bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Les morts ne parlent pas - Ellie

avatar
Non validé(e)

I pirouette in the dark
I see the stars through me
Tired mechanical heart
Beats 'til the song disappears

Nom de code : Birdy
Avatar : Elizabeth Comstock | Bioshock Infinite

Messages : 2
Messages rp : 0
Date d'inscription : 09/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 9 Sep 2017 - 13:43
bannière

Ellie Fearon

feat Elizabeth Comstock | Bioshock Infinite (bannière par Asakie)

Caractère

Quand les clients de l’Hirondelle voyaient Ellie, ils pensaient toute la même chose. Que c’est une femme souriante, douce, qui ne ferait jamais de mal à une mouche, mais qu’il fallait cependant de ne pas l’embêter plus que cela sous peine de subir les foudres de Beast ou bien celle de l’oisillon. Ils disaient aussi que c’était une jeune femme qui avait le rire facile avec les clients et que cela facilité étrangement le commerce. Oui, elle était une personne appréciée. Un petit rayon de soleil dans la noirceur des rues malfamées de Chicago. Après tout, ce n'est pas plus mal que les gens se souviennent d’elle ainsi. Au moins, personnes ne savaient que le sang tâchait ses mains de porcelaine.

En privé, lorsque la boutique était fermée, Ellie était un peu moins souriante et rieuse. Elle passait beaucoup de temps dans son bureau à fixer une vieille photo. Il s’agissait d’une photo de sa famille. Elle était toute jaunie et abîmée, mais Birdy semblait ne pas vouloir s’en séparer. Ses sourires étaient gris, pleins de mélancolie. Comme ci, elle n’avait jamais voulue que sa vie prenne cette tournure. Elle ne s’était jamais vraiment remise du décès de sa mère et son cœur se pinçait à chaque fois qu’elle voyait une mère se promenant avec son enfant dans la rue. Elle ne parlait jamais de ses tristesses, ni de ses peurs. Elle gardait tout pour elle. D’apparence, elle donnait l’impression d’être un livre ouvert, mais en réalité, elle était plutôt comme un dédale complexe où le temps était le seul moyen de la comprendre. Et même Earl, qui la connaissait depuis bien des années, ne savait pas certaine chose sur Ellie.

Comme par exemple, qu’elle refusait de voir sa sœur depuis son viol ou qu’elle se sentait extrêmement mal à l’aise vis-à-vis d’elle. Elle se sentait coupable d’avoir laissé son beau-frère la toucher ainsi, alors qu’elle était qu’une victime parmi tant d’autres. Elle se sentait coupable d’avoir laissé son beau-frère la toucher ainsi, alors qu’elle était qu’une victime parmi tant d’autres. De ce fait, elle refusait avec un charmant sourire toutes les invitations des clients ou des hommes en général. Ce n’est pas qu’elle n'aimait pas les hommes, c’est juste qu’Ellie avait un peu plus de mal à leur faire confiance. Elle savait qu’ils n’étaient pas tous des gros porcs comme son beau-frère. Le meilleur exemple d’homme en qui Ellie avait confiance, c’était encore Earl. Bon, lui s’était un peu un cas spécial.

Malgré cela, Ellie arrivait à avoir une vie plus ou moins heureuse. Sa vie a Chicago lui plaisait énormément et son travail aussi. Cependant, elle consacrait principalement, ses journées à son travail. Comme si elle cherchait à combler un manque grâce au boulot. On pensait souvent qu’elle se surmenait trop. Mais Ellie était une femme déterminée et tant qu’elle n’avait pas fini une tâche, elle ne partait pas. Combien de fois, nous l’avions retrouvé en train de dormir la tête sur son bureau, avec une tonne de papier autour d’elle. La famille Colombo semblait fière du travail que fournissait Birdy. Et cette dernière, leur été d’une loyauté sans égale.

Quand, Birdy était heureuse, il n'était pas rare de la voir chantonner au bar pendant qu'elle préparait ses cocktails. Quelques fois, elle poussait la chansonnette sur la scène. Elle avait une voix si douce et mélodieuse. Beaucoup, se demandait, pourquoi, elle n'avait pas fait carrière dans la chanson. Et très souvent, elle répondait qu'il n'y avait rien de plus exaltant que de vivre dans le monde dangereux de l'illégalité. Elle montrait aussi une certaine innocence quand l'hiver arrivait. Elle pouvait passer des heures à marcher tranquillement sur la neige, emmitouflait dans son écharpe rouge.

Ellie avait tout d'une femme de caractère. Au répondant, sans égal quand on venait l'emmerder. C'était une femme de confiance, mais aussi une maman pour nous toutes. Elle a toujours été de très bons conseils envers les gens qu'elle appréciait. C'est elle qui nous avait donné un toit, une famille, un travail. Certes, pas des plus reluisant, mais au moins on pouvait vivre grâce à elle et ne plus survivre. C'était une femme forte qui, même avec ses fêlures, montrait qu'on n'avait pas forcément besoin d'un homme avec soi pour faire de grandes choses.

Puisses-tu reposer en paix, Birdy ...

- discours d'adieu au supposé enterrement d'Ellie Fearon en 1936 à Chicago -

Ellie

Âge : 32 ans
Naissance : 24/10/1910
Arrivée : 1936
Présence en ville : Quelques semaines
Nationalité : Américaine
Métier : Ancienne Barmaid & Tenancière d'une maison close
Statut civil : Célibataire

Groupe : Gangsters
Section : L'Hirondelle
Rang occupé : Ancienne patronne disparue de l'Hirondelle
Nom de code : Birdy

Taille: 1.70
Corpulence : Elle est mince et élancée. Elle se tient droite. Elle a des jolies formes, là où il faut.  Physiquement, elle semble plutôt frêle et son poids plume - 50 kg - n’arrange rien à cette impression de fragilité.

Cheveux : Ellie a les cheveux châtain. Ils sont toujours détachés flottant au grès de ses mouvements. Cela donne à Ellie un style très féminin.

Yeux : Les yeux d’Ellie sont bleu, mais pas d’un bleu commun. Un bleu électrique, foncé, juste plus clair que la nuit. Ce genre de regard, on l'oublie très rarement, il vous transperce de son indifférence, vous hante de sa douceur et pour vous fait trembler de sa fureur de protéger les siens. Mais depuis quelque temps, ces derniers sont ternes comme vidé de toute passion. Ils ne montrent qui tristesse et incompréhension ...

Autres :Elle a dans le haut de son dos, une grande cicatrice. Ellie a un style vestimentaire bien à elle. C’est un mélange entre les tenues des années 1930 et celle qu’on trouve actuellement. Elle arrive à les marier sans trop de problèmes, ce que la rend assez unique dans sa façon de se vêtir. Son traits habituellement si doux et rassurant sont devenus aussi durs et froid que la pierre. Elle ne sourit plus. Elle est tout simplement perdue ...

Histoire

Jusqu’à ses 18 ans, la vie de cette actuelle Ellie est la même que celle qui a disparue sur Pallatine. Cependant, la ligne temporelle diffère sur quelques éléments et fait d’elle une jeune femme quelque différente de la première “version”. Le tout, ce sera raconté aussi sous la forme d’un journal comme avait pu le faire l’ancienne Ellie.

Décembre 1928 - Les affaires de papa vont mal. Il dit sans cesse que maman, Cat' et moi sommes en danger et qu’il faudrait qu’on reparte en Nouvelle-Orléans. Je ne suis pas d’accord ! J’ai fini par m’habituer à Chicago, ce n'est pas pour repartir là-bas. Rhaaaaa ! Et puis Cat’ qui se plaint de mes fréquentations ! Mais putain foutez moi la paix ! Elle peut bien se taire. Son fiancé est un vieux porc… Je ne comprends pas comment elle a pu se laisser séduire par un homme comme lui. Quand, il me regarde, il m’en donne des frissons. Cet homme est affreusement malsain… Et puis l’état de maman ne s’améliore pas non plus… Je ne sais pas quoi faire ...

Janvier 1929 - Maman nous à quitter… Ce vieux porc qui sert de fiancer à Cat’ n’arrête pas de me suivre quand je sors ou quand je suis seule à la maison. Je le sens mal… Papa est effondré. Cat’ n’est plus l’ombre que d’elle-même. J’ai l’impression que c’est moi qui vais devoir tenir notre famille pendant un temps… Je suis déjà fatiguée… Les cours ne me plaisent pas… Je préfère largement travailler avec papa. Je sais que cela lui remonte le moral que je sois là. Et puis je m’entends bien avec les prostituées. Elles sont gentilles avec moi. Elles me donnent l’impression que j’ai pleins de grandes sœurs en plus. Et puis y a ce garçon… Earl. Il est un peu bourru, mais il est amusant. C’est assez drôle de le faire tourner en bourrique. Je l’aime bien, même si je ne suis pas toujours tendre avec lui.

Février 1929 - J’ai envie de mourir… Je sens encore ses mains se poser sur mon corps sans que cela gêne ma sœur… Je m’entends encore hurler à la mort qu’il me lâche et qu’elle vienne me sauver… Mais dans les yeux de Chat’, je ne voyais que de la haine à mon égard… Je ne comprends pas… Je croyais qu’elle aimait… Je croyais être tout pour elle depuis la mort de maman… Mon dieu. J’ai envie de vomir… Mon dos me fait affreusement souffrir. Je n'aurai pas dû me défendre. Peut-être que j’aurai eu moins mal. Pourtant, j’avais avec moi le couteau de papa, mais j’avais tellement peur. J’ai encore le goût amer de mes larmes mélangeait à celui de mon sang dans la bouche. Je n'arrête pas de pleurer. Mes pensées se bousculent. Je ne sais plus quoi faire. J’ai mal. Tellement mal. J’ai envie de mourir. Mais que deviendrai Papa… Cat’ est devenue un monstre… Je suis sûre que c’est en partie à cause d’elle et son connard de fiancé que tout va mal… Il faut que je parte… Mon dos saigne encore… C’est Earl qui m’a retrouvée prostrée dans un coin du bar l’autre soir… Je n'ai pas pu m'empêcher de hurler quand il a tentait de poser ses mains sur moi… Je ne veux plus qu’un homme me touche… Je me suis mise à avoir peur de la moindre marque d’affection à mon égard. Je n’ose même plus prendre Papa dans mes bras… Maman… J’ai tellement peur…

Mai 1929 - Je suis partie de la maison. J’ai décidé de prendre ma vie en main. La mafia, c’est le monde dans lequel, j’ai grandi. J’ai peut-être une chance de me faire un nom sans pour autant devenir une prostituée. Je sais tenir un bar, une maison close. Franchement, si on m’avait laissé les rênes de l’Hirondelle, j’aurai pu faire quelque chose de bien. Maintenant, c’est devenu un vieux gouffre à friqué. Cat’ a tellement mal géré son affaire. C’est bien fait pour elle. Papa était d’accord avec moi. Il m’a même conseillé d’aller voir la famille Colombo en leur disant bien que j’étais le prix de la chose dont mon père était redevable à la famille. J’avoue que j’ai l’impression d’être un objet quand on parle de moi ainsi, mais si cela peut me permettre de faire quelque chose qui pimente un peu ma triste vie, je ne dirai pas non. Je suis inquiète pour Earl. Je ne sais pas du tout ce qu’il va faire s'il reste avec Cat’. Je le dirai bien de venir avec moi, mais il est beaucoup trop loyale envers ma sœur. Il a eu beaucoup de mal à croire que c’est elle qui a orchestrait mon viol…

En cours

Hm. Je suis une tortue. Une miss catastrophe très nostalgique. Vous lance pleins de paillettes à la tronche. J'espère que vous voulez bien de moi à nouveau.

avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1231
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 9 Sep 2017 - 14:20
... mais moi je veux de toi, oui parfaitement.
En te voyant de retour j'ai halluciné mais de joie, tu as tellement fait ma journée, je ne sais plus où me mettre. drama
Rebienvenue à toi et bon courage pour la version 2 d'Ellie, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire cette fois. Youpi


avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1031
Messages rp : 108
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 12 Sep 2017 - 19:11
J'avais zappé ton message, quel boulet.
Bon retour parmi nous, j'ai hâte de revoir Ellie en action et voir comment tu vas faire son retour. ♥️




Spoiler:



avatar
L'Hirondelle

Quand on emmerde un peu son monde, on ne s'étonne pas qu'on finît par y être renvoyé un coup de pied dans les fesses. Videz les ordures, c'est son métier. Jurer et cracher, c'est sa marque de fabrication. Il peut être doux avec les femmes, dure avec les hommes. Mais présentez-lui un bon whisky et il l'avalera comme si c'était de l'eau. Et peut-être que vous aurez la chance d'être dans sa liste d'amis. Autrement, gare aux coups. Bordel !
Nom de code : Beast
Avatar : Dante - DMC, Devil may cry

Messages : 129
Messages rp : 37
Date d'inscription : 28/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 12 Sep 2017 - 19:57
Ma patronne reviens. \o/
Reprends l'Hirondelle, tu manques trop à Earl. En tout cas, j'ai bien faite de te rassurer et dire que tu peux revenir. Tu en as étonné plus d'un. huhu.
J'ai hâte de rp avec toi. ♥️ Cœur Youpi


Tout viendra à qui sait attendre.

Earl Grey: Tout le monde, vous savez quel est la différence entre un vide d'ordure et Earl ?
Earl Grey: Il n'en a pas. C'est des ordures
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 222
Messages rp : 41
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 12 Sep 2017 - 20:42
Re bienvenue Cœur
Hâte de rp avec toi Cœur


avatar
Non validé(e)

I pirouette in the dark
I see the stars through me
Tired mechanical heart
Beats 'til the song disappears

Nom de code : Birdy
Avatar : Elizabeth Comstock | Bioshock Infinite

Messages : 2
Messages rp : 0
Date d'inscription : 09/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 25 Sep 2017 - 10:19
Coucou !
Vous êtes tous adorable et j'ai vraiment hâte de revenir rp avec vous !
Voilà, je m'excuse de mettre autant de temps à finir ma fiche
J'ai eue plein d'impératif IRL que j'en ai totalement oublier de rp *baka*

Donc normalement, si tout ce passe bien elle sera fini dans la semaine !

J'vous aime et je vous tiens au courant, si y a un problème Cœur
avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1231
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 25 Sep 2017 - 13:13
Aucun souci, de toute façon tu es encore dans le délai (on a changé les règles) donc prends ton temps. I love you


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1231
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 12 Oct 2017 - 12:30
Pardon pour le double post, mais je voulais juste savoir où tu en étais depuis le temps.


Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum