bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

conquest | ft. Lupe

avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 147
Messages rp : 90
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Juin 2017 - 6:40
dates gone wrong

ft. Lupe
« Aight, see ya later! » Son patron du moment, un petit homme chauve, se contente d'un sourire et d'un hochement de tête alors qu'ils se séparent. Après un shift de neuf heures passé debout, Lorelei s'étire longuement alors qu'elle parcoure les rues. La journée a été longue, et assez ennuyante, mais rien de bien pire que d'habitude. L'endroit qu'elle surveille est un petit magasin de joaillerie, une entreprise familiale sans grand prestige, mais dont le propriétaire est bien sympathique et adore ce qu'il fait. Ça fait chaud au cœur de voir une telle passion, honnêtement, et le travail de Lorelei en est rendu plus agréable. Mr. Otgonbayar n'a besoin d'elle qu'un jour par semaine, quand il est le seul à tenir la boutique, et qu'il ne se sent pas à l'aise s'il n'y a personne d'autre que lui pour surveiller. Depuis qu'elle y est, cela ne s'est trouvé à n'être que précaution, mais on n'est jamais trop prudent.

Un soupir satisfait filtre entre les lèvres de Lorelei alors qu'elle enfouit ses mains dans ses poches. Elle réfléchit à ce qu'elle pourra bien manger ce soir quand quelque chose attire son attention dans sa périphérie. S'approche, venant de l'autre direction, qui d'autre que Lupe. Lorelei serre les dents et détourne immédiatement le regard, enfonçant ses poings plus profondément dans ses poches, baissant vaguement la tête alors qu'elles se croisent, évitant totalement son regard. C'est alors que, l'ayant passée et remarquant l'accélération dans sa marche, que Lorelei sent la colère commencer à bouillir en elle. Elle ralentit, relevant la tête.

Are you serious? This ain't you. Et elle s'arrête au beau milieu du trottoir. « God dammit. » Qu'elle grommelle entre ses dents alors qu'elle tourne les talons, la honte toujours posée dans le fond de son estomac. Elle rejoint Lupe en joggant pour essayer de la chasser, de se défaire de cette sensation désagréable qui lui colle à la peau. « Hey. » Qu'elle s'exclame avant de poser sa main sur son épaule, afin de ne pas la surprendre. Même si elle n'a absolument pas de plan, qu'elle n'a rien à dire, vraiment; qu'elle n'a rebroussé chemin que parce qu'elle était dégoûtée par la réaction qu'elle a eu. Qu'elle voulait se prouver, prouver à Lupe qu'elle est meilleure que ça, par hargne, par orgueil. Mais là, à cet instant, elle n'a vraiment pas envie que Lupe se retourne.

Elle n'a pas envie de la laisser lui glisser entre les doigts, non plus. Et il y a un mélange désagréable de sensations, de sentiments qui se déchaînent dans sa poitrine, la douleur à l'arrière de son crâne qui fait écho, comme un souvenir. What're ya even doin'.
ϟ NANA


Spoiler:
Are you serious? This ain't you.: T'es sérieuse? C'est pas toi, ça.
What're ya even doin'.: Mais qu'est-ce que tu fais?




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Administratrice (Geek)

Lupe est une personne qui a une passion maladive pour deux choses: les chevaliers médiévaux et la fantasy. Rapidement, elle se découvrit un attrait tout particulier pour les jeux vidéos, ce qui ne l'empêche tout de même pas de lire beaucoup et de regarder des films (surtout de la fantasy). Sa passion pour les chevaliers la mena à suivre leur modèle d'honneur, ce qui explique pourquoi elle défend la veuve et l'orphelin... du moins, elle essaye de le faire. Elle porte toujours un sabre sur elle qu'elle peut manipuler.
Nom de code : Chevalier♥
Avatar : Imai Nobume - Gintama

Messages : 265
Messages rp : 115
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 14 Juin 2017 - 13:29
A nouveau, Lupe avait décidé de sortir de sa tanière pour aller prendre l’air. Depuis le départ de Tom, il lui arrivait de plus en plus souvent de sortir de chez elle pour vagabonder dans les rues de Pallatine. Elle ne l’aurait jamais fait par le passé, trop occupé à gérer Chronosrep et à jouer. Mais le départ de son ami avait laissé un vide profond en elle. Un vide qu’elle n’arrivait pas à combler par sa passion. La jeune femme ne trouvait plus la motivation à allumer son ordinateur ou sa console pour une petite partie avec ses « amis » virtuelles. Elle faisait tout de même l’effort de mettre à jour régulièrement sa rubrique sur les Nouvelles Technologies mais cela n’arrivait pas à lui remontait le moral. Et dire qu’il avait fallu qu’il parte pour qu’elle commence à enfin sortir de son appartement. Peut-être était-ce cela qu’elle fuyait d’ailleurs. La dernière fois qu’ils s’étaient tous deux parlé, c’était dans son petit studio. Tout ce qu’elle voyait chez elle lui rappelait la détresse qu’elle avait ressentie. Elle se souvenait de son étreinte dans la cuisine. Même son sabre, maintenant amputé d’une décoration lui rappelait Tom. Rester enfermé ne l’aider pas.

Ce jour-là, Lupe avait donc décidé d’aller faire un petit tour au parc. Elle y avait passé une bonne heure avant de décider de passer par le quartier du centre commercial. Elle ne venait pas pour acheter quelque chose. Mais peut-être y trouverait-elle des habits intéressants. Cependant, son esprit restait encore confus sur ce qu’elle souhaitait vraiment. Elle ne faisait donc attention à rien. Enfin, jusqu’à ce qu’un visage familier entre dans son champs de vision. Lupe la regarde et la voit détourner le regard, comme gênée. Elle sait que leurs regards se sont croisés. Alors pourquoi Lorelei détournait-elle les yeux ? Peut-être n’avait-elle pas envie de la voir. L’administratrice aurait pu lui faire un signe. L’interpeller même. Elle le voulait. Mais elle n’en fit rien. L’attitude de la garde du corps n’eut d’autre effet que d’empirer la tristesse de Lupe. Cette dernière se contenta donc de passer à côté de son ex « valentine », fixant le chemin devant elle.

Elle peut comprendre Lorelei. Après tout, elles se sont battues au cours de ce fameux rendez-vous. Un combat acharné pour essayer de se calmer les nerfs. Mais un affrontement qui avait tourné à des aveux pour toute deux. Lupe s’était abandonné à leur rixe, blessant son adversaire sans le vouloir. Au fond d’elle, la jeune femme avait ressenti le besoin de se battre. Pour exprimer toute sa colère. Toute la tristesse par rapport à ce qu’elle avait vécu. Elle était sûrement allée trop loin malheureusement. Lupe avait conscience qu’elle n’arrivait pas toujours à faire la part des choses. Elle était tellement perdu dans le flot de ses pensées qu’elle n’entendit pas Lorelei l’interpellait. Elle continuait de penser en marchant droit devant elle. Évitant au dernier moment les passants qui venaient face à elle.

Et puis il y eut cette main qui se déposa sur son épaule. La geek ne savait pas si c’était elle où la personne qui la touchait, mais ce contact lui donna l’impression d’avoir été fait avec force. Et pourtant, elle ne perçut aucune douleur. Il n’y avait que ce contact. Son esprit la ramène peu à peu à l’instant présent ; Elle connait cette poigne. Une poigne qu’elle a déjà sentie une fois. La poigne de Lorelei. Lupe se retourne donc lentement, essayant d’offrir à Lorelei un sourire. Cependant, elle se doute que personne n’est dupe. Son sourire est forcé et elle ne peut vraiment caché sa tristesse.

« Bonjour Lorelei. Tu vas mieux depuis la dernière fois ? »

La question n’était même pas réfléchie. Lupe avait le sentiment d’agir comme un robot sans conscience. Elle avait envie de lui dire tellement de chose. De se confier à cette personne qui n’était pas son amie. Mais elle n’avait pas le droit d’embêter la garde du corps pour ce genre de problèmes. Elle s’écarta donc légèrement de son interlocutrice, brisant le contact, se tenant le bras auquel l’épaule effleuré était accroché.

« Ca fait un moment que l’on ne sait pas vu » déclara-t-elle finalement en évitant le regard de son interlocutrice.

Elle n’arrivait pas à la regarder dans ses yeux. Elle avait peur d’y trouver un sentiment qui lui déplairait ou qui l’enfoncerai encore plus dans son état défaitiste du moment.


Merci pour le cadeau ♥️
Avatar:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 147
Messages rp : 90
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 25 Juin 2017 - 1:18
dates gone wrong

ft. Lupe
Lorelei ne connaît pas Lupe, pas réellement. Elles ne se sont vues qu'une fois, et bien que leur combat les ai ouvertes toutes les deux l'une à l'autre, d'une certaine façon, Lorelei ne peut pas se targuer de savoir ce qui se trame au fond du crâne de Lupe. Et pourtant, dès qu'elle se retourne, dès qu'elle lui offre cette médiocre excuse pour un sourire, Lorelei sait que quelque chose cloche. Et elle regrette presque de l'avoir interpellé - plus qu'elle ne le faisait déjà. D'un autre côté, il y a quelque chose au fond de son estomac qui ressent une satisfaction malsaine, comme une vengeance. Elle ne sera pas la seule qu'on aura vue bien trop bas. « Ya. Toi, 'dirait pas, though. » Elle n'hésite pas, même si la question de Lupe a tendance à la rendre inconfortable. Il n'y a pas de venin dans sa phrase, mais pas l'empathie qui aurait peut-être dû y être.

Qu'est-ce qui a bien pu se passer? Il y a, réellement, une infinité de possibilités. Mais aucunes que Lorelei réussi à réellement choisir. Puis, ce n'est peut-être rien; qu'une mauvaise journée. Mais elle a envie de creuser, maintenant, comme Lupe a creusé au fond de sa psyché pour en sortir tout ce qui est mauvais. La sauvagerie, la colère, les regrets, la culpabilité qui la hantent sans arrêt. Elle a envie d'en savoir plus sur Lupe comme Lupe connaît trop de choses sur elle; de les mettre sur un pied d'égalité. Alors elle la regarde dans les yeux, avec une certaine férocité, une insistance. Même si sa posture indique la nonchalance, il y a une détermination froide au fond de son crâne, rien de sain, juste la vengeance. Comme si ça allait l'aider à se sentir mieux, à tuer l'humiliation au fond de son estomac, que de savoir ce qui tracasse Lupe. De la forcer à le lui dire. C'est pour ça qu'elle l'a interpellée, non? Pour faire taire la honte? « Ya. » Bien sûr que ça fait longtemps. Elle n'allait pas non plus aller la retrouver.

Lorelei enfonce ses mains dans ses poches, laissant son regard glisser de haut en bas sur Lupe, comme si elle l'étudiait. La jugeait. « Y'ain't lookin' so hot. » Le ton est étrangement neutre, plus une constatation qu'autre chose. Comme si elle voulait prouver qu'elle ne peut pas se cacher d'elle. Comme si elle voulait continuer d'appuyer sur la blessure jusqu'à ce que quelque chose éclate, et qu'elle se retrouve de l'autre côté de cette situation qui fait toujours brûler la honte au fond de ses os. « S'est passé quoi? » Même pas avec le doute qu'il ne s'est peut-être rien passé; qu'elle passe peut-être simplement une mauvaise journée. Comme si elle savait réellement qu'il y avait quelque chose de grave qui tracassait Lupe, même si en réalité elle ne sait rien. Une question, pas exactement une inquiétude, agressive et qui donne l'impression qu'elle n'acceptera pas qu'on refuse de lui répondre.

L'orgueil est une bien méchante bête.
ϟ NANA


Spoiler:
Ya ain't lookin' so hot.: t'as pas l'air très en forme.




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Administratrice (Geek)

Lupe est une personne qui a une passion maladive pour deux choses: les chevaliers médiévaux et la fantasy. Rapidement, elle se découvrit un attrait tout particulier pour les jeux vidéos, ce qui ne l'empêche tout de même pas de lire beaucoup et de regarder des films (surtout de la fantasy). Sa passion pour les chevaliers la mena à suivre leur modèle d'honneur, ce qui explique pourquoi elle défend la veuve et l'orphelin... du moins, elle essaye de le faire. Elle porte toujours un sabre sur elle qu'elle peut manipuler.
Nom de code : Chevalier♥
Avatar : Imai Nobume - Gintama

Messages : 265
Messages rp : 115
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 19 Juil 2017 - 8:40
Lupe n’a pas su faire semblant que tout allait bien. Elle n’avait pas vraiment mis d’énergie à simuler le bonheur et la joie de vivre et Lorelei l’avait bien remarqué. Elle aurait tellement voulu se confier à quelqu’un, évacué un peu toute la pression qui se perchait sur ses épaules. Mais la garde du corps n’était pas forcément ce que la geek attendait à ce moment précis. Certes, l’administratrice avait considéré son interlocutrice comme une personne intéressante et très sympathique. Mais leur dernière conversation avait un peu mal tourné, en partie à cause d’elle. Et puis, ce n’était pas le genre de la jeune femme de se confier à des gens qu’elle ne côtoyait presque pas. Il est étrange d’avoir à la fois envie de se confier mais aussi de ne pas vouloir déranger les autres pour ses problèmes personnels.

Lupe relève légèrement le regard, espérant au fond d’elle-même que sa vis-à-vis ne la regarde pas. Malheureusement, la geek se trompait. Elle scruta à peine dans le regard de Lorelei. Pendant un moment, elle crut qu’elle resterait paralysé et qu’elle se perdrait dedans. Elle ne put déchiffrer ce regard quoiqu’elle se demanda si elle n’y trouva pas une certaine froideur. Mais, Lupe finit par détourner les yeux, à la recherche d’un point auquel elle pourrait se rattacher. L’administratrice à honte de son manque de respect envers la jeune femme. Elle mérite beaucoup mieux. Mais la geek ne peut se résoudre à affronter un regard qu’elle s’imaginait empli de jugement. Le silence semble grandir. Devient totalement insupportable. Dure une éternité selon Lupe. Mais elle ne peut se résoudre à parler. Une sorte de blocage l’empêche d’avancer à la rencontre de ses problèmes. Elle voudrait faire taire les sentiments qui emplissent son cœur. Mais rien n’y fait. Ses lèvres restent closes et son regard balaye ce qui l’entoure.

La remarque de Lorelei fut comme une blessure ajoutait au cœur lourd de la geek. Et puis, Lupe sent le regard de son interlocutrice sur elle. Comme une craie crissant sur un tableau. Lupe frissonne. Soudain, tout lui parait froid autour d’elle. Son cœur sembla battre plus vite à cette sensation. Son pouls s’accélère légèrement. Sa tête lui parait lourde et lui fait légèrement mal. La panique l’envahit légèrement. Elle ne comprend pas vraiment ce qui arrive à son corps. Sans qu’elle ne puisse le voir, son teint à pâli depuis le début de la conversation. Mais elle n’a pas le temps d’en savoir plus que Lorelei assène une nouvelle question. La garde du corps semble insistée pour savoir ce qui lui arrive mais il ne semble pas y avoir de sympathie derrière ses mots. Pourquoi fait-elle cela alors? Que recherche-t-elle exactement ? Lupe a le sentiment d’être dépassé par les évènements. Le sentiment d’être la cible d’un siège où Lorelei jouerait le rôle de l’attaquant. Elle observe son interlocutrice et revint à ses yeux.

« Il n’y a vraiment rien, assène faiblement Lupe. Je t’assure que je vais bien. »

Ce mensonge éhonté lui fait de nouveau détourner les yeux. La geek n’est pas en état pour faire face à ses problèmes et à sa vis-à-vis. La panique augmente. Le mouvement de ses yeux s’accélère à la recherche d’une quelconque échappatoire. Elle a envie de fuir mais elle sait que son corps ne peut pas suivre. L’administratrice ne s’est même pas rendue compte qu’elle en avait oublié de respirer et d’avaler sa salive. Une quinte de toux survient. Violente. Douloureuse. Sèche. Le souffle lui manque. Elle ne peut demander de l’aide. Le mal de crâne augmente lui aussi, faisant battre le sang à ses tempes. Que pouvait-elle avoir ?


Merci pour le cadeau ♥️
Avatar:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 147
Messages rp : 90
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 19 Aoû 2017 - 23:16
dates gone wrong

ft. Lupe
Le regard fuyant, la posture tendue; comme si elle cherchait un échappatoire. Comme si elle cherchait désormais à éviter cette rencontre, et Lorelei ressent une satisfaction froide s'infiltrant dans ses os. C'est le tour de Lupe de vouloir fuir. C'est son tour de chercher à s'échapper, et c'est au tour de Lorelei de l'en empêcher. Et pourtant, cette fois, l'intention n'est pas aussi noble que quand les rôles étaient inversés. Et ça, Lorelei le ressent comme un grattement au fond de son crâne, comme sa conscience qui tente d'attirer son attention vers cette différence cruciale - là où Lupe n'a essayé que de l'aider, Lorelei n'agit que par orgueil. Par égoïsme.

Elle ne recule pas lorsque Lupe pâlit, et ne relâche pas son regard comme un assaut. Les mains enfouies dans les poches, comme si l'état de la chevalière n'était pas (au moins en partie) sa faute et qu'elle ne pouvait absolument rien y faire. Alors elle l'observe alors que la panique semble monter le long de sa colonne, et quand elle a le culot de mentir de nouveau, Lorelei a le culot d'insister. Encore. « T'es sûre? T'as vraiment pas l'air d'aller bien. » Qu'elle le lui dise. Qu'elle le lui révèle, et alors, lorsqu'elles seront finalement de nouveau sur un pied d'égalité, peut-être Lorelei écoutera finalement sa conscience qui gratte toujours au fond de son crâne.

Puis vient la quinte de toux; et Lupe qui se retrouve pliée en deux, le souffle court. Les yeux de Lorelei s'écarquillent, ses sourcils se haussent, et, un seul instant, elle n'a absolument aucune idée de quoi faire. Comment aider quelqu'un qui s'étouffe? Aw fuck. Rapidement, Lorelei s'éclipse pour entrer dans un des petits commerces à quelques pas de là; elle interpelle la personne derrière le comptoir « File-moi un verre d'eau, vite! » L'employé semble vouloir s'offenser, et hésite un instant. « Grouille-toi! » C'est probablement le ton insistant, sans jamais se rendre jusqu'à la panique mais certainement s'en approchant, et on amène bientôt à Lorelei le dit verre d'eau. Elle ressort rapidement, retournant face à Lupe à grands pas, et pose une main sur son épaule pour attirer son attention. « Tiens, bois. » Et elle lui tend le verre. I have no idea what I'm doing.
ϟ NANA


Désolée du retard!!
Spoiler:
I have no idea what I'm doing.: j'ai aucune idée de ce que je fais.




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Administratrice (Geek)

Lupe est une personne qui a une passion maladive pour deux choses: les chevaliers médiévaux et la fantasy. Rapidement, elle se découvrit un attrait tout particulier pour les jeux vidéos, ce qui ne l'empêche tout de même pas de lire beaucoup et de regarder des films (surtout de la fantasy). Sa passion pour les chevaliers la mena à suivre leur modèle d'honneur, ce qui explique pourquoi elle défend la veuve et l'orphelin... du moins, elle essaye de le faire. Elle porte toujours un sabre sur elle qu'elle peut manipuler.
Nom de code : Chevalier♥
Avatar : Imai Nobume - Gintama

Messages : 265
Messages rp : 115
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 22 Aoû 2017 - 14:24
Du coin de l’œil, Lupe voit Lorelei disparaitre. Est-ce par peur ou simplement parce qu’elle ne veut pas se mêler de ses affaires ? Ou encore un désintérêt profond ? La geek ne peut le deviner mais elle ne porte pas de jugement sur cette attitude. Celle qui lui parait la plus lâche à ce moment précis, c’est elle-même. Au fond d’elle, elle ne peut pas en vouloir à Lorelei d’avoir voulu insister un peu plus. Cette toux semblait n’être qu’une échappatoire pour l’administratrice. Un bon moyen d’éviter la conversation avec cette femme à l’attitude si ambigüe avec elle. Enfin est-ce vraiment la garde du corps qui avait cette attitude ? N’était-ce pas plutôt elle-même qui avait poussé le bouchon trop loin avec Lorelei ?  Tant de choses échappaient au contrôle de Lupe actuellement. Tous ses repères devenaient flous beaucoup trop vite. La jeune femme n’arrivait pas à suivre le rythme des événements. Et dire qu’elle pensait à ça pendant un tel moment. La geek se trouvait exaspérante.

Et puis il y eut ce contact à l’épaule. Léger mais ferme. Une main amicale et rassurante au fond bien qu’elle l’ait senti pour la première fois dans un combat. Un affrontement entre deux sentiments, entre deux forces brutes naturelles qui se rencontraient pour régler un problème. La voix de Lorelei qui l’incite à accepter un verre qu’elle n’a pas demandé et qu’elle n’attendait pas. Elle saisit le verre maladroitement et porta le contenu à ses lèvres. Le liquide frais glissa le long de sa gorge, apaisant l’irritation qui envahissait sa gorge. Bien que toussant encore à intervalle régulier, Lupe réussit à reprendre son souffle. La geek jeta un coup d’œil à Lorelei et put remarquer l’air légèrement paniqué de la garde du corps. Malgré son état, l’administratrice tenta un sourire rassurant et plein de remerciement.

Et pourtant, la jeune femme sentait sa force qui lui échappait. Ses jambes ne voulaient plus la porter. Un peu brutalement, elle se laissa glisser sur le sol. Elle prit peu à peu conscience de la chaleur qui semblait émanait de son corps. Elle avait l’impression d’avoir la tête dans un four. Le tournis qu’elle ressentait n’arrangeait rien du tout à la situation. Il ne fallait pas avoir des années d’études en médecine pour comprendre que Lupe était malade. Au fond d’elle-même, la geek l’avait su avant de partir. Mais se voiler la face était devenu comme une seconde nature depuis quelques temps. Elle aurait dû faire un lus attention. Mais elle avait choisi de se laisser aller. Sa mère lui aurait sûrement fait une sacrée remontrance pour une telle attitude. Cependant, elle n’était pas là. Le monde de Lupe ne s’étendait pas plus loin que la présence de Lorelei. Plus rien d’autre autour n’existait. Pour leur seconde rencontre, la geek se retrouvait encore dans une situation déplacée avec Lorelei. L’administratrice pensa qu’elle devait paraitre détestable aux yeux de la garde du corps. Elle posa alors délicatement sa main sur le bras de son interlocutrice et dit :

« Merci d’être resté. »

Les pensées de Lupe semblaient prises dans une immense tempête. Tout se mélangeait. La geek n’arrivait plus vraiment à se concentrer. Son mal de crâne n’arrangeait bien sûr rien à ce phénomène. Cela la rendait encore plus compatissante vis-à-vis de son interlocutrice qui devait être totalement perdue sur l’attitude à adopter dans une telle situation. La bouche légèrement pâteuse, Lupe articula tant bien que mal :

« Je crois que cette fois, je vais avoir besoin d’aller chez le médecin. »

Tout en prononçant ses mots, elle lança un regard désolé à Lorelei, espérant que celle-ci ne lui en veuille pas trop. La geek aurait tellement voulu s’excuser d’une meilleure façon, mais elle ne trouvait pas les mots. Alors, rassemblant les dernières forces qu’elle avait, elle se releva et, titubant quelque peu, commença à partir.


Merci pour le cadeau ♥️
Avatar:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 147
Messages rp : 90
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 2 Sep 2017 - 5:41
dates gone wrong

ft. Lupe
Elle boit. Bon, au moins elle ne mourra pas là immédiatement, et ça semble avoir réglé son problème. Sauf que non, non, parce que Lupe s'écroule à nouveau, avant même que Lorelei ne puisse la rattraper et cesser sa chute. « Jesus christ! » Ça n'était absolument pas supposé se passer comme ça, bordel, qu'est-ce qui se passe? Il serait stupide de penser que Lorelei est la cause de tout ça, mais ça n'empêche pas la culpabilité de se nicher au fond de sa gorge - elle n'a certainement pas aidé. Et toute la satisfaction qu'elle aurait pu avoir de voir Lupe dans un état où elle aurait certainement préféré ne pas être vue est éclipsée par l'inquiétude qui vient s'infiltrer dans ses os; c'est grave. Personne ne s'écroule parce qu'ils vont bien. En face d'une situation réelle où un danger est possible, tout l'orgueil de Lorelei s'efface et s'effondre, bien trop occupé à étouffer l'angoisse qui essaie d'agripper son cœur. « Mais d'quoi tu parles? » La remercier d'être restée? Mais pour qui elle la prend? N'importe quel humain avec un soupçon de moralité ne l'aurait pas laissée crever là comme une merde!

« Tu crois? » Bien sûr qu'elle devrait voir un médecin, qu'elle ne peut pas continuer comme ça, elle peut à peine marcher! Et pourtant Lupe se lève, lui jetant un regard comme toute excuse et commence à s'en aller. Mais Lorelei ne la laisse pas faire, agrippant par le bras pour l'arrêter, la tenant si elle essaie de se détacher et de partir malgré tout. Fuckin' roles reversal bullshit. « Nah nah nah, t'peux à peine marcher, t'restes là et j'm'en occupe. » Pas question de la laisser aller toute seule, il y a bien plus de chances qu'elle s'écroule sur l'asphalte qu'elle se rende à un docteur, et c'est là que les choses deviennent réellement dangereuses. De sa main libre, Lorelei sort son téléphone, va dans ses contacts favoris, et appuie sur l'icône de Junji. La sonnerie retentit, deux, trois, quatre coups jusqu'à ce qu'il réponde finalement. « Junji? Ya, c'moi. J'ai euh, y'a une fille que j'connais qu'est genre, en train d'mourir? Non - 'fin elle est pas en train d'mourir mais elle est genre, super malade. Oui, non, 'fin - j'peux t'l'amener? Oui. Ya. Merci b'coup, j'te r'vaudrai ça, j'arrive! » Et elle raccroche - c'est une excellente chose que Junji aie été disponible, sinon Lorelei n'aurait pas trop su où amener Lupe. Alors elle reporte son attention sur elle. « 'kay, donc, j'un ami docteur, j't'emmène le voir, okay? » Parce que cette fois elle ne fera tout de même pas les choses totalement contre son gré. Après tout, peut-être que Lupe a un docteur qu'elle préfèrerait voir, ou quelque chose comme ça. D'une façon ou d'une autre, Lorelei ne la laissera pas y aller seule.
ϟ NANA


Spoiler:
ok du coup j'ai causé à Junji et c'est okay pour elle, donc c'est ton choix si tu veux que Junji intervienne, ou qu'on continue le rp autre part avec, ou sinon qu'on ne fasse aucune de ces choses et que Lupe décide d'aller voir un docteur différent? voilà.

Fuckin' roles reversal bullshit. putain d'inversion des rôles




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Administratrice (Geek)

Lupe est une personne qui a une passion maladive pour deux choses: les chevaliers médiévaux et la fantasy. Rapidement, elle se découvrit un attrait tout particulier pour les jeux vidéos, ce qui ne l'empêche tout de même pas de lire beaucoup et de regarder des films (surtout de la fantasy). Sa passion pour les chevaliers la mena à suivre leur modèle d'honneur, ce qui explique pourquoi elle défend la veuve et l'orphelin... du moins, elle essaye de le faire. Elle porte toujours un sabre sur elle qu'elle peut manipuler.
Nom de code : Chevalier♥
Avatar : Imai Nobume - Gintama

Messages : 265
Messages rp : 115
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 7 Sep 2017 - 14:17
La poigne puissante de Lorelei enserre le bras de la geek qui s’arrête et se retourne à nouveau vers la jeune femme. Lupe aurait préféré que Lorelei ne la voit pas à ce moment-là. Une sueur fiévreuse avait commencé à perler sur son front et son visage s’était crispé sous la douleur dans sa tête. La geek ne voulait en aucun cas que Lorelei ne s’inquiète. De plus, les paroles de la garde du corps ressemblaient à un murmure porté par le vent. Comme si les deux femmes se parlaient d’extrêmement loin. L’administratrice tente de se libérer mais la force lui manque. Elle n’arrive qu’à provoquer qu’une petite secousse dans son bras. Son corps décide de la trahir maintenant, dans la plus mauvaise des situations. Au fond d’elle, l’administratrice voudrait crier à Lorelei de la laisser se débrouiller. Qu’elle n’a pas besoin de son aide pour s’en sortir. Qu’elle a envie d’être seule. Mais une autre part d’elle-même la remercie silencieusement pour sa compassion. Compassion qu’elle ne mérite pas au vue de leur dernière rencontre.

« Non je n’ai… »

Ces mots, prononcés faiblement, n’empêche pas Lorelei de dégainer son portable est d’appeler une connaissance. Un certain Junji. Ce nom ne parle pas le moins du monde à la geek qui tente toujours de se libérer de la poigne de la garde du corps. Mais en vain. Alors elle abandonne la lutte dans un soupir. La jeune femme est bien trop forte pour elle dans ce moment de faiblesse. Alors elle écoute ce que son interlocutrice raconte au téléphone. Lorelei parle d’elle. Veut l’emmener quelque part. Malgré son état, l’esprit de Lupe est capable de comprendre que ce fameux Junji est un médecin ou au moins une personne qui a des connaissances médicales. D’une certaine façon, cela ne la surprend pas. Dans un métier tel que celui de Lorelei, les allers-retours chez le docteur sont nombreux. Et puis la geek se souvient qu’à leur dernière rencontre, elle avait laissé la garde du corps blessé au pied de la maison d’un médecin. Il se pouvait que ce soit la même personne. Une fois qu’elle a raccroché, la brune lui propose de l’emmener chez le médecin. Encore une fois, Lupe aurait dû refuser mais elle répond faiblement :

« D’accord. Mais va falloir que tu aides le boulet que je suis actuellement. Sinon je ne vais pas aller loin. »

L’administratrice tentait l’autodérision pour dérider Lorelei mais surtout pour se rassurer elle-même. Elle se laissa donc guider par la jeune femme, essaytn du mieux qu’elle pouvait de ne pas trop se reposer sur elle. Il était évident que son état n’était pas survenu comme ça en pleine rue. Cela faisait plusieurs jours que Lupe se sentait mal dans sa peau et sa santé s’était dégradée en prime. Sa mère semblait avoir remarqué quelque chose et en avait profité pour lui poser la question. Mais l’administratrice avait dit que tout allait bien. Elle avait nié son état d’esprit depuis le départ de Tom. Les mots de tête s’étaient de plus en plus réguliers et virulents. Elle avait commencé à tousser. Sa gorge la grattait. Qu’est-ce qui lui était bien passé par la tête pour se laisser ainsi aller. Cela ne faisait qu’accentuer la douleur.

« Je suis désolé de te causer tant de soucis Lorelei », articula Lupe.

L’administratrice avait prononcé le nom de son interlocutrice, sans vraiment s’en rendre compte, avec beaucoup de douceur. Elle était touchée par l’attitude de la garde du corps. Dans la situation actuelle, elle était son ancre avec le monde qui l’entourait et la seule personne en qui elle pouvait avoir confiance.

« J’imagine que ce doit être un bon médecin puisqu’il t’a remis sur pied suite aux blessures que je t’avais causé la dernière fois que nous nous sommes vues. »

HRP:
Oh oui, ce serait une chic idée que Junji intervienne Brille Et pas besin de changer de rp je pense, suffira juste d'ajouter son nom dans le tire du rp  Malicieux


Merci pour le cadeau ♥️
Avatar:
avatar
Technicien

All of the blood that we spilled
cannot fill my empty heart.
Like this is a white coliseum
and you are the fighter.
While I pretend that you have the strength
of victorious men.
In a memory I fall
into the arms of a dancing girl.
Nom de code : Blackout
Avatar : Blake Belladonna - RWBY

Messages : 147
Messages rp : 90
Date d'inscription : 19/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Oct 2017 - 6:48
dates gone wrong

ft. Lupe
« Ya, j'sais. J'vois ça. » Lupe ne pourrait pas faire trois pas qu'elle s'écroulerait de nouveau, il semble. Donc, d'un geste bourru mais attentif, Lorelei passe le bras de Lupe sur ses épaules, et son propre bras vient soutenir sa taille, de façon à ce que Lupe puisse mettre le plus gros de son poids sur elle. « Hop. C'mon. » D'un geste de la tête, elle lui indique de commencer à marcher, du moins autant qu'elle peut. Lorelei la portera sur son dos, s'il le faut. Pas vraiment pour repayer ce qu'elle a fait pour elle (si on peut appeler 'lui foutre un poing sur la gueule' de l'aide), ni pour se venger d'avoir été vue si vulnérable, cette fois. Il y a toujours l'orgueil qui lui chatouille les côtes, qui se satisfait silencieusement d'être de l'autre côté du miroir désormais, mais pourtant ce sentiment s'efface rapidement, caché derrière l'inquiétude vague qu'il y aie un réel danger. Fallait-il réellement se retrouver dans cette situation? Est-ce ce qu'il fallait pour que ce sentiment de honte, de colère insidieux s'efface de ses os? Peut-être. Peut-être pas.

Comment en sont-elles arrivées ici? Lorelei n'y pense pas. Se contente de marcher. Et lorsque Lupe s'excuse, de cette voix faible et douce, elle serre les dents. « Dis pas n'import'quoi. » Elle aurait pu élaborer, mais elle se tait parce que son ton est moins doux, plus colérique. C'est stupide de s'excuser pour quelque chose qu'on ne peut pas empêcher, et Lorelei ne mérite pas d'excuses. Ce n'est pas la bonté de son cœur qui la pousse à aider Lupe, c'est... c'est quoi, alors? Fear. Guilt. Anger. Shame. Une ribambelle qui s'accroche fermement à ses côtes et lui donne un peu envie de rugir. « Oh, uh. C'est, uh, pas l'même méd'cin. » 'cause he exists. Alors qu'elle n'est jamais allée voir quelqu'un pour nettoyer sa blessure ce jour-là, et qu'elle n'a toujours pas réussi à enlever la tache de sang laissée sur son canapé. Tache qui se cache désormais sous une couverture. « Puis d'toute manière, c'tait rien, ça. Ç'paraissait pire qu'c'tait. » Une pause, pour changer de sujet, là où elle n'aura pas besoin de mentir. « Mais, oui. C't'un excellent méd'cin. J'compte plus les fois où il m'a r'cousu. J'suis sûre qu'il saura quoi faire pr't'aider. »

Speaking of which. Tournant le coin d'une rue, elles arrivent en vue du cabinet de Junji. Lorelei pousse la porte une fois devant, tombant nez à nez avec une secrétaire. Lui adressant juste un regard, elle s'avance pour aller rejoindre la salle où elle sait retrouver Junji. La secrétaire tente de lui dire d'attendre, que le docteur la verra dans un instant, mais Junji ce n'est pas le docteur, c'est Junji, alors elle peut bien faire ce qu'elle veut sans attendre dans la salle d'attente comme une inconnue.
ϟ NANA


Spoiler:
Du coup je vois bien Junji poster puis Lupe, à moins que vous ayez quoi que ce soit à dire contre ça?

Fear. Guilt. Anger. Shame.: la peur. la culpabilité. la colère. la honte.
'cause he exists.: parce qu'il existe.
Speaking of which.: en parlant de ça.




« If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

avatar
Clan Iwasaki

Il ne sait pas se battre, il ne fait peur à personne. Tout ce qu'il a c'est une addiction aux calmants et des compétences de chirurgien. Il trouve son utilité dans les rangs d'Iwasaki en participant au trafic d'organes. Il garde secrète son allégeance. Plus facilement détestable qu'approchable, son sens pragmatique le rend tout de même utile, la plupart du temps.
Nom de code : Scalpel
Avatar IRL : Haruma Miura
Avatar : Izaya Orihara / Durarara

Messages : 169
Messages rp : 57
Date d'inscription : 30/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Nov 2017 - 1:44
Junji ne s'attend jamais à une bonne nouvelle quand son téléphone sonne. C'est d'autant plus vrai lorsqu'il voit le nom de Lorelei s'afficher sur l'écran. Deux options alors : soit elle est salement amochée, soit elle est en train de crever. Pas d'entre deux. Certes, la réalité le contredit, elle n'est pas toujours mourante quand elle l'appelle (ses nerfs à lui auraient lâché depuis longtemps déjà). Appelez ça un souci mutuel, de l'angoisse ou de la paranoïa, mais c'est ce qui lui passe par la tête à chaque coup. En expirant lentement, il appuie sur le bouton vert et écoute, alerte.

Surprise, ce n'est pas parce qu'elle s'est attiré des ennuis qu'elle l'appelle, mais ce n'est pas pour l'inviter à aller prendre un verre non plus. Une autre est malade. Et gravement, s'il en croit les mots usés par Lorelei. Ça lui suffit pour être convaincu du sérieux de la situation et lui assurer qu'il pourra les recevoir.

(Et puis, il doit au moins ça à Lorelei, après la peur, il en a conscience, qu'il lui causée en l'appelant au beau milieu de la nuit. Il s'en veut, même s'il essaie de ne pas le montrer. C'est Junji et les relations humaines.)

À peine a-t-il le temps de ranger quelques documents et sortir son matériel pour un examen général qu'elles entrent dans son cabinet. Derrière elles, la secrétaire qui s'apprête à insister pour les expulser. D'un signe de la tête, Junji lui fait comprendre que tout est sous contrôle. Mécontentement chez elle. Elle tourne les talons et retourne à son poste, la mâchoire serrée. Le chirurgien sait qu'il aura droit à un sermon après que Lorelei et Lupe soient partie ; vue la situation, il devrait se montrer plus prudent et ne pas accepter n'importe qui dans son cabinet, etc. Et le serment d'Hippocrate ? Ah, vrai, ça n'existe que sur Terre (et dieu sait qu'il y a fait entorse… )

Mettant ce problème de côté, il tourne toute son attention sur Lupe. Il comprend mieux les mots de Lorelei : elle n'est peut-être pas en train de mourir, mais elle est très mal en point.  On dirait que ses jambes vont la lâcher à tout moment… « Assis-la sur la table d'examen » indique-t-il à Lorelei alors qu'il enfile des gants de latex. Revenant près de la malade, il s'adresse à elle : « Mademoiselle, pouvez-vous me dire si vous avez mal ? Est-ce la première fois que quelque chose de semblable vous arrive ? »

Spoiler:
J'espère que ça vous convient comme réponse Agonise




« [...] the real cynics are the ones who tell you everything's gonna be all right. »
-George Carlin

Cadeaux :
Spoiler:
Event de la St-Valentin

avatar
Administratrice (Geek)

Lupe est une personne qui a une passion maladive pour deux choses: les chevaliers médiévaux et la fantasy. Rapidement, elle se découvrit un attrait tout particulier pour les jeux vidéos, ce qui ne l'empêche tout de même pas de lire beaucoup et de regarder des films (surtout de la fantasy). Sa passion pour les chevaliers la mena à suivre leur modèle d'honneur, ce qui explique pourquoi elle défend la veuve et l'orphelin... du moins, elle essaye de le faire. Elle porte toujours un sabre sur elle qu'elle peut manipuler.
Nom de code : Chevalier♥
Avatar : Imai Nobume - Gintama

Messages : 265
Messages rp : 115
Date d'inscription : 30/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Nov 2017 - 10:06
Lorelei se montrait tellement attentionné. Lupe sentait que la garde du corps était prête à la porter. Elle lui en était reconnaissante mais ne pouvait pas se reposer pleinement sur elle. L’administratrice n’en avait pas le droit. Pas après la dernière fois. L’américaine la rassure aussi sur le fait que justement, la dernière fois n’était rien. Peut-être que dans un meilleur état, la geek aurait pu détecter le mensonge. Mais, sur le moment, elle se contenta d’un sourire gêné assorti d’un faible :

« Bien. »

Et Lorelei enchaina, lui disant que la personne chez qui elle l’emmenait était aussi un bon médecin. La geek n’en doutait absolument pas. Surtout en raison de son métier. Elle devait avoir beaucoup encaissé depuis le début de son travail et pourtant, les cicatrices étaient bien invisibles. Enfin, ils devaient sans doute être dissimulés sous ses vêtements. Son visage lui ne portait aucune contusion mais Lupe se doutait qu’elle devait tout de même s’être pris quelques coups de temps en temps. Les risques du métier quoi. Les deux femmes marchèrent encore un moment. Une éternité pour l’administratrice. Et pourtant, cela ne pouvait pas être le fait de perturbations temporelles. Simplement son état qui lui donnait l’impression d’aller au ralenti.

Lorelei fit entrer la geek dans un cabinet médical et, sans s’arrêter, la porte littéralement jusqu’à la salle de consultation. Cependant, Lupe avait bien remarqué que la secrétaire avait tenté d’empêcher la garde du corps de pénétrer plus avant dans le cabinet médical. En vain. Lorelei devait lui donner du fil à retordre à chaque fois qu’elle venait pour une consultation. Cela fit sourire la jeune femme.  A l’intérieur de la pièce se trouvait le fameux médecin. Lupe tente un bon jour mais les mots ne sortent pas. Elle n’a plus assez de souffle. Comme si elle venait de courir un marathon au milieu du désert. Lupe est sur le point de lâcher. Sans Lorelei, elle serait tombée depuis longtemps. Cette dernière l’aide aussi à s’installer sur la table d’opération. L’administratrice, en position assise maintenant, agrippe de toutes ses forces les bords de la table pour éviter de tomber. Elle tente aussi, à grande peine, de se maintenir bien droite. Le médecin commença alors son auscultation.

« J’ai mal…à la tête, réussit-elle à articuler avant de partir dans une quinte de toux douloureuse. Un peu à la gorge aussi. J’ai…des frissons partout. Je tremble…souvent. Mon corps ne…me répond pres-…presque plus du tout. Mes jambes surtout. C’est la…première fois. »

La jeune femme ne se souvient plus quand elle aurait pu être autant mal que ça. Même dans son enfance. Enfin, elle aurait pu essayer de se souvenir si son mal de crane n’était pas aussi violent. Elle n’arrivait presque pas à aligner deux mots.

« Ce n’est peut-être…pas grand-chose. Lorelei et vous, vous vous faites du souci pour rien. »

C’est comme cela que le déni commence. Mais Lupe en avait-elle vraiment conscience.


Merci pour le cadeau ♥️
Avatar:
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum