bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez

La Gazette de Pallatine - mars 2017

avatar
PNJ

PNJ destiné à nos merveilleux volontaires. N'envoyez de MP que dans le cadre de la Gazette, s'il vous plaît.
Messages : 26
Messages rp : 14
Date d'inscription : 15/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Mar 2017 - 20:11

La gazette de Pallatine

1er mars 2017 ▬ Guirose & bougies ♥

Alors que le printemps ne tardera plus à pointer le bout de ses feuillages, Pallatine a célébré quelque peu en avance la saison du renouveau et des amours. Au menu de ce précédent mois, des surprises, des flèches dans les cœurs et des folies légères. Ainsi qu'un heureux anniversaire : les un an du forum ! Nous sommes ravis que vous soyez là pour les fêter ; petit tour d'horizon des festivités ~


Quand ils arrivent en ville ♫

Les rigueurs de l'hiver n'ont pas effrayé nos vaillants petits nouveaux qui, pour sûr, n'ont pas eu froid dans le dos en accostant les doux rivages de la Cité. La crinière parsemée de flocons et le sacs à dos plein d'expériences, ils ont forcément des milliers d'histoires à vous raconter. N'hésitez pas à les écouter pour recueillir de futurs liens ou de nombreuses idées pour vos rps !


Anna Lefevre La jeune femme change aussi souvent de nom que de petit boulot, un jour distributrice de journaux, un jour laveuse de carreaux. Dépourvue de but depuis le suicide de son père, elle ne sait plus vraiment où elle va, a même parfois du mal à reconnaître les rues d'Osatoka. Anna boit trop, Anna se perd, Anna se noie.


Ban OzawaMembre de l’Iwasaki-Rengô, Ban offre ses services à sa diaspora sans toutefois en être esclave. De même, elle n’apprécie pas le caractère misogyne de certains membres. Elle souhaite montrer que, peu importe qui on est, on a sa place dans cette diaspora.


Caroline Smith Du haut de ses quelques vingt ans, elle provient d'un futur quasi apocalyptique dans lequel la Corée et les États-Unis, ravagés par un étrange virus, sont entrés en guerre. Elle est désormais développeuse de CHRONOSREP sous le pseudo de Louve Endormie, mais gare à ne pas la réveiller ; son alter-ego, la Faucheuse, est bien moins sympathique.


Himiko Ashida Issue d’une période où l’humanité se rapprochait de la fin, Himiko a été transférée par erreur à Pallatine. Mais l’Institut lui a finalement trouvé deux intérêts : c’est une excellente tireuse d’élite ainsi qu’un sujet d’expérience. Car oui, Himiko, ne vieillit pas, ce qui n’est pas très commun, avouons-le.


Icare « Karma » Dalhia Orphelin et sujet d'expériences qui l'ont fortement défiguré, Icare est arrivé à Pallatine un peu par hasard et y a trouvé un poste de croupier. Mais ce qu'il donne d'une main, il le reprend de l'autre.


Issei Yoshigahara Après des études en médecine, Issei s’est rapidement tourné vers le trafic d’organes, que ce soit sur Terre ou à Pallatine. Il est extrêmement méticuleux et ne prend jamais de risque inconsidéré. Mais c’est aussi un ambitieux qui souhaiterait prendre la place du dirigeant de l’Iwasaki-Rengô. Alors il attend. Tapi dans l’ombre, il patiente jusqu’au jour où il sera en mesure de réaliser son ambition.


Joyce Swanson C'est une jeune femme amoureuse. Mais cet amour, elle l'a laissé sur Terre, là où elle a vu son âme sœur pour la dernière fois. Elle essaye de retrouver un peu de bonheur dans la programmation informatique. Est-ce que ce sera suffisant ? Retrouvera-t-elle l'être aimé à Pallatine ? Après tout, l'espoir ne meurt jamais.


Moïra Aleïev Les cheveux teints et les yeux bandés, fuyant un mariage forcé et un père abusif, elle ne sait plus réellement quand elle est arrivée à Pallatine. Premièrement employée à l'Hirondelle, elle a su jouer de son sens des affaires pour tailler sa place au sein des gangsters, jusqu'à faire partie du cercle des hommes de main, en tant que spécialiste de l'économie souterraine.


Namaiki Ikazuchi Ombre parmi les ombres, Namaiki ne peut être vu que quand il le décide. Malgré son jeune âge, c'est un fin observateur. Qualité essentielle pour un espion, me direz-vous. Son visage d'ange est également très utile. Cependant, c'est aussi une personne qui a dû mal à se contrôler. Il recherche souvent la bagarre, bien que chacune de ses frappes soit calculée à l'avance.




Capsule varia

Qui dit Saint-Valentin dit amour et qui dit amour dit... Tendresse, pardi ! Et pour cette troisième capsule varia, nous avons décidé de voir les choses en grand pour faire fondre votre kokoro grâce à deux petites surprises – la générosité ne nous étouffera pas.
• Pour les nostalgiques, les romantiques ou juste les parodiques, un célèbre héros éperdu a besoin de vous pour mener à bien une mission de première importance auprès d'une des princesses les plus emblématiques de la culture geek : Link's Valentine Quest À vos quarts de cœur ! Toute ressemblance capillaire avec un certain personnage de Chronosrep à cheveux roses serait totalement fortuite.
• Et parce que notre estomac aussi a besoin d'amour, notre talentueux cuisinier s'est chargé de vous concocter une recette spéciale ; si l'envie vous prend de la réaliser chez vous, nous serions curieux de découvrir le résultat avec une photo ! Avis aux volontaires ! Pour ceux qui n'ont pas peur des fourneaux, laissez-vous donc guider par l'expert ~

Le chef Hafiz At-Tabarî vous parle:
Bonjour les amoureux et les amoureuses. Aujourd’hui, nous modifions un peu notre rubrique culinaire journalière pour ce jour merveilleux qu’est la Saint-Valentin. Nous allons vous présenter un plat unique que tout le monde peut réaliser chez soi pour sa ou son partenaire. Une charlotte au fraise dans sa hutte sucrée. N’ayez pas peur. Suivez scrupuleusement ces lignes et vous réussirez à coup sûr votre préparation. N’oubliez pas de lire de bout en bout la recette au moins une fois pour ne pas vous laisser surprendre. D’ailleurs, cette recette est à réaliser sur deux jours. Ou alors, il faut commencer tôt le matin.

Temps de préparation : 1h30
Voici les ingrédients dont vous aurez besoin :
- 100g de sucre en poudre
- 2/3 c.s. d'alcool de fraise
- 4 feuilles de gélatine
- 330g de fraises + 150g à mettre de côté
- 1 citron
- 27cl de crème liquide
- 1 sachet de sucre vanillé
- 18 biscuits à la cuillère
- Des glaçons
- 100g de guimauve
- Un petit bol de chantilly à part
- Des feuilles de nombril de Vénus
- Une pincée de mandragore
- De l’AMOUR

Recette :

Commençons d’abord par la charlotte aux fraises.

Préparez le sirop en portant à ébullition 15cl d’eau et 80g de sucre. Puis retirer la casserole du feu pour la laisser refroidir. Ajoutez-y ensuite l’alcool de fraise.
Faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide. (Nous en aurons besoin un peu plus loin)
Lavez bien vos fraises et retirez les queues.
Pressez ensuite le citron. Transvasez le jus obtenu dans un mixeur avec toutes les fraises, sauf 6.
Mixez jusqu’à obtenir une sorte de purée lisse. Versez la mixture obtenue dans une passoire pour récolter un coulis sans grains.
Prélevez un bon quart de ce coulis et faites-le chauffer doucement dans une casserole en y incorporant la gélatine et le reste du sucre.
Mélangez ce coulis chaud avec le reste du coulis froid dans un bol et laissez-le tout tiédir à l’air libre.
Mettez la crème liquide dans un petit saladier et placez-la au congélateur pendant 20 minutes. Fouettez-la ensuite pour obtenir une crème d’aspect chantilly. Ajoutez-y le sucre vanillé. Remuez le mélange et placez-le au frigo.
Préparez un grand récipient que vous remplirez de glaçons. Placez-y ensuite le bol du coulis et remuez-en le contenu jusqu’à ce qu’il s’épaississe. À partir de là, ôtez-le des glaçons et ajoutez la crème « chantilly » en tournant délicatement. Laissez reposer la mixture à température ambiante.
Reprenez les 6 fraises que vous aviez mises de côté. Coupez-les dans leur hauteur.
Prenez un moule circulaire et tapissez-en le fond et les parois avec des biscuits trempés rapidement dans le sirop. N’hésitez pas à tailler les biscuits si besoin.
Versez un tiers de la crème et disposez la moitié de vos morceaux de fraises.
Couvrir du second tiers de crème et disposez les fraises restantes.
Terminez par le dernier tiers de crème et finissez par une nouvelle couche de biscuits (trempés eux aussi dans le sirop).
Enroulez le moule et la préparation dans un film plastique et laissez le tout au frais pendant 6 heures (une nuit est idéal). Puis démoulez-le dans un plat suffisamment grand.

Passons maintenant à la préparation de la hutte.

Munissez-vous de grands piques à brochette.
Sur chacune d’entre elles, glissez une guimauve, une fraise et une feuille de nombrils de Vénus.
Répétez l’opération jusqu’à ce que la brochette soit complète. (Laissez tout de même un espace vide d’environ 4 centimètres entre la pointe et le dernier élément embroché).
Faites cela pour chacune des brochettes. À vous d’en décider le nombre.
Prenez ensuite un élastique. Entrecroisez les piques des brochettes et enroulez l’élastique autour des piques. Normalement, la structure devrait pouvoir tenir et prendre la forme d’une hutte.
Placer ladite hutte au-dessus de la charlotte.
(Vous pouvez saupoudrer votre préparation d’un peu de mandragore, histoire d’être sûr que votre partenaire vous soit à jamais conquis. Mais gardez cela pour vous.)
Il ne vous reste plus qu’à déguster le tout avec votre amoureuse/amoureux, voire avec un autre couple.

Ah ! J’ai failli oublier : bon appétit bien sûr !



L'avancement de l'intrigue

• Durant un mois entier, les sept diasporas ont mis de côté leurs rancœurs et leurs différends pour laisser place au simple bonheur du vivre-ensemble. Néanmoins, certains fleuristes et autres planteurs de choux en ont profité pour faire du zèle – pensez à vérifier à l'intérieur de vos roses si l'on n'y a pas oublié quelque chose – et ont hissé les Altermondialistes au sommet du classement, détrônant le puissant Institut Svensson. Les Verts feraient-ils route vers un second âge d'or ? Parviendront-ils à préserver leur ascendant sur les Mauves ? Tandis que l'Iwasaki remonte trèèèèès doucement la pente, le combat continue de faire rage entre les Geeks et les Opportunistes, au coude à coude sur les cinquième et sixième marches. Toute cette joyeuse pagaille risque cependant fort d'être chamboulée lors du prochain chapitre...



Trois questions à...

Unis à la vie à la mort, leur amour-toujours nous a tapé dans l'œil. Impossible de ne pas être conquis par leur lien si pur, si fort, si transcendant, brisant les règles millénaires entre les hommes et les femmes, érigeant un nouveau modèle mirobolant de sentiments d'une puissance exceptionnelle jamais expérimentée à ce jour de mémoire d'être humain d'un bout à l'autre de la galaxie et... Place à nos deux tourtereaux : Wilhelm König et Unité ♥, 43 de son vrai nom.


  • Dans quelles circonstances vous êtes-vous rencontrés ? Lequel d'entre vous a fait le premier pas et de quelle manière s'y est-il pris ?
Wilhelm : « Notre rencontre a eu lieu par le plus grand des hasard dans un ascenseur. Je l'ai saluée en la rencontrant bien sûr, mais figurez-vous qu'elle ne pouvait pas appuyer sur les boutons du dit-ascenseur ; erreur de conception impardonnable à mon avis, il serait temps de faire quelque chose à ce sujet, surtout avec la technologie dont dispose Pallatine. Trêve de digressions, je lui suis venu en aide, et nous avons ainsi commencé à parler. Le destin a fait que nous nous soyons revus plusieurs fois par la suite... »

U43 : « Wilhelm ? Est-ce que tu peux me chercher l'ours avec un cœur ? Celui qui tu m'as offert, tu sais… Il doit être dans la salle d'attente. Merci sweety. *attend que Wilh sorte de la pièce* Hem. Je dois avouer que plusieurs, si ce n'est la totalités des autres fois n'étaient pas tout à fait dues au hasard… J'ai pris la liberté de me renseigner sur les habitudes de mon Viennois, et je me suis débrouillée pour être présente aux bons endroits aux bons moments. C'est fou ce qu'on peut trouver sur CREP. *Wilh revient avec ledit ours* Je crois que j'ai craqué quand il m'a offert cette peluche ridicule… »
W : « Peluche qu'en passant, tu juges si ridicule que tu ne la quittes pas ? »

U43 : *blushes* « E-elle reste ridicule ! »


  • Qu'est-ce qui vous fait fondre ou, à l'inverse, vous fait hurler chez votre partenaire ?
W : « Ce qui me plaît chez Unité 43 ? Sa force de caractère. En revanche, on pourrait lui reprocher une... trop grande franchise, et une tendance à être... un peu directe. »

U43 : « Je ne fais que dire la vérité. C'est pas de ma faute si mes interlocuteurs n'aiment pas l'entendre. »

W : « Un peu de diplomatie ne serait pas superflue néanmoins. Donc, où en étais-je ? Oui, une force de caractère, une incapacité à se laisser abattre, une détermination de vivre... »

U43 : *blushes again* « … Mrgn pas l'choix Mrgn… »

W : « Plaît-il ? »

U43 : « … Rien. […] Mon Viennois ? C'est son accent allemand qui m'a fait craquer. Mais plus encore, c'est sa passion qu'il a quand il… Vient me faire la lecture… * se détourne* J'aime beaucoup l'écouter lire... Mais ce que j'aime pas chez lui, c'est son balai dans le cul. »

W : *tousse*

U43 : « J'vous jure que c'en est presque douloureux de le voir se retenir et juste dire ''Donnerswetter'' au lieu de ''Mets-toi ça sur l'oreille et va te pendre''... »

W : « ..Pardon ? »

U43 : « Tu peux me dire ''ta gueule'', mon chou, j'ai vécu pire que ça... »


  • Auriez-vous une anecdote à nous confier sur votre partenaire, un tic, une manie ?

W : « Une anecdote ? Je crois qu'une de mes plus grosses surprises a été de voir que derrière les airs cassants d'Unité 43, se cachait en fait une personne douce, qui se préoccupe du monde. »

U43 : « Mais – Que – What ? »

W : « Elle n'avait pas l'air au mieux de sa forme, l'autre soir, et quand je lui ai demandé ce qui la troublait, elle m'a av- »

U43 : « Wilhelm ! »

W : « … Elle m'a avoué qu'elle avait des inquiétudes envers ce qu'elle appelle ''ses humains''… C'était … admirable.  »

U43 : « … J-je ne m'inquiète pas… C'est juste q-que je suis programmée pour m'en occuper et qu'ils seraient incapable de survivre très longtemps sans les systèmes que je régulais... »

W : « Ta programmation doit être drôlement perfectionnée si elle parvenait à te tirer des larmes. »

U43 : «  C'était une poussière dans l’œil ! Im-Imbécile de Wilhelm ! »

U43 : *grommelle* « T'façon, chuis pas la seule ''softie'' ici... »

W : « Plaît-il ? ''Softie ?'' »

U43 : «  Devinez qui a écrit un livre rien que pour moi ? »

W : « ...Etait-ce vraiment nécessaire de le raconter ? »

U43 : « Une jolie histoire s- »

La console vocale d'Unité 43 a été débranchée « sans le faire exprès » par son être aimé. Le temps que tout soit remis convenablement, un duel de regards s'est vu être effectué entre les deux interviewés.

  • Maintenant que la Saint-Valentin est achevée, quels sont vos futurs projets ensemble ?


U43 : « Oh, je compte m'installer en campagne, chez lui, dans sa grande maison… M'occuper de sa visibilité sur CREP et ce genre de choses... »

W : « ... Et écouter mes séances de lecture du soir » *visiblement toujours vexé*

U43 : « Et écouter ses séa-…. *blushes* Oui mais pas que ! E-et puis je dois lui apprendre à se servir d'un ordinateur... »

W : « Comment oses-tu ! Je ne suis pas si incompétent en matière d'informatique que tu sembles le croire... »

U43 : « Non, savoir se servir d'un traitement de texte, c'est pas se servir d'un ordinateur ! J'vais t'apprendre à utiliser le LateX, moi ! Et aussi un peu d'autres choses… Quand tu seras passé entre mes bras électroniques, tu seras le meilleur gamer écrivain de tout Pallatine. Hinhinhin... »

On va les laisser un moment ensemble, hein, il ne faudrait pas que... enfin, voilà. Merci à eux et à bientôt pour une nouvelle interview en direct de Pallatine !

Expression libre et petites annonces

UN JOYEUX NON-ANNIVERSAIRE :
Le 29 février, date non-existante à notre calendrier cette année, CHRONOS REPUBLIC fêtait sa première bougie ! Moment qui a vu l'avènement d'un nouveau design dont vous pouvez admirer la magnificence. On remercie chaleureusement nos admins pour leur travail acharné à rendre ce petit coin de ciel numérique encore plus beau au fur et à mesure du temps qui passe – et qui se dérègle.
Et pour cet anniversaire, nous avons demandé à nos citoyens de nous donner son avis sur cette ville pas comme les autres. Malheureusement, un souci d'imprimante a mis à mal tous les témoignages ; il ne nous reste que celui des belles Sinead et Nephtys, Indépendante et Opportuniste de leur Etat, qui nous livrent un aveu sincère et authentique, dont voici la fidèle retranscription :

La Joueuse : Je suis arrivée sur le forum un peu par hasard. A vrai dire, je ne me souviens même plus comment. Sinead a vu le jour en premier. Subtile mélange entre ce que je suis et ce que j'aurais aimé être, elle est la première femme que je prend du plaisir à jouer.
L'univers permet beaucoup de choses, et le staff est ouvert. C'est clairement propice à l'imagination et c'est ce qui m'a tout de suite plu ici.
Quand j'ai construit Sin', j'ai fais en sorte qu'elle soit le plus simple possible afin de profiter de la souplesse que permet le forum. Je ne regrette pas mon choix...

Sinead : ...Moi non plus. Sven est bien ici, il a tout ce qu'il veut. Je suis née ici, et lui aussi. Il ne pouvait pas espérer autre chose que d'y rester. Nous y avons fait des rencontres invraisemblables, mais c'est justement ça qui me plaît. Vous saviez que certains Iraniens cuisinent ici? Je n'ai pas l'habitude de faire confiance aux gens, mais il y en a qui en valent la peine. Un jour, Sven est même tombé nez à nez avec un robot sur la plage...Il ne comprenait pas qu'il s'agissait d'une personne. Moi non plus. Du moins pas tout de suite. Les gens sont tous très différents, on ne s'ennuie jamais à Pallatine. Mais je ne dis pas non au calme de ma petite cabane de temps en temps. Le plus souvent possible en fait. Ca m'évite de croiser cette égyptienne prétentieuse.

La Joueuse : Ah...Oui. Nephtys a vu le jour elle aussi, un peu plus tard. Je ne suis pas une habituée des doubles comptes. Surtout lorsqu'ils s'agit de personnage féminin que je ne joue d'ordinaire jamais. Mais j'ai voulu tenter l'aventure et tester un tout autre personnage que Sin'...

Nephtys : Oh que oui...On ne peut plus différent. J'ignore comme fait cette femme pour passer sa vie dans la poussière. J'ai assez donné. Et puis, je dois bien admettre que lui faire de l'ombre me plait. Fini la jolie jeune femme aux cheveux blanc, accompagnée de son fidèle étalon. Tout le monde sait que les tigres ont toujours eu plus de classe....

La Joueuse : Bien...Tout ça pour dire que Moi, Sinead et Nepthys sommes heureuses de faire partie de votre communauté. Tout simplement.




LES JEUX DE L'AMOUR :
En ce 14 février dernier, le moins que l'on puisse dire, c'est que Cupidon n'avait pas vraiment les yeux en face des trous et la cible plutôt fébrile, de quoi prendre un Kurby pour une poterne. De cette ivresse momentanée – due à un filtre d'amour un peu trop fait ? – naquirent treize couples plus harmonieux les uns que les autres, bénis entre tous par le Lumineux et Saint Désir. Et de fait, certains s'en sont donnés à cœur joie.

Madeline Vallès, déçue dans une énième tentative d'alpaguer le beau Wilhem König, a ainsi reporté ses rêves de fiançailles sur l'héritier Neal Foster qui a très vite compris combien, devant la fougue et la vitalité dont est capable au lit Unité 43, sa tendre amante avait dû souffrir de la comparaison. Un malaise que Moïra Aleïev et Naga Umiatorvik n'eurent sans doute pas à endurer, car les yeux de merlan frit de ce dernier firent pour sûr oublier à la demoiselle son complexe de ne pouvoir dévoiler les siens. L'on apprit par ailleurs les véritables raisons pour lesquelles Toshizô Hijikata quitta l'Iwasaki ; rejoindre l'élu de son cœur à l'Institut, Locke Melborn, dont l'humeur ravageur le marqua à l'évidence assez pour trahir sa diaspora – sacrée réussite pour le comique scientifique.

Pendant ce temps, Anna Lefevre se promenait sur la jetée en compagnie d'Hiraeth, moment de complicité délicate entre deux créatures tendres et maladroites à s'apprivoiser. Ces deux grands enfants auraient-ils trouvé chaussure à leur pied ? Une timidité qu'Amaryllis Campbell et Elena Perez ont mise de côté lors de leur rendez-vous ; entre deux pâtisseries, les demoiselles se sont attardées dans un karaoké pour y jouer les sirènes – un chant d'amour dont l'effet s'est aussitôt ressenti. L'ambiance était pourtant plus studieuse durant le cours particulier de Junji Ohno sur l'anatomie du cœur, sujet qui a forcément passionné Cameron Abaddon puisqu'on l'a vu sortir de la salle plus d'une heure trente après l'horaire habituel. Quand les cerveaux communient...

Lupe Verganda et Lorelei Thompson, quant à elles, sont rentrées de leur blind date bras-dessus, bras-dessous, enthousiasmées par leur rencontre ; nul doute que leur amitié atteindra des sommets. Une hauteur sentimentale que partagent Lucia Hyfilnor et Sansar Enkhsaikhan à travers leur correspondance – plus secrète, plus intime que n'importe quelle entrevue physique, plus illicite aussi – ces deux-là savent de quoi ils parlent. Il semblerait à l'inverse que le silence soit l'expression privilégiée de l'impérieuse Etsuko Abe à sa farouche Sidney Abaddon, quelque part derrière une tenture aux motifs floraux. Mais à qui sait tendre l'oreille, l'on assure que la mélodie de leurs regards est un parfait enchantement.

Et que dire de la séance de peinture qui réunit l'artiste Tobias Gehring et son modèle – sa Muse –, Nikolai Vodanov ? Le portrait ne sera jamais terminé, néanmoins l'on compte les croquis et les nus par milliers, assez pour remplir le musée de Saint-Juré. Un divertissement artistique qui ne fait pas les grâces de Van Minh Mai, bien que celui-ci ait trouvé de quoi se distraire de ses responsabilités en la personne de Dimitri Kovalevski – les plants de cannabis, paraît-il, auraient fait l'objet de profondes discussions. La rumeur elle-même proviendrait de Seung Joo Hwang qui, alors qu'il y cueillait des fleurs pour sa bien-aimée Victorine, les aurait surpris ; la gentille administratrice s'est heureusement empressée d'effacer les données corrompues et tout est rentré dans l'ordre dans la tête de son valentin. Encore une victoire de Vivi !



SHITTY VALENTIN CARDS:
De l'amour, de l'amour, encore de l'amour... D'accord, vous arrivez au bout de cette Gazette et vous vomissez des arcs-en-ciel par tous vos orifices Certes. Nous allons donc abréger vos souffrances par un petit cadeau, en provenance directe de notre ex-gymnaste-hybridé-droïde-gangster favori – le seul l'unique, il faut bien l'avouer – qui, avec ses fidèles acolytes, tous les trois auto-proclamés après une grosse cuite à la meringue « maîtres invétérés de la drague à Pallatine », vous offrent ces bons à découper et à utiliser pour vos lettres roses :

Maxence
Madeline
Dimitri
Wilhelm
Elena
Locke
Unité 43
Lupe
Toshizô
Sansar
Junji
Lorelei
Amaryllis
Cameron
Sidney
Lucia
Tobias


exemplaire gratuit – ne pas jeter sur la voie numérique

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum