bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

((b o r n to be w i l d)) ∞ h a n n i b a l

avatar
Membre
#BG
celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme
Nom de code : Sleipnir
Avatar : Terushima Yuuji - Haikyuu!!

Messages : 132
Messages rp : 0
Date d'inscription : 05/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal Sveinn

Hannibal Sveinn Arnbjörnsson

feat terushima yuuji | haikyuu!!

w i l d & f r e e

AUX ÉCHECS ON APPELLE CA LE  ZUGZWANG. QUAND LE SEUL COUP VALABLE POUR S'EN SORTIR, SERAIT DE NE PAS JOUER...

Une pièce lancée dans les airs ; face, tu vis, pile, tu crèves, c'est aussi simple que ça pour lui, pour Sveinn. Prêt à risquer sa vie par des jeux de hasard, à se jeter sous des rails de métro si la carte qu'il pioche au tour suivant n'est pas celle qu'il prévoit. Il ne fait rien comme les autres, il ne vit pas d'amour et d'eau fraîche, il ne vit pas dans un monde régi par les lois et les règles ; non. Pour Sveinn, les règles et les lois sont faites pour être transgressées, écrase les règles de la bienséance, bafoues les lois ; rien dans ce monde n'échappera à sa rage, tout finira comme cette pièce lancée dans les airs, tout se résumera à un stupide jeu de hasard. Personnalité étrange, presque auto-destructrice, bienvenue dans le doux monde, mais néanmoins amer de Sveinn.

LA BEAUTÉ INVITE À LA MORT ET JE SUIS ACCROC À LA DOUCE TONALITÉ DE SA SIRÈNE. CE QUI EST DOUX DEVIENT AMER ET CE QUI EST AMER DEVIENT DOUX. ON AIME LA DOUCEUR AMÈRE, ON AIME LA MORT, C'EST POUR CA QUE TOI ET MOI, ON AIME LA DROGUE. MAINTENANT S'IL TE PLAIT, PASSE-MOI DU FEU.

Il n'y a pas d'être vraiment « beau » en ce monde. Il n'y a pas de personnes fondamentalement « bonne » ; ce n'est qu'un mythe, une utopie, une idéalisation que l'Homme cherche à atteindre, même en étant pourrit. Sveinn est un être qui cherche à atteindre sa perfection, cette beauté intérieure inaccessible pour quiconque se laisse pervertir par un sombre désir, privilégiant le plaisir, puis s'assombrir, ne pas pouvoir rebondir, pour au final, se trahir. Sveinn se trahit, maladroitement, inconsciemment, indubitablement ; pourtant, ce n'est pas ce qu'il souhaite, ce n'est pas ce qu'il cherche. Homme en quête d'un objectif éphémère ancré dans ses gênes depuis l'enfance, il essaye du mieux qu'il le peut, d'attraper l'objet de ses désirs les plus secrets, de l'effleurer du bout des doigts comme il frôle la surface de la peau avec son dermographe. La beauté est éphémère, la beauté n'est qu'un rêve. Il n'y a pas de personnes fondamentalement belle en ce monde corrompu, il le sait, mais il espère quand même, car il ne veut pas être rattaché ou comparé à la bête immonde qui l'a mise au monde.

Il la voit la beauté du monde Sveinn, parce qu'il est constamment en train de la contempler à travers ses pupilles dilatées ; il regarde, il s'imprègne, il apprend. En quête d'un instant précis pour ensuite le poser sur le papier, le jeune homme souhaite juste toucher l'instant, le savourer pleinement... C'est étrange, peut-être, parfois déconcertant, mais c'est avant tout rassurant. La beauté invite à la mort et Sveinn n'hésite pas une seconde à répondre à cet appel. Pas pour la côtoyer de plus prêt, certainement pas, mais juste pour pouvoir la comprendre, pour braver ses normes, y percevoir ses formes. Il aime ce qu'il ne connaît pas, il est curieux du monde qui l'entoure, adepte de l'apprentissage par le savoir, mais aussi par le vécu. Drogué à l'adrénaline, il aime se mettre en danger consciemment, même si sa peur la plus inavouable est celle de mourir ; thanatophobe en sursit, il n'y a rien de pire pour lui. Le cœur raisonne, la pensée déraisonne,  Sveinn c'est un gars un peu contradictoire, un peu bizarre, qui se fait bouffer par la vie, mais qu'il calcine comme son pétard devant sa toile inachevé.

LE RÊVE SEMBLE RÉEL QUAND ON Y EST, CE N'EST QUE QUAND ON SE RÉVEILLE QU'ON SE REND COMPTE QU'IL AVAIT QUELQUE CHOSE D’ÉTRANGE.

Sa réalité prouve qu'il peut mourir à chaque instant s'il ne fait pas attention ; mais faire attention est un concept un peu étranger ; ou plutôt ; qu'il ne souhaite pas imprimer. C'est un garçon réfléchit, mais qui vit un peu dans les tréfonds de son imaginaire ; qui croit ce qu'il voit, mais qui ne peut pas s'empêcher de penser plus loin ; une chimère. Il extrapole un peu, parfois beaucoup, mais il n'y fait pas vraiment attention. Ce que les autres peuvent voir comme une divagation, lui, le voit comme une création ; une invention que son intelligence crée au quotidien et qu'il apprécie. Sveinn, il est peut-être un peu trop perché pour certains, peut-être trop illuminé pour vous. C'est un gars en soif d'évasion, dont la rêverie est égale à son instinct bestial de survie. Des ambitions, le jeune homme en a plein, mais c'est impossible de les compter sur les doigts de la main. Il sait qu'il déraisonne, il sait que ce n'est pas saint, qu'il se met lui-même des barrières, des objectifs irréalisables ; mais c'est ainsi qu'on l'a éduqué, c'est ainsi qu'on lui a appris à vivre... Être le meilleur, ne pas se laisser démonter, ne pas se laisser bouffer ; aller toujours plus loin. Sveinn, il ne se rend pas compte qu'il devient ce qu'il est censé détester de tout son être.

Il y a des gens qui naissent avec la tragédie dans le sang, c'est ancré dans leurs gênes et ça, malheureusement pour Sveinn, ce n'est point une chimère. C'est une réalité qu'il a appris à apprécier, qu'il s'efforce cependant de démanteler ; même si l'épée de Damoclès est déjà au-dessus de sa tête. La boîte de Pandore a été ouverte un nombre incalculable de fois et il doit maintenant y faire face ; impossible de la refermer. Il côtoie l'enfer au quotidien, de part ses souvenirs effroyables, par ses peurs inavouables ; mais la tragédie elle, n'est pas condamnable. Dans l'étaux de sa souffrance, Sveinn se libère de part sa ténacité à ne pas vouloir sombrer. Dans sa réflexion se cache sa force, dans son intelligence se terre sa bonne conscience, dans son honnêteté tranchante et ses remarques cinglantes, on peut y déceler son impuissance. Pourquoi blesser autrui alors qu'il n'aime pas souffrir ? Parce que Sveinn est un égoïste, un adepte de ce dicton dégueulasse « fait aux autres ce que tu ne veux pas subir, avant que l'on ne te le fasse ». Mais ce serait mentir que de dire qu'il agit ainsi au quotidien... Non. Il planifie, il entrevoit et comme aux échecs, il prévoit ses coups à l'avance ; car il sait, on ne peut pas lui mentir, depuis l'enfance, c'est un don inné, quelque chose qu'il a apprit à lire sur les visages, c'est ce qu'il a apprit à travailler. C'est sa réalité, la véritable vérité.

SI TU BAISES UN BAISEUR, TU TE FAIS FORCÉMENT BAISER À UN MOMENT OU À UN AUTRE, ALORS T'ENCAISSE, T'ENCAISSE ET TU GARDE TOUT POUR TOI. SINON, TU PASSES POUR UN CON.<

Et il encaisse Sveinn, comme personne ; car des coups dans la gueule, il en a prit comme pas permis. Et il n'hésite pas à rendre, car les coups ont leur poids, mais ils ont surtout leurs conséquences. Mais voilà l'Homme dans toute sa splendeur ; celui qui vient au monde pour vivre et non pas pour mourir ; celui qui vient au monde pour survivre et non pas pour subvenir. Sveinn n'est pas normal, il ne sera jamais banal ; car c'est là tout ce qui l'ennui, tout ce qu'il déteste, tout ce qu'il n'est pas. Le baiseur fini forcément baiser ? Mais pas lui. Lui, essaye tant bien que mal d'échapper à cette loi, de s'extirper de la fatalité. C'est avec le sourire aux coins des lèvres et le cerveau à moitié calciner par les substances qu'ils s'injectent que Sveinn lève son majeur vers le ciel ; répétant inlassablement ces quelques mots dans sa tête ' f u c k t h i s l i f e ' ; preuve qu'il est un peu frappé, qu'il est à la fois le yin, mais aussi le yang... Il est le baiseur Sveinn, mais il est surtout le baisé. Cruauté douce, mais amère ; v i v e la réalité ; vive la v é r i t é.

Hannibal Sveinn

Âge: 23 ans
Naissance: 07/08/2046
Départ: 2069
Présence en ville: Depuis un an seulement, mais y'a de quoi vouloir se tirer une balle
Nationalité: Islandais
Métier: Tatoueur le jour et Dealer la nuit ; vivre dans l'illégalité, c'est l'adrénaline assurée
Statut civil: Célibataire à jamais ; pour ne pas dire veuf

Groupe: Opportunistes
Section: Bir
Rang: Membres du Bir
Nom de code: Sleipnir

Taille: 1.89
Corpulence: Taillé dans du béton
Cheveux: Blond, mais rasé sur les côtés
Yeux: Noisettes
Autres: La cicatrice d'une entaille relativement profonde à prit place sur sa nuque depuis bien des années maintenant. Il ne prend cependant plus la peine de la camoufler, l'arborant fièrement, comme un trophée. Après tout, ll est respectable de survivre aux aléas de la vie.

b o r n to be a l i v e

Pitié, aime-moi.
Apporte-moi ce que je ne connais pas.
Donne-moi la délivrance, fait moi sortir du désespoir.
Pitié, aime-moi.
Ne me frappe pas.
Donne-moi l'illusion de tes sentiments, enseigne moi l'espoir.
Pourquoi bordel ? Pourquoi est-ce ainsi ?
Fais quelque chose, je t'en prie parle-moi.
Ne me regarde pas comme ça, pas avec ce mépris.
J'ai mal, tu sais, dans mon cœur et dans mes veines.
Mon sang bout et mon ciel saignent.
Avec toi, jamais je ne pleure, jamais je ne ris.
Je ne suis pas né pour mourir.
Je suis né pour v i v r e.

Et il a aimé quelqu'un sincèrement, au point d'en crever ; au point d'en oublier les choses véritablement importantes. Jamais il n'a pleuré, jamais il n'a souffert ; sauf pour elle ; encore aujourd'hui, il se rappelle. Le goût de ses larmes se mélangeant à son parfum, alors que sa bouche déposait d'innombrable baiser à la naissance de sa nuque. Et il se rappelle Sveinn, avoir aimé comme il n'a jamais aimé personne. Il se rappelle la douleur lui déchirant les entrailles, lui arrachant le cœur, lui déchiquetant les organes.

Maman, tu sais pourquoi je l'aimais cette fille ?
Parce qu'avec elle, tout était simple, tout était facile.
Elle avait ce regard doux et la démarche gracile.
Elle écoutait mes mots, elle me rendait fragile.
Maman, pourquoi tu ne m'écoutes toujours pas ?
Encore enfermée dans ta chambre, sans cesse broyer du noir.
Tes poings ne m'atteignent plus, mais je ressens encore leur fracas.

La rage qui t'habite, je la sens par-delà cette porte.
Elle m'enserre, me compresse, me malmène ; elle m'escorte.
Maman, c'est donc ça que tu souhaites ?
M'envoyer à la mort, me faire connaître le trépas ?
Me déchirer le cœur, me dévisser la tête ?
Dis quelque chose, ne fait pas la muette.
J'attendrais, tu sais ? Qu'importe le temps qu'il faudra.

Et il a attendu, longtemps. Espérant un jour avoir une réponse ; espérant un jour comprendre pourquoi cette femme qui l'a mis au monde ne l'avait jamais aimé. Pourquoi se retrouve-t-elle derrière cette porte avec une visite par semaine ? Pourquoi ce teint blafard et cette mine cadavérique ? Parce que cette femme à jouer avec l'amour, elle a cru tout posséder, tout conquérir, tout avoir construit... Mais elle s'est fourvoyée, énormément ; pour mieux se laisser tomber. Lui, il ne sait pas tout ça ; lui, à sa naissance, il n'a fait que subir, en silence, sans comprendre. Mais ce garçon l'a toujours aimé, toujours, sans jamais renoncer... Jusqu'à son dernier souffle.

Tu es un monstre, tu le sais ?
Pourquoi putain, pourquoi m'as-tu abandonné ?
Dans ta lettre, tu dis que c'est parce que j'suis son portrait craché.
Mais c'est vraiment la principale raison ?
C'est là tout ce que je t'ai évoqué ?
Pour cela que tu restais dans ton coin à la maison ?
Et c'est pourquoi tu m'as maintenu enfermé ?
Je les entends encore, tu sais, les bruits de tes pas sur le parquet.
Je les entends encore, tu sais, tes crises d'hystérie en plein mois de mai.
Je ne comprends toujours pas pourquoi t'as fait ça Maman.
Et je vois encore ta silhouette gisant dans son putain de sang.

Faire son deuil, oublié. Il a inlassablement essayé. Mais il en est venu à la conclusion que pour les femmes, il n'est qu'un misérable poison. Son cœur se serre toujours à l'entente de leurs prénoms.
C a r m e n & E v e l y n
Une mère et la femme de sa vie.
Il pleure souvent pour elles, car la mort les a emportées. Tuée par une lame improvisée dans un hôpital psychiatrique et l'autre parce que son cœur a lâché. Et le voilà ici, à Pallatine, sans aucune tombe sur laquelle pleurer.


Sveinn, ou Hannibal
Sleipnir, le cheval d'Odin
Prêt à tout pour parvenir à ses fins
À sourire contre l'adversité de la vie
Même si les perles de pluie coulent inlassablement sur l'entièreté de ses joues qu'est la ville.


cheshire ; 23 ans ; reboot de chester ; autre compte ; akira serizawa
j'avais dis que je ferais un reboot, je suis faible
mais j'ai l'avatar fait depuis des mois, donc voilà
j'ai succombé à du haikyuu!! again, parce que j'suis faible
et c'est aussi la faute de seung (ou pas)
((mais je voulais te faire une dédicace t'vois ?))
#teamdrama #teamkebab #fangirlfragile #dreamteam
achevez-moi car je vais pas survivre j'crois

avatar
Gangster

Marwin est un gangster de 28 ans, travaillant pour Al Capone. Celui-ci est une personne assez froide, pas du tout bavard et qui use de la violence pour arriver à ses fins et avoir les félicitations du chef.
Nom de code : MÖRDER
Avatar : Nicholas Brown de Gangsta

Messages : 134
Messages rp : 25
Date d'inscription : 12/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Rebienvenue toi avec ton nouveau perso Malicieux
Faudrait qu'on ait un lien ensemble because tu es un dealeur Malicieux
Bonne chance BG
Cœur


Écoute mon cœur, écoute la rage, écoute ce texte anthropophage Écoute ce mec qui vote réac', écoute cette mère seule qui craque Écoute le cri des animaux quand on les enfouit dans un sac
Le Crou revient fier, tapi dans l'ombre pendant des millénaires
avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1232
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
TOI.
tu peux le dire que c'est de ma faute, c'est la vérité, je ne t'en veux pas. je t'aime trop pour ça. tu me donnes beaucoup trop de feels. moi aussi je suis une fangirl fragile.
(ton avatar est trop canon pour moi )
Allez jtml et rebienvenue. ♥️♥️


avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1034
Messages rp : 108
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
La faiblesse, c'est le bien, le drama, c'est le bien, la fragilité, c'est le bien, les jaunes c'est le bien. I love you
éblouis-nous de ta plume absolument fantastique. Brille

edit J'ALLAIS OUBLIER LA MUSIQUE




Spoiler:



avatar
Membre
#BG
celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme
Nom de code : Sleipnir
Avatar : Terushima Yuuji - Haikyuu!!

Messages : 132
Messages rp : 0
Date d'inscription : 05/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Marwin ; Thanks a lot dear ; et oui, ne t'en fait pas, on se trouvera quelque chose ♥️

Seung ; Alors je le dis haut et fort ; c'est de ta faute (mais aussi de la faute de ma faiblesse, shame on me) et moi aussi je t'aime trop putain rip moi, rip nous ? je vais essayer de te rendre encore plus fangirl et fragile (je me met moi-même la pression, adieu) ♥️♥️♥️

Naga ; Mon kokoro est brokoro p'tain MA PLUME VA ÉBLOUIR QUEDAL OMG TROP DE PRESSION JE FOND SOUS SON POIDS. Amour sur toi pour la musique omg (& tu as raison, le drama c'la vie, la faiblesse et la fragilité, ça rend fort #contradictoire #osef) ♥️♥️♥️
avatar
Conseil d'administration

♫ (je vais remplir ; promis)
Avatar : OC - Ilya Kuvshinov

Messages : 7
Messages rp : 0
Date d'inscription : 05/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Tes perso' sont toujours très beau & encore une fois t'as fais une perle avec Sveinn.
& puis son cara' et son histoire oigjrodjgodig.. ;_;
Cey beau tout ça !
avatar
Membre
#BG
celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme
Nom de code : Sleipnir
Avatar : Terushima Yuuji - Haikyuu!!

Messages : 132
Messages rp : 0
Date d'inscription : 05/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste ; Pleure tu me touches meuf, tu sais pas à quel point (j'étais tellement pas convaincue ptdr ; faut dire qu'écrire avec une nuit blanche dans la tronche #36hsanssommeilaller ; puis rédiger une histoire ; bah c'est conceptuel) (j'ose même pas relire de peur de vouloir recommencer /DIE/) Bref je te remercie, j'suis en mode < oui, ça reflète très bien mon état mental depuis deux trois jours XDDD Amour sur toi ♥️
avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 967
Messages rp : 107
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
MAIS POURQUOI TU ME FAIS ÇA
POURQUOI
svp l'histoire en VERS et en plus ça RIME, je dois dire que je suis super impressionnée parce que, franchement, c'est super bien fait, la forme donne du sens au fond je. suis faible. comme toujours.
non mais stop faire des persos comme ça, c'est pas possible, c'est criminel. sveinn te ressemble et j'adore tellement sa façon de voir le monde, un peu tragique et en même temps pas (attention, j'écris n'importe quoi, la fatigue), il va sérieusement arrêter de taper dans ma corde sensible. j'ai mal.
(oh et t'écris bien, mais je te l'ai déjà dit ça, non ?)
bref voilà, tu renouvelles un peu le respect que j'ai pour toi. (même si, qu'est-ce que tu fous chez les oppopos ?   )

H. Sveinn Arnbjörnsson

a reçu son permis de séjour à Pallatine

icon 100*100

Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

Informations à fournir dans les plus brefs délais.

- Votre adresse
- Votre nom de code
- Votre profil chronosrep.net
Facultatifs :
- Vos textes libres
- Vos recherches de rp

Sachez que :
- Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
- Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
- Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum