top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Intrigue 3 : Gangsters

[Page 1 sur 2] Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Personnage : Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 883
Messages rp : 101
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
posté le Lun 10 Avr 2017 - 19:08 (1)

Intrigue 3 - Gangsters

Participants : Arséne Rupin, Earl Winchester, Marwin Jefferson, Yarū Nairag

C'est bien connu, l'ennemi naturel des gangsters est l'Iwasaki-rengô, le gang yakuza qui a un peu trop tendance à marcher sur les plates-bandes (à moins que ce ne soit l'inverse, on ne sait jamais).
Mais toute personne s'en prenant à un membre de la famille gangster risque des représailles sanglantes de toute la diaspora si son crime est découvert... et justement, d'après un article anonyme, le coupable des disparitions de gangsters de l'année 2015 ne serait autre que les Opportunistes. Ne pas réagir suite à cette révélation publique serait un aveu de faiblesse, et les gangsters ne peuvent plus se le permettre - alors qu'ils avaient eu l'occasion d'affaiblir une bonne fois pour toutes leurs rivaux de toujours, ils n'ont pas réussi à les anéantir pour de bon, alors même que les yakuzas étaient privés de leur chef. Bonjour l'humiliation. Mais les choses seront différentes avec les Opportunistes, qui sont dans une situation très désagréable et qui devraient tomber plus facilement.
Et vengeance sera ainsi obtenue.

Rien d'étonnant à ce que les membres des gangsters contactés par un informateur anonyme se rendent (presque) de leur plein gré à Saint-Juré, où une féroce bataille avait permis de mettre un terme aux enlèvements. Tiens, mais ce n'est pas au musée que l'informateur leur donne rendez-vous, mais à l'entrée des égouts. Étrange. Y aurait-il donc dans ce passage souterrain quelque chose qui vaille la peine d'être vu ?

Fonctionnement
• Pour votre premier message dans le sujet, vous devez simplement raconter l'arrivée de votre personnage au lieu de rendez-vous.
• Ensuite, à chaque tour, le PNJ vous donnera trois choix. Trois possibilités d'action. Vous devrez en choisir une et l'illustrer inrp. Lorsque tous les participants auront répondu, les trois propositions suivantes vous seront données, et ainsi de suite.
• Bien entendu, vous êtes libres d'interpréter comme vous le souhaitez les propositions qui vous sont faites.
• Arrangez-vous entre vous si vous voulez un ordre de passage ou pas, nous, on ne s'en occupera pas.
• Si vous n'avez pas beaucoup de temps, afin d'éviter de bloquer le sujet, évitez d'écrire trop, ou prévenez si vous ne pouvez pas répondre.
• Si le sujet reste bloqué trop longtemps à cause de quelqu'un, le PNJ vous redonnera trois questions. Vous pourrez considérer que la personne qui ne répond pas vous suit docilement (mais rien de plus).

avatar
Personnage : Marwin est un gangster de 28 ans, travaillant pour Al Capone. Celui-ci est une personne assez froide, pas du tout bavard et qui use de la violence pour arriver à ses fins et avoir les félicitations du chef.
Nom de code : MÖRDER
Avatar : Nicholas Brown de Gangsta
Messages : 132
Messages rp : 25
Date d'inscription : 12/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 10 Avr 2017 - 20:49 (2)
(désolé c'est court, pas trop le temps, j'ai des partiels la semaine prochaine Cœur )

Tu avais reçu un message sur ton compte Chronosrep. Par un anonyme. Tu te demandais bien d'où il pouvait te connaître. Tu avais froncé les sourcils en voyant le message qui te disait d'aller à un endroit précis. C'était demain. La fin du message était assez étrange et montrait bien une menace...

Le lendemain matin tu t'habillas d'un t-shirt noir, un jean et un blouson en cuir. Tu avais toujours à tes côtés ton précieux katana que tu ne quittais jamais. L'endroit du rendez-vous était derrière le musée...Pourquoi à cet endroit précis ? Tu avançais. Des égoûts. Qu'est ce que c'était que ce bordel putain ! Tu enlevas ton katana de quelques centimètres de ton fourreau et attendit, aux aguets.

_________________
Écoute mon cœur, écoute la rage, écoute ce texte anthropophage Écoute ce mec qui vote réac', écoute cette mère seule qui craque Écoute le cri des animaux quand on les enfouit dans un sac
Le Crou revient fier, tapi dans l'ombre pendant des millénaires
avatar
Personnage : Quand on emmerde un peu son monde, on ne s'étonne pas qu'on finît par y être renvoyé un coup de pied dans les fesses. Videz les ordures, c'est son métier. Jurer et cracher, c'est sa marque de fabrication. Il peut être doux avec les femmes, dure avec les hommes. Mais présentez-lui un bon whisky et il l'avalera comme si c'était de l'eau. Et peut-être que vous aurez la chance d'être dans sa liste d'amis. Autrement, gare aux coups. Bordel !
Nom de code : Beast
Avatar : Dante - DMC, Devil may cry
Messages : 95
Messages rp : 28
Date d'inscription : 28/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
L'Hirondelle
posté le Ven 14 Avr 2017 - 15:42 (3)
L’affaire de disparition avait été résolue par l’ennemi naturel du clan des gangsters, l’Iwasaki-rengô. Cette résolution aurait comblé le videur de l’Hirondelle s’il avait eu un lien avec la disparition de Birdy. Bien évidemment, Beast s’était déjà intéressé à l’affaire de prêt, sans pour autant s’y résoudre à participer. Et l’envie ne lui manquait pas. L’homme s’arma de patience, afin de pouvoir se venger des Opportunistes dès que l’occasion se présenta. Ce fut par surprise qu’Earl découvrit un message sur son profil, lui demandant de se rendre à Saint-Juré. Si ce n’était qu’un simple rendez-vous pour finir le travail des Asiatiques, il ne refusera pas cette mission ; mais quelque chose clochait dans la formulation. En lissant les phrases, il remarqua la menace qui pesait sur les filles de l’Hirondelle. L’espace d’une seconde, le sang monta au cerveau de la bête, déjà fulminante. Il ne connaissait pas l’expéditeur, mais si quelques choses étaient arrivées aux filles, l’auteur devra bien se cacher.

Après un rapide coup de téléphone à la nouvelle patronne, il leur somma de prendre toutes les précautions possibles, tout en maintenant la même atmosphère. Si possible, elles devront appeler le boss, afin d’obtenir de l’aide au niveau de sécurité. Le temps qu’il leur donne les instructions, Earl sortit une arme à feu dans un tiroir. Il s’assura que la sécurité était enclenchée, son fonctionnement et les balles à sa disposition. Puis, il prit des rechanges avant de quitter son appartement.

Le videur de l’Hirondelle traversa toute la ville à pas pressé en direction du quartier des Opportunistes. Le quartier en question portait encore des marques de la violente bataille qui s’était déroulée, bien qu’elle était en phase de reconstruction. Cependant, l’environnement ne l’intéressait pas. Tout ce qui l’intéressait, c’était de se rendre sur les lieux du rendez-vous et savoir de quoi il en retourne.

La bête s’approcha lentement de la bibliothèque, les mains dans les poches de son bombers rouge et noir. Il contourna le grand bâtiment jusqu’à ce qu’il arrive au niveau des égouts, où d’autres personnes étaient déjà présent. En les voyant, Earl haussa un sourcil de surprise en reconnaissant Marwin. Il s’approcha de lui, sans la moindre hostilité.

— Salut, tu as aussi reçu un message ? Demanda-t-il, d’une voix rauque.

Il se racla la gorge en toussant une fois.

_________________
Tout viendra à qui sait attendre.

Earl Grey: Tout le monde, vous savez quel est la différence entre un vide d'ordure et Earl ?
Earl Grey: Il n'en a pas. C'est des ordures
avatar
/
Personnage : Né dans une montage des monts Hanghai en Mongolie - peuple nomade fuyant la tiranie des maîtres des terres - a apprit à chasser dès son plus jeune âge, à l'arc puis au fusil - a quitté son peuple pour voyager et vivre seul - s'est fait enrôlé par les Mandchous pour participer à la Révolte des Boxers en 1900 - y a échappé grâce aux soulèvement du mouvement indépendantiste - a participé à plusieurs actions mais s'est fait recruter contre son gré la même année.

Entré chez les gangsters car ils l'ont attrapé les premiers - tueur à gage ou traqueur refusant la plus part du temps les propositions, ne travaille comme tueur qu'en cas de nécessité ou lorsqu'il juge son action "louable" dans une certaine mesure - possède un petit restaurant (Ūlynn) qu' il gère seul où il confectionne aussi ses propres thés pour les vendre - hait l'institut et ses employés.

Jeune homme doux de nature, simple et bienveillant - Toujours poli et bien sur lui - Parle avec un léger accent assez charmant - aime les femmes, les femmes l'aiment souvent en retour -
Nom de code : Le chasseur
Jukebox : FURYO
RAIN
Avatar : Ashitaka - mononoke hime
Avatar IRL : /
Messages : 62
Messages rp : 19
Date d'inscription : 01/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Sam 15 Avr 2017 - 1:25 (4)
- INTRIGUE N°3 - ARSÈNE; EARL; MARWIN -

YARŪ n'a jamais été des plus impliqué dans la famille, avant tout parce qu'il ne la considère par comme telle -mais taira toujours cette opinion. Il n'y se fait pas d'ennemi, mais ne parvient pas à y construire des relations amicales ou de confiance. YARŪ reste loin des conflits, autant que possible il s'écarte des guerres de gangs même si parfois rien ne peux freiner le destin et ses supérieurs qui l'y pousse. YARŪ est un membre fantôme que l'on n'ignore pas pour autant. Un membre obéissant et respectueux, cherchant humblement à payer ses dettes. Mais on ne peut fermer les yeux sur son inaction, autant que sur ses talents... Tuer -il préfère encore dire chasser comme pour laisser plâner l'espoir que sa proie puisse lui échapper- est son métier, celui qu'on lui a offert et qu'il accompli avec gravité... Acceptant les conséquences, imaginant parfaitement les ricochés que les meurtres provoqueront plus tard. Il s'y est préparé.

Alors, il ne fût pas surpris par la menace qui tomba, un soir, sur le réseau social de la ville qu'il ne visite que rarement puisque personne ne lui écrit. Il baissa les yeux, soupira peut-être, face au mystére qui plânait autour de se message. "émousser ses couteaux" ? Il aurait pu sourire, mais si cette personne souhaitait se venger, YARŪ ne pouvait pas s'en moquer, ni l'ignorer... Quelle vérité ? Tout cela était bien vague, presque indécis, voire maladroit. Mais le Chasseur n'ignora pas et se prépara en conséquence... Le pas lourd, le regard sombre.

Il ne s'imaginait pas que cette histoire puisse le dépasser et inclure toute la famille. Sa nouvelle famille.

Arrivé sur les lieux : les égouts, crasseux, -Bien loin de l'image que cherchent à véhiculer les Opportunistes, si proche de la vérité peut-être- YARŪ se retrouva face à ses frères. Devait-il les considéré ainsi alors qu'il ne connaissait presque aucun d'entre eux ? Il les reconnaissait cependant, il n'y avait pas d'erreur... Cette hargne sur les visages, une fougue enragée, vivace et emflammée... Si forte qu'elle pouvait presque le brûler.

Il s'arrêta un instant, découvrant les nombreuses armes prêtes à l'attaque. Se demandant s'il était le bienvenu. Un attroupement ? Un rendez-vous ? Cela y ressemblait en effet... Alors cette "vérité" ne l'attendait pas lui, uniquement, mais tout le clan dans ce cas... Il hocha la tête en se fondant dans le groupe, difficilement peut-être car il s'y sentait étranger. Mais peut-être était-ce l'occasion de s'y mêler.

« Bonsoir. » Commença-t-il. « L'un d'entre vous aurait-il une idée de ce qui se passe ?... » Demanda-t-il simplement en s'adressant à la multitude.

D'une voix claire et presque douce, un murmure audible qui n'attendait pas forcément de réponse mais exprimait la surprise que tous ressentait, peut-être.

_________________
avatar
Non pas tiki NOON
Personnage : Le plus grand voleur que le monde ai connu(d'après lui).
Il est svelte.
Il est très très fort en déguisement.
C'est un gaffeur invétérer.
Nom de code : OMBRE
Avatar : Edgar de la Cambriole
Avatar IRL : Moi +Raiden+un voleur doué
Messages : 72
Messages rp : 16
Date d'inscription : 27/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 17 Avr 2017 - 20:52 (5)
En retard encore et toujours en retard ! Je susi un éternelle retardataire. On m avait donné cette fois l'ordre de me rendre près des égouts de Saint-Juré pour rencontré un informateur. on m'avait aussi prévenu que je ne serai pas seul sur le coup. Je suis sur qu'ils veulent me piquer ma promotion ! Peut être que j'éxagère un peut là. Et si l'on est nombreux sa veut dire que sa va être dangereux. C'est bien le danger sa fait monter l'adrénaline et sa atire les promotions.

Et qu'est ce qui peut m'arriver de mal. Le pire serait que je meure mais je ne compte pas mourir aujourd'hui alors c'est bon. C'est un joli quartier Saint-Juré... Il faudrait que je visite le musée un jour. En priant que se ne soit pas pour voler des trucs. Mais je divague et je suis presque arrivé et ils sont déjà tous là. Sa fait beaucoup de personne pour un indic.

_Bonjour et excuser moi du retard je me suis perdu. c'est pas mal grand Pallatine hein ? Alors où est le fameux informateur

J'ai rien oublier cette fois mon magnum ma canne j'ai tout rien ne peut mal tourner. Et ils m'ont tous l'air fort sympathique mes collègues. Où peut-être que pour la énième fois je me goure et qu'ils veulent déjà ma tête sur une pique mais bon. C'est pas grave.
avatar
Personnage : Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 883
Messages rp : 101
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
posté le Mer 19 Avr 2017 - 19:36 (6)

Intrigue 3 - Gangsters

Participants : Arséne Rupin, Earl Winchester, Marwin Jefferson, Yarū Nairag

Les gangsters qui s'étaient rassemblés près de la plaque d'égout n'avaient pas la moindre idée de ce qui les attendait. Aussi furent-ils surpris de voir une silhouette de petite taille se diriger lentement vers eux. De plus près, leur informateur s'avéra être un enfant malingre qui n'osait pas les regarder dans les yeux.
Il s'arrêta devant eux et griffonna quelques mois sur une ardoise qu'il portait à la main :
« Bonjour, je ne peux pas parler mais je sais entendre. »
Il leur montra le contenu de son message quelques instants avant de tout effacer vigoureusement. Il écrivit ensuite :
« Il faut entrer dans les égouts, mais il y a un cadenas. L'un de vous pourrait l'ouvrir ? »

Vous pouvez :
A. Vous porter volontaire pour casser/déverouiller le cadenas.
B. Demander des explications au gamin.
C. Partir.
Les choix sont individuels. Plusieurs d'entre vous peuvent choisir la solution A : la réussite de votre action sera déterminée par lancer de dé.

avatar
Personnage : Marwin est un gangster de 28 ans, travaillant pour Al Capone. Celui-ci est une personne assez froide, pas du tout bavard et qui use de la violence pour arriver à ses fins et avoir les félicitations du chef.
Nom de code : MÖRDER
Avatar : Nicholas Brown de Gangsta
Messages : 132
Messages rp : 25
Date d'inscription : 12/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Jeu 20 Avr 2017 - 17:17 (7)
Tu ne restais pas seul un long moment. Earl s'approcha de toi. Alors lui aussi il avait reçu le message. Il te demanda si toi aussi tu l'avais reçu.

- Ouais.

Une autre personne s'approchais. Tu ne le connaissais pas. Etait-il un gangster aussi ? Il demanda ce qu'il se passait.

- J'en sais rien. Tout comme toi.

Une dernière personne s'approcha. Inconnue elle aussi. Bref tu ne connaissais que Earl. Il était un peu bizarre.

- J'en sais rien. Il risque de pas tarder.

Un bruit de pas s'approcha de vous. Tu remarquas alors une personne de petite taille s'approcher. Un enfant ? L'enfant était-il l'informateur ? Il n'osait pas nous regarder dans les yeux. Non ce n'était pas lui. Il sortit une ardoise de son sac et écrivit quelque chose. Un muet ? Super. Il nous expliqua qu'il ne pouvait pas parler mais entendre. Il effaça ensuite le message pour en écrire un autre en disant qu'il fallait aller dans les égouts mais qu'il y avait un cadenas. Il nous demandait si on pouvait l'aider. Tu souris. Tu sortis alors ton katana de son fourreau et donna un grand coup sur le cadenas.

[Réponse A 8D]

_________________
Écoute mon cœur, écoute la rage, écoute ce texte anthropophage Écoute ce mec qui vote réac', écoute cette mère seule qui craque Écoute le cri des animaux quand on les enfouit dans un sac
Le Crou revient fier, tapi dans l'ombre pendant des millénaires
avatar
Personnage : Quand on emmerde un peu son monde, on ne s'étonne pas qu'on finît par y être renvoyé un coup de pied dans les fesses. Videz les ordures, c'est son métier. Jurer et cracher, c'est sa marque de fabrication. Il peut être doux avec les femmes, dure avec les hommes. Mais présentez-lui un bon whisky et il l'avalera comme si c'était de l'eau. Et peut-être que vous aurez la chance d'être dans sa liste d'amis. Autrement, gare aux coups. Bordel !
Nom de code : Beast
Avatar : Dante - DMC, Devil may cry
Messages : 95
Messages rp : 28
Date d'inscription : 28/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
L'Hirondelle
posté le Mar 25 Avr 2017 - 17:04 (8)
Ils étaient quatre et aucun d’entre eux n’avait une idée de la « vérité ». Mais, quelle que soit la découverte qu’ils feraient, Earl n’acceptait toujours pas qu’on menace les membres de l’Hirondelle.

Personne ne s’était présenté pour la forme, ni demandé quel genre de relation qu’ils avaient. Marwin. Earl savait qu’ils appartenaient à la même « famille » ; les gangsters. Or, il douta fortement d’un attachement avec l’homme de 27 ans, quand il entendit une intonation doucereuse sortir de ses lèvres.

Muet, la bête les laissa parler, réprimant une autre toux. Depuis ce matin, il reconnaissait d’être un peu fatigué et fragile. Sans ce message, il serait resté au chaud en se demandant s’il n’avait pas chopé la crève ou un truc dans le genre.

Et en même temps, seuls les idiots tombaient malades.

Le retardataire questionna tout de suite sur la présence du commanditaire de cette réunion. Earl était comme Marwin. Il ne savait pas. Et si l’homme venait, la bouche en fleur, dire que tout était qu’une blague, la colère monterait en flèche.

Finalement, une silhouette enfantine s’approcha d’eux et provoqua la surprise du videur. Le regard fuyant de ce dernier démontra son insécurité.

Le sourcil arqué, Earl ne le quitta pas des yeux. Un enfant apeuré ne pouvait pas être le commanditaire menaçant du message. Au moins, il devrait savoir que mettre en colère des types armés et dangereux risque de signifier sa mise à mort.

L’enfant s’arrêta à quelques mètres d’eux, Earl s’approcha d’un pas avant de le voir l’écrire sur une ardoise. Un muet ?

Les messages étaient courts et précis. Earl observa la porte des égouts, mais également le cadenas qui bloquait le passage d’un air énervé. Si l’enfant voulait jouer avec des adultes, les centres de loisirs existaient. Bon sang. Il tourna son regard vers le gamin et ensuite à ses collègues. Il eut à peine le temps de réagir que Marwin donna un coup d’épée sur la serrure, entrant déjà dans le jeu du gamin.

Earl soupira et s’approcha du petit chétif. Il agrippa par l’épaule en l’obligeant à le suivre.

-Allez. Tu viens avec nous, toi.


Réponse A pour moi aussi

Spoiler:
PS : Désolé. J'ai embarqué le PNJ avec nous, mais il peut refuser. Cependant, papa Earl ne lui fera pas de mal

_________________
Tout viendra à qui sait attendre.

Earl Grey: Tout le monde, vous savez quel est la différence entre un vide d'ordure et Earl ?
Earl Grey: Il n'en a pas. C'est des ordures
avatar
/
Personnage : Né dans une montage des monts Hanghai en Mongolie - peuple nomade fuyant la tiranie des maîtres des terres - a apprit à chasser dès son plus jeune âge, à l'arc puis au fusil - a quitté son peuple pour voyager et vivre seul - s'est fait enrôlé par les Mandchous pour participer à la Révolte des Boxers en 1900 - y a échappé grâce aux soulèvement du mouvement indépendantiste - a participé à plusieurs actions mais s'est fait recruter contre son gré la même année.

Entré chez les gangsters car ils l'ont attrapé les premiers - tueur à gage ou traqueur refusant la plus part du temps les propositions, ne travaille comme tueur qu'en cas de nécessité ou lorsqu'il juge son action "louable" dans une certaine mesure - possède un petit restaurant (Ūlynn) qu' il gère seul où il confectionne aussi ses propres thés pour les vendre - hait l'institut et ses employés.

Jeune homme doux de nature, simple et bienveillant - Toujours poli et bien sur lui - Parle avec un léger accent assez charmant - aime les femmes, les femmes l'aiment souvent en retour -
Nom de code : Le chasseur
Jukebox : FURYO
RAIN
Avatar : Ashitaka - mononoke hime
Avatar IRL : /
Messages : 62
Messages rp : 19
Date d'inscription : 01/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Mer 26 Avr 2017 - 20:43 (9)
INTRIGUE 3 // MARWIN / RUPIN / EARL YARŪ découvrit rapidement que tous étaient dans la même indécision alors que l'un d'eux répondait sur la négative à chaque interrogation, les autres se contentant d'à peine secouer leur tête... Le jeune chasseur soupira, se demandant si toute cette histoire n'était pas qu'une blague ou un piège grossier dans lequel ils s'étaient tous jeté pour une raison ou une autre. Des motifs qui devaient être bien différents des siens, peut-être plus sérieux... En vérité, la menace avait été si vaine et vague que YARŪ ne pouvait savoir s'il s'agissait de vengeance ou pas... Peut-être aurait-il dû ignorer et attendre le danger sonner à sa porte plutôt que de se jeter dans la gueule du loup... Le jeune homme était donc sur ses gardes sans pour autant avoir l'air inquiet, car tout n'aurait put-être que du vent après tout...

Pourtant, alors que l'impatience commençait à gronder chez les invités, un étrange hôte sorti de l'ombre. La venue de l'enfant était déconcertante et décevante sur beaucoup d'aspect. Mais la seule chose qui marqua profondément YARŪ était la visible lâcheté du véritable maître chanteur, qui se cachait derrière cet "informateur" démuni, à la merci de certains gangsters visiblement prêt à en découdre. Des hommes violents et que le Mongol considérait comme sans pitié et dangereux pour la plus part : sans état d'âme. Il se fichait bien de savoir si cet enfant était dans le coup ou pas -bien que cela lui semblait invraisemblable- la seul chose qui importait au jeune était que ce gosse ne soit pas victime de l'étrange affaire dans laquelle il avait dû être embarqué contre son gré... Il représentait aux yeux de YARU, toute cette misère mise à mal durant les affrontement entre les diasporas, cette douleur oubliée et ignorée qui lui rappelait peut-être celle du pays...

Muet, l'enfant écrivain sur de misérables de carton, mais affirmait pouvoir entendre. Suite à sa demande d'ouvrir la porte, un homme du gang n'hésita pas à donner un grand coup de katana dans le verrou, sans même consulter les autres ou se demander ce qui pouvait nous attendre à l'intérieur... Une tête brûlée... Pensa-t-il en soupirant. YARŪ, lui se dirigea instinctivement vers l'enfant, mais un autre le devança, celui-même qui avait bien voulu lui répondre... Il était ce genre d'homme menaçant et en voyant comment il empoignait l'enfant en lui ordonnant d'une voix forte et brutale de le suivre, le chasseur s'interposa avec finesse et sans aucune violence en posa sa main sur l'épaule de son confrère -ils appartenaient tout deux à la même famille après tout.

« Inutile de l'effrayer... » Murmura YARŪ d'une voix douce qui ne sonnait absolument pas comme un ordre.

Sans rien ajouter, ni trop s'attarder à regarder cet homme particulièrement imposant avec qui il ne souhaitait pas avoir d'ennui, YARŪ adressa un sourire léger à l'enfant en se mettant à sa hauteur tout en gardant une certaine distance avec lui.

« La personne qui t'a envoyé nous attend là-bas ? Sais-tu ce qu'il nous veut ? »

YARŪ n'était insistant, ces mots étaient doux et soigneusement articulé. Il se voulait rassurant, mais ne s'approcha pas trop de l'enfant. Essayant d'obtenir sa confiance afin de mieux déceler tout les mystères de l'étrange situation.
by evil triangle (NMD)


Réponse B, donc.

_________________
avatar
Non pas tiki NOON
Personnage : Le plus grand voleur que le monde ai connu(d'après lui).
Il est svelte.
Il est très très fort en déguisement.
C'est un gaffeur invétérer.
Nom de code : OMBRE
Avatar : Edgar de la Cambriole
Avatar IRL : Moi +Raiden+un voleur doué
Messages : 72
Messages rp : 16
Date d'inscription : 27/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Jeu 4 Mai 2017 - 20:12 (10)
Tu sais que sa ne se fait pas de demander à des inconnus de passer une porte cadenasser.
Dit Arséne sur un ton se voulant sarcastique.

Oh serrure petit mécanisme sensé arréter les voleurs. Tu n'es pas assez présomptueuse pour résister au grand Arséne Rupin ! Si ?


D'ailleurs comment vous vous appelez ? Moi j'aimerais biens connaitre le nom de mes collègues ! Je viens d'arriver depuis peut alors je ne connais personne.

Non il m'on l'air finalement assez sympathique... Même le mec avec le katana. Finalement les gangsters n'ont pas l'air si méchant !

Arséne venait pour la énième fois d'avoir confiance en quelqu'un en moins de 10 secondes. Avec un peut d'entrainement il prendra confiance en 11 secondes, qui sait.


Sa sent quand même le piège. Un message mystérieux. Un enfant aveugle. Soit s'est un mauvaise farce soit on va rencontré rapidement de la résistance. Mais tant que Raiden n'est pas derrière se cadenas rien ne peut me taser... Si ?


Arséne oublia vite l'idée qu'il était en danger de mort et décida d'aider les autres à péter le cadenas.


(LA REPONSE D désoler. Plus sérieusement la réponse A)
Spoiler:
Excuser moi pour se retard considérable un enchaînement d'événement comme jamais vu s'est produit.
avatar
Personnage : Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 883
Messages rp : 101
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
posté le Lun 8 Mai 2017 - 19:57 (11)

Intrigue 3 - Gangsters

Participants : Arséne Rupin, Earl Winchester, Marwin Jefferson, Yarū Nairag

Lancer du PNJ : Chacun des lancers représente Marwin, Earl et Arséne.
A. Le cadenas se casse immédiatement et sans effort OU le cadenas se déverrouille sans effort.
B. Le cadenas a besoin d'un coup supplémentaire pour être brisé OU le cadenas a besoin d'un coup pour être décoincé.
C. Échec

avatar
Personnage : Compte fondateur - ne pas envoyer de message privé, préférez contacter le compte PNJ ou un des administrateurs.
Messages : 959
Messages rp : 61
Date d'inscription : 11/10/2015
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
posté le Lun 8 Mai 2017 - 19:57 (12)
Le membre 'Aeon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Choix PNJ' :
avatar
Personnage : Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 883
Messages rp : 101
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
posté le Lun 8 Mai 2017 - 20:11 (13)

Intrigue 3 - Gangsters

Participants : Arséne Rupin, Earl Winchester, Marwin Jefferson, Yarū Nairag

L'enfant paraissait effrayé par la carrure imposante des gangsters qu'on l'avait envoyé guider, mais il faisait de son mieux pour paraître brave. Il laisse pourtant échapper un couinement lorsque Marwin,
utilisant son katana, donna un coup franc au cadenas qui lui résista. Earl, qui avait poussé l'enfant vers la bouche d'égout, eut à peine plus de succès lorsqu'il tenta sa chance. En revanche, Arséne, avec ses talents de voleur,
parvint à sauver la situation en s'attaquant avec facilité au cadenas - comme quoi, la force brute ne faisait pas tout,
et à défaut d'être capable de cambrioler l'Institut, M. Rupin était tout à fait compétent face à un cadenas de bas niveau. L'enfant le regarda d'un air sincèrement impressionné et admiratif.
Toutefois, c'est auprès de Yarû que leur jeune guide tenta de se réfugier. Peut-être parce qu'il n'avait pas joué au plus fort avec son épée, ou bien parce qu'il avait eu l'air gentil quand il avait dit qu'il était inutile de l'énerver. L'enfant écrivit rapidement sur son ardoise :
« Il ne viendra pas. »
« Je suis là pour vous guider. »
« Je sais quoi faire. »
« Suivez-moi. »
Et l'enfant se glissa souplement dans la bouche d'égout,
manifestement habitué à descendre les échelons raides qui s'enfonçaient dans un sol obscur et nauséabond. Arrivé en bas, il tapa sur les barreaux pour leur faire signe de venir.
Lorsque les quatre gangsters le rejoignirent, l'enfant avait allumé une vieille lampe de poche qui projetait une lumière vacillante sur les murs des égouts. Il y avait largement assez de place pour circuler, et aucun fleuve de déchets -
juste de gros tuyaux qui partaient dans les deux sens.
L'enfant mit le doigt sur la bouche pour les inciter à la prudence et les conduisit sur leur gauche. Le couloir s'étendait sur plusieurs centaines de mètres et disparaissait dans l'obscurité.
Tout à coup, un bruit se fit entendre, comme si quelque
chose venait de tomber à terre, et l'enfant fit mine de vouloir rebrousser chemin. Il prit ses jambes à son cou et courut à toute allure vers la plaque afin de retourner vers la surface.

Vous pouvez
A. Suivre l'enfant
B. Rattraper l'enfant et lui demander des explications
C. Continuer tout droit en dépit du danger

avatar
/
Personnage : Né dans une montage des monts Hanghai en Mongolie - peuple nomade fuyant la tiranie des maîtres des terres - a apprit à chasser dès son plus jeune âge, à l'arc puis au fusil - a quitté son peuple pour voyager et vivre seul - s'est fait enrôlé par les Mandchous pour participer à la Révolte des Boxers en 1900 - y a échappé grâce aux soulèvement du mouvement indépendantiste - a participé à plusieurs actions mais s'est fait recruter contre son gré la même année.

Entré chez les gangsters car ils l'ont attrapé les premiers - tueur à gage ou traqueur refusant la plus part du temps les propositions, ne travaille comme tueur qu'en cas de nécessité ou lorsqu'il juge son action "louable" dans une certaine mesure - possède un petit restaurant (Ūlynn) qu' il gère seul où il confectionne aussi ses propres thés pour les vendre - hait l'institut et ses employés.

Jeune homme doux de nature, simple et bienveillant - Toujours poli et bien sur lui - Parle avec un léger accent assez charmant - aime les femmes, les femmes l'aiment souvent en retour -
Nom de code : Le chasseur
Jukebox : FURYO
RAIN
Avatar : Ashitaka - mononoke hime
Avatar IRL : /
Messages : 62
Messages rp : 19
Date d'inscription : 01/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 15 Mai 2017 - 4:27 (14)
INTRIGUE 3 // MARWIN - EARL - RUPIN Le verrou fût enfin levé par la force de plusieurs gangsters. YARU s'interrogea un instant sur la raison de verrouiller un tel endroit... Peut-être n'était-ce pas pour rien. Peut-être que certains mystères feraient mieux d'y rester cloîtrer.

L'enfant répondit tranquillement en écrivant sur son ardoise, gentiment sans faire d'histoire, visiblement calmé par la présence de YARŪ, exactement comme il s'y attendait. La plus part des hommes ne savent pas s'y prendre avec les enfants, étant trop violents et brusques. Mais YARŪ possédait cette douce autorité qui manquait à la plus part et aurait fait de lui un bon père. Mais les réponses qu'il reçu ne furent vraiment pas satisfaisantes...

Alors le maître corbeau ne viendrait pas ?
À présent YARŪ ne voyait pas l'intérêt d'une telle excursion... Des menaces, il fallait bien en recevoir quelques fois et rester sur ses gardes le temps que cela se tasse... Si YARŪ était venu, c'était uniquement pour se confronter à cette énergumène qui préférait envoyer un enfant plutôt que de se dévoiler ! Un lâche, pas de doute... Cela énerva profondément YARŪ qui grogna légèrement en voyant l'enfant entrer dans les égouts... Il le suivit néanmoins, jusqu'à ce qu'un bruit ne résonne, effrayant le gosse qui s'enfuit aussitôt.

« Hé ! » S'exclama-t-il alors que dans sa fuite, l'enfant le bouscula. « Reste ici ! »

Il resta hébété quelques secondes. Si le garçon disparaissait à son tour, vraiment cette histoire ne mènerait nul part ! L'énervement de YARŪ monta d'un cran, cette fois sa colère se dirigeait en partie sur l'enfant. Mais en entendant les bruits qui s'approchait, le mongol ne put que comprendre la réaction du gamin et il ne put s'empêcher de penser qu'il n'avait pas tord de s'enfuir... Si ce gosse connaissait si bien cet endroit, il devait aussi en connaitre les dangers et les failles...
Le Chasseur hésita longuement, mais continuer sans ce guide pouvait se révélé d'autant plus dangereux et surtout inutile. D'autant plus que ses poings crispés l'empêchaient dorénavant de réfléchir calmement. Une espèce d'urgence l'obligeait à agir et il se refusait à se lancer dans le noir, non pas qu'il avait peur, mais simplement qu'il n'y voyait pas l'intérêt.

Alors il suivit le garçon pour l'attraper par le col à l'entrée des égouts, l'empêchant de disparaitre complètement, le secouant brusquement et le fusillant du regard.

« Hé ! Je comprend que tu sois effrayé, mais je te préviens, si tu ne m'explique pas maintenant ce qui nous attend au bout de ce tunnel et ce qui t'effraie tant, je te jette là-dedans avec ce qui s'y trouve ! Gronda-t-il.

by evil triangle (NMD)

_________________
avatar
Personnage : Quand on emmerde un peu son monde, on ne s'étonne pas qu'on finît par y être renvoyé un coup de pied dans les fesses. Videz les ordures, c'est son métier. Jurer et cracher, c'est sa marque de fabrication. Il peut être doux avec les femmes, dure avec les hommes. Mais présentez-lui un bon whisky et il l'avalera comme si c'était de l'eau. Et peut-être que vous aurez la chance d'être dans sa liste d'amis. Autrement, gare aux coups. Bordel !
Nom de code : Beast
Avatar : Dante - DMC, Devil may cry
Messages : 95
Messages rp : 28
Date d'inscription : 28/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
L'Hirondelle
posté le Lun 15 Mai 2017 - 18:54 (15)
Une silhouette s’interposa malhabilement entre lui et l’enfant handicapé. L’américain fixa le Mongol droit dans les yeux, avec une lueur hostile. La finesse de cet individu le tapa soudainement dans les nerfs et l’idée de répliquer traversa son esprit. Cependant, les tremblements et l’aura effrayée le dissuadèrent. D’ailleurs, si le brun typé asiatique acceptait de s’occuper à la fois de la sécurité et de la surveillance du mineur, il ne voyait aucun inconvénient.

Après tout, il sera plus rassuré d’être auprès d’un « Grand-frère », qu’un voyou brutal.

Ce qu’Earl sait qu’il l’incarne parfaitement.

L’américain racla le fond de sa gorge, s’approcha de la porte d’égout. Un sourire narquois naquit à ses lèvres en voyant que le coup de Katana n’avait servi à rien. Mais en même temps, Earl n’avait pas eu autant de succès en le manipulant qu’il avait fini par donner un coup de pied – faut bien qu’Earl loupe. Mais au finale, c’était le retardataire qui parvint à l’ouvrir avec professionnalisme et rapidité. Ce qui valut un sifflement, suivi rapidement d’un quinté de toux.

— Pas mal, monsieur le retardataire, félicita-t-il avec une pointe d’admiration. M’enfin... Je n’aime pas spécialement la tournure de la situation. Surtout quand on met femmes et enfant dans cette histoire, murmura-t-il à voix basse en observant l’enfant.

L’enfant marqua rapidement sur son ardoise, répondant au questionnement de grand-frère Yarū. En les voyant ensemble, un sourire furtif passa avant de reprendre son sérieux.

— Je m’appelle Earl Winchester. Je travaille à L’Hirondelle, se présenta-t-il.

Earl ne savait pas bien se comporter avec les enfants. Ils étaient, pour lui, la parfaite présentation des mots « chiant » et « brouillant », au point que le gangster préféra éviter tout contact avec eux. Sachant que sa brutalité allait provoquer la paralysie de l’enfant, il laissa le troisième membre se charger d’obtenir les informations, voir la coopération du gamin. Ce qui vint rapidement, car l’enfant ouvrit la marche et les guida au centre de la ville. Il laissa Yarū le plaisir d’être le deuxième à descendre et le suivit.

Les ténèbres s’emparèrent d’eux. Il réalisa qu’il n’avait pas pris une lampe pour l’excursion. Il attendit que les deux autres les rejoignent avant de suivre l’enfant, juste derrière le Mongol, l’oreille alerte. Ils marchèrent lentement, avec prudence dans le conduit qui permettait facilement à s’avancer dans le tunnel. Plus il s’enfonçait et plus il sentait que tout n’était qu’une farce. Il se demanda ce que recherchait le maître chanteur en les mettant dans cette situation, avec un gosse dans leur patte. Son regard se tourna autour de ses équipiers et mis à part Marwin, qui était un membre important des Gangsters, ils n’étaient du menu fretin.

— Dis-moi les gars. Qu’est-ce qui vous a poussé à venir ici ? Questionna-t-il, en murmurant. J’ai reçu un message informant que si je ne venais pas, c’était les filles de l’Hirondelle qui subirait les représailles.

Il attendit leur réponse, mais ce fut un tout autre bruit lourd qui agressa son oreille. Momentanément inertes, ses muscles se raidirent en pensant qu’un danger surviendra rapidement. Son esprit chercha à déterminer l’origine du bruit. Rapidement, le cri du grand-frère l’alerta et la bête resserra instinctivement ses griffes au passage du guide. Sans succès. Un grognement s’échappa de ses lèvres avec rage avant d’annoncer :

« Non, mais, tu ne peux pas le surveiller correctement, le frangin »

Aussitôt, Beast sortit son arme de sa poche, ainsi qu’un briquet. La faible lueur lui permettrait de voir la proximité, jusqu’au retour de Yarū.

Son regard se porta vers les deux autres membres, attendant leurs réactions ou un potentiel mouvement d’ordre de leur part. Dos contre le mur, il pointa en direction du bruit et des ténèbres, attendant à une répétition, tout en se concentrant sur un éventuel éboulement de la rue. Dans le doute, il décida d’avancer d’un pas en direction du « danger », le briquet en face de lui.


Réponse C

_________________
Tout viendra à qui sait attendre.

Earl Grey: Tout le monde, vous savez quel est la différence entre un vide d'ordure et Earl ?
Earl Grey: Il n'en a pas. C'est des ordures
Contenu sponsorisé
posté (16)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum