login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :
    Règlement Contexte Annexes Groupes Avatars Questions Partenariats Discord
    Bienvenue à Pallatine, une ville située dans une dimension parallèle.
    À la population native s'est mêlée une foule de Terriens, partis volontairement de la Terreou arrachés contre leur gré pour refaire leur vie ici, sans possibilité de retour. Divisés en groupes nommés diasporas, les habitants essaient de tirer profit de la situation dans laquelle ils se trouvent.
    Mais depuis quelques temps, d'étranges perturbations temporelles viennent troubler le quotidien des habitants de Pallatine. Phénomènes anodins ou présages inquiétants, chaque diaspora s'efforce de percer le mystère avant les autres.
    03/09 Début du mini-event : CREP School
    15/07 Intrigue 5, phase 2 (+++)
    05/05 Installation de la version 5 (+++)
    28/02 Le forum fête ses deux ans !
    17/12 Installation de la version 4.1 (+++)
    01/11 Début de l'intrigue 4 (+++)

    { un retour sur Terre possible ?

    Intrigue 5 (+++)
    Une bien étrange rumeur circule depuis le mois de juillet : plusieurs personnes auraient effectué un voyage retour sur Terre, alors que l'Institut s'y est toujours refusé. Et les personnes sont en effet introuvables. Cette rumeur serait-elle fondée ?
    Avatars 200x320px - Tout public - Temps de jeu : juillet à septembre 2016 - Design et codage par Naga et Sneug - Crédits
    Tableau des diasporas
    Institut
    Altermondialistes
    Gangsters
    Iwasaki-rengô
    Geeks
    Opportunistes
    Indépendants

    { Chronos Republic. Le seul forum où ta grand-mère est plus jeune que toi

    Les derniers transférés

    u43Unity Fortesee
    Autrefois connue sous le nom d'Unité 43, celle qui fut une déesse en chaise roulante est désormais amnésique et membre des geeks.
    (fiche)
    césarCésar Duncan
    Ce chef d'équipe à l'ascendance guerrière est un natif qui s'est engagé dans le travail pour atténuer la perte de ses proches. Il a notamment participé activement à la recherche des personnes disparues.
    (fiche)
    shaozuShaoZu Hwang
    Le chef du Lotus Rouge a passé une enfance paisible à Pallatine, avant de partir découvrir le monde. Engagé dans un petit groupe de l'Iwasaki-rengô, il a patiemment gravi les échelons jusqu'à occuper son poste actuel.
    (fiche)
    machiMachi Kobayashi
    Membre des Aces, elle a perdu son bras et son frère, et n'est depuis plus la même.
    (fiche)
    zahraZahra Siaka
    Originaire de Sierra Leone, elle a subi des mutilations avant d'être transférée en mauvais état à Pallatine.Elle est depuis devenue recruteuse pour les Opportunistes.
    (fiche)
    clarenceClarence Ichikawa
    Enfant d'un amour plus fort que les différences, il s'occupe des nouveaux arrivants à l'Institut avec beaucoup de gentillesse.
    (fiche)
    lexaLexa Beloff
    Princesse destinée à la gloire, son transfert a probablement sauvé la terre d'un destin tragique...
    (fiche)
    Naga
    admin // semi-dispo
    (mp)
    Seung Joo
    admin // indispo
    (mp)
    Locke
    modo // semi-dispo
    (mp)
    Camille
    modo // semi-indispo
    (mp)

    Lyov Solokovsky
    31 ans, geek, métier au choix
    (fiche)

    Ozo Svensson
    19 ans, institut, responsable d'une équipe
    (fiche)

    Jenna Wisnuys
    37 ans, altermondialiste, présidente
    (fiche)

    Ihsan Reyes
    29 ans, geek, ingénieur
    (fiche)

    Jack Smith
    34 ans, opportuniste, artiste graffeur
    (fiche)

    Abigail S. Clemens
    31 ans, Iwasaki-rengô, recruteuse
    (fiche)


    { Let's (not) party! - Lorelei.

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Let's (not) party! - Lorelei
    le Sam 28 Oct 2017 - 12:50
    Son cœur d'enfant ne cessait de battre d’excitation à l'idée d'aller à une « fête ». Lorsqu'on lui avait demandé si elle voulait venir à une « fête », c'était sans réfléchir et avec entrain qu'elle avait répondu « oui, oui et oui ! » avec des étoiles dans les yeux. Ce serait sa toute première fête à Pallatine, dans cette ville si moderne et si vivante, et c'était avec une curiosité dévorante qu'elle se demandait bien à quoi pouvaient ressembler les fêtes par ici. Serait-ce similaire aux fêtes de son ancien monde ? Allait-elle pouvoir manger de la bonne nourriture ? Allait-elle pouvoir danser, rire, jouer de la musique, entendre et raconter des histoires au coin du feu jusqu'au bout de la nuit ? Elle avait hâte de le découvrir. Elle qui avait fait le tour du monde, elle avait eu la chance de participer à de nombreuses fêtes diverses et variées, et une chose était sûre, elle s'était amusée à chaque fois.
    La jeune chevalière avait d'ailleurs été si impatience cette fois qu'elle n'avait quasiment pas fermé l’œil de la nuit, mais cela ne la touchait pas autant que cela aurait dû, car elle avait de toute façon l'habitude de dormir peu. Stella n'avait donc rien perdu de son énergie.

    Toujours avec sa fidèle épée qu'elle ne quittait pour rien au monde, elle avait aussi sur elle un petit sac à dos avec des en-cas qu'elle voulait partager avec les autres ainsi qu'une guitare acoustique qu'elle avait acheté avec son salaire. Un achat qui lui avait coûté un bon nombre de repas, de sucreries, et de peluches, mais qu'elle ne regrettait en rien, et qui lui rappelait bon nombre de souvenirs de son ancienne vie. Pas de fête sans musique non plus, c'était ce qu'elle s'était dit.
    C'était le nez plongé dans une carte de Pallatine qu'elle marchait en sautillant, faisant toujours très attention à regarder à droite et à gauche avant de traverser les rues au cas ou l'une des caravanes en fer passeraient. Oops, vé...hicule plutôt. Voiture. Camion. Moto. Ouip.
    Ce ne fut qu'après une vingtaine de minutes qu'elle arriva enfin à destination dans un grand immeuble à Ivale. Elle appuya sur la sonnerie de l'appartement une fois, puis attendit patiemment, tentant parfois de placer son œil là où se trouvait le judas optique dans une veine tentative de voir si quelqu'un se trouvait à l'intérieur. Ce n'est qu'après 10 minutes d'attente qu'elle appuya une deuxième fois, ne perdant rien de son enthousiasme. Peut-être était-elle arrivée trop tôt, ou peut-être qu'ils s'amusaient trop pour l'entendre, elle ne le savait pas vraiment.
    Après une autre dizaine de minutes sans réponse, la jeune fille commença à perdre de sa bonne humeur et commença à s'inquiéter. Soit il y avait une coutume spécifique pour rejoindre une fête à Pallatine dont elle n'avait pas connaissance, soit...elle s'était trompée. Et pour être franc, ce ne serait pas la première fois que cela lui arrivait. Ce fut donc avec appréhension qu'elle sortit son téléphone qu'elle fixa une bonne vingtaine de secondes, tentant de se remémorer comment l'utiliser. Elle était bien sûr contente d'en avoir un et de s'intégrer de plus en plus à la société de Pallatine, mais la technologie de ce genre d'appareil restait hors de sa portée et de ses habitudes, aussi rechignait-elle à l'utiliser au risque de faire quelque chose qui ne fallait pas et de le casser ou de contacter quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Aaah, qu'est-ce qu'elle allait faire ?


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Lun 20 Nov 2017 - 3:46
    get turnt

    ft. Stella
    Lorelei a longtemps hésité avant d'accepter de se rendre à une fête. Parce que bon, on ne fait pas de fête sans drogue, ça c'est évident, peu importe qu'on soit à Pallatine, dans le Bronx ou sur Wall Street. Et en présence de drogue, Lorelei ne sait pas trop à quel point elle pourra ne pas succomber. Parce qu'une ligne de cocaïne c'est rien, mais c'est après ça, lorsqu'on cherche toujours des exceptions à la règle, des excuses pour continuer, c'est là que ça devient dangereux. Pas que Lorelei aie peur de développer une addiction (si elle a apprit quelque chose de ses années dans ce milieu, c'est exactement quoi ne pas faire), mais plutôt qu'une ligne mène à une autre, puis à une autre, jusqu'à ce qu'elle doive se procurer chez quelqu'un d'autre et que, d'une façon ou d'une autre, elle se retrouve de nouveau dans ce milieu dont elle s'est échappé. C'est le savoir qu'il n'y a rien de plus dangereux que cette petite voix dans le fond de son crâne, celle qui lui dit qu'elle peut y retourner. Que ce sera différent, cette fois. Et le sentiment dans sa poitrine que, même si ce n'est pas différent, c'est ce qu'elle veut de toute façon. Ce qui lui manque toujours, cette lame dans son cœur quand elle se réveille le matin face au plafond fade de sa chambre, avec le savoir que son clan ne sont pas à quelques touches sur un téléphone.

    Et pourtant, elle y va. On l'a convaincue, et la voilà sur le chemin d'une fête, à mi-chemin entre la fébrilité et le regret. Mais il est déjà trop tard pour reculer, elle a garanti qu'elle serait là. It'll be fine. It'll be fun. Les mains fourrées dans les poches, l'index tapotant l'écran de son téléphone silencieux, entendant dans le fond de son esprit les échos d'idiots déjà saouls (et autres) à dix-sept heures, excités à l'idée de la nuit qui s’annonçait encore longue. Avec un sourire nostalgique sur la pointe des lèvres, quelque part à côté d'une douleur sourde dans son estomac. 'were crazy back then.

    Elle arrive finalement en vue de l'immeuble où se tient la fête, et remarque très rapidement une petite tête blonde, debout devant l'entrée. La reconnaissant, son sourire s'étire et les souvenirs s'effacent en bruit de fond. « Hey, Blondie! » Elle la rejoint à grands pas, mains droite levée en salutation. Puis, elle remarque rapidement que Blondie a l'air confuse. « Som'thin' wrong? »
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Sam 25 Nov 2017 - 0:58
    La jeune fille avait fini par prendre son courage à deux main et s’apprêta à utiliser son téléphone car il fallait bien s'y lancer un moment ou un autre, mais elle s’arrêta net lorsqu'on l'interpella. Une autre personne qui venait à la fête ? Enfin !
    Elle se tourna vers la source de la voix qui sonnait si familièrement à ses oreilles et reconnut même le dialecte parfois si difficile à comprendre d'une personne qu'elle considérait comme une amie.

    -L...Loorelei ! S'exclama Stella avec un grand sourire ravi et en saluant la jeune femme avec de grands mouvements de bras.

    L'espace d'un instant, la venue de Lorelei lui avait fait oublier la fête. Revoir un visage familier lui donnait envie de lui demander comment elle allait depuis la dernière fois, ce qu'elle avait fait, si elle prenait soin de la peluche, et bien d'autres choses encore. Mais rapidement, elle fit le lien entre la présence de son amie ici et la fête. Peut-être que Lorelei avait aussi été invitée, tiens. Ce serait une sacrée coïncidence. Ou peut-être qu'elle habitait juste dans le coin. Dans ce cas, drôle de coïncidence aussi ! Lorsque la nouvelle venue demanda à la chevalière ce qui n'allait pas, cette dernière indiqua la porte avec un air dépité.

    -Euh...La fête. Y'a personne. J'ai sonné, mais pas de réponse. Tu as été invitée, aussi ?


    Même si elle était un peu confuse quant au fait que personne ne lui ouvrait la porte et à la possibilité qu'elle se soit trompée d'adresse, la présence d'une autre personne qui était peut-être aussi invitée était réconfortant. Le fait que cette dite personne fasse partie des connaissances de Stella la réconfortait encore plus et lui donnait aussi espoir car la jeune chevalière qui ne connaissait pas grand-chose de ce monde comptait désormais sur les connaissances de Lorelei pour lui expliquer si il y avait une tradition quelconque à faire dont la jeune fille n'avait pas eu vent et quoi faire dans ce genre de situation.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mer 20 Déc 2017 - 7:49
    get turnt

    ft. Stella
    Le grand sourire de Blondie a définitivement le don de te faire oublier tous tes problèmes pour un instant. 's'like lookin' straight at the sun. C'en est presque aveuglant, sans le côté désagréable de la chose. S'il y avait bien quelqu'un que tu aurais voulu voir ici (autre ceux qui te manquent constamment), c'était elle. Ta soirée te semble beaucoup moins inquiétante comme ça. Parce que donner de la drogue à Stella, c'est comme essayer de corrompre un enfant, et ça, jamais. Tu as toujours refusé de vendre à quiconque n'ayant pas dix-huit ans, de toute façon (tu as toujours réalisé l'ironie de la chose, là où tu n'as jamais regretté ton adolescence aux bouts de mémoire manquants, mais c'est quand même une question de principe. Juste parce que tu as finis (relativement) bien, ça ne veut pas dire que d'autres feront la même chose. Puis de toute manière, avec le recul que tu as maintenant, tout aurait été bien plus simple si on t'avais refusé la drogue à quatorze ans. Et tout à la fois, tu te refuses à cette éventualité - tu n'aurais jamais connu ceux qui te sont le plus cher. Ta solitude se mélange amèrement avec tous tes regrets, et si on te donnait le choix, tu ignores si tu arriverais à tout faire différemment.).

    Tu repousses tes pensées d'un coup de tête, et reporte ton attention sur le problème présent. « Ya. » Mais tu hausses un sourcil, jetant un coup d’œil aux appartements aux fenêtres éclairées. Tu remarques le numéro de l'adresse sur la bâtisse, puis ressors ton téléphone pour vérifier que le tout correspond. Oui, c'est le même. « Weird. » Et, ce n'est pas que tu ne crois pas Blondie, mais tu sonnes quand même toi-même à l'appartement. Pas de réponse. Tu vérifies l'adresse une nouvelle fois, puis va dans tes contacts. Alors que tu appuies sur la photo de la personne t'ayant invité et porte le téléphone à ton oreille, tu relèves les yeux vers Stella. « J'appelle, voir s'on s'est pas trompées. » Ce serait quand même une sacrée coïncidence que vous ayez toutes les deux eues la mauvaise adresse, mais il y a aussi la possibilité que la personne vous ayant invité soit incompétente et vous aies donné la mauvaise adresse. Bah, tu verras bien. D'ailleurs, l'autre décroche à l'autre bout de la ligne. « Hey, look - j'suis à l'adresse qu't'm'as donné, j'sonne, mais c'répond pas. C'bien le 1080? » Un instant de silence alors qu'il te répond. « Ya mais y'a personne, j'te dis. Non, j'resson'rai pas, y'a personne! Jesus christ, d'mande l'adresse à que'qu'un d'compétent plutôt qu'd'me faire perdre mon temps. » Tu jettes un regard et un sourire crochu à Stella, comme pour t'excuser de l'incompétence de l'autre. Il revient finalement à l'autre bout de la ligne. Tu jettes un coup d’œil au nom de la rue, puis tu gesticules d'exaspération de ta main libre. « Ya fuckin' idiot, t'm'as pas donné la bonne adresse! Et c'toi qu'a invité Stella aussi? Oui, elle. Bah t'lui as pas donné la bonne adresse non plus, ya fucknut. » Un soupir exaspéré. « Don't fuckin' worry 'bout it. On arrive. » Tu raccroches, et range le téléphone dans ta poche.

    « Sorry 'bout that. Comme t'as pu comprendre, on est pas au bon endroit. Mais j'sais où aller maint'nant, suis-moi. » Tu l'invite d'un geste de la main à te suivre, puis tu commences la marche vers la bonne destination. Alors que vous marchez, tu entâmes la conversation; « So, comment tu connais Lloyd? » L'idiot qui vous as toutes les deux invitées à la fête.
    ϟ NANA


    Spoiler:
    j'ai inventé un PNJ rando mais tu me dis si ça va pas for some reason??? also très désolée du retard.




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 4 Jan 2018 - 2:09
    Stella se rendit compte que apparemment, ce n'était pas une tradition quelconque et typique de la ville moderne que de ne pas ouvrir la porte à un invité car Lorelei, habitante habituée à la modernité, semblait quelque peu confuse elle aussi. Patiente, elle attendit que son amie utilise son téléphone si aisément pour contacter la personne qui l'avait invitée à la fête. Quelle technologie que de pouvoir parler à quelqu'un d'autre peu importe là où on était. Fascinant objet qu'elle se promit d'apprendre à maîtriser dans toute ses détails un jour ou l'autre. Tout était tellement facilité et confortable, dans la ville moderne.  
    Un jour, si elle rentrait dans son monde, elle aimerait pouvoir ramener la technologie d'ici pour faciliter la vie des hommes. Au revoir les pigeons voyageurs qui ne marchaient pas toujours. Elle devrait aussi ramener quelqu'un capable de comprendre et construire la technologie de la ville aussi, ou apprendre elle même. Stella scientifique ou ingénieur, héhé, belle image que voilà.

    Elle écouta la conversation de Lorelei et tiqua à plusieurs mots prononcés par la jeune femme. Jesus Christ ? Qu'est-ce que c'était ? Quelqu'un ou une expression ?
    La suédoise remarqua aussi que son amie jurait beaucoup, mais ne s'en offusqua pas et ne pipa mot. Trois « fucking » en moins d'une minute, ce n'était pas rien. Bien sûr, les insultes ne choquaient pas la jeune chevalière. Elle y était habituée à cause de son mentor et jurait même parfois comme une charretière, mais dans sa propre langue, et lorsque elle était en colère. Toutefois Stella avait une longue histoire avec l'insulte « fuck ». Tout comme l'enfant apprenant une insulte sans savoir que c'en était une, elle avait un jour utilisé ce mot avec un grand sourire devant ses collègues en pensant que c'était pour exagérer un mot ou un sentiment – ce qui était le cas – mais fut tout de suite reprise par ses supérieurs. Moment qui fût très gênant pour la jeune fille.
    Comment aurait-elle pu savoir que « It's fucking good » au lieu de « It's very good » aurait une telle différence ?

    Au final donc, on leur avait donné la mauvaise adresse. Une autre personne aurait peut-être pensé qu'on leur avait donné une mauvaise adresse consciemment pour faire une mauvaise blague, une farce, mais pas Stella. Une erreur, ça arrivait, et ce n'était la faute de personne. Le plus important, c'était qu'ils savaient où se rendre désormais. Et plus important encore, elle avait une guide en qui elle pouvait avoir confiance. Encore une fois, Lorelei lui sauvait la mise, et elle lui en était infiniment reconnaissante.  

    -D'accord, je  te suis !

    Puis, elle lui demanda comment elle connaissait Lloyd. Maintenant qu'on lui posait la question, il était vrai que Lorelei devait elle aussi connaître Lloyd pour avoir été invité et pour avoir son numéro !

    -Lloyd c'est un...ami du travail. C'est un...Elle hésita un instant, cherchant ses mots. Un collège. Je crois ? C'est ça qu'on dit ? Collège ? Il est super gentil ! Il m'achète à manger parfois !

    Pour apprivoiser Stella, rien ne valait de la bonne nourriture. Elle avait utilisé le mot d'ami, mais en réalité ce n'était plus qu'une simple connaissance, un camarade dont elle ne connaissait presque rien. Mais jusqu'à là, elle n'avait eu aucune raison de ne pas l'apprécier.

    -Et toi Loorelei ? Comment tu le connais ? Oh ! Il faut aussi que tu expliques à moi comment ça se passe une fête à Pallatine ?

    Drôle de question à poser, mais tout à fait légitime de la part d'une jeune fille ignorante des coutumes de la ville et de tous ses aspects.

    HS:
    Si si ça va, pas de souci! Tu me dis aussi si ça te dérange ou pas qu'il soit de l'institut, j'avoue que j'avais pas trop d'idée


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mer 17 Jan 2018 - 9:38
    get turnt

    ft. Stella
    Tu ne savais même pas que Lloyd travaille à l'Institut, à vrai dire. Tu l'as rencontré dans un bar à Kolt, et tu as dû le ramener chez lui toi-même parce qu'il avait trop bu. Tu as dû demander aux employés du bar s'ils savaient où il habitait tellement il était amoché, il n'arrivait pas à faire une phrase cohérente pour te dire où aller. Heureusement, il était ami avec un des employés, qui a pu t'indiquer le chemin. Tu l'as jeté dans son lit sans plus de cérémonie, mais tu es quand même restée toute la nuit juste parce que tu avais peur qu'il crève dans son sommeil. Le lendemain il t'a trouvée endormie sur son canapé. Il était tellement content quand tu t'es réveillée (parce qu'il faisait plein de bruit dans la cuisine), tu n'as pas trop compris vu qu'il devait avoir la gueule de bois de sa vie, mais tu ne t'es pas posé trop de questions. Il t'a proposé de manger avec lui et comme tu crevais de faim et que tu voulais bien qu'il te nourrisse contre la faveur que tu lui avais faite, tu as mangé avec lui, et avant de partir il a prit ton numéro de téléphone. La seule raison pourquoi tu le lui as donné, c'est parce qu'il te devait toujours un resto, et parce que tu lui as laissé ton hoodie pour qu'il le lave parce qu'il avait vomi dessus.

    Depuis, il te colle un peu aux baskets, mais tu l'aimes bien. Il est un peu incompétent (vu la situation dans vous vous trouvez, toi et Stella), mais il est sympathique et sarcastique et tu aimes bien son sens de l'humour, quand il est capable d'aligner une phrase. Tu ne l'as plus jamais revu aussi bourré que la première fois, mais tu te demandes si ce soir, il refera la même. Parce que bon, tu n'as jamais bu avec lui après la première fois. « Uh, collègue. » Tu corriges, sans prétention. Toi, tu n'arriverais jamais à apprendre une deuxième langue (et c'est pas faute d'avoir essayé), alors tu évites de juger. Mais quand même, ça te surprend qu'il travaille à l'Institut, tu n'aurais jamais imaginé ça vu comment il se comporte. Mais bon. Faut croire que même l'Institut a pas trop le choix d'engager qui vient. « J'étais dans un bar, il était completely fuckin' wasted, I mean, like, obliterated levels of drunk. J'ai dû l'ram'ner chez lui, il a vomi sur mon hoodie, ya know, the usual. » Même si elle ne sait sûrement pas, et que ce n'est certainement pas the usual, mais tu n'as pas envie de t'éterniser sur ce que tu considères être suprêmement inintéressant.

    Par contre, là, sa demande d'explications, tu n'as absolument aucune idée quoi dire. Tu n'es jamais allée à une fête qui n'incluait pas des choses que tu préfèrerais épargner à Blondie, et surtout, tu doutes fortement que Lloyd soit le genre de personne à être invité à ce genre de soirée. Vu comment il tient l'alcool, tu ne l'approcherais pas d'une ligne de cocaïne en plus, il va crever à tes pieds. Alors qu'est-ce que tu lui dis? « C'est uh. Well. Genre, tu arrives, et y'a les gens, et uh? Tu bois avec eux? » Et tu ne fais pas deux lignes de cocaïne en même temps par tes deux narines alors qu'on t'encourage en criant comme des damnés, déjà tous bourrés dès dix-sept heures, et tu ne vas pas ensuite pour te mêler à tous les groupes, et tu ne refuses pas un peu d'ecstasy parce que tu préfères la coke, et ensuite vous ne partez pas en groupe aller tabasser un mec qui a frappé une de vos amies pour lui faire payer la chose, et une fois cela fait vous n'allez pas au Waffle House manger neuf gaufres pour faire passer le goût du sang. Même s'il y a toujours cette partie lointaine de ta conscience, que tu enterres toujours avec n'importe quoi, qui te dis que ce serait la soirée parfaite. « Écoute euh, j'sais pas trop expliquer, du coup t'verras j'imagine? S't'as des questions rendu là-bas, t'me les pos'ras et j'vais t'répondre plus précisement. » D'ailleurs, vous arrivez. Si seulement Lloyd a été foutu de vous donner la bonne adresse, cette fois.
    ϟ NANA


    Spoiler:
    bjr c moi le pavé. c'était déjà long donc j'ai pas voulu rajouter des trucs mais si tu veux que je continue pour faire + avancer tu me dis??




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Lun 19 Fév 2018 - 23:21
    -Ah oui, collègue ! S'exclama-t-elle en se frappant la front. Merci beaucoup !

    Elle sortit un carnet et gribouilla dessus la prononciation exacte du mot. Des mots nouveaux, des mots qu'elle prononçait mal, tout y était, et chaque jour elle le remplissait et l'apprenait. La voie vers le vrai bilinguisme était proche, elle le sentait et elle était optimiste. Encore plus quand il y avait des gens pour l'aider et la guider. Cela noté, elle rangea la carnet et écouta l'anecdote de Lorelei sur sa rencontre avec leur connaissance commune. La jeune fille ne put s’empêcher de rire et hocher la tête, reconnaissant bien là Lloyd.

    -C'est bien lui. Mauvais avec l'alcool. Souvent la….elle hésita un instant. La tête de bois au travail.  

    Et à cause de ça, il se faisait souvent crier dessus. On ne pouvait pas dire que Stella approuvait que les gens se mettent à trop boire jusqu'à avoir la tête de bois, comme elle l'appelait, le lendemain au travail. Sans parler du vomi sur les vêtements de Lorelei. Mais ça, c'était parce qu'elle avait été disciplinée très jeune à suivre des règles de conduite et de bon sens. Que les autres suivent ces codes ou non, elle ne pouvait pas les y forcer, et se contentait d'être bienveillante.
    Cela dit, l''institut employait vraiment des gens étranges et de tous les horizons. Une chevalière ne sachant rien du monde qui l'entourait, un samurai du passé, un scientifique qui ne faisait pas son travail...mais ça ne rendait que les choses plus amusantes quotidiennement, elle ne pouvait pas se plaindre et ne s'était jamais ennuyée une seule journée.
    Elle se demandait comment c'était dans les autres groupes.

    À l'explication hésitante de son amie, Stella n'insista pas plus. Ça ne devait pas être facile à décrire, imaginait-elle. Mais des gens et boire, c'était déjà assez proche de ce qu'elle avait connu dans son monde à elle. Elle espérait aussi de la bonne nourriture, du genre qu'elle n'avait encore jamais goûté.

    -D'accord. Je verrai bien ! J'espère que ce sera amusant !

    Oh, elle avait beaucoup d'attente pour sa première fois, presque comme une enfant allant dans un parc d'attraction. Tiens, y'en avait-il un à Pallatine d'ailleurs? Elle garderait cette question pour une prochaine fois.
    Ils finirent donc par arriver et Stella n'hésita pas un instant à appuyer sur la sonnerie, rajoutant de vive voix :

    -Lloooyyd, c'est nooous !

    Cette fois ci, la porte s'ouvrit et rapidement, révélant en effet Lloyd tout sourire à la vue des deux invitées qui avaient réussi à arriver à bon port.

    -Oh, Stella, Lorelei ! Vous voilà enfin ! Désolé pour l'adresse, c'est ma faute haha. Entrez entrez !

    Les deux collègues de l'institut se saluèrent avec un fist bump (une méthode de se saluer moderne, lui avait-on dit), et la jeune fille répondit :

    -C'est pas grave. On est là, c'est le plus important.

    Et, par pure politesse – et parce que c'était les autres avant soi-même pour les chevaliers – Stella invita Lorelei à passer la première.

    HRP:
    Eeeet désolé pour la réponse après un mois  face palm Pareillement, si tu veux que je fasse avancer le rp un peu plus ou autre, hésite pas


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 29 Mar 2018 - 5:20
    get turnt

    ft. Stella
    T'as pas trop envie de te faire chaperon, mais tu imagines que si quelque chose venait à arriver Blondie saurait se défendre. Et puis tu garderas un œil sur elle de toute manière, et tout devrait bien aller. Au pire, tu as toujours ton glock à la taille. Ce qui n'est pas nécessairement une bonne chose, parce que les gens bourrés n'ont pas toujours de bonnes idées et mettre une arme proche d'eux n'est probablement pas conseillé, mais à la fin de la journée si quelqu'un touche à ton glock tu n'as pas peur de briser des doigts ou un bras, ce ne serait pas la première fois. Tu fais un signe de tête à Lloyd comme seul salut, un sourire qui révèle le bout de tes canines. « C'pas grave, j'me f'rai inviter par qu'qu'un d'compétent la prochaine fois. » C'est une blague, mais t'es quand même un peu sérieuse. Lloyd n'est pas encore à ce point dans ton estime où tu lui pardonnes tous les torts. Blondie, si, alors tu t'engouffres avant elle dans l'appartement comme elle t'y invite, et tu fermes la porte derrière vous.

    Ton premier réflexe, une fois entrée, c'est immédiatement de trouver ton pote le plus proche. Mais tu n'en as pas ici, alors tu refoules et tu oublies et plutôt tu mets la main dans ta veste pour fouiller dans ta poche intérieure et tu sors une flasque d'Everclear, parce que tu ne fais pas les choses à moitié. Et que tu n'avais pas envie de traîner une caisse de bière ou une handle de vodka. Tu te tournes vers Lloyd. « T'as du punch au fruit qu'qu'part? Ou du grape soda, or som'thin'? » Puis tu invite Blondie à te suivre d'un geste. « C'mon, I'll make ya first drink. » Tu laisses Lloyd vous guider jusqu'à la cuisine, où il y a du punch mais pas de grape soda. Tu prends deux verres et tu fais ton petit cocktail, avec une bonne lampée d'Everclear dedans pour toi et un peu moins pour Stella, puis tu lui tends son verre. « Here. 'ttention, c'pas d'la merde c'que j'ai mis d'dans. » 90% d'alcool, merci beaucoup. Tu ranges la flasque dans ta veste pendant que tu regardes partout autour de toi.

    T'es entourée de blancs.
    Hmmmmm what the fuck. Sans vouloir stéréotyper, ça explique le manque de grape soda. Non seulement il n'y a pas de drogue partout autour de toi et Blondie, mais en plus tu te croirais dans une fucking boîte de craquelins. Granted, Pallatine c'est pas le Bronx question diversité ethnique, mais la différence t'avais pas vraiment frappé avant maintenant. Tu prends une grande lampée de ton punch pour effacer le dépaysement. « Fuck me. » Tu reportes ton attention sur Stella. « C'quoi l'occasion pour c't'fête, 'nyway? » Que tu demandes à moitié à Lloyd. Il hausse les épaules.

    T'es étrangement inconfortable. Toi qui croyais que ce serait un retour sur terrain connu, toutes les petites différences te donnent plutôt l'impression que tu ne retrouveras jamais ce que tu as fuis, ou quoi que ce soit de similaire. Better get wasted t'forget. Tu prends une nouvelle lampée de ta boisson.
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Sam 7 Avr 2018 - 2:30
    Une fois à l'intérieur, le premier réflexe de Stella fut d'observer l’environnement dans lequel elle se trouvait, et lorsqu'elle aperçut qu'il y avait d'autres personnes, elle n'hésita pas à se faire remarquer en disant tout haut avec le sourire:

    -Bonjour tout le monde!

    La politesse, c'était sacré pour Stella. Cela dit, parmi les personnes présentes, elle n'en reconnut que quelques-uns, et ce n'était que des connaissances, ni plus ni moins. Mais elle avait déjà hâte de pouvoir faire plus ample connaissance pour devenir amis avec les autres. Toutefois, sa guide et son amie la plus proche restait Lorelei, aussi décida-t-elle de rester auprès d'elle. Cette dernière demanda d'ailleurs du « punch au fruit », ce qui intrigua grandement la suédoise qui n'en avait jamais entendu parler. Elle n'hésita donc pas à demander naïvement, réellement curieuse :

    -Un punch ? Pourquoi tu demandes un coup de poing au fruit?

    Et un soda au goût de raisin ? Intéressant, elle n'avait encore jamais goûté, mais elle savait que les sodas avaient ce goût sucré et pétillant qu'elle appréciait tout particulièrement.
    Elle regarda avec étonnement Lorelei mélanger la boisson qui se trouvait sur une table et une autre boisson d'une flasque personnelle, et accepta volontiers le verre que son amie lui tendit :

    -Merci !

    La première chose que fit la chevalière fut de humer la boisson. Tout comme pour la nourriture, l'odeur et le goût des boissons étaient importants et il serait bête de passer à coté. Elle reconnut rapidement ce qui était dans la boisson et haussa un sourcil. De l'alcool avec un goût de fruit? Oh. Ils buvaient donc de l'alcool dans une fête à Pallatine. Ce n'était pas si différent que dans son monde. C'était donc une tradition qui devait remonter à loin. Cela dit, dans son monde, elle n'avait jamais vraiment eu l'occasion de boire tant d'alcool que ça. Déjà, son mentor ne voulait pas qu'une mineure en boive, et il avait fallu attendre ses 18 ans avant qu'elle ne prenne sa première gorgée d'alcool. Et puis, en tant que chevalière, il n'était pas bon de boire car ça émoussait facilement les sens, et dans un monde où le danger était permanent, ce n'était pas conseillé. Même après le danger, mentor et élève ne buvaient pas plus qu'un ou deux verres. Mais rebelle et curieuse qu'elle était, elle avait un jour trop bu et s'était promise de ne plus jamais trop boire à cause du mal de crane qui s'en était suivi. Son mentor s'était allégrement moquée d'elle et n'avait pas cessé de parler haut et fort pour faire regretter à Stella de l'avoir désobéi. Et dieu qu'elle avait regretté. C'étaient ce qu'ils appelaient ici la gueule de bois. Pourquoi du bois, elle se le demandait encore.
    En venant à Pallatine, elle avait eu plus d'occasion de boire, mais s’arrêtait lorsqu'il le fallait pour ne pas totalement perdre sa capacité à se défendre ou défendre les autres. Et puis, elle ne buvait pas boire. Elle buvait pour les divers goûts que l'alcool offrait. C'était comme la nourriture. Il y avait une telle diversité d'alcool, il aurait été dommage de passer à coté.

    -Il y a besoin d'une occasion pour une fête ici aussi ?

    Encore une fois, quelque chose de très similaire à son propre monde. Une fête pour une bataille gagnée, l'arrivée de voyageurs, un anniversaire, un mariage. Cela dit, pour cette fête là, elle n'avait pas vraiment d'idée. Peut-être juste pour passer du bon temps et faire connaissance avec des gens inconnus ?
    Elle prit une grande gorgée du verre offert par Lorelei et regretta bien vite, se rendant bien vite compte que rien de ce qu'elle avait bu auparavant ne l'avait préparée à ça. Elle s'étouffa et recracha un peu de boisson par le nez, toussant sous le choc de l'alcool et sentant des larmes monter aux yeux. Elle avait déjà bu de la bière, du saké, du vin, mais ça ? C'était bien la première fois qu'elle buvait un truc aussi fort. Sa gorge brûlait et son estomac aussi.
    C'était...comme si elle venait de recevoir un coup de poing. Au fruit.

    -Je comprends mieux pourquoi punch au fruit.
    Dit-elle entre deux toussotements, avant de reprendre son courage à deux mains pour siroter plus lentement le verre. Et dire que Lorelei buvait ça sans sourciller! C'était digne d'admiration. Sinon, qu'est-ce qu'on fait d'autre dans une fête à Pallatine ? On danse? On joue? On mange? On parle?


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 19 Avr 2018 - 8:24
    get turnt

    ft. Stella
    Tu te retournes vers Stella quand elle tousse et recrache à moitié la lampée de punch qu'elle vient de prendre. Tu ricanes à gorge déployée. « J't'avais prév'nu! » Et tu sirotes ton verre à toi, sourire greffé aux lèvres en regardant Blondie du coin de l’œil. Toi, t'as l'habitude de la violence de l'Everclear - et plus. Alors tu bois comme si de rien n'était, et t'attends que ça te frappe pour clock out ton cerveau et te laisser porter par la non-sobriété. Don't do coke don't do coke don't do coke. « Bah! » Tu éclates de rire de nouveau quand elle fait la connexion entre 'punch' et 'punch' - elle a tort, mais dans le contexte de ton jungle juice, elle a quand même un peu raison. « C'pas faux dans c'contexte-ci! Mais j't'avoue qu'moi même j'sais pas trop pourquoi on appelle ça du punch. C'pas important. » Puis elle énumère les activités et tu hoches la tête à chaque fois, le liquide dans ton verre (que tu as baissé) clapotant contre ses parois. « Ya, ya, ya & ya. » Déjà, tu sens tes sens s'assourdir lentement et tu apprécies la chaleur dans ton estomac. « 'possibilities 'r'endless. »

    (La grande majorité des possibilités, tu n'y toucheras pas. Plus.) Alors tu te contentes de prendre une nouvelle gorgée, parce que le blackout ne viendra pas trop tôt. There's endless fuckin' drug possibilities an' I'm havin' fuckin' none of 'em! Tu finis ton verre. Puis tu te verses l'équivalent d'un shot et tu te le fais. FUCK. « Bon! 'va pas just' rester ici debout à rien faire p'dant trois heures. » We could go... beat people up, do two lines of coke at once!, hit on someone... the fuck do middle class people do at parties? Tu regardes autour de toi et tu vois personne qui a vraiment l'air intéressant. Puis, un gars se ramène vers toi avec un sourire grand comme sa gueule et un regard entendu à Lloyd. The fuck? Il te tend la main pour que tu la serres et tu t'exécutes. « Content d'enfin rencontrer la copine de Lloyd. » Tu t'arrêtes. Tu hausses un sourcil. Tu te tournes vers le concerné. « The fuck? » Il hausse les épaules, nonchalant. « Bah quoi? On est sorti ensemble, on a couché ensemble... » Tu lâches la main de l'autre et tu te tournes totalement vers Lloyd. « 'Scuse me? » Tu lances un regard consterné à Stella, qu'elle se range de ton côté: tu lui a raconté l'histoire et t'as rien mentionné de ce genre. « Bro, you spreadin' rumors? The fuck you talkin' 'bout?! Imma beat your ass! » T'as l'alcool agressif, un peu. C'est comme un interrupteur - soit tu rugis de rire et tu t'éclates, ou t'es prête à exploser quiconque fais un truc que t'apprécies pas. En l’occurrence, dire de la merde à ses potes. « The fuck kinda bullshit you trynna pull?! »
    ϟ NANA


    Spoiler:
    tbh j'avais prévu le misunderstanding depuis que j'ai made up l'anecdote de Lorelei mais en mm temps tu peux bien faire c'que tu veux avec. Si tu veux que je change un truc ou que j'parte dans une autre direction tu m'le dis??




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 8 Mai 2018 - 1:37
    Donc même Lorelei ne savait pas pourquoi on appelait ça du punch huh. Les langues étaient vraiment étranges et parfois illogiques – pleuvoir des cordes par exemple ? - mais ça les rendait aussi paradoxalement fascinantes. Elle aurait dû s'y intéresser un peu plus dans son ancien monde et étant plus jeune. Elle connaissait bien quelques mots et phrases de tous les peuples qu'elle avait croisé mais à part ça…
    La chevalière fut lente et prudente dans sa consommation de ce verre qui aurait pu être l'équivalent de 10 de ce qu'ils appelaient bières, une boisson amère et pétillante. Tout son corps était réchauffé et elle se sentait plus heureuse que d'habitude, prouvant que cette alcool faisait son effet un peu trop bien. Mais cette joie fut de courte durée quand elle entendit Lorelei utiliser des insultes à nouveau.
    La copine de Lloyd ? Qui ? Lorelei ?
    Hmm.
    Bien sûr, Stella aussi était la copine de Lloyd, un peu, et elle était la copine de Lorelei aussi. Ça, c'était bien plus sûr. Mais étrangement, son amie avait eu l'air révolté en se voyant être qualifiée de copine de Lloyd. Ils….n'étaient pas copains ?
    À son tour, ce fut à la chevalière de hausser les sourcils quand il déclara que Lorelei et lui étaient sortis ensemble ( pour aller où, Stella se le demandait), puis s’être couchés ensemble (se coucher où , encore une fois, Stella se le demandait). Dans tous les cas, la jeune femme en question ne fut de toute évidence pas ravie et Stella sentit la tension monter d'un cran tout en cherchant à comprendre la cause d'un tel énervement.
    Dans son petit esprit légèrement embrumé par l'alcool, la jeune fille tenta de tout remettre en ordre. Lloyd faisait courir la rumeur comme quoi il était sorti avec Lorelei puis étaient partis se coucher sur le sol, et cela a immédiatement provoqué la consternation de la concernée parce que...parce que…
    Stella ouvrit grand les yeux et sentit le rouge monter aux joues en comprenant. Et ce n'était pas à cause de l'alcool.
    Oh.
    Ooh.
    Elle avait oublié que « sortir avec quelqu'un » et « se coucher », non, « coucher avec quelqu'un » avaient des sens différents selon le contexte. Et vu comment son amie était en colère et indignée…
    Non non non non, de toute évidence, Lorelei qualifiait les paroles de Lloyd comme des foutaises, et Stella voyait mal ces deux là...you know.
    Dans tous les cas, elle devait calmer le jeu.

    Aussi, rapidement, la jeune fille s'interposa entre Lorelei et Lloyd (pour éviter que ce dernier ne perde des dents de toute évidence), puis dit :

    -Du...Du calme Loorelei, c'est sûrement une blague. Lloyd, tu devrais demander pardon, c'est pas bien de...euh...mentir sur ça. Mentir, c'est pas bien. Pas bien du tout.

    -Oh elle est mignonne celle-là aussi Lloyd ! Tu te l'es faite aussi ? Demanda un autre.

    Oh. Stella aurait apprécié le compliment dans d'autres circonstances. Elle ne comprenait pas vraiment le sens de « se faire quelqu'un » mais elle se doutait que c'était encore une rumeur qui n'était pas très propre, et jeta donc un regard assassin à ce dernier.

    -Lloyd, qu'est-ce que ça veut dire ?

    Bien sûr, elle voulait savoir ce que tout cela signifiait, et aussi littéralement ce que ça voulait dire.
    Stella avait ses limites niveau langue. Mais elle était très bien capable de couper la langue de quelqu'un pour une quelconque offense à son honneur de chevalière.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 8 Mai 2018 - 2:09
    get turnt

    ft. Stella
    Stella se pose entre toi et Lloyd, et tant mieux parce qu'une seconde plus tard et ton poing partait dans sa gueule. Surtout qu'il ne fait rien pour corriger son mensonge, et même quand Stella lui demande de s'excuser il reste là avec les lèvres cousues comme un con. Tes muscles se bandent et ton sang bout dans tes veines, t'as l'impression que la vapeur va te sortir des oreilles. Tu déposes ton verre parce que sinon c'est pas à coup d'poing qu'tu répondras mais à coup de vitre cassée, et ça c'est un peu plus dangereux. T'as la posture d'un animal prêt à bondir, mais Lloyd dit toujours rien, comme paralysé. Tu sais pas trop s'il est confus ou in over his head, mais t'en as rien à foutre. « You gonna fix ya mistake or just stand there ya fuckin' asshole?! » Que tu dis pratiquement en même temps que Stella pour renchérir. Puis y'en a un autre qui s'ouvre la gueule.
    Tes chaînes sautent, tu t'retournes en direction d'où vient le son, tu trouves le mec avec son p'tit sourire suffisant et tu lui envoies ton poing dans la gueule. « Ya wanna say that again?! » Il s'écroule contre la table dans un bruit de vaisselle cassée. « Anyone else wanna make a comment about this piece of shit liar's fuckin' conquests?! » Tu ouvres les bras en provocation, et la preuve que t'es pas dans une de ces soirées auxquelles t'es habituée, c'est qu'la baston générale commence pas immédiatement. À la place, y'a l'assemblée qui se rassemble pour être d'accord qu't'es une psychopathe. T'entends: « Quelqu'un a invité un gangster? » et tu t'retournes vers la source de la voix. « Say that to my face! » Tu l'es pas - tu l'es plus, même si tu serais sans doute bien plus à ta place là-bas. Shut UP!

    Tu t'retournes vers Lloyd et il n'y a que Stella qui se tient entre vous qui t'empêche de lui envoyer tes phalanges dans les dents comme t'as fais l'autre. « Ya, explique-toi, fuckface! » C'est comme s'il réalisait soudainement sa situation, et il te regarde avec des yeux plein de peur et il lève les mains devant lui-même, paumes vers toi, comme pour se rendre. « Ben, on est sortis ensembles, on est allé au restau... » Mais il a pas trop de temps de finir de s'expliquer, parce que le gars qu't'as envoyé dans la table a repris ses esprits et te saute dans le dos et vous envoie tous les deux bouler par terre. Tu peux probablement pas être plus forte que lui alors tu t'assures d'te retrouver au dessus dans le scuffle et tu te mets à le rouer de coups alors qu'il fait de même pour toi. Et , la baston commence pendant qu'tout le monde se rassemble autour de vous.
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 8 Mai 2018 - 23:36
    Stella fut autant surprise que les autres en voyant Lorelei frapper l'homme au sourire suffisant qui parlait pourtant de la chevalière. Cette dernière en conclut que ce qu'il avait dit avait atteint son honneur et que Lorelei l'avait lavé. Elle lui en était reconnaissante et devrait la remercier, plus tard. Ceci dit, la suédoise aurait préféré ne pas en venir à la violence, ou s'en occuper elle même. La violence, bien qu'à éviter, était parfois nécessaire.

    -Loorelei, calme toi, je pense pas que...

    Comme elle l'avait découvert par expérience, la violence engendrait en effet la violence, car l'homme qui avait reçu la colère de Lorelei dans le visage s'était relevé pour se venger. Et avant que Stella n'ait eu la possibilité de les séparer, une foule bien trop compacte entoura les deux combattants.

    -Fucking fuck. 
    Marmonna-t-elle en voyant la fête tourner au vinaigre.

    Dans son ancien monde, les rixes dans des bars, elle en avait connu. Des batailles, elle en avait vécu. Il fallait croire qu'on n'échappait pas à ce genre de chose, même à Pallatine.
    Avec force et des coups de coudes bien placés, elle se fraya un chemin à travers la foule compacte et constata que Lorelei et l'homme ne se faisaient pas de cadeau, et personne n'osait les en empêcher. Au contraire, l'ambiance empirait.
    La première réaction d'une personne inexpérimentée aurait été de les séparer, de se prendre un coup lancé par inadvertance, et de s'énerver. Mais Stella elle, non. Elle observa d'abord la foule, les personnes suspectes, et très vite un homme se lança non pour séparer les deux bagarreurs, mais pour attaquer Lorelei.
    La chevalière ne se fit pas prier pour l'intercepter avec un tacle digne des plus grands joueurs de football américain et tout deux atterrirent dans la foule, renversant plusieurs verres et boissons au passage créant encore plus de confusion. Mais pas dans la tête de la jeune fille. Dans sa tête, celle d'une guerrière qui avait combattu à de multiples reprises pour sa vie, tout était clair (bien qu'un peu vague à cause de l'alcool). Toujours alerte, elle se releva rapidement et se mit en position de combat, les muscles bandés, les poings devant le visage. Lorsque l'homme revint à l'offensive, la chevalière baissa la tête pour éviter le premier coup de poing et contre attaqua avec un uppercut, ressentant l'impact dans tout son bras et des doigts douloureux. Depuis qu'elle était arrivée à Pallatine, elle avait appris bien des types de combat et à améliorer ses techniques existantes.
    En voyant que l'homme avait du mal à se relever, Stella prit la décision d'aider Lorelei mais elle reçut à son tour un coup de poing au visage d'une autre personne désireuse de se faire latter. Il était probablement l'ami de l'homme que Stella avait mis à terre. Une chose en amenait une autre hein.
    Bah. C'était ça, une rixe sous les signes de l'alcool. Elle le savait bien. Il était bien trop tard pour discuter, et elle n'était pas sûre qu'on l'écoute de toute façon. C'est bien pour ça qu'elle craqua ses doigts et qu'elle se lança sur son attaquant en le traitant de tous les noms imaginables, en suédois.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Dim 20 Mai 2018 - 1:51
    get turnt

    ft. Stella
    C'est le bordel total. Toi, tu vois plus rien autour de toi que le connard sous ton poids et le sang qui commence à tacher son visage. Tunnel vision, comme on dit. Mais il est plus fort que toi, le connard, et avec un cri il finit par te renverser - tu te précipites sur tes pieds parce que tu ne supporterais pas de te retrouver sous lui, et alors qu'il se relève tu lui fous un coup de pied au menton et il s'écrase de nouveau au sol. Du coin de l’œil, tu vois Blondie en pleine rixe avec un autre connard, et l'autre à ses pieds - tu t'doutes qu'elle a du essayé d'te protéger des potes de l'autre. Alors qu'y'en a un qui s'dresse derrière elle, tu t'jettes sur lui les poings en avant et tu sens définitivement quelque chose craquer dans une jointure quand tu t'écrases sur sa pommette. Mais c'pas grave, pas l'temps d't'en soucier, pendant qu'les cris continuent d's'élever, indignés, dans la pièce.

    Tu t'mets dos à dos avec Blondie, les veines en feu et un sourire sauvage étalé sur tes lèvres. Now this is a party. Y'a ton gars dont t'as kické le menton qui se relève et se jette sur toi, et tu t'prends son coup dans la gueule - tu l’agrippes par le col et tu lui fous un coup de tête direct sur le nez, et t'entends bien craquer. Il s'écroule par terre en criant pendant qu'y'en a un autre qui vient sur ton flanc et te fous un coup de poing à la tempe qui te sonne juste assez pour qu'il aie le temps de t'attraper les bras et te les bloquer derrière toi. Mais tu reprends tes esprits trop vite pour lui et tu lui fous un coup de tête sur le nez de derrière - il te relâche pas totalement, mais assez pour qu'tu lui foutes un coup de pied dans le genou et qu'tu puisse s'échapper d'sa prise. Tu t'retrouves à côté de Stella, juste assez pour pouvoir sucker punch le mec qu'elle est en train de battre, dans la tempe, et il s'écroule. Personne ici est aussi habitué qu'toi à s'battre (sauf peut-être Stella). À une fête où Lloyd est invité, ça t'surprends pas trop.

    Rapidement, tu fous une claque sur l'épaule de Blondie alors qu'tu cherches rapidement la p'tite tête blonde du responsable dans la foule. « Thanks. 's'a pleasure kickin' ass with ya. » Et tu trouves Lloyd dans la foule, figé comme un con toujours, qui sait pas vraiment où s'mettre. « Hey asshole! Imma fuck you up! » Qu'tu lui lances alors qu'tu bondis pour fendre la foule vers lui - mais la foule a pas la même idée, et tu t'prends un autre coup en pleine gueule. Ça t'empêche pas d'avancer, malgré tout, et d'lancer des coups d'poing un peu partout autour de toi; tu t'en fous d'qui tu frappes, ils avaient qu'à pas s'mettre dans ton chemin alors que tu t'approches de Lloyd. Tu bous, t'as la vapeur qui t'sors des oreilles, et t'as la colère qui s'mélange toujours avec la joie d't'être retrouvée à un endroit qu'tu connais bien, à une fête dont tu t'rappelleras malgré la quantité d'alcool déjà ridicule qu't'as ingéré. Alors tu rugis quand Lloyd prend ses jambes à son cou.
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Lun 21 Mai 2018 - 0:24
    Avoir une armure avait ses avantages et ses défauts, comme son poids, une mobilité un peu plus réduite, et une chaleur étouffante avec le casque. Mais elle protégeait des coups les plus violents, et ça, c'était le principal. Stella vint donc à regretter de ne pas avoir au moins apporté ses gants de fer, car la douleur au niveau de ses poings et de ses doigts commençaient à se faire sentir.
    Aussi, elle attendit que son nouvel adversaire l'attaque pour attraper son bras et son col, et tout en se retournant, faucha les pieds de son adversaire avant de le projeter au sol en utilisant son propre poids. Avant que son adversaire n'ait eu le temps de se relever, Stella lui assena un violent coup de pied au ventre qui le laissa se tordre de douleur à même le sol.
    Croire qu'une chevalière ne se battait qu'avec une épée était ridicule, d'autant plus une chevalière qui s'était battue pour sa vie et celle des autres sur Terre, et qui faisait de même à Pallatine. Elle avait appris nombre de techniques au cours de son voyage, auprès de son maître et auprès d'autres experts, sur Terre et ici. Car, une fois que votre épée ou votre arme vous glisse des mains, il ne vous reste que votre arme principal : votre corps.
    Cette technique là, « Harai-Goshi » si ses souvenirs étaient bons, elle l'avait apprise au cours de son voyage au japon, au pays des samouraïs. Toutefois, elle était loin d'être une professionnelle, et face à un vrai expert dans un art martial donné, elle n'aurait jamais fait le poids. Aussi, sa force résidait dans ce mélange particulier mélangeant différents types de combats qu'elle avait recueillis et aiguisés.

    Elle n'eut pas la nécessité de surveiller ses arrières, car elle savait que Lorelei était là, avec un sourire sauvage sur le visage, contrairement à la jeune fille qui restait de marbre et concentrée sur ce qui l'entourait et la suite des événements. Stella n'appréciait pas la violence, mais elle n'avait pas le choix, et chaque erreur pouvait lui coûter cher. Du moins, tel était son état d'esprit. Parlant d'erreur, la pitié en était une. L'homme qu'elle avait jeté au sol s'était accroché à la jambe de Stella, la déséquilibrant et donnant l’occasion à une autre personne de lui donner un coup au visage. Par réflexe, la jeune fille plaça de nouveau les bras en face d'elle, se protégeant tant bien que mal des coups portés par son adversaire, et, bouillant de colère, elle rendit l'homme au sol définitivement hors de danger avec un violent coup de pied à la tête et poursuivit avec un coup de coude au visage de l'autre en face d'elle. Par peur que cela ne suffise pas et ayant baissé la garde de son adversaire, elle l'envoya au sol d'un high kick à la tête. Guerrière féroce et implacable, elle accueilli un autre adversaire avec cette fois ci un coup de pied entre les deux jambes qui le laissa totalement sans défense lorsque Lorelei vint lui donner un coup de poing surprise à la tempe. Tous les coups étaient permis.

    -Du är välkommen, krigskamrat. répondit-elle à Lorelei, et remarquant que cette dernière voulait de toute évidence attraper Lloyd.

    Stella n'était pas contre l'idée, aussi elle suivit Lorelei en jetant des regards noirs à tous ceux qui osaient se mettre en travers de leur route, laissant derrières eux les hommes inconscients et agonisants. Sans grande surprise, les combats continuèrent dans la foule et Stella reçut des coups et les rendait doublement, que ce soit avec la paume de ses mains, ses genoux, ou sa tête et telles deux bêtes sauvages se retrouvant au milieu d'un troupeau de brebis, ils créèrent encore plus de chaos, à la recherche de leur proie qui prenait la fuite.

    HRP:
    traduction: "you're welcome, sister in arms"


    Les cadeaux:
    { Contenu sponsorisé.
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit