 2017 - 18:45 (5)
Văn Minh n'est pas connu pour sa grande cruauté. On le qualifie de bien des choses, et sa froideur fait partie de ces attributs qui reviennent souvent dans la bouche de ceux qui tentent de le décrire ; Seung Joo ajouterait même que c'est un homme qui se maîtrise. Tout en lui est soigneusement contrôlé, comme s'il refusait de dévoiler son véritable visage. Avec Văn Minh, on ne sait jamais ce qui se passera. Il n'est prévisible que dans la mesure où, en bon chef, il est amené à prendre des décisions logiques. Mais quelle est donc la logique de leur entrevue ? Seung Joo ne sait pas. Son corps laisse échapper des signaux de trouble qu'il ne prend pas la peine de réprimer, ou qu'il ne peut le faire - pourrait-il vraiment contrôler le dilatement de ses pupilles ? il en doute.
Alors comment doit-il interpréter le sourire qui échappe tout à coup à Văn Minh ? Seung Joo est-il en droit d'en conclure qu'il y a une forme de lassitude qui influera sur sa décision ? Le Coréen tente de le deviner. Après tout, ce problème qu'il n'amène n'est au final pas si grave que cela ; le véritable enjeu est celui de la confiance que les deux hommes peuvent se vouer, et Seung Joo n'est peut-être pas le plus fiable. Que Văn Minh lui cache des choses est assez normal, nul n'y trouvera à redire. Dans le fond, peut-être le plus jeune n'est-il pas encore tout à fait habitué à subir une autorité qu'il n'a qu'à moitié choisie. Il se pourrait qu'il subsiste, dans les tréfonds de son âme, une part de souffrance qui réclame à grands cris la liberté de vivre. La liberté de choisir comment il mènera son existence. Seung Joo il n'a jamais voulu être là, s'il n'avait pas eu le choix il ne serait jamais venu. Il se serait battu pour sa Corée jusqu'à la mort. Ce n'est, se dit-il, que la faiblesse et le délire d'un esprit torturé qui l'ont forcé à consentir à son transfert ; mais s'il l'avait pu, il serait mort la tête haute, sur le champ de bataille. Il sait très bien, en son for intérieur, que cette représentation n'est là qu'une image de la résistance idéalisée, dans les faits proprement improbables.
Perdu dans ses pensées, il est surpris par les paroles de Văn Minh, qui brise un silence qui commençait à s'éterniser. Le jeune homme reporte à nouveau son attention sur le chef des Aces, sentant son cœur se serrer lorsqu'il parle de déception. Il a toutes les raisons de l'être. Seung Joo sait quoi faire, de toute façon : rester calme (dans la mesure du possible) et, surtout, s'exprimer le plus honnêtement possible. Ses mensonges ne pourront jamais le racheter, et son honneur en prendrait un coup.
« Je ne pensais pas que c'était important, répondit-il donc, et ça m'est sorti de l'esprit. A la réflexion, je me dis que j'aurais dû prendre une autre décision. A mon avis, il devait prévoir de s'infiltrer dans le casino. Il ne l'a jamais fait cependant, probablement parce qu'ayant été repéré, cela ne servait plus à rien. »
Et peut-être aussi parce que leurs attitudes respectives les ont conduit à une forme d'amitié ? Est-il possible qu'il y eût, dans cette absence de réaction, une forme d'égard pour un croupier qui a pris le temps de s'intéresser à lui ? Seung Joo ne saura jamais : il a dans l'idée que jamais il ne reverra ce gangster. Il sera mort, ou ne croisera plus sa route. A Pallatine, ce n'est pas impossible : combien de personnes se sont-elles évanouies dans la nature, sans jamais revenir ? Alors quand bien même il ne s'agit que d'une intuition, pour Seung Joo elle est déjà plus que probable.
« Je n'ai plus rien à cacher, monsieur. »
Et en cet instant, Seung Joo se rend compte que sur un mot de Văn Minh, il pourrait déballer jusqu'au plus intime de ses secrets.
Contenu sponsorisé
posté (6)

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet