top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

❝ game over feat. marwin

avatar
azerty
Personnage : uc.
Nom de code : azerty.
Avatar : enomoto takane - kagerou project
Messages : 18
Messages rp : 2
Date d'inscription : 27/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
posté le Lun 24 Avr 2017 - 1:26 (1)
#systemloading
« nostalgia is a way of remerbering people and places and things, ans wishing things had not changed. it has sweetness to it. sadness is just well being sad. »
chlick. la belle et longue flamme orange éclairait du mieux qui lui était possible la pièce encrée dans un noir total. le rideau grand ouvert pour laisser place à la lune et ses magnifiques amis étoiles. le ciel offrait un spectacle merveilleux, ces lumières minuscules pouvaient être effrayantes quand on pense trop, mais leur beauté n'est plus à discuter. tandis que la lumière de la pleine lune peinait a se faire une place à travers les nuages qui voyageaient lentement, la flamme provenant du briquet se dirigeait lentement vers le réservoir de la pipe remplit de cannabis séché. krkrkrkr. un léger crépitement se faisait entendre ainsi que l'aspiration qu'azerty s'était dépêchée de faire. exceptionnellement ce soir là, elle avait répété souvent cette action. son coeur n'allait pas bien, il était coincé dans le passé. les larmes ne faisaient que couler sur ses joues depuis presque une heure maintenant. sa tête était dans le même problème. « darling.. » sa voix tremblait, la boule dans sa gorge se faisait entendre et ses tremblements menaçaient de faire tomber les deux objets qu'elle tenait entre ses petits doigts. ses beaux grands yeux rougis fixaient le compagnon de la terre pendant que la drogue faisait de plus en plus son travail à chaque secondes qui passaient. les douloureuses larmes semblaient se taire tranquillement, mais sûrement. un léger sourire avait l'air de vouloir se dessiner sur le fin visage de la belle aux cheveux bleus.

sa douce main posée sur son téléphone portable, elle caressait tendrement la joue de son bien aimé. la dernière photo que le petit couple avait fait ensemble, timidement. les deux avaient les joues rosées, ils avaient tous les deux horreur des appareils photos, mais ils se forcaient. ils se sont toujours dit, que ça allait les rejoindre. ça leur ferait un beau souvenir et ça immortalisait certains moments magiques. la petite devait avoir des centaines de selfies. le trois quart était le bon vieux cliché de couples qui s'embrassent, mais d'autres étaient aussi quand bouya était concentré à un jeu vidéo, pendant qu'il s'entrainait, les câlins surprise, les fois qu'elle pouvait lui faire un saut ou même pendant qu'ils faisaient l'amour. impossible de cacher que c'est quelque chose qui lui manque beaucoup, après toutes ces années il avait trouvé la façon pour la faire jouir et avait même découvert son point g pour la faire monter au septième ciel. quelque chose d'inatteignable en plaisir solo puisqu'elle ne connaît pas assez son corps.. sa tête s'était rapidement évadée, elle retournait trop dans le passé, mais elle ne pleurait pas, elle ne se sentait pas horriblement mal, elle se sentait juste bien. au fin fond de son cerveau, une idée venait de naître, une envie qui ne pouvait que se terminer qu'en action. elle voulait retourner à cette époque. cette période où tout était parfaitement parfait, où elle ne sentait pas un mal être constant, où son monde était normal. joyce n'arrivait pas a accepter ce changement drastique et elle ne l'accepterait probablement jamais. il y aurait toujours un vide dans son coeur qui ne pourrait pas se remplir. enfin, tant et aussi longtemps qu'elle n'aura pas de réponses à ses grandes questions. pour ce soir, elle voulait éviter les questions, elle voulait profiter du moment. la seule chose dont elle a envie c'est de retourner dans le passé pour une nuit. krkrkrkr. un nouveau bruit de craquement se faisait entendre dans la pièce, encore la plante sèche qui était brulée. l'endroit semblait être remplis de fumée blanche. c'était la dernière latte pour se donner pleinement confiance. un doux baiser déposé sur l'écran légèrement réchauffé de son téléphone, plus précisément sur les lèvres de son homme. au même moment, l'appareil avait vibré et joyce avait sursauté. elle se trouvait maintenant debout, la main sur son coeur qui battait beaucoup trop vite ainsi qu'une respiration très rapide aussi. elle pensait être à deux doigts de la crise cardiaque. déjà que le petit organe avait de la difficulté à pomper vu toute la drogue qu'elle avait inhalée. miss swanson avait reçu un e-mail, un message extrêmement étrange, mais ça l'amusait aussi. amoureuse des animaux qu'elle est, ça lui faisait plaisir. de ce fait, derrière sa porte d'entrée se trouvait un bocal en verre ainsi qu'un petit poisson rouge à l'intérieur. joyce riait à gorge déployée, elle ne comprenait pas, mais ça la mettait de meilleure humeur. comme une maman qui voyait son enfant qui revenait de chez papa après une bonne semaine. son instinct maternel avait rapidement pris le dessus.

taptaptaptaptap. pc sous le bras, bocal à poisson dans les mains, azerty marchait vite. très vite même, l'eau menaçait de tomber avec ses mouvements. elle cherchait le meilleur endroit pour se cacher, une ruelle sombre où elle pourrait s'installer et tenter de pirater le système informatique le plus près. c'était important, l'ordinateur glissait de sous son bras, même si elle tentait de le retenir avec sa hanche, elle ne voulait pas faire de pause. elle devait obligatoirement passer inaperçue et surtout rapidement, sans gaffes.. comme ezio auditore. capuche sur la tête, seulement ses belles lèvres et son menton était visible. tous ceux qui connaissait la série de jeu pouvait reconnaitre ce style unique. l'adrénaline montait et se faisait de plus en plus intense à chaque pas. elle se sentait d'attaque, comme à l'époque, elle avait l'impression que rien ne pouvait l'atteindre. sans s'en rendre compte, la petite anglaise s'était arrêtée entre deux genre de maisons sans lumières, ses pas se sont machinalement dirigés au fond sur la droite. dans ce coin, il y avait une caisse en bois, elle n'avait pas l'air très solide malheureusement, donc c'était la place idéale pour bob le poisson. l'humaine, quant à elle, s'est posée par terre, immédiatement le pc noir sur les genoux, l'écran levée et les claquement de ses doigts sur les touches du clavier. un ordinateur se trouvait tout près, il ne semblait pas très sécurisé, c'était l'occasion parfaite. pour commencer, quelques clic de souris et quelques mots, elle était entrée dans le pc inconnu. elle se fichait de qui c'était, elle voulait simplement lui faire peur et s'amuser un peu. c'était seulement l'adrénaline qu'elle voulait. un petit sourire s'est dessiné sur son visage, elle avait fait s'afficher un gif animé en plein écran (celui qu'il y a en haut du rp), comme si la personne avait installé un virus dans l'ordinateur, mais il y avait aussi une voix robotisée. « tu viens d'être piraté, tout ce que tu as sera perdu. données comme argent. »
avatar
Personnage : Marwin est un gangster de 28 ans, travaillant pour Al Capone. Celui-ci est une personne assez froide, pas du tout bavard et qui use de la violence pour arriver à ses fins et avoir les félicitations du chef.
Nom de code : MÖRDER
Avatar : Nicholas Brown de Gangsta
Messages : 127
Messages rp : 25
Date d'inscription : 12/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Gangster
posté le Lun 24 Avr 2017 - 20:04 (2)


Game over
+ Joyce
Assit par terre dans ton appartement. Misérable. Le dos appuyé contre le mur froid. Dans ta main, une seringue. Que tu as pris soin de bien nettoyer. Tu ne voulais pas avoir une maladie mortelle. Une ceinture serrée à ton bras gauche. Une belle bleue. Ta main serre la seringue. Tu pousses un soupir. Malgré le fait que tu sois habitué depuis quelques années, sentir la seringue dans ton bras ne fait pas de bien. Tu comptes cinq secondes. Une fois les secondes passées tu plantes d'un coup la seringue dans la veine. Tu jures. Heureusement que la douleur ne dure que quelques secondes. Tu soulèves le bout de la seringue et injecte ensuite la drogue dans ton sang. L'habitude. L'habitude de ne pas trop injecter. Tu te rappelles la première fois que tu avais essayé. Tu avais essayé tout seul. Tu pensais que tu allais crever. Heureusement tu étais avec un ami. Qui étais là et qui t'avais sauvé. Tu ne sais pas ce qu'il est devenu, s'il est toujours sur terre ou ici. Tu n'as plus aucun lien avec les gens que tu connaissais sur terre. Peut-être étaient-ils morts. Tu n'en savais rien. Tu rejettes la tête en arrière, pose ta tête contre le mur et ferme les yeux. Tu attends pendant quelques minutes comme ça à rien faire. Puis tu souris alors. Tu ouvres les yeux, retires la seringue de ton bras doucement. Tu jettes la seringue dans un coin de ta chambre. Tu la jetteras un jour. Tu lèves la tête vers ta fenêtre sans rideaux. Il fait nuit. Tu ne sais pas quelle heure il est. Tu t'en fous. Il n'y a pas d'étoiles ce soir. Juste la lune blanche. Tu te lèves. Tu ferais bien un tour ce soir. Marcher juste comme ça sans but, sans trop savoir où aller. Tu n'as pas envie de boire ce soir. Ni de te battre. Ton katana ? Tu ne le prends pas. Tu ne penses pas qu'un mec viendra t'attaquer par derrière. Tu sors, habillé simplement d'un t-shirt noir et d'un jean. Tu sors dans le quartier Kolt et tu marches. Tu ne sais pas trop où. Tu marches, tu marches, tu ne sais pas pas pendant combien de temps.

Puis, tu arrives comme ça dans une ruelle. Comment t'es arrivé là t'en sais rien. Une personne. Assise par terre. Sa capuche rabattue sur son visage. Quelques mèches d'une couleur non naturelle sortant de la capuche. Bleu turquoise. Putain elle pétait cette couleur. La personne devait bien attirer l'attention lorsqu'elle sortait dans la rue. Posé par terre un bocal transparent rempli d'eau où nageait un poisson. What the ? Tu ne vois pas tout de suite le pc.

- Pourquoi tu te trimballes avec un poisson dehors ?

Puis, tu remarques enfin le pc. Tu jettes un regard sur l'écran. Une image animée. Tu n'avais pas entendu la voix. Tu pointes ton doigt sur l'écran.

- C'est quoi ça ?

hrp : lolilol marwin le blasé de la vie.
Sinon c'est pourrave bonne lecture quand même miss.
codage par evil triangle

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum