« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Intrigue 3 : Opportunistes

avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 909
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 10 Avr 2017 - 19:04

Intrigue 3 - Opportunistes

Participants : Wilhelm König, Ilya Kovalevski, Samuel T. Walker

Une réunion d'urgence avait été organisée le 18 février, vers 9h30 du matin. Tous les membres des conseils opportunistes, ainsi que quelques membres spécialement invités pour l'occasion, devaient débattre de la situation de crise à laquelle la diaspora faisait face : les accusations mensongères à son encontre. Les Opportunistes avaient conscience que leur démenti ne suffirait pas à calmer la situation. Il leur fallait donc prendre de nouvelles mesures.
Ce qu'ils ne savaient cependant pas, c'est que la gentille réunion qu'ils avaient prévue n'allait pas se passer comme prévu.

Fonctionnement
• Pour votre premier message dans le sujet, vous devez simplement raconter l'arrivée de votre personnage au lieu de rendez-vous.
• Ensuite, à chaque tour, le PNJ vous donnera trois choix. Trois possibilités d'action. Vous devrez en choisir une et l'illustrer inrp. Lorsque tous les participants auront répondu, les trois propositions suivantes vous seront données, et ainsi de suite.
• Bien entendu, vous êtes libres d'interpréter comme vous le souhaitez les propositions qui vous sont faites.
• Arrangez-vous entre vous si vous voulez un ordre de passage ou pas, nous, on ne s'en occupera pas.
• Si vous n'avez pas beaucoup de temps, afin d'éviter de bloquer le sujet, évitez d'écrire trop, ou prévenez si vous ne pouvez pas répondre.
• Si le sujet reste bloqué trop longtemps à cause de quelqu'un, le PNJ vous redonnera trois questions. Vous pourrez considérer que la personne qui ne répond pas vous suit docilement (mais rien de plus).

avatar
Membre

they say when you go up peak thirty-three
you find out what keeps you warm
you realize how precious it is.

it was gone now.
Nom de code : //
Avatar : Viktor Nikiforov - Yuri!!! on Ice

Messages : 103
Messages rp : 46
Date d'inscription : 21/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 11 Avr 2017 - 21:01
intrigue #3
ft. Wilhelm & Ilya


Samuel n'est pas de ces personnes qui s'intéressent à outrance aux politiques de sa diaspora. Il s'y est joins dans cet esprit de protection, d'aide intéressée, comme ils l’appellent, et bien qu'il y soit ainsi loyal, il ne porte pas d'ambitions pour le contrôle de la ville tels certains. Il se contente d'apprécier le fait que de faire partie de ce groupe lui permet de continuer de gagner sa vie comme il l'a toujours fait, et comme il l'apprécie toujours.

C'est pourquoi il est assez surpris lorsque convoqué pour une réunion importante avec l'élite des Opportunistes. Pourtant, jamais il ne lui viendrait à l'idée de refuser - après tout, il est de son devoir et dans l'esprit de la diaspora de participer à régler les problèmes lorsqu'il y est convié. C'est ainsi que, habillé on ne peu plus proprement comme à son habitude, Samuel se dirige vers le lieu de la réunion.

Il n'est, bien entendu, pas le premier arrivé. Il remarque ainsi rapidement Wilhelm, installé un peu plus loin, et se dirige d'un pas posé vers lui.

» Bonjour, Wilhelm. «

Ponctuant sa phrase d'un sourire doux, d'une légère inclinaison du visage.



» But the old woman said to her, “It means nothing to you, our suffering. We are just mortals, and you are reborn eternally. Everyone around you dies. Every time. It was too late for me when you entered my tent. Woe to those you love.” «

avatar
BIR

-Né à Vienne en 1907 dans une famille de la haute bourgeoisie
-Sa passion pour la littérature se manifeste très jeune
- La fin de la Première Guerre mondiale voit sa famille perdre une bonne partie de sa richesse
-Alors qu'il devait hériter de l'entreprise familiale, il proclame haut et fort son envie de devenir écrivain et se heurte à l'opposition paternelle
-S'en suivent plusieurs années de galère financière, jusqu'à atteindre une certaine stabilité
-Il s'oppose à l'Anschluss, mais les camarades avec qui il avait créé un journal lui conseillent de faire profil bas
-Il quitte enfin l'Autriche en 1939, après avoir découvert avec un certain dégoût que ses œuvres étaient autorisées par le régime nazi
Nom de code : //
Avatar : Ginoza Nobuchika

Messages : 328
Messages rp : 59
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 11 Avr 2017 - 23:15
Wilhelm était troublé.

Wilhelm était troublé, pour plusieurs raisons. Il y avait eu les reproches de Tobias qui tournaient et retournaient dans sa tête, fondés hélas. Il y avait eu cette histoire d’enlèvements et de Tsunemi Iwasaki retrouvé dans le musée de Saint-Juré. Et maintenant il y avait ce message public, ces accusations, auxquelles il avait du faire un démenti. En croyant à peine à ce qu’il faisait. Il se questionnait, l’autrichien. Beaucoup trop.  Parce que tout ceci n’avait qu’un affreux air de propagande à laquelle il avait déjà goûté auparavant. Comparer les nazis au BIR était sans doute osé de sa part ; et pourtant. Il se sentait de moins en moins à sa place, dans cette diaspora trop matérialiste par certains aspects. Il commençait à déserter sa villa, trop grande, trop bien meublée ; il n’était plus à l’aise que dans son petit bureau meublé à la mode des années 30.Et encore. Mais sa vie serait-elle meilleure s’il quittait les opportunistes, maintenant qu’il s’était exposé au monde entier avec ce démenti ? Ne risquait-il pas plutôt le lynchage, s’il n’avait plus le reste de la diaspora pour le protéger ? Si, bien entendu ; à moins qu’il se retire loin, loin dans les montagnes de Pallatine où personne ne viendrait lui chercher querelle, opportuniste ou non. Mais était-ce son caractère de s'isoler ainsi ? Il ne le savait pas. Probablement que non.

Et comme chaque fois qu’il était troublé, il dormit mal cette nuit-là. Ce fut donc avec des yeux cernés, des traits tirés et une démarche plus qu’incertaine qu’il arriva à la réunion de crise et s’installa dans un coin.  Il ne savait pas s’il serait très efficace, mais puisqu’il avait l’obligation de venir, eh bien il viendrait ; qu'on ne lui reproche pas de faire de l'absentéisme ou autre. Son sourire à Samuel fut  en conséquence de tout ceci assez timide. Balayée son assurance habituelle, il n’était plus que doute, incertitude et perplexité. Adieu son bagout et son aisance à s’exprimer ; son « Bonjour, Samuel », paraissait faible, sa voix hésitante.  Ce n’était qu’un fantôme en noir et blanc qui était présent ce jour-là ; l’ombre de ce qu’il avait été.


Spoiler:

avatar
Conseil d'administration

sleeping king under the mountain
awaiting past raptures
while scarlet twilight
drapes sightless eyes

Jukebox : Короля-под-Горой
Avatar : Ichinose Guren - Owari no Seraph

Messages : 49
Messages rp : 26
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 11 Avr 2017 - 23:55
сюжет №три

Ilya trouve, au sein des Opportunistes, sa place - tout autant qu'il en aie une. Entouré de gens comme lui; bien que retrouver son aristocratie natale soit une chimère amère, et qu'il en soit conscient et le regrette, cette diaspora l'en rapproche tout autant que possible. L'élite de Pallatine s'y rencontre et s'y assiste, moins par camaraderie, plus par solidarité - ce qu'il préfère, n'ayant que faire d'amitiés forcées par appartenance. N'y trouvant qu'une superficialité, une futilité l'ennuyant à mourir. Il est facile de faire preuve d'avenance et il s'en targue volontiers, mais feindre affection et fraternité ne lui plait jamais, et il s'y esquivera tant que possible. Le fait étant, qu'au sein des Opportunistes et en tant que membre de son conseil d'administration, Ilya porte un devoir conséquent, et que, véritablement, les accusations infondées de quelque ahuri anonyme ont eu le don d'éveiller en lui quelques lames de colère. Le fait que la plèbe croit ces fabulations fantasmagoriques, déjà, est absolument incroyable. Il ne ressent face à cela qu'un dédain toujours grandissant, marquant en ses expressions cette dureté silencieusement laconique. C'est dans cette exaspération tempêtante qu'il passe la porte de la salle où sont rassemblés l'élite de l'élite, les plus hauts placés de la diaspora; incluant, bien sûr et au plus grand déplaisir d'Ilya, Wilhelm König. Il trouve en cet homme une présomption qu'il ne saurait appuyer, un manque de naturel étrange et un cynisme stérile et creux. Il se montre pourtant autrement cordial dans leurs interactions - professionnalisme oblige. Ilya remarque aussi, aux côtés de König, une homme aux cheveux d'une blancheur immaculée - il lui semble se rappeler que cet homme est un pianiste ayant plus ou moins récemment intégré leurs rangs. Sa présence semble incongrue mais Ilya s'y range; n'étant pas celui à qui cette décision revient, elle ne doit pas avoir été posée sans fondements. Silencieux, il se contente de prendre place, attendant patiemment le début de la réunion.


a king must learn
how to hurt those he loves
for he is made
by steel & suffering

avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 909
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 12 Avr 2017 - 11:31

Intrigue 3 - Opportunistes

Participants : Wilhelm König, Ilya Kovalevski, Samuel T. Walker

Les invités étaient désormais tous arrivés, et la réunion pouvait commencer. Tour à tour, les différents intervenants prirent la parole, se lançant dans de longs et fastidieux discours, dont le sens n'était d'ailleurs pas toujours très clairs. Certains préféraient probablement noyer le poisson, et ne pas donner d'opinion tranchée, attendant par opportunisme de voir quelle décision serait la plus populaire pour y adhérer. D'autres, en revanche, semblaient bien décidés à défendre leurs propres positions, mais sans jamais oser aller trop loin, car il ne faudrait pas froisser l'ego de ses pairs. La réunion continuait, et le sujet n'avançait pas vraiment ; tout au plus était-on parvenus à décider qu'il faudrait peut-être (car oui, cette décision demeurait hypothétique, susceptible de changer au besoin) essayer de déterminer d'où venait la fuite, et de punir le responsable. Les seules personnes hors de tout soupçon étaient celles qui étaient réunies dans la pièce - cela laissait encore beaucoup de personnes à interroger.
Sur le coup de dix heures, une panne de courant plongea la salle de réunion dans un état d'étonnement. Ce genre de dysfonctionnement n'arrivait presque pas chez les Opportunistes ; il ne restait qu'à attendre que le générateur de secours s'enclenche. Ce n'était pas très gênant, la pièce était simplement un peu plus sombre en raison des nuages qui couvraient le ciel, et les écrans ne fonctionnaient plus. Il n'y avait plus de réseau non plus, remarqua un membre du conseil qui consulta rapidement son téléphone. Enfin, ce n'était pas très grave, la réunion pouvait continuer... N'est-ce-pas ?
Un nouvel intervenant allait prendre la parole, quand tout à coup, l'alarme se mit à résonner dans tout le bâtiment.

Vous pouvez :
A. Rester assis, et attendre que cela passe.
B. Sortir de la salle et voir ce qui se passe, en espérant que ce ne soit pas trop dangereux
C. Regarder par la fenêtre, on ne sait jamais, vous verrez peut-être quelque chose
Les choix sont individuels : chacun peut donc faire ce qui lui plaît.

avatar
Membre

they say when you go up peak thirty-three
you find out what keeps you warm
you realize how precious it is.

it was gone now.
Nom de code : //
Avatar : Viktor Nikiforov - Yuri!!! on Ice

Messages : 103
Messages rp : 46
Date d'inscription : 21/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 13 Avr 2017 - 2:15
intrigue #3
ft. Wilhelm & Ilya


La faiblesse, l'hésitation dans la voix de Wilhelm a le don d'inquiéter Samuel. De cette inquiétude légère et pourtant pointue, de ces choses que l'on sait n'être ni de nos affaires (l'homme lui en aurait fait part si c'était le cas) ni quoi que ce soit que l'on peut changer. Il se contente donc de prendre place à ses côtés silencieusement, ne cherchant ni à discuter plus - Wilhelm ne semble certainement pas en avoir particulièrement envie - ou mentionner quoi que ce soit. Patiemment, il griffonne quelques notes sur les pages d'un cahier amené pour l'occasion, rassemblant le peu d'opinions et d'idées qu'il porte sur le sujet du jour.

Il ne croit pas que les Opportunistes soient coupables de ce dont on les accuse. Cela lui semble tout à fait incongru, et pourtant il est conscient que si c'était le cas, on ne l'aurait sûrement pas renseigné à ce sujet. Loin d'être l'un des membres les plus proéminents de la diaspora, de tels secrets pourraient sans doute ne jamais lui être confiés. Et pourtant, il a confiance en son groupe; jamais n'ont semblé lui faire preuve de quelconque ambition morbide qui les pousserait jusqu'au kidnapping et au meurtre d'innocents.

Samuel ne s'exprime pas durant les trente premières minutes de la réunion, préférant écouter. Tout ce qu'il aurait a dire est dit, de toute manière, par d'autres. Il se contente ainsi d'annoter quelques choses de sa calligraphie nette, claire, presque dansante - peut-être cela vient-il de son habitude d'y former des notes.

Et, soudainement, la noirceur frappe.

Sans être totale, percée par le ciel à travers les fenêtres, elle englobe la salle. L'étonnement de Samuel s'exprime en un simple haussement de sourcils: cela est totalement inhabituel. Oh, mais ça ne doit pas être bien grave, probablement un simple dysfonctionnement. Le manque de réseau, par contre, a le don de l'inquiéter légèrement: ils sont en plein milieu de la ville, comment se peut-il qu'une simple panne de courant coupe le réseau? Sans qu'il ne puisse réellement l'empêcher, un frisson parcours l'échine de Samuel.

L'alarme vient ponctuer ce mauvais pressentiment, sonnant lourdement. Mais que se passe-t-il donc? Un film d'angoisse vient se poser sur les parois des côtes de Samuel. Si les Opportunistes ne sont pas coupables de ce dont on les accuse, c'est que quelqu'un a inventé cela pour les discréditer. Et si cette personne voulait plus que cela? S'il y avait un dessein plus sombre derrière ce rassemblement des membres les plus importants (et d'un simple pianiste) de la diaspora?

Alors qu'il se lève, Samuel pose doucement une main sur l'épaule de son ami.

» Je suis inquiet, Wilhelm. «

Il relâche ce toucher alors qu'il fait calmement son chemin vers une fenêtre, tentant de voir si quoi que ce soit pouvant causer cette panne de courant, ce manque de réseau et cette alarme pourrait se trouver dehors. Cela serait, hypothétiquement, bien moins inquiétant.


whoops pavé accidentel
sinon si c'était pas clair Sam choisi l'option C.



» But the old woman said to her, “It means nothing to you, our suffering. We are just mortals, and you are reborn eternally. Everyone around you dies. Every time. It was too late for me when you entered my tent. Woe to those you love.” «

avatar
BIR

-Né à Vienne en 1907 dans une famille de la haute bourgeoisie
-Sa passion pour la littérature se manifeste très jeune
- La fin de la Première Guerre mondiale voit sa famille perdre une bonne partie de sa richesse
-Alors qu'il devait hériter de l'entreprise familiale, il proclame haut et fort son envie de devenir écrivain et se heurte à l'opposition paternelle
-S'en suivent plusieurs années de galère financière, jusqu'à atteindre une certaine stabilité
-Il s'oppose à l'Anschluss, mais les camarades avec qui il avait créé un journal lui conseillent de faire profil bas
-Il quitte enfin l'Autriche en 1939, après avoir découvert avec un certain dégoût que ses œuvres étaient autorisées par le régime nazi
Nom de code : //
Avatar : Ginoza Nobuchika

Messages : 328
Messages rp : 59
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 13 Avr 2017 - 12:22
Les  personnes conviées à cette réunion arrivaient les uns après les autres ; et moralement obligé de les saluer -car les ignorer complètement eut été une preuve de la plus grande grossièreté, - il se contenta de d’adresser un signe de tête poli mais distant à ces personnes si distinguées. Des vrais clowns, des paons humains occupés à faire la roue.  Il les détestait. Surtout Kovaleski, là, qui venait d’arriver. Un jeune arrogant, avait-il décrété dès la première fois où il l’avait vu ; un reflet plus jeune de ce qu’il était à présent. Ils étaient trop similaires pour s’entendre, comme deux pôles similaires se repoussent inévitablement. Se rendait-il compte de la vacuité et la vanité de son existence ; non, mieux encore, y avait-il une seule personne qui s’en rendait compte par ici, à part lui ? Il les jugeait bien sévèrement, il le savait. Même Samuel, à ses côtés. Fallait-il qu’il lui dise que les opportunistes étaient malsains, ou fallait-il attendre qu’il en ait l’illumination ? Très bonne question.

Sur quoi la réunion proprement dite commença, et le grand cirque opportuniste offrit son premier numéro. Tant d’hypothèses, de peut-être, de grandes périphrases, litotes et euphémismes pour ne pas dire les choses clairement ; et contrairement à ce qu’il avait pensé, un Wilhelm exaspéré ne put s’empêcher d’intervenir pour ramener la conversation sur le sujet initial, tenta quelques remarques, mais se fit critiquer pour sa « virulence » ; parce qu’il avait dit les choses sans fard. Ce qui eut pour effet de le faire lever les yeux au ciel. Il ne faudrait pas non plus qu’une assemblée de ce type soit efficace, non plus !

Le summum étant atteint lorsqu’une panne de courant survint. Accompagnée d’une panne de réseau. . Puis une alarme. DonnerswetterIl ne manquait plus que cela pour parfaire cette matinée ô combien productive.  

...A moins que cela soit intentionnel ?

« Je n’aime pas cela non plus. » marmonna-t-il. « Pas du tout. »

Il finit par se lever aussi, agacé par la non-réaction si typique de la plupart de ses collègues. Samuel était déjà posté à la fenêtre, aussi ne jugea-t-il pas utile de s’y attarder non plus. Avec un soupir blasé, il se dirigea tant bien que mal vers la porte, et l’ouvrit légèrement pour passer sa tête à travers, tentant d’apercevoir quelque chose.

Choix:
Réponse B mon général, soyons fifous !


Spoiler:

avatar
Conseil d'administration

sleeping king under the mountain
awaiting past raptures
while scarlet twilight
drapes sightless eyes

Jukebox : Короля-под-Горой
Avatar : Ichinose Guren - Owari no Seraph

Messages : 49
Messages rp : 26
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 13 Avr 2017 - 21:03
сюжет №три

Fabulations infondées, mensonges discriminatoires - qui croirait à ces idioties! Insanités profondes, le fait que cette accusation folle aie même été prise au sérieux ne dénote qu'un manque important de jugement de la part de la plèbe! Ou, tout simplement, bien sûr, cette malice profondément ancrée chez les autres diasporas, compétitivité féroce de qui sauterait sur la première occasion pour discréditer l'ennemi. Ilya se targue certainement de cette hauteur - il ne s'y abaisserait jamais. Cela est-il le cas de tous les Opportunistes, contradictoirement à leur dénomination? Il aimerait à croire que oui. Pourtant sait pertinemment que le pragmatisme opportuniste de certains de ses collègues les pousseraient toujours à prendre avantage de tel instant de faiblesse. Il n'y a pas de règles dans la guerre - cet adage résonne de vérité au fond de ses os. Pourtant, se faisant entendre lors des discussions, il n'a de cesse de répéter que la menace vient très certainement de l'extérieur, et qu'une fuite interne serait preuve d'un incroyable manque de prudence dans le choix des candidats à intégrer au sein de la diaspora; inacceptable. Il trouve en les interventions de König une irritation qui ne cesse de grandir, dans cette exaspération dont l'homme fait preuve - à chaque roulement de ses pupilles, Ilya claque sa langue silencieusement, dédaigneux.

La noirceur s'écrase et les englobe soudainement. L'agacement durcit les épaules d'Ilya, qui se contente de plier ses lèvres en une moue légère. L'alarme scille à ses oreilles comme la preuve nouvelle que quelqu'un, quelque part a fait une erreur. Marmonnant un блядь discret, Ilya se lève de sa chaise et se dirige à grands pas vers la porte. König se contente d'y passer sa tête; Ilya agrippe la porte et l'ouvre, se contentant d'un
Excusez-moi.
sec et irrité alors qu'il passe la porte et s'engouffre dans le couloir, tempêtant. Quel est l'idiot qui a déconné, encore? Ce n'est absolument pas le moment.


B as well, capitaine.


a king must learn
how to hurt those he loves
for he is made
by steel & suffering

avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 909
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 14 Avr 2017 - 21:44

Intrigue 3 - Opportunistes

Participants : Wilhelm König, Ilya Kovalevski, Samuel T. Walker

avatar
Membre

they say when you go up peak thirty-three
you find out what keeps you warm
you realize how precious it is.

it was gone now.
Nom de code : //
Avatar : Viktor Nikiforov - Yuri!!! on Ice

Messages : 103
Messages rp : 46
Date d'inscription : 21/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 15 Avr 2017 - 4:04



» But the old woman said to her, “It means nothing to you, our suffering. We are just mortals, and you are reborn eternally. Everyone around you dies. Every time. It was too late for me when you entered my tent. Woe to those you love.” «

avatar
BIR

-Né à Vienne en 1907 dans une famille de la haute bourgeoisie
-Sa passion pour la littérature se manifeste très jeune
- La fin de la Première Guerre mondiale voit sa famille perdre une bonne partie de sa richesse
-Alors qu'il devait hériter de l'entreprise familiale, il proclame haut et fort son envie de devenir écrivain et se heurte à l'opposition paternelle
-S'en suivent plusieurs années de galère financière, jusqu'à atteindre une certaine stabilité
-Il s'oppose à l'Anschluss, mais les camarades avec qui il avait créé un journal lui conseillent de faire profil bas
-Il quitte enfin l'Autriche en 1939, après avoir découvert avec un certain dégoût que ses œuvres étaient autorisées par le régime nazi
Nom de code : //
Avatar : Ginoza Nobuchika

Messages : 328
Messages rp : 59
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 15 Avr 2017 - 18:09


Spoiler:

avatar
Conseil d'administration

sleeping king under the mountain
awaiting past raptures
while scarlet twilight
drapes sightless eyes

Jukebox : Короля-под-Горой
Avatar : Ichinose Guren - Owari no Seraph

Messages : 49
Messages rp : 26
Date d'inscription : 02/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 15 Avr 2017 - 20:53


a king must learn
how to hurt those he loves
for he is made
by steel & suffering

avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 909
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 17 Avr 2017 - 14:36

Intrigue 3 - Opportunistes

Participants : Wilhelm König, Ilya Kovalevski, Samuel T. Walker

avatar
Membre

they say when you go up peak thirty-three
you find out what keeps you warm
you realize how precious it is.

it was gone now.
Nom de code : //
Avatar : Viktor Nikiforov - Yuri!!! on Ice

Messages : 103
Messages rp : 46
Date d'inscription : 21/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 18 Avr 2017 - 8:34



» But the old woman said to her, “It means nothing to you, our suffering. We are just mortals, and you are reborn eternally. Everyone around you dies. Every time. It was too late for me when you entered my tent. Woe to those you love.” «

avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 909
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 19 Avr 2017 - 19:03

Intrigue 3 - Opportunistes

Participants : Wilhelm König, Ilya Kovalevski, Samuel T. Walker

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum