« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

La faim justifie les moyens - Lorelei

avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 138
Messages rp : 87
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
eat

ft. Stella
Didn't think Lorelei was such an outta-this-world name. Well, 'guess it ain't, actually. Elle s'amuse à la prononciation lente de son prénom sur la langue de la jeune femme, puis à son massacre total dans le reste de la phrase, plus rapide. That o's doin' all sorta shit it ain't s'pposed to. Une poignée de main ferme, de celles qui sont absolument totalement satisfaisantes, et que Lorelei apprécie, n'empêche. Il n'y a rien de plus désagréable qu'une poignée de main molle et sans conviction. Feels like someone's puttin' their dick in ya hand. « Nice t'meetcha, Stella. » On va oublier le nom de famille que, d'ailleurs, elle est à peu près certaine de n'avoir absolument pas compris. Lind-berry? Linvarree? Ya know, I ain't even gonna try. Ça restera un mystère, parce que ce n'est pas vraiment important.

Puis, Stella, donc, se mets à regarder autour d'eux, comme si elle cherchait quelque chose. Le 'nythin' a' can help with? n'a même pas le temps de se dérouler le long de ses lèvres que Blondie exprime son besoin pressant sans aucune gêne. Eh, pas qu'il y ai réellement de quoi être gênée, après tout. Wait, ain't 'Loo' a word th'brits use for toilet? Heh. Un léger ricanement s'échappe de son souffle alors qu'elle pointe, d'un pouce, un endroit derrière elle. « Dans l'couloir, là, 'gauche. » Et elle s'occupe, alors que Stella fait son chemin vers le petit coin, à fixer farouchement toute personne les (ou la) regardant avec un air étrange. Elles ont attiré l'attention, clairement, avec l'enjouement et la confusion de Blondie, et surtout avec sa tendance à dire tout sans une seule pensée pour le volume de sa voix.

Well they can fuck off. Stella a bien apporté un peu de joie dans son shift, et c'est ce qui importe réellement. D'ailleurs, Lorelei prend à nouveau le temps de balayer la salle du regard, s'accrochant, une seconde, sur quelque chose lui semblant suspect, puis continuant son chemin lorsque cela ne s'avère rien de dangereux. Elle baisse les yeux vers les assiettes de Stella, qui trônent toujours sur la table. Should prolly let 'er eat in peace. Elle attend, donc, patiemment (elle a apprit la patience à Pallatine, semblerait-il) que Blondie revienne, pour se tourner vers elle et lui décocher un léger sourire. « Aight, well, c'pas qu'j'veux t'laisser et tout'ça, mais j'vais t'laisser manger tranquille. J'pense pas qu't'aie b'soin d'mon aide pour ça? » Ce serait un peu ridicule. De toute manière, il faut retourner au travail, au risque de se faire taper sur les doigts (sans justification, d'ailleurs - elle va même above and beyond en ramenant une nouvelle cliente. Qu'est-ce que la patronne de cet établissement pourrait vouloir de plus?).
ϟ NANA




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Sécurité

Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
Nom de code : Riddare
Jukebox : rotvälska
Tir na nOg
Avatar : Mordred - Fate series

Messages : 48
Messages rp : 12
Date d'inscription : 19/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 15 Mai 2017 - 20:31
Stella suivit du regard le pouce de Lorelei indiquant le chemin à prendre pour aller aux toilettes.

-Oh ! D'accord. Je reviens, très vite !


Elle laissa son épée sur place, - car elle n'était pas folle au point de partir aux chiottes avec une grosse épée - et sans attendre, elle se leva d'un bond et partit rapidement vers les toilettes, non pas parce qu'elle avait une envie pressante, mais parce qu'elle ne souhaitait pas que la nourriture arrive pendant qu'elle serait aux toilettes et qu'elle refroidisse. Ça n'aurait définitivement pas la même saveur, et elle voulait goûter son plat pendant qu'il était encore chaud et au maximum de son potentiel.
Rapidement, elle fit sa petite affaire dans l'une des cabines, et alla se laver les mains avec du savon, prenant bien soin de se nettoyer pour tuer les « bactéries » qu'elle avait sur les mains. Les règles d’hygiènes de Pallatine étaient vraiment d'une modernité sans précédent.
Puis, une minute durant, elle s'amusa à sécher ses mains sur la machine qui faisait du vent, oubliant presque la nourriture. Les règles d’hygiènes n'étaient pas seulement moderne, mais drôles aussi.
Cela fait, elle revint à sa table avec un air rafraîchi, mais constata avec déception, mais toujours l'eau à la bouche, que les plats étaient déjà là. Zut, quand étaient-ils arrivés ? Si elle avait su, elle se serait retenue d'aller aux toilettes...et d'avoir passé trop de temps à se sécher les mains.

-Aight, well, c'pas qu'j'veux t'laisser et tout'ça, mais j'vais t'laisser manger tranquille. J'pense pas qu't'aie b'soin d'mon aide pour ça?


Stella regarda Lorelei un instant, puis acquiesça tout sourire:

-Ok, je comprends Loorelei. Merci !

Elle aurait voulu lui dire avec humour que si jamais elle n'arrivait pas à finir, Lorelei pourrait l'aider pour ça, mais malheureusement, son niveau de langage n'aurait jamais permis une compréhension totale. Et le temps qu'elle cherche les mots et comment construire sa phrase, le plat serait devenu totalement froid. La voie vers l'apprentissage de l'anglais était long et difficile.
Stella s'équipa d'une fourchette et d'un couteau mais s’arrêta avant de faire le moindre mouvement stupide. Comment on était supposé manger ça… ? Parfois, il y avait une méthode très précise pour manger quelque chose. Curieuse, elle regarda sans se cacher la personne qui avait aussi une assiette de cannelloni, et le vit utiliser son couteau. Ooooh. Elle en fit donc de même et prit une première bouchée.
Une explosion de saveur s'ensuivit, traduit par un «hmmmm ! » de Stella qui se retint de frapper du poing la table sous le choc. Acte trop barbare et inapproprié pour la société, avait-elle apprise la première fois qu'elle avait goutté de la nourriture du coin. Elle réussit à reprendre plus calmement sa dégustation avec un air des plus ravi sur le visage et il ne lui fallut pas plus de quelques minutes pour tout dévorer, même si elle prenait évidemment le temps de savourer son plat comme il se devait. C'était bien meilleur que la nourriture qu'ils servaient à l'Institut.  
Tout en mangeant toutefois, elle ne perdit pas son sens pratique. Elle observa les autres clients du restaurant pour se renseigner sur d'autres plats éventuels, et eut l'information qu'elle recherchait. Les gens ici partaient sans nettoyer leurs tables et rapporter les assiettes. Elle allait donc faire de même, probablement.

Les gens disaient souvent que lorsqu'on en venait aux desserts, les hommes possédaient alors un deuxième estomac. Ça ne pouvait pas être plus vrai pour Stella qui commença à s'attaquer à son gâteau au chocolat en se léchant les babines. Le goût fut un tel choc que ses joues picotèrent, et cette fois ci, elle ne put empêcher ses poings de s'abattre sur la table.
Se rendant compte de son acte barbare, elle se leva, confuse, et s'excusa avec une profonde révérence auprès des autres clients avant de se rasseoir pour manger plus calmement le dessert, même si intérieurement, elle continuait d'exploser.
La nourriture et les desserts de l'Institut faisaient pale figure à coté du restaurant, et elle pensa qu'il faudrait qu'elle invite plus de personnes à manger avec elle, car même si le délice de la nourriture le lui faisait oublier pour un certain temps, elle restait irrémédiablement seule. Peut-être que la nourriture de l'institut n'était pas si mal que ça, quand on était plusieurs à la partager.

Elle avala finalement le dernier bout de son deuxième dessert et poussa un soupir satisfait. Il n'y avait pas de doutes, elle reviendrait manger ici jusqu'à avoir tout goûté au moins une fois. Stella finit par se lever, reprit son épée, et se dirigea presque en sautillant vers Lorelei.

-C'était trop bon! Et euh, j'ai encore une question, à quelle heure le restaurant il…ferme ? C'est pour euh...revenir. Dans le futur. Est-ce que tu seras toujours là ?

L'espoir brillait dans ses yeux, celui de remercier comme il fallait Lorelei.


Les cadeaux:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 138
Messages rp : 87
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
eat

ft. Stella
BAM et les ustensiles s'entrechoquent alors que Lorelei sursaute, portant immédiatement son attention vers la source du bruit. Juste à temps pour voir Stella se lever et s'excuser avec une révérence. Elle laisse échapper un petit ricanement, un sourire en coin, jetant un coup d'oeil vers la caissière, qui n'a décidément de cesse d'être confuse. Damn, girl definit'ly has a knack for drawin' attention to 'erself. Malgré tout, à priori, cette réaction est positive, si on en juge par le sourire qui est plaqué sur le visage de Blondie. La nourriture est si bonne que ça? Il faudrait que Lorelei vérifie d'elle même. Elle a mangé avant de venir. Maybe 'll 'ventually take 'er up on that offer.

Croisant les bras sur sa poitrine, Lorelei se retourne vers l'extérieur, attentive. Éventuellement, elle entend Stella qui s'approche au sautillant (enfin, elle assume, avant de se retourner - elle ne sait pas trop qui d'autre sautillerait pour venir la rejoindre, et le bruit des pas est assez facilement reconnaissable) et se retourne vers elle, un sourire amusé toujours étirant ses lèvres. « Glad t'hear it. » Même si elle s'en doutait déjà un peu. « Ça ferme à, euh, 20h? 20h. Ya. T'as dans l'idée d'manger ici encore aujourd'hui? Ha! » Elle décroise les bras, incapable d'être fermée face à Dollface. Il faut dire que c'est assez difficile, peu importe qui on est, de ne pas crouler sous tant d'optimisme et de joie. « J's'rai toujours là c'soir, ouais. J'prendrai une pause entr'temps, mais j'finis à la fermeture. Mais j'suis pas, jor, 'n'employée permanente, or nothin'. Mon contrat est jusqu'à vendredi. 'Fin, 'près, c'veut pas dire qu'ils m'réengageront pas. »

Même s'ils n'y aurait pas nécessairement d'utilité à le faire, vu le manque de menace. Heh, they could hire me as a damn hostess, th'way I'm bringin' customers in. « Dans t'les cas, j's'rais contente d'te r'voir! » Stella met réellement une bonne dose de joie dans sa vie, dans l'instant présent - ce dont elle avait sans doute besoin. Comme un moyen de lui rappeler que tout le monde autour d'elle n'est pas constamment en danger de mort, ne restant en vie que parce qu'elle reste vigilante. Maybe ya bein' a lil' overdramatic. Une façon de mettre les choses en perspective.
ϟ NANA




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Sécurité

Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
Nom de code : Riddare
Jukebox : rotvälska
Tir na nOg
Avatar : Mordred - Fate series

Messages : 48
Messages rp : 12
Date d'inscription : 19/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 23 Mai 2017 - 16:00
20h, répéta Stella mentalement plusieurs fois dans sa tête. 20h. L'endroit serait fermé à 20h. Elle regarda l’horloge du restaurant et calcula le temps qui lui restait. Assez pour visiter le reste de l'arrondissement. Elle comprit un peu près que Lorelei travaillait ici comme gardienne que pour une certaine période et fut attristée par cette nouvelle. Espérer croiser la jeune femme ici à chaque fois que la chevalière viendrait, c'était raté. Raison de plus pour la repayer pour son aide aussitôt que possible.

-Dans t'les cas, j's'rais contente d'te r'voir!

Stella hocha la tête, enthousiaste à cette idée.

-Tu me reverras ! À bientôt !

Elle sortit du restaurant, fit de grands gestes des bras en direction de Lorelei pour lui dire au revoir une nouvelle fois, et repartit le ventre plein et heureuse. Vivre sa vie simplement lui suffisait amplement. Mais elle ne devait pas se reposer sur ses lauriers car une quête l'attendait, aussi se mit-elle en route pour visiter les autres magasins de l'arrondissement.
Sans regarder le temps passer, elle gaspilla des heures de son après-midi à se perdre dans les boutiques qu'offrait Spencer's. À chaque fois que l'envie lui prenait d'utiliser son argent pour acheter un objet qui l’intéressait, l'avertissement de Lorelei sur l'utilisation de la carte bancaire retentissait dans son esprit, aussi se contentait-elle donc simplement de faire du lèche vitrine, en attendant d'avoir plus de renseignement.
Ce ne fut que très tard dans l’après-midi qu'elle tomba enfin sur le type de magasin qu'elle recherchait et qui vendait différentes peluches. Elle passa plusieurs dizaines de minutes à faire ses choix, et se décida finalement à prendre une peluche d'un berger allemand et celle d'un golden retriever, les premiers d'une longue série qui rempliraient peu à peu sa chambre.
Pour la première fois de sa vie, seule et sans aide, elle utilisa sa carte bancaire et se sentit fière d'elle même d'avoir domptée cette technologie là.
Lorsque son regard tomba sur l’horloge du magasin de peluche qui indiquait 19h40, la jeune fille se précipita vers la sortie avec son butin et courut à en perdre haleine, se trompant parfois en chemin à cause des différentes rues, et après moult détours, elle finit par retrouver le restaurant dans lequel elle avait mangé. Elle colla son visage une nouvelle fois sur la vitre et y aperçut Lorelei avec un profond soulagement. Stella entra donc en trombe et approcha Lorelei avec un grand sourire ravi entre deux souffles épuisés.
Elle était arrivée à temps.
Après avoir repris son souffle et essuyé la sueur qui perlait sur son front, la jeune chevalière bien trop innocente pour ce monde tendit les deux peluches à la jeune femme face à elle :

-Loorelei ! Choisis un. Pour toi. Pour montrer ma...euh, gras attitude ?

Aller jusqu'à offrir une peluche à une personne qui vous a juste montrée comment utiliser une carte bancaire en étant sympathique aurait pu paraître un peu exagéré et une réaction disproportionnée pour une personne normale, mais pour Stella, cela avait une réelle importance.


Les cadeaux:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 138
Messages rp : 87
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
eat

ft. Stella
Stella part à grand renforcements de mouvement de bras, et Lorelei se contente d'un signe de main, d'un sourire et d'un clin d’œil. Une nouvelle bonne humeur établie dans cette journée, le reste de son shift s'écoule, si jamais trop rapidement, un peu plus agréablement. Les épaules plus relaxées, plus calme, la tension qui l'avait auparavant habité a su se rétracter, voire disparaître totalement de Lorelei. Ce n'est peut-être que cet instant, comme un espoir en l'humanité de voir qu'elle peut porter quelqu'un comme Blondie, l'innocence et la joie de vivre mêmes. Que Pallatine n'est pas remplie de gens qui n'attendent qu'une baisse de vigilance de la part de cette garde du corps pour s'attaquer sauvagement à tous les innocents.

Elle ne perd pas son professionnalisme, restant toujours attentive, mais ses employeurs remarqueront qu'elle ne fait désormais plus peur aux clients avec ses airs beaucoup trop sérieux. Et c'est ainsi qu'elle remarque, alors que la fin de son shift s'approche, Stella qui revient rapidement vers le restaurant, quelque chose à la main. Son sourire illumine Lorelei, qui ne peut s'empêcher de s'écrier, sourire aux lèvres, lorsque Blondie passe la porte. « Hey! J'croyais pas t'revoir si tôt! » C'est bien loin de la déranger, pourtant.

Et soudainement, elle se retrouve nez à nez avec deux cabots, qu'on agite devant elle. Prise par surprise, l'air surpris et confus de Lorelei voit un sourire qui pourtant s'infiltre subtilement au coin de ses lèvres. « Oh, uh, jeez... Y'didn't have to. » Un instant d'inconfort réel - Lorelei n'a jamais su très bien recevoir des cadeaux. Enfin, surtout de la part de gens qu'elle ne connaît pas très bien, et surtout quand elle juge n'avoir rien fait pour les mériter. Mais elle ne va pas non plus refuser, au risque de blesser Stella (et c'est bien la dernière chose qu'elle veut). Son regard bondit entre les deux peluches, avant de finir par faire son choix. « J'vais prendre c'lui-là. Merci. » Elle tend la main vers le golden retriever, parce que ce chien est clairement l'animal totem de Stella, avec sa blondeur et son bonheur infini, et comme ça elle pourra toujours penser à elle en le voyant. Elle le mettra probablement quelque part dans son appartement, sur la table ou dans sa chambre, sur le sofa, à la limite.

« Aight, j'finis dans dix minutes. T'veux m'attendre, j'te raccompagne? » Pas qu'elle aie nécessairement besoin d'être raccompagnée, ou protégée, mais ça ferait tout de même plaisir à Lorelei de passer un peu plus de temps avec Blondie. Can't hurt t'ask.
ϟ NANA




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Sécurité

Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
Nom de code : Riddare
Jukebox : rotvälska
Tir na nOg
Avatar : Mordred - Fate series

Messages : 48
Messages rp : 12
Date d'inscription : 19/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 3 Juin 2017 - 17:33
-Oh, uh, jeez... Y'didn't have to.

Stella remarqua sans étonnement que Lorelei semblait surprise et confuse face à la situation. Était-ce si étrange que ça dans ce monde de remercier les gens comme il se devait avec des présents ou des services ? Probablement, mais elle ne s'en soucia pas. Même si pour s'adapter et s'intégrer à cette société moderne il fallait laisser tomber certaines coutumes et habitudes qu'elle avait, celle ci faisait partie des nombreuses autres qu'elle ne pouvait tout simplement pas renier. C'était quelque chose qui devait être fait et Stella était déterminée à ce qu'elle accepte son cadeau.

-Je sais que c'est...bizarre. Mais j'insiste ! Beaucoup. Dit-elle avec beaucoup de sérieux.

Mais même dans son sérieux qui se voulait inébranlable, un doute s'installa. Peut-être que Lorelei n'aimait tout simplement pas les peluches en fait. Dans ce cas, Stella allait peut-être lui proposer autr…
Non, elle n'en n'avait nul besoin. La jeune femme décida d'accepter le présent de Stella, ce qui la soulagea profondément et lui rendit le sourire. Le chien blond hein. Elle allait donc garder le berger allemand qui ressemblait tant à la jeune femme. Déjà attachée à la peluche, elle ne put s’empêcher de la serrer contre elle.  Plus tard, en se couchant, elle passerait sûrement plusieurs minutes à se creuser la tête pour trouver un nom à la peluche.

Il fallut plusieurs secondes à la jeune fille avant de comprendre que Lorelei lui proposait de la raccompagner, et cette idée ne fit qu'élargir son sourire.

-Vraiment ? D'accord ! Merci ! J'attends dehors !

Sur ces mots, elle sortit à toute vitesse et s’adossa contre la vitrine du restaurant, se retournant parfois pour faire un coucou à Lorelei, ou regardant le ciel sans étoiles avec nostalgie.
Elle avait hâte. Elle pourrait lui demander quelle était sa nourriture préférée et ce qu'elle conseillait à  une nouvelle de manger en premier dans la ville. Oh, et aussi demander ce que signifiait « Jeez ».
Oui, être en compagnie de quelqu'un comme Lorelei, une personne habituée à Pallatine et amicale, l'emplissait de joie et d’excitation.
Pouvait-elle la considérer comme une amie ? Ou simplement comme une connaissance ? Elle ne le savait pas vraiment, elle s'avançait probablement trop.
Mais au moins, ici, elle n'aurait jamais à dire adieu à ses amis et connaissances qu'elles se faisaient en cours de route et qui brisait son cœur à chaque fois. Ici, elle pourrait les revoir autant de fois qu'elle le souhaiterait, sans avoir peur de devoir quitter la ville pour reprendre un voyage afin de trouver un Eldorado inatteignable. C'était pour elle, sans nul doute, un grand soulagement.
Et à cette pensée, elle serra la peluche un peu plus fort contre elle.


Les cadeaux:
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum