login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :
    Règlement Contexte Annexes Groupes Avatars Questions Partenariats Discord
    Bienvenue à Pallatine, une ville située dans une dimension parallèle.
    À la population native s'est mêlée une foule de Terriens, partis volontairement de la Terreou arrachés contre leur gré pour refaire leur vie ici, sans possibilité de retour. Divisés en groupes nommés diasporas, les habitants essaient de tirer profit de la situation dans laquelle ils se trouvent.
    Mais depuis quelques temps, d'étranges perturbations temporelles viennent troubler le quotidien des habitants de Pallatine. Phénomènes anodins ou présages inquiétants, chaque diaspora s'efforce de percer le mystère avant les autres.
    03/09 Début du mini-event : CREP School
    15/07 Intrigue 5, phase 2 (+++)
    05/05 Installation de la version 5 (+++)
    28/02 Le forum fête ses deux ans !
    17/12 Installation de la version 4.1 (+++)
    01/11 Début de l'intrigue 4 (+++)

    { un retour sur Terre possible ?

    Intrigue 5 (+++)
    Une bien étrange rumeur circule depuis le mois de juillet : plusieurs personnes auraient effectué un voyage retour sur Terre, alors que l'Institut s'y est toujours refusé. Et les personnes sont en effet introuvables. Cette rumeur serait-elle fondée ?
    Avatars 200x320px - Tout public - Temps de jeu : juillet à septembre 2016 - Design et codage par Naga et Sneug - Crédits
    Tableau des diasporas
    Institut
    Altermondialistes
    Gangsters
    Iwasaki-rengô
    Geeks
    Opportunistes
    Indépendants

    { Chronos Republic. Le seul forum où ta grand-mère est plus jeune que toi

    Les derniers transférés

    u43Unity Fortesee
    Autrefois connue sous le nom d'Unité 43, celle qui fut une déesse en chaise roulante est désormais amnésique et membre des geeks.
    (fiche)
    césarCésar Duncan
    Ce chef d'équipe à l'ascendance guerrière est un natif qui s'est engagé dans le travail pour atténuer la perte de ses proches. Il a notamment participé activement à la recherche des personnes disparues.
    (fiche)
    shaozuShaoZu Hwang
    Le chef du Lotus Rouge a passé une enfance paisible à Pallatine, avant de partir découvrir le monde. Engagé dans un petit groupe de l'Iwasaki-rengô, il a patiemment gravi les échelons jusqu'à occuper son poste actuel.
    (fiche)
    machiMachi Kobayashi
    Membre des Aces, elle a perdu son bras et son frère, et n'est depuis plus la même.
    (fiche)
    zahraZahra Siaka
    Originaire de Sierra Leone, elle a subi des mutilations avant d'être transférée en mauvais état à Pallatine.Elle est depuis devenue recruteuse pour les Opportunistes.
    (fiche)
    clarenceClarence Ichikawa
    Enfant d'un amour plus fort que les différences, il s'occupe des nouveaux arrivants à l'Institut avec beaucoup de gentillesse.
    (fiche)
    lexaLexa Beloff
    Princesse destinée à la gloire, son transfert a probablement sauvé la terre d'un destin tragique...
    (fiche)
    Naga
    admin // semi-dispo
    (mp)
    Seung Joo
    admin // indispo
    (mp)
    Locke
    modo // semi-dispo
    (mp)
    Camille
    modo // semi-indispo
    (mp)

    Lyov Solokovsky
    31 ans, geek, métier au choix
    (fiche)

    Ozo Svensson
    19 ans, institut, responsable d'une équipe
    (fiche)

    Jenna Wisnuys
    37 ans, altermondialiste, présidente
    (fiche)

    Ihsan Reyes
    29 ans, geek, ingénieur
    (fiche)

    Jack Smith
    34 ans, opportuniste, artiste graffeur
    (fiche)

    Abigail S. Clemens
    31 ans, Iwasaki-rengô, recruteuse
    (fiche)


    { Let's (not) party! - Lorelei.

    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 24 Mai 2018 - 8:11
    get turnt

    ft. Stella
    T'as aucune idée d'c'que Stella vient d'te répondre, mais considérant son ton et le contexte tu décides d'assumer qu'c'est quelque chose de bien. Si elle était pas d'accord avec toi, après tout, elle t'aurait bien laissé à ton sort. T'as pas peur, d'toute manière tu sais qu'personne ici saurait t'tabasser comme les tiens l'ont fait, et comme d'autres t'ont fait subir. Personne ici sait c'que c'est d'plus savoir respirer sous les coups d'pieds. Et personne non plus connaît la sensation des côtes qui craquent contre leurs chouclaques. Tu connais les deux, et y'en a un franchement plus agréable qu'l'autre. Alors avec renfort de rugissements et de jurons, tu t'élances à travers la foule à la poursuite de Lloyd et d'son lying ass. « Come back 'ere ya cocksucking fuck! Cumguzzling bitchfuck! I'll kick your fuckin' teeth in 'til y'can taste your own asshole! » Tu t'prends des coups sur la gueule, tu les redonnes et t'arrives finalement à la porte que Lloyd a pas eu le temps de fermer derrière lui et tu t'élances, full sprint après sa gueule qu'tu vois tourner dans la cage d'escalier.

    Il y repensera une deuxième fois avant de mentir sur ses conquête quand t'en auras fini avec lui, si seulement il a encore assez de dents pour savoir parler. Comment il ose? T'aurais dû l'laisser crever dans son propre vomi au bar. T'as la tête qui tourne et les oreilles qui bourdonnent d'tout les chocs qu't'as reçu et d'l'alcool qu't'as ingurgité, (d'ailleurs t'as encore la flasque d'everclear dans ta veste) mais l'bon côté des choses c'est qu'ça veut dire qu'tu ressens pas encore la douleur qui va probablement te faire regretter quelques trucs demain. C'pas important. Tu dévales les escaliers et tu perds pieds et tu t'ramasses par terre mais tu t'arrêtes même pas, tu t'remets sur tes pieds et tu poursuis Lloyd. T'es sûre qu'tu vas finir par le rattraper. Il t'a jamais donné l'impression d'être particulièrement en forme.

    Tu gagnes du terrain rapidement dès qu'vous êtes dehors dans la rue, et t'es pas sûre si t'espères que Blondie t'a pas suivi ou si t'espères qu'elle viendra mettre que'ques coups d'pieds à ce connard. Il prend l'temps d'regarder derrière lui après qu'il aie ralenti, tu sais pas si c'parce qu'il est fatigué ou c'parce qu'il t'entend pas derrière lui, mais dans tous les cas c'est ton opportunité et tu t'jettes sur lui. T'atteris au dessus d'lui et dans la mêlée tu t'mets à le rouer d'coups pendant qu'il essaie de dire quelque chose - tu comprends pas, et tu t'en fous. C'connard a osé mentir pour s'faire passer pour mieux qu'il est à tes dépends, et ça il s'en sortira pas. Alors tu frappes, tu frappes, tu frappes, puis tu t'relèves et au dessus d'lui tu te mets à le rouer de coups d'pieds. « Say that 'gain ya lying fuck! We fucked, yeah?! I'll show ya how I'll fuck ya! » Il s'prend les coups et il gémit. Il a plus la force d'te donner des mots. Alors tu t'arrêtes et tu l'regardes, là, pathétique écrasé sur le sol, et tu lui craches au visage. « Apologize. Fuckin' do it. »
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Sam 26 Mai 2018 - 1:13
    Après avoir cassé deux ou trois nez de plus, Stella réussit à atteindre la porte et vit Lorelei poursuivre Lloyd à toute vitesse. Malheureusement pour la jeune fille, la foule souhaitait sortir aussi pour assister au spectacle, ou pour venir au secours de Lloyd. Mais Stella ne les laisserait pas passer, et dégaina son épée et la pointa vers les personnes assez folles pour vouloir sortir.
    Elle sentait le goût du sang dans sa bouche, ce goût si familier et écœurant, et le cracha devant le pas de la porte, menaçant chaque individu osant s’avancer :

    -Vous ne passerez pas. Restez ici. Sortez et suivez nous, et je vous coupe les couilles.

    Oh, elle en avait appris des mots avec Lorelei.
    Son regard qui d'habitude respirant la joie et la bonne humeur avait laissé place durant le combat à un regard dur et froid, celle d'une personne habituée à se battre pour sa vie et mettre fin à celle des autres. Malgré sa jeunesse apparente, son aura était imposante et autoritaire. Bien sûr, la menace était juste un pur bluff, jamais elle n'oserait utiliser son épée sur des hommes qui n'avaient commis aucun  crime mis à part être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais elle ne souhaitait plus se battre, et si ces hommes suivaient Lorelei et Lloyd, la violence ne ferait que continuer. Elle voulait juste les dissuader de sortir ou au moins les ralentir. Parlant de violence, si Lorelei attrapait Lloyd, Stella craignait le pire. C'était pour ça qu'elle avait voulu l'accompagner dans sa chasse, pour s'assurer que Lloyd reste en vie et en un seul morceau. Inquiète, elle s'assura une dernière fois qu'il n'y aurait pas de poursuivant, rangea son épée et courra pour rattraper Lorelei.
    Malgré l’adrénaline qui parcourait son corps, elle sentait là où des poings l'avaient percutée la douleur familière qui mènerait à des bleus et des douleurs le lendemain. En rentrant, elle allait devoir panser et soulager ses blessures avec de la glace et s'expliquer à ses supérieurs qui n'hésiteraient probablement pas à lui rabattre les oreilles sur l'usage de la violence en dehors du service et de la bonne image de l'institut. Aaaah.
    Mais elle n'eut pas l'occasion de s'apitoyer et finit par rattraper son amie, un peu trop tard.
    Lorsque la chevalière arriva, Lorelei était déjà en train de tabasser Lloyd qui était à terre et sans défense. À la vue de cette violence à sens unique, le cœur de Stella se serra quelque peu. Dans d'autres circonstances, si elle n'avait pas connu Lorelei et était tombée sur cette scène sans explication, elle se serait jetée sur l'agresseur peu importe ses raisons pour l’arrêter par la force. Au lieu de cela, Stella s'interposa, se plaçant en face de Lorelei et posa ses mains sur les épaules de la jeune femme dans une tentative pour la calmer. Elle plongea son regard dans le sien et dit avec son anglais toujours aussi maladroit :

    -Loorelei, calme toi, ça suffit. Regarde. Il est à terre, incapable de se défendre ou de parler, c'est suffisant.

    Lloyd, homme pathétique et pleurnichard qui avait, d'une certaine façon, récolté ce qu'il avait semé. Il était amoché, assez amoché pour qu'on ne puisse pas le reconnaître le lendemain, lorsque son corps réagira. Lorelei n'était pas dans un état très enviable non plus et aurait besoin de soins, tout comme Stella.
    Et puis, très vite, des cris se firent entendre. Bien sûr. Bien sûr que les autres invités allaient les rejoindre pour voir ce qu'il se passait et attraper les fauteurs de troubles. Elle aurait dû se montrer plus convaincante et couper des langues ou des jambes. Les gens à Pallatine étaient vraiment idiots.

    -On doit y aller, krigskamrat. Vite. S'il te plaît.

    Et pour appuyer ses paroles, elle prit la main de Lorelei pour prendre la fuite.
    Mais si celle-ci décidait de rester, la chevalière ferait de même. Elle ne laisserait pas amie et une camarade derrière elle, peu importe si le choix était judicieux ou non.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 29 Mai 2018 - 6:15
    get turnt

    ft. Stella
    Il gémit et il se plaint, mais t'entends pas d'excuses. Alors tu prépares un dernier coup de pied, tu casseras sans doute une côte (si c'est pas déjà le cas) et alors il aura appris la leçon - mais avant même que tu puisses frapper Stella se place devant toi, t'attrape les épaules et te somme d'arrêter. T'as les yeux comme fiévreux et vitreux comme si t'avais trop bu, t'avais fais un shot de trop ou t'avais fais un downer ou un autre. T'as pas l'énergie qu'te confère la coke, et p't'être que si tu l'avais eu vous seriez pas ici. Plutôt t'as la colère dans l'sang qui t'brûle les veines et tu souffles comme un boeuf et y'a quelque chose en toi qui s'refuse à regarder Blondie dans les yeux, parce qu'elle est trop innocente elle aurait pas dû voir ça. Parce qu'tu devrais pas être ici toute seule avec elle, vous auriez dû être six à tabasser Lloyd, et six maintenant à vous trouver là et stand your ground face au reste des invités qui s'approchent bruyamment.
    T'as la tête qui tourne et des tambours dans les tempes et t'as ton doigt qu't'as probablement foulé ou disloqué ou t'sais pas quoi, t'as mal t'as du sang dans la gueule de quand tu t'es mordu la langue et t'en es couverte parce qu'on t'as frappé sur le nez, tu sais pas quand. Et y'en a au moins une dizaine qui s'en viennent mais tu veux pas t'enfuir.
    Tu veux pas t'enfuir.
    Tu veux pas t'enfuir.
    Tu veux rester ici avec tes potes et vous battre dos à dos en sachant qu'la seule chose qui vous ferait prendre vos jambes à votre cou serait le son des sirènes des flics. Mais y'a pas d'flics ici. Et, à part Stella qui t'supplie de t'enfuir avec elle, t'es toute seule.

    FUCK! « Go. » T'aimerais qu'ce soit un ordre, qu'elle s'enfuie et qu'tu restes ici pour protéger ses arrières et qu'tu t'battes jusqu'à c'que tes jambes te portent plus. Mais elle te tient la main et tu sais qu'si tu restes ici t'pourras pas aller bosser après-demain et t'as des responsabilités maintenant, god dammit, et tu t'es promis qu'tu retournerais pas à la vie qui t'manque! « I'm followin'. Go! » Alors tu lui tiens la main avec ton doigt foulé ou disloqué ou t'sais pas quoi, et ça fais mal mais tu la lâcheras pas, même si tu t'es arrêtée juste avant de partir pour donner un dernier coup d'pied à Lloyd et son corps de menteur pathétique. Puis tu cours, tu cours comme ça fait un bon moment qu't'as pas couru, comme t'as couru derrière Smallrelei le premier soir où vous vous êtes rencontrés, comme tu courrais souvent, avant - mais avant tu courrais jusqu'à ta voiture et vous vous enfuyiez en conduisant bien trop vite et en rugissant de rire; mais là, t'as pas envie d'rire. Fuck. Fuck fuck fuck fuck FUCK!
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mer 6 Juin 2018 - 23:22
    Stella hocha la tête en voyant que Lorelei acceptait. Elle avait cru un instant qu'elle allait rester pour faire face une nouvelle fois à la foule (Stella savait que son amie le voulait vraiment), et cela n’aurait pas étonné la jeune fille qui serait restée aussi avec elle pour se battre quitte à se faire briser quelques côtes.
    Alors elle court, court, l’emmène elle ne savait où, loin de toute cette violence et de tout ce sang, pour l'en protéger. Elle savait que Lorelei était une guerrière. Celle-ci savait se battre, et était habituée à recevoir des coups. Mais la jeune chevalière ne souhaitait à personne de devoir vivre dans la violence, même sous le coup de l'alcool. Si on lui en avait donné la possibilité, Stella aurait sans hésiter baissé les armes, une fois un monde en paix et ne plus jamais avoir recours à la violence.
    Mais Pallatine n'était pas clément. La ville était loin d'être pire que son monde, mais n'était pas l'Eldorado rêvé non plus. Tant de morts, tant de blessés, tant de violence chaque jour dans cette si petite ville. Peut-être était-ce dans la nature de l'homme ? Non.
    Elle finirait par apporter la paix. Elle gardait espoir, héritière de la volonté de son mentor et de ce code de la chevalerie.

    Son souffle commençant à se faire court, elle vérifia derrière elle et remarqua que personne ne les avait suivi. Il était fort probable qu'ils n'avaient même pas pris la peine de les poursuivre, mais la jeune fille avait couru quand même, pour oublier, et à cause de l'adrénaline. Elle ralentit donc et finit par s’arrêter totalement, récupérant son souffle. Et tout de suite, son attention se porta sur son amie :

    -Loorelei ? Ça va ? Quelque chose de cassé ?


    La suédoise n'arrivait pas à savoir si le sang sur le visage de son amie était le sien ou celui d'une des victimes. Dans tous les cas, elle fouilla dans sa poche et sortit un mouchoir pour le tendre à Lorelei. Là où son instinct de guerrière avait repris le dessus, effaçant toute trace de joie et de sourire pendant la bagarre, ses lèvres reprirent leur position qui lui allait si bien et la douceur anima une nouvelle fois son visage, toutefois mêlé d'une légère inquiétude. Sourire lui faisait mal, mais elle supporta la douleur en silence.

    -Du sang, sur le visage. Tu sais te battre avec fou...fougue, krigskamrat. C'était vraiment un beau...euh… Elle chercha ses mots un instant: fuckin' mess ?

    Elle se mit à rire quelques instants, parce qu'elle avait misérablement tenté d'imiter l'accent et les expressions de son amie, puis reprit, toujours sur un ton léger:

    -C'était une coutume de Pallatine ? Elle savait bien que non, mais il valait mieux en rire qu'autre chose. Et puis, sur un ton plus sérieux et inquiet, elle demanda: Est-ce que je devrais t’emmener voir un médecin? C'est vraiment pas beau à voir.

    Stella aurait pu apporter des premiers soins elle même. Elle savait recoudre des plais, même les siennes, elle savait aussi remboiter des épaules au bon endroit, et elle savait quelles herbes ou graisse d'animal utiliser pour une pommade qui apaiserait leurs douleurs et les bleus. Mais elle n'avait pas d'outils sur elle, et dans cette ville, il y avait des hommes bien plus expérimentés qu'elle et une technologie bien plus avancée.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Ven 15 Juin 2018 - 7:10
    get turnt

    ft. Stella
    Vous vous arrêtez. Tu sais pas si c'qui coule le long de ton visage c'est d'la sueur ou du sang, et pour être t'en a rien à foutre. Vous vous arrêtez et ton regard passe sur Stella, sec, juste pour t'assurer qu'elle va bien. Tu peux pas t'en empêcher. Toi t'as l'corps entier qui crie, alors tu mets la main dans ta veste, tu sors ta flasque et t'en prends une grande lampée. Ça t'brûle dans la gorge, mais la chaleur dans ton estomac estompe tout le reste. « Ça va. » Tu soulèves le col de ton t-shirt pour t'essuyer la gueule, et par la même occasion remarquer que, si t'as saigné du nez, tu saignes plus. Tu craches un arrière goût de sang sur l'asphalte. T'as la moitié d'un sourire qui plie tes lèvres quand Stella imite ton accent, et tu reconnais facilement qu'il y a bien qu'elle pour te faire sourire dans un moment comme celui-ci. « Ya. » Fuckin' mess indeed. « Thanks. » Elle complimente ton combat - ça t'ferait plus plaisir d'habitude que maintenant.

    Tes potes te manquent. C'est comme un trou dans ta poitrine, juste au dessus de ta colonne, qui est toujours là mais qu'tu refuses presque toujours de remarquer. Là, ça te dévore sans qu'tu puisses rien y faire, alors tu prends une nouvelle lampée d'everclear. Tu t'apprêtes à revisser le bouchon, mais tu t'arrêtes pour tendre la flasque à Stella sans un mot. T'es pas la seule qui mérite un peu de fort pour assourdir la douleur. T'as tout ton corps qui se tend vers le passé dont t'essaies de t'échapper - t'aurais jamais cru un jour t'enfuir de tout c'que t'aime. De ta place, where you belong, là où t'es allée toute ta vie. C'que t'as sacrifié ta relation avec ta famille pour obtenir. Et pourtant, tu cours toujours.

    Et ça t'fais chier.

    Tu veux y retourner, mais tu sais qu'tu peux pas. T'as pas le droit. T'as tué des gens, bordel! T'imagines toutes les vies que t'as ruinées? T'imagines toutes les petites sœurs désespérées qu't'as laissées dans ton sillage? Fuck. FUCK. Tu cours, tu cours, mais ça tu peux jamais t'en échapper. T'aurais dû rester là-bas. T'aurais dû rester dans le Bronx et t'aurais dû foutre le feu dans tout ton matos et t'aurais dû stand your fucking ground et rester là et essayer d'réparer tout c'que t'as cassé. Mais plutôt t'as pris tes jambes à ton cou comme une putain de lâche! Tu t'retrouves ici, sans tes potes, sans ceux que t'aimes et sans ce que t'aimes, et t'as quoi à montrer aux endeuillés qu't'as laissé derrière? T'as quoi à leur montrer pour leur dire: j'ai pris la bonne décision? RIEN. T'as rien. T'as tout laissé derrière mais tout c'que tu fais encore c'est courir, courir jusqu'à c'que tes jambes te lâchent et qu'tu crèves dans une ruelle comme on a toujours prévu pour toi. Mais si au moins tu pouvais crever dans une ruelle qui t'as vu grandir! Crève comme tous les autres au fond là où les lampadaires éclairent pas, d'une overdose ou d'une balle dans le crâne! Comme les autres! Comme c'que t'es!

    « 'm fine. » Tu veux pas que Junji te voie comme ça. Tu voudrais même pas que Stella te voie comme ça. Alors tu prends une autre lampée d'everclear et t'essaies d'arrêter de trembler de rage. « T'inquiète. » Tu veux quand même pas qu'elle s'inquiète. La dernière chose que tu veux, c'est qu'elle s'inquiète. La première, c'est de faire 20 mg d'ambien pour oublier tout jusqu'à demain. Mais t'as pas d'ambien. Tu connais personne qui en a. Et t'es pas du tout dans le coin de la ville où tu pourras en trouver. « Toi, uh. Ça va? » Tu veux pas qu'elle te voie comme ça. Tu veux juste te casser. Mais tu sais aussi qu'tu devrais pas rester seule.
    T'en as assez de courir. Tu veux juste retrouver ta place.
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 26 Juin 2018 - 14:58
    Entendre dire Lorelei qu'elle allait bien et la voir sourire, même à moitié, soulageait grandement le cœur de Stella qui se réjouissait de savoir son ami en sécurité et encore consciente de ce qui l'entourait. Elle reconnaissait bien là une guerrière.
    La jeune chevalière observa en silence son amie boire une nouvelle fois cet alcool étrange et fort, et lorsque cette dernière lui en proposa, la jeune chevalière accepta après un bref moment d'hésitation.
    Les guerriers qui s'échangeaient de l'alcool après une bataille ou une bagarre, ce n'était pas rare et était même signe d'une relation profonde d'amitié et de fraternité. Elle se demandait si cela avait ici la même signification, ou si Lorelei voulait juste étancher sa soif et s'inquiétait que Stella n'ait soif aussi.

    -Merci Loorelei. Dit-elle simplement en buvant difficilement une gorgée avant de rendre la bouteille à son amie.

    De toute évidence, quelque chose semblait troubler l'américaine qui restait étrangement silencieuse après cette bagarre. Stella avait pensé qu'elle se serait plainte, qu'elle aurait exprimé avec tous ces jurons dont elle avait le secret sa frustration d'avoir dû fuir, de ne pas avoir plus frappé Lloyd, de ne pas avoir eu un défi à sa taille, d'avoir mal ici et là, que cet enfoiré ait eu l'audace de dire ce qu'il avait dit.
    Mais rien de cela. Lorelei s'était renfermée dans le silence, dans ses pensées. Et Stella se rendit compte très vite qu'elle ne la connaissait pas si bien que ça, qu'elle ne connaissait rien de son passé, et que sa maladresse au niveau des relations avec autrui se faisait ressentir.
    Car elle ne savait pas quoi faire pour lui remonter le moral.
    Le sentiment de soulagement avait donc laissé place à de l'inquiétude, même si son amie lui disait de ne pas s’inquiéter.

    -Moi ça va. Répondit la suédoise en se tapant la poitrine pour montrer qu'elle était toujours solide. J'ai vécu pire. Mais toi…

    Touchée à la tête et aux côtes, et à bien d'autres endroits, Lorelei avait bien plus subi que Stella. Cette dernière décida donc de soutenir son amie physiquement pour l'aider à marcher, et moralement. Mais…comment ?

    -Tu es plus mal au point que moi. Je te raccompagne chez toi. Tu as besoin de pansements, et de glace, pour te soulager. Et….Elle hésita un instant, puis sourit à Lorelei. Un sourire doux, qui se voulait réconfortant : Si tu as besoin de moi, pour parler ou quelque chose d'autre, je suis là pour toi. Toujours.


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 12 Juil 2018 - 7:18
    get turnt

    ft. Stella
    Tu sais qu'tu devrais pas rester toute seule. Mais tu peux pas non plus nier que tu veux pas laisser Stella derrière, alors qu'elle vient de sacrifier tu ne sais combien d'amitiés pour se ranger de ton côté. Clairement, tout le monde à cette fête était du côté de Lloyd. Est-ce qu'il pardonneront Stella? Hopefully. D'habitude, t'en aurais rien à faire, parce que ça sert à rien d'être ami avec des connards. Mais depuis que tu vis dans la légalité (ça te fais un peu bizarre de penser ça), t'as réalisé à quel point c'est important que certains aient une bonne opinion de toi. T'arrives à faire sans, mais pour Blondie, t'es pas certaine que ce soit la même chose. 'Fin. Elle s'en sortira, de toute façon. T'iras briser les dents de tous ceux qui voudraient l'en empêcher. Tu hoches la tête quand elle te dit que ça va, parce que t'as pas l'impression qu'elle ment. Elle est plus technique dans son combat, alors que tu te jettes en avant - elle doit essayer d'éviter les coups, quand toi tu te jettes dessus. Tu ne doutes pas qu'elle est plus compétente que toi.

    T'hésites un peu, quand elle te dit qu'elle va te raccompagner. T'as envie de lui refuser. Mais en même temps, tu te sens pas le droit de lui dire non alors que tu l'as entraîné dans toute cette merde. Est-ce que t'aurais dit non, si Jamal t'avais dit un truc du genre? Sûrement pas. Parce que t'aurais su qu'il t'aurais knock out pour que t'aies pas le choix, et il t'aurait ramené sur son épaule s'il le fallait. « 'kay. » Et puis, il y a quelque chose comme une promesse dans ce que Stella te dit après ça. Ça te rappelle des 'f someone ever fucks with ya, come t'us, we'll fuck 'em up. de quand t'étais adolescente. Et puis juste comme ça, en un instant, tu réalises que t'es pas vraiment toute seule. Oui, t'as des gens qui te manquent. Tu t'es enfuie, et t'as laissé plein de trucs derrière alors que t'aurais dû rester et réparer tes pots cassés autant que tu pouvais. Ça, tu te le pardonne pas. Et ça te bouffe toujours l'estomac comme de l'acide, avec le vide lourd dans ta poitrine. Mais quand tu dis que t'es toute seule, c'est pas vrai. T'as une p'tite blonde ici, qui te regarde, inquiète, qui te soutiens comme si tu savais pas marcher (et t'as la tête qui tourne, oui, mais c'est probablement plus l'alcool qu'autre chose), et qui t'offres son amitié sur un plateau d'argent.

    « Ya, okay. » Tu souffles. « Thanks. » Tout n'est pas réglé, mais t'es pas toute seule. Alors indiques à Blondie où aller, jusqu'à arriver à ton immeuble, et puis tu la fais entrer avec toi, vous montez les escaliers, jusqu'à vous retrouver devant la porte de ton appartement - tu déverrouilles, puis tu ouvres, et tu entraînes Stella avec toi à l'intérieur. Tu refermes la porte derrière vous. « Fais comme chez toi. » Tu commences pendant que tu défais tes lacets. « Y'a d'la bouffe et d'la bière dans l'frigo et les armoires. T'prends c'que tu veux. Les toilettes sont dans l'couloir là. » Tu te redresses, tu chancelles un peu, puis tu t'rattrapes sur le mur avec ta main avec le doigt fucked up, donc t'étouffe un juron. Mais tu t'relèves quand même, tu titubes vers le sofa en défaisant ta ceinture, tu poses le glock sur la table du salon, puis tu t'écrases sans plus de cérémonies sur le sofa. « T'devrais rester dormir. L'est tard. » Tu défais le bouchon de ta flasque, puis tu prends une autre lampée. Tu la secoues un peu, juste pour pouvoir déterminer qu'il reste qu'une gorgée.

    Tu tends la flasque vers Stella de nouveau.
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Jeu 2 Aoû 2018 - 23:28
    Jamais dans sa vie de chevalière elle n'avait laissé un camarade dans le besoin derrière elle. Que ce soit après une bagarre ou sur le champ de bataille, elle se donnait corps et âme pour aider toute personne dans le besoin, quitte à se blesser dans le processus. Ce jour là ne faisait pas exception. Elle soutenait Lorelei avec toutes les précautions du monde pour l'aider à marcher sans souffrance et suivit les indications de son amie pour rejoindre son appartement. Heureusement pour la jeune fille encore peu habituée à la civilisation, elles prirent les escaliers au lieu de l'ascenseur, une chose qui restait encore pour le moment un monstre dans l'esprit de Stella. Elle n'aurait pas osé prendre cette maudite machine par peur que le câble lâche, et aurait porté Lorelei sur son dos si cela avait été nécessaire. Mais un jour, elle réussirait à conquérir sa peur et à dompter la bête, mais pas aujourd'hui. Oui, un jour. Sûrement.
    Peut-être ?

    Une fois à l'intérieur de l'appartement de Lorelei, Stella ne perdit pas une seule seconde pour admirer l'intérieur. Elle écouta attentivement les repères qu'on lui donnait et se dirigea dans la salle de bain pour en ressortir avec un bassin d'eau et une serviette qu'elle déposa près du sofa où Lorelei s'était avachie.

    -De l'eau chaude ! Pour te laver le visage, et nettoyer le sang. Je vais chercher d'autres trucs. Si tu veux que je t'aide à laver, dis moi.

    Cela dit, elle alla fouiller dans les armoires et le frigo à la recherche de bandages, de médicaments, et surtout, de glaçons. Elle revint vers le sofa et y déposa tout ce qu'elle avait pu trouver de potentiellement utile. Les médicaments avaient des noms étranges, mais il devait peut-être y avoir quelque chose pour apaiser la douleur et désinfecter les plaies.

    -Dormir chez toi ?  Répéta la chevalière étonnée l'espace d'un instant. Elle regarda l'heure sur son téléphone et hocha la tête. Tard. Oui. D'accord, j'accepte ton hospitalité et t'en suis reconnaissante, merci Loorelei.

    Elle regrettait juste de ne pas avoir apporté sa brosse à dent, et son pyjama. Mais elle ferait sans et devrait juste se brosser plus fort les dents demain. Elle ne voulait vraiment pas retourner chez le médecin des dents après tout.
    Lorsque Lorelei lui tendit une nouvelle fois la flasque, Stella ne put qu'accepter et la terminer – sans tousser -. Elle n'en était pas spécialement fan, mais ne pouvait décidément pas refuser ce que son amie lui proposait. Et elle finirait bien par s'habituer à ce genre de boisson.
    Une fois la flasque terminée, elle la rendit à Lorelei et lui tendit des glaçons emballés dans un sac.

    -Pour les gonflements, et les bleus.

    Elle même avait son propre sac de glaçon déjà posé sur ce qui deviendrait des bleus le lendemain.

    -Tu as besoin d'autre chose ? Quelque chose à manger ou à boire ?

    Toujours debout, elle n'attendait qu'à aider, ignorant toute fatigue et douleur.

    +4


    Les cadeaux:
    avatar
    Technicien
    "I've only had Blanche for a day and a half.

    But if anything happened to her, I would kill everyone in this room and then myself."
    Messages : 227
    Messages rp : 141
    Date d'inscription : 19/01/2017

    Nom de code : Blackout
    Avatar : Blake Belladonna - RWBY

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Dim 5 Aoû 2018 - 23:23
    get turnt

    ft. Stella
    Tu hausses légèrement les sourcils quand Stella ramène un bassin d'eau et une serviette, et tu te demandes brièvement où elle a bien pu trouver un bassin. Tu ne croyais pas en posséder un. Eh. Fuck it. Tu attrapes la serviette, la mets dans l'eau, et tu nettoies le sang sur ton visage que tu n'avais pas réussi à enlever avec ton t-shirt. Quand Blondie fini par se ramener avec le contenu de toute ton armoire à pharmacie, tu ne peux t'empêcher de sourire - et par la même occasion, remarquer que t'as la lèvre inférieure vaguement fendue. Fuckin' hell. Tu prends la glace qu'elle te tend, et tu la poses sur ta main droite, celle avec le doigt qu'tu espères te fais juste mal pour rien. « Nan, ç'va. Thanks. » Tu veux ni boire ni manger. Tu restes juste là, assise, et tu fixes Stella qui reste debout. « Assis-toi. » Tu vas souffrir demain, tu le sais. Alors tu te contentes d'apprécier vaguement ces instants, avant de pass out, où la quantité d'alcool que tu as ingéré efface pratiquement toute la douleur dans ton corps. Ou, plutôt, la rend vague et floue, un peu partout.

    Tu restes assise là, en silence. Tu sais pas trop quoi dire. T'as déjà dis merci, et tu veux pas parler de ce qui vient de se passer. Lloyd a bien payé pour son mensonge, alors tu vas mettre tout ça dans le passé et juste te rappeler de plus jamais lui faire confiance. À l'opposé, tu sais maintenant que tu peux faire complètement confiance à Stella. « J'vais dormir 'ci. T'prendras mon lit, yeah? » Tu n'as pas envie de te lever, alors c'est tout autant un acte de générosité que de paresse. Dans une heure ou deux, tu fermeras les yeux et puis ce sera ça pour la soirée, tu vas te réveiller le lendemain avec une gueule de bois légendaire mais ça c'est un problème pour la toi du futur. Présentement, ça ne vaut rien. « Ç'va pas, uh. Ç'va pas t'nuire, genre, professionnellement, c'qui s'est passé c'soir? » Tu apprécies plus qu'elle ne peut le savoir qu'elle se soit rangée de ton côté, mais t'es pas exactement sûre que c'était une décision judicieuse. Bah. « 'Fin, merci d'm'avoir épaulé, d'toute façon. S'un jour t'as un problème, t'm'appelles, yeah? J't'en dois une. »
    ϟ NANA




    « If there's a god he better have a damn good excuse for playin' me like a fuckin' fool. »

    avatar
    Sécurité
    Chevalière d'un monde post-apocalyptique sans technologie, c'est une jeune fille qui respire la bonne humeur et qui vit selon son code de la chevalerie.
    C'est dans l'espoir de faire régner l'ordre et la justice à Pallatine qu'elle travaille pour l'institut.
    Messages : 114
    Messages rp : 44
    Date d'inscription : 19/03/2017

    Nom de code : Riddare
    Jukebox : rotvälska
    Tir na nOg
    Avatar : Mordred - Fate series

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    le Mar 14 Aoû 2018 - 22:52
    Sans grande surprise, Lorelei refusa de manger ou de boire. Elle devait sans doute plus avoir mal que soif ou faim, ce que Stella avait connu mainte fois. Ou elle n'avait juste pas faim à cause de l'alcool, ce que Stella avait connu aussi. Les besoins du corps reprendraient le lendemain, une fois l'adrénaline redescendu totalement et le corps reposé. D'ailleurs, Stella écouta son amie et prit sa place dans le canapé, relâchant des muscles qui étaient restés tendus bien trop longtemps. La fatigue se faisait désormais sentir et la douleur aussi. Mais elle était habituée à ces sensations si familières, et les accueillait en silence.

    Lorsque son amie lui proposa de prendre le lit pendant qu'elle dormirait sur le canapé, Stella fut légèrement choquée. Un hôte devait se montrer hospitalier, en effet, mais de là à proposer son seul lit pour dormir sur le canapé, Stella ne pouvait décemment accepter.

    -Non, tu devrais prendre le lit. Tu es l'hôte, et tu en as plus besoin que moi.

    Et puis si Lorelei ne pouvait plus bouger à cause de la fatigue, Stella pouvait toujours l'aider à y aller ou la porter jusqu'à son lit.

    -Tu veux que je t'y emmène ou que je t'y porte?


    Il lui restait assez d'énergie pour au moins faire ça.

    -Profession elle ment ?
    Répéta Stella en se demandant bien qui pouvait mentir, avant de réaliser ce qu'elle voulait dire. Ah ! Pour mon travail ? Euh…

    Lloyd, comme d'autres invités, faisait bien partie de l'institut, et Stella avait fait usage de la violence hors de son travail. Hors, elle avait utilisé  la violence pour protéger son amie, une civile, dans une rixe. Elle ne voyait pas où était le problème. Elle se ferait peut-être disputer par ses supérieurs un peu, mais à part ça…Quant aux victimes, elle ne les connaissait pas vraiment. Mais si jamais ils venaient à se recroiser dans les couloirs de l'institut, Stella, dans son innocence infinie, les saluerait avec un grand sourire comme si rien ne s'était passé et leur demanderait si tout allait bien.

    -Je pense que ça ira. Tu n'as pas à t'inquiéter pour moi, je vais me débrouiller.

    La chevalière aguerrie savait qu'il y avait toujours le danger qu'ils gardent une certaine rancœur et qu'ils cherchent à se venger, mais ça...ce serait un problème pour un autre jour.

    -C'est normal, j'ai fait ce qui était à faire, et tu ne me dois rien.  Dit-elle tout sourire. C'est ce que font les amis et les camarades après tout ! À chaque problème qui arrivera, tu pourras compter sur moi, et je sais que je pourrai compter sur toi. Mais, tout d'un coup, elle eut un air légèrement dépité. Par contre pour euh...t'appeler, j'essayerai. Mais difficile. Il me faut encore du temps pour m'habituer au...téléphone...

    Il fallait dire que Stella était encore pire que les vieux de 80 ans quand il en venait aux nouvelles technologies. Même les vieillards avaient au moins connu les vieux téléphones et étaient proche du concept. Mais là encore, elle savait qu'elle pourrait compter sur ses amis pour lui apprendre, pas à pas. Qu'il était bon, d'être entouré de gens comme ça.

    +1


    Les cadeaux:
    { Contenu sponsorisé.
    Re: Let's (not) party! - Lorelei
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit