login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :
    Règlement Contexte Annexes Groupes Avatars Questions Partenariats Discord
    Bienvenue à Pallatine, une ville située dans une dimension parallèle.
    À la population native s'est mêlée une foule de Terriens, partis volontairement de la Terreou arrachés contre leur gré pour refaire leur vie ici, sans possibilité de retour. Divisés en groupes nommés diasporas, les habitants essaient de tirer profit de la situation dans laquelle ils se trouvent.
    Mais depuis quelques temps, d'étranges perturbations temporelles viennent troubler le quotidien des habitants de Pallatine. Phénomènes anodins ou présages inquiétants, chaque diaspora s'efforce de percer le mystère avant les autres.
    03/09 Début du mini-event : CREP School
    15/07 Intrigue 5, phase 2 (+++)
    05/05 Installation de la version 5 (+++)
    28/02 Le forum fête ses deux ans !
    17/12 Installation de la version 4.1 (+++)
    01/11 Début de l'intrigue 4 (+++)

    { un retour sur Terre possible ?

    Intrigue 5 (+++)
    Une bien étrange rumeur circule depuis le mois de juillet : plusieurs personnes auraient effectué un voyage retour sur Terre, alors que l'Institut s'y est toujours refusé. Et les personnes sont en effet introuvables. Cette rumeur serait-elle fondée ?
    Avatars 200x320px - Tout public - Temps de jeu : juillet à septembre 2016 - Design et codage par Naga et Sneug - Crédits
    Tableau des diasporas
    Institut
    Altermondialistes
    Gangsters
    Iwasaki-rengô
    Geeks
    Opportunistes
    Indépendants

    { Chronos Republic. Le seul forum où ta grand-mère est plus jeune que toi

    Les derniers transférés

    u43Unity Fortesee
    Autrefois connue sous le nom d'Unité 43, celle qui fut une déesse en chaise roulante est désormais amnésique et membre des geeks.
    (fiche)
    césarCésar Duncan
    Ce chef d'équipe à l'ascendance guerrière est un natif qui s'est engagé dans le travail pour atténuer la perte de ses proches. Il a notamment participé activement à la recherche des personnes disparues.
    (fiche)
    shaozuShaoZu Hwang
    Le chef du Lotus Rouge a passé une enfance paisible à Pallatine, avant de partir découvrir le monde. Engagé dans un petit groupe de l'Iwasaki-rengô, il a patiemment gravi les échelons jusqu'à occuper son poste actuel.
    (fiche)
    machiMachi Kobayashi
    Membre des Aces, elle a perdu son bras et son frère, et n'est depuis plus la même.
    (fiche)
    zahraZahra Siaka
    Originaire de Sierra Leone, elle a subi des mutilations avant d'être transférée en mauvais état à Pallatine.Elle est depuis devenue recruteuse pour les Opportunistes.
    (fiche)
    clarenceClarence Ichikawa
    Enfant d'un amour plus fort que les différences, il s'occupe des nouveaux arrivants à l'Institut avec beaucoup de gentillesse.
    (fiche)
    lexaLexa Beloff
    Princesse destinée à la gloire, son transfert a probablement sauvé la terre d'un destin tragique...
    (fiche)
    Naga
    admin // semi-dispo
    (mp)
    Seung Joo
    admin // indispo
    (mp)
    Locke
    modo // semi-dispo
    (mp)
    Camille
    modo // semi-indispo
    (mp)

    Lyov Solokovsky
    31 ans, geek, métier au choix
    (fiche)

    Ozo Svensson
    19 ans, institut, responsable d'une équipe
    (fiche)

    Jenna Wisnuys
    37 ans, altermondialiste, présidente
    (fiche)

    Ihsan Reyes
    29 ans, geek, ingénieur
    (fiche)

    Jack Smith
    34 ans, opportuniste, artiste graffeur
    (fiche)

    Abigail S. Clemens
    31 ans, Iwasaki-rengô, recruteuse
    (fiche)


    { we don't believe what's on tv ❀ naga.

    avatar
    Technicien
    Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
    En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
    Messages : 1221
    Messages rp : 123
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Avatar : Sanada Akihiko.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: we don't believe what's on tv ❀ naga
    le Mer 25 Juil 2018 - 16:24
    La rapidité du trajet fut aspirée par les commentaires futiles de l'assistant ; on en oubliait presque qu'il n'y avait qu'un étage ou deux à descendre, à moins que ce ne fut l'anxiété, conjuguée à la densité de paroles qu'un homme pouvait faire tenir en une seule seconde, qui lui donna l'impression que le temps se ralentissait. Les miroirs lui renvoyaient les reflets démultipliés de leurs personnes, brouillant les traits de leurs visages sous des angles acérés, renforçant l'impression qu'il était seul. Naga accueillit l'ouverture de la porte avec un soulagement silencieux, et malgré son inquiétude, se précipita à l'extérieur dès qu'il le put.
    La salle qui s'étendait sous le club était plus vaste que ce qu'il avait imaginé : un véritable entrepôt où pouvaient tenir plusieurs rings, des bancs rembourrés et un discret bar dans le coin. Pourtant, ce qui le frappa de prime abord, fut le calme du lieu. Les coups portés au corps étaient discrets, amortis par le sable plutôt que par la chair, les clameurs réduites à de discrets ahanements, les commentaires silencieux. Il n'eut aucun mal à entendre la question de Sara dans ce silence, et il en oublia d'être heureux.

    « Non, jamais. Je... »

    Il manquait ce bourdonnement de ruche dans lequel les clubs baignaient, entrecoupé de chocs claquants ponctuant un rythme irrégulier. Il manquait cette odeur de sueur et de sang qui parfumait jusqu'au sol plastique où les pieds rebondissaient. Il y manquait surtout cette vie agitée, tumultueuse comme une tempête, qui expulsait l'air des bronches en cri, et qui parait les crochets d'un grognement essoufflé.

    « Ça y ressemble, mais ce n'est pas tout à fait ça, nota Naga d'un air concentré. Je veux dire, par rapport aux rings que j'ai connus sur Terre. »

    Peut-être n'avait-il jamais non plus mis les pieds dans ces clubs de gentlemen, où le sport tenait lieu d'excuse plus que d'activités. Naga ne savait plus s'ils avaient vraiment quitté le bar, ou s'ils étaient vraiment entrés dans le vif du sujet. Peu importe. Le sous-sol était pratiquement vide, et il y avait fort à parier que les personnes présentes avaient été triées sur le volet.
    Rassasié de leur surprise, le gangster se décida à intervenir, pour mieux s'effacer :

    « Si cela vous convient, je vais vous laisser visiter notre arène par vous-mêmes. À cette heure de la journée, peu de nos gladiateurs viennent s'entraîner, car le gros des combats se déroule pendant la nuit. Vous aurez donc tout le loisir d'admirer nos équipements. Vous pouvez aussi parler à nos sportifs, si vous le désirez, mais ne perturbez pas trop leur entraînement, ils sont parfois très occupés. Pour ma part, je vous attendrai au bar, j'ai des coups de fil à passer »

    Difficile de savoir si l'assistant les y encourageait ou tentait de les en dissuader : la menace était loin d'être évidente. Naga le remercia rapidement, se limitant à ce que la politesse lui imposait, et pour inciter Sara à s'éloigner de ce dangereux sbire, annonça à voix haute :

    « J'aimerais bien voir cet équipement dont il n'arrête pas de se vanter. Il y a quelques sacs de frappe, là-bas, et d'autres instruments qui doivent servir à d'autres arts martiaux que je ne connais pas. Je vais y aller. »

    Il n'osait pas demander directement à Sara de l'accompagner, mais il la regardait droit dans les yeux, et il espérait bien que l'invitation passerait. Son colosse surveillait avec attention les alentours, comme s'il craignait un danger immédiat, mais Naga était pour sa part plutôt soulagé - c'était calme, très calme, ce qui signifiait moins de personnes à provoquer.

    +3


    yamamoto senpai ♥yamamoto senpai ♥ flocons

    Spoiler:

    avatar
    Arrivées & Éducation
    Sara est la douceur incarnée et le visage angélique de l'institut Svensson ; arrivée paraplégique suite à une mauvaise chute, elle est privée de ses jambes et bénéficie des dernières technologies trouvées par l'Institut ; elle en fait la promotion à chaque sourire, à chaque fois qu'elle respire ; légende urbaine, tout le monde connaît la Princesse Améthyste ; on la prend surtout pour une pauvre gamine qu'il faut aider -parce que personne n'aimerait être à sa place ; ne s'offusque de rien et tait toutes ses envies pour garder une image parfaite ; joue le jeu pour permettre à l'Institut de mieux avancer.
    Messages : 386
    Messages rp : 79
    Date d'inscription : 29/02/2016
    DE CE VIOLET TRISTE DU NOM D AMÉTHYSTE
    Nom de code : Princesse Améthyste
    Jukebox : the stars are cristallized
    Avatar IRL : Alycia Debnam Carey
    Avatar : Nunnally :: Code Geass

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: we don't believe what's on tv ❀ naga
    le Lun 20 Aoû 2018 - 12:59
    night drive on the boulevard of broken dreams
    + naga
    elle se concentrait sur une chose à la fois : les arabesques de l’ascenseur. les reflets des miroirs. le tintement de la lampe en cristal. le bruissement des portes. la vibration du moteur du fauteuil. les centimètres avalés par les roues.
    chaque unité semblait si lente, si importante, et pourtant tout s'enchaînait si vite. ils y étaient déjà.
    enfin, pour être exact, elle y était. elle s'était rendue compte, lors de son avancée vers cet autel aux alliances de fer, qu'elle n'avait plus le droit de penser pour deux. encore moins de parler.
    mais elle avait osé. elle l'avait dit, et elle voulait éloigner la vérité d'elle, et elle voulait qu'on la protège comme on l'a toujours fait alors même qu'elle cherchait à s'en défaire. quand elle sortira d'ici, elle ira sûrement pleurer. elle sent un peu de vide, de ceux qu'on rempli par des larmes qui n'ont pas de flacon où couler, qui n'ont pas de nom mais juste une fonction qu'on n'appelle pas.
    elle ira pleurer, et elle s'en voudra comme si elle avait tout lâchement abandonné alors qu'elle n'a fait que résister -pas assez, si vous le lui demandez.
    elle voit des choses qui n'existent pas quand il s'arrête de parler : des souvenirs qui remontent jusqu'à faire briller des yeux, jusqu'à faire saigner des hémorragies lâchement pansées, à peine oubliées, jusqu'à raconter des histoires qu'on dirait d'horreur mais qui sont bien de notre heure.
    sara était un paradoxe : elle abhorrait ces violences honnêtes et se ruait vers celles qu'on ne sentait pas de suite.
    elle le sait, pourtant. son esprit est une agérate. couleur ecchymoses.
    elle regarde le sol d'un oeil morne. elle se souvient soudainement qu'il faut qu'elle soit intriguée. impressionnée. engagée. curieuse. passionnée. alors elle relève la tête, regarde le haut plafond contre lequel les cris doivent résonner, observe les murs qui ont encore résisté, décortique la profondeur de cette salle si grande. (et si vide)
    (et si vide)
    (et si vide)
    ((c'est l'écho contre son crâne))
    merci énormément pour votre visite, monsieur. toutes vos anecdotes rendent cet endroit encore plus vivant. j'espère que nous auront l'occasion d'en reparler, un jour. elle a un sourire charmant. beau. chaud. c'est un soleil. un petit -de ceux qui ne vont jamais nous brûler.
    le majordome s'en va.
    et sara elle, elle aimerait soulager ses yeux à l'instant -mais ce n'est pas fini. ce n'est jamais fini.
    elle s'arrête, sara.
    elle regarde autour.
    elle ne voit que ça : des hommes, du sport, du sable.
    de la violence organisée.
    peut-elle les blâmer ?
    (non)
    il s'en va comme un bateau qui quitte le rivage pour d'autres aventures. il s'en va comme un oisillon qui sait qu'il peut voler. il s'en va comme un avion de papier destiné à voler pour l'éternité.
    et elle n'est qu'une sœur sur le rivage, qu'une mère dans un nid, qu'un enfant encore assis.
    elle regarde autour.
    elle ne voit que ça (partout (partout (partout)))
    ils ont beau se regarder, sara n'est pas là, et elle voit mais n'assimile pas, et elle entend mais n'écoute pas, et elle comprend. c'est là tout le nœud du problème.
    elle avance sans y penser. ses yeux sont vides. ils n'ont pas bougés, comme si naga marchait à la même allure que son fauteuil en gardant les pupilles braquées sur elle. elle fait un signe à son garde du corps. repos.
    elle le traite comme un chien.
    elle se déteste.
    faisons comme si cela m'intéressait. sa voix et son visage s'échangent : l'un devient vivant, l'autre semble mourir à chaque mot. si vous pouviez me rendre la tâche facile, je vous en serais reconnaissante. elle a envie de
    (vomir)
    (s'enfuir)
    (partir)
    sourire
    (jusqu'à encore trop en souffrir)


    +1



    avatar
    Technicien
    Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
    En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
    Messages : 1221
    Messages rp : 123
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Avatar : Sanada Akihiko.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: we don't believe what's on tv ❀ naga
    le Dim 26 Aoû 2018 - 14:55
    Il n'y avait rien de rassurant dans ces lieux feutrés, emmurés d'une peau de velours impregnée de bruits et d'odeurs. Les regards curieux, déplacés, que leur lançaient les combattants choisis sur le volet lui renvoyaient l'image de sa propre étrangeté. Pas plus que la princesse, traitée avec courtoisie parce qu'il fallait bien la préserver, Naga n'appartenait à ce lieu. Les regrets du temps perdu de sa jeunesse, la nostalgie de l'insouciante énergie déployée dans une parade de coups bien calibrés s'étouffaient sous l'impact de ce mur de distance que les autres avaient dressé. Ces derniers souvenirs, traités d'une bienveillance irritée, s'asséchaient de l'idéalisme dans lequel ils avaient baignés, laissant Naga seul avec sa culpabilité.
    Le roulement léger du fauteuil dans son dos ne pouvait pas apaiser le sentiment de solitude qui l'oppressait. La conscience de Naga frétillait avec indignation du traitement qu'il avait subi plus tôt. Seul avec elle, son inquiétude se calmait, mais il ne se trouvait pas à l'aise pour autant. Il se sentait rugueux comme les cals précoces de ses mains, qu'il caressait nerveusement du bout des doigts, pour se rappeler d'où il venait, et ce qu'il avait fait. Au moins Naga savait-il à présent à quoi s'attendre avec elle, et pourtant, il ne parvenait pas à lui en vouloir complètement.
    Après tout, l'ignorance était sienne, elle lui allait comme un gant.

    « Merci. » glissa-t-il, révélant sa gratitude blessée.

    Mais Naga sentait que ses mots n'atteignaient pas Sara, repliée sur elle-même dans ce qu'il croyait être une attitude lasse et craintive, plutôt que du dégoût. Les efforts qu'il aurait pu faire pour combler le fossé qui s'était creusé entre eux étaient déjà hors de sa portée. Naga se serait menti en prétendant qu'il ne ressentait qu'une confortable indifférence - la vérité était que tout cela le préoccupait bien plus que prévu, et l'absorbait du mondeoù on aurait eu besoin de lui.

    « Je crois qu'il faudrait demander à notre charmant ami l'usage de certains de ces instruments, commenta Naga d'un ton guindé. J'ai beau venir de la fin du XIXe siècle, nos sacs de boxe étaient plus simples. Je crois qu'ils avaient conservé un aspect primitif, justement parce qu'il n'y a rien d'évolué à se taper dessus comme des singes. »

    Sa main, qui avait effleuré un sac de frappe marqué par les nombreux poings qui s'y étaient encastrés, retomba mollement sur le côté. Il ne savait pas s'il ressentait de la tristesse face à ces carcasses de son passé, ou si ces instruments coupaient définitivement le cordon avec la douce époque de son insouciance.

    « Je crois que j'aimerais bien me remettre à la boxe. » avoua-t-il sur le ton de la confidence.

    Ce désir secret, inassouvi, aux motivations si obscures, lui paraissait à présent si sincère, que Naga était prêt à oublier où il se trouvait, et pourquoi il était dégoûté.
    Un regard au colosse à l'œil égratigné qui s'avançait vers eux lui remit promptement les idées en place.

    « Vous avez l'air intéressés, annonça le gars dont la diction se trouvait étrangement claire et limpide. Une petite démo, ça vous dirait ? »

    Ses lèvres se retroussèrent sur un sourire où pas une dent ne manquait. Cette vision contredisait l'image de pirate dont Naga s'était instantanément fait de lui. Cet homme d'âge incertain aurait certainement eu la force de lui broyer les os avec la même nonchalence que Naga dévorant son petit-déjeuner, mais quelque chose, dans la retenue dont il faisait preuve, conservant une distance prudente et respectueuse, dans l'élocution claire et forcée, indiquait les instructions très précises qui avaient dû lui être données.

    « Si la demoiselle veut bien. » répondit délicatement Naga en s'effaçant.

    La curiosité cédait le pas à la nécessité de préserver au mieux son restant de dignité.


    yamamoto senpai ♥yamamoto senpai ♥ flocons

    Spoiler:

    { Contenu sponsorisé.
    Re: we don't believe what's on tv ❀ naga
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit