« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Un prêté pour un rendu - [Locke/Hafiz] FINI

avatar
Recherche & Développement

"Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Car ce scientifique qui a passé sa vie à la recherche de la machine à voyager dans le temps sait. Il sait qu'il existe d'autres Locke, certains heureux, d'autres malheureux. Il sait aussi n’être qu'une version parmi tant d'autres d'un Locke original. Il sait aussi que son monde, son cher monde dans lequel il avait vécu toute sa vie, n'est qu'un faux monde, une simple version différente d'une Terre originale. Et il sait bien d'autres choses encore. Et il aurait aimé ne jamais savoir.
Nom de code : Lockace
Jukebox : You want a joke?
My life
Avatar : Sans - Undertale

Messages : 255
Messages rp : 143
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Oh, le cuisinier n'allait donc pas reprendre un autre verre. Meh, un peu décevant. Locke aurait aimé voir à quel point Hafiz pouvait tenir l'alcool, et s'il était le genre de personne à se laisser aller ou à se morfondre. Bah, une prochaine fois peut-être. Cela dit, ruiner une réputation contre 2 verres de bière, ce n'était pas très cher payé, haha.

-Par contre, si vous voulez voir quelqu’un qui peut tenir sur la durée au niveau de la boisson, vous devriez venir au restaurant une prochaine fois. Notre barmaid vous mettrez une de ces misères à un concours de boissons.

Locke sourit de plus bel en entendant la proposition d'Hafiz.

-Vous m'invitez à votre restaurant après ce que j'ai fait, vous êtes sûr de vous ? Demanda le chieur, amusé de se faire pardonner aussi vite. J'ai déjà hâte de me confronter à votre barmaid, heh, les personnes qui peuvent tenir l'alcool autant que moi sont rares. Je ramènerai les fameux gâteaux. Il ajouta avec un clin d’œil : J'espère pour la demoiselle que ce n'est pas elle qui est chargée de nettoyer le sol, soit dit en passant.

Parce que si un concours de boisson avait effectivement lieu au restaurant, la barmaid et Locke, surtout Locke en tout cas, allaient boire jusqu'à en vomir juste pour montrer qu'il était le résistant des deux.  

-Bon, par contre, je ne vais pas pouvoir rester encore très longtemps avec vous. J’ai des choses à faire en lien avec le restaurant. Et si je tarde, l’ouverture n’en sera que plus repoussée.

Il avait encore du travail malgré la nuit qui arrivait donc. Brave bonhomme. Locke aurait bien tenté de le convaincre de rester avec lui encore quelques verres, mais il devinait qu'Hafiz n'était pas le genre de personne à échapper à son devoir, contrairement au scientifique qui n'aurait pas hésite une seule seconde.

-Dommage. Dit-il en haussant les épaules. Il sortit un bout de papier de son pantalon et écrivit son numéro dessus : Tenez, si jamais vous voulez boire de nouveau un de ces jours, ou tout autre raison. Vous allez devoir payer de votre propre poche par contre, heh. Et bon courage pour vot' restau.

Locke lui, allait continuer à boire ici, ou dans un autre bar, et créer des problèmes pour les autres. Il n'avait rien de mieux à faire après tout, et pour lui, la nuit allait être encore longue. Beaucoup trop longue.


Les souvenirs:

Les cadeaux:


Les events:
avatar
Technicien
yo
Hafiz est un iranien d’origine qui fut sauvé in extremis par son transfert à Pallatine lors de la révolution qui eut lieu en Iran et qui chassa le Shah ainsi que les étrangers. Son talent est tout simplement d’être capable de cuisiner un peu n’importe quoi et de lui donner bon goût, sans pour autant tomber dans le repas chic. Il a rejoint la diaspora des Altermondialistes en grande partie par conviction mais ne s’implique pas spécialement dedans pour le moment. Mais, depuis les évènements qui ont ébranlé Pallatine et l'attaque contre le restaurant où il travaillait, lui ont montré qu'il ne pouvait pas rester tel qu'il était. Il a décidé de reprendre sa vie en main. De se battre pour ce qu'il veut. De ne plus être une personne passive. Et pour cela il va s'endurcir. Oh il ne va pas devenir un lion mais il ne laissera personne lui marcher sur les pieds à l'avenir. Et cela commence maintenant, avec un rapprochement avec sa diaspora.
Nom de code : aucun
Avatar : Kotetsu Kaburagi

Messages : 706
Messages rp : 153
Date d'inscription : 01/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Hafiz aimait bien voir l’air amusé de Locke après son invitation à venir. Hafiz n’était pas forcément le genre de personne à en vouloir à mort à une personne après une blague. Il n’avait pas vraiment mis le cuisinier en danger après tout. Et même s’il ne l’avait pas invité, Locke aurait pu revenir autant de fois qu’il le pouvait. L’iranien n’avait pas le pouvoir de l’empêcher de se déplacer comme il le souhaitait en ville.

« Non, ce n’est pas elle qui sera chargé. Mais si vous salissais l’établissement, vous devrait rembourser le restaurant pour les dégâts occasionnés. Et puis, vous ne ferez pas ce concours pendant les heures d’ouverture. Il ne faudrait pas dégouter nos visiteurs. »

Hafiz fut assez surpris que Locke lui donne son numéro dessus. Il ne pensait pas assez le connaitre pour échanger de telle information. Mais bon, le cuisinier devait prendre l’habitude d’être surpris par le scientifique. C’était une réinvitation pour une future picole. Hafiz ne fit aucun commentaire mais jamais il ne se permettrait de s’alcooliser au point de ne plus savoir qui il était. Il n’aimait pas l’idée de perdre le contrôle de son esprit. Avoir les idées claires était pour lui très important.

« Payer ? Je ne vois pas ce que ce mot peut vouloir dire, s’amusa le cuisinier. Mais bon, vous me l’expliquerez sûrement lors de notre prochaine rencontre. »

Hafiz se leva alors et déposa sur la table de quoi payer ses consommations ainsi que l’une de celle de Locke. Disons que ce geste avait une symbolique importante pour l’iranien. Une façon de tourner la page sur ce qui avait pu arriver avant. Mais cela signifiait aussi que le cuisinier indiquait par là qu’il espérait de Locke un minimum, comme le fait de ne pas le mettre dans les ennuis ou dans ses propres bagarres. Hafiz savait que Locke n’y penserait pas forcément mais c’était pour lui propre. Il avait besoin de croire en quelque chose malgré sa récente reprise en main.  

« Merci pour vos encouragements. J’espère vous y voir très bientôt. »

Il salua Locke d’une bonne poignée de main et fit un geste au tenancier. En sortant de l’établissement, il se rendit compte que la luminosité avait beaucoup baissé. Les rues semblaient moins fréquentables mais Hafiz ne ressentait aucune peur à déambuler dans la ville. Il prit donc la direction du restaurant où les employés avaient prévus une petite soirée pour discuter du futur de l’établissement. Hafiz avait hâte.


Spoiler:

Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum