login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :
    Règlement Contexte Annexes Groupes Avatars Questions Partenariats Discord
    Bienvenue à Pallatine, une ville située dans une dimension parallèle.
    À la population native s'est mêlée une foule de Terriens, partis volontairement de la Terreou arrachés contre leur grépour refaire leur vie ici, sans possibilité de retour. Divisés en groupes nommés diasporas, les habitants essaient de tirerprofit de la situation dans laquelle ils se trouvent.
    Mais depuis quelques temps, d'étranges perturbations temporelles viennent troubler le quotidiendes habitants de Pallatine.Phénomènes anodins ou présages inquiétants, chaque diaspora s'efforce de percer le mystère avant les autres.
    05/05 Installation de la version 5 (+++)
    28/02 Le forum fête ses deux ans !
    17/12 Installation de la version 4.1 (+++)
    01/11 Début de l'intrigue 4 (+++)

    { un retour sur Terre possible ?

    Intrigue 5 (+++)
    Une bien étrange rumeur circule depuis le mois de juillet : plusieurs personnes auraient effectué un voyage retour sur Terre, alors que l'Institut s'y est toujours refusé. Et les personnes sont en effet introuvables. Cette rumeur serait-elle fondée ?
    Avatars 200x320px - Tout public - Temps de jeu : juillet à septembre 2016 - Design et codage par Naga et Sneug - Crédits
    Tableau des diasporas
    Institut
    Altermondialistes
    Gangsters
    Iwasaki-rengô
    Geeks
    Opportunistes
    Indépendants

    { Chronos Republic. Le seul forum où ta grand-mère est plus jeune que toi

    Les derniers transférés

    nouveau membreNom du membre
    Ici, une description rapide de sa fiche.
    (fiche)
    Naga
    admin // semi-dispo
    (mp)
    Seung Joo
    admin // indispo
    (mp)
    Locke
    modo // semi-dispo
    (mp)
    Camille
    modo // semi-indispo
    (mp)

    Lyov Solokovsky
    31 ans, geek, métier au choix
    (fiche)

    Ozo Svensson
    19 ans, institut, responsable d'une équipe
    (fiche)

    Jenna Wisnuys
    37 ans, altermondialiste, présidente
    (fiche)

    Ihsan Reyes
    29 ans, geek, ingénieur
    (fiche)

    Jack Smith
    34 ans, opportuniste, artiste graffeur
    (fiche)

    Abigail S. Clemens
    31 ans, Iwasaki-rengô, recruteuse
    (fiche)


    { Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours].

    avatar
    { Invité.
    Invité
    Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Ven 16 Fév 2018 - 8:39
    bannière

    Vãn Minh Mai

    feat Xanxus - Katekyo Hitman Reborn | écrire ici (bannière par Nom de l'artiste)

    Caractère

    Je suis au milieu d'un océan si vaste que l'horizon disparaît devant mes yeux, donnant cette étrange impression d'être à quelques pas de la fin du monde. Comme s'il me suffisait de courir pour tout quitter et m'échapper d'une chute éternelle, certes, mais délicieusement hors champ. Teintée de rouge, l'eau ne semble jamais vaciller, se balançant d'une platitude ennuyeuse, sans parfum d'iode et encore moins de vivacité sonore. Je marche dessus avec arrogance, insouciant de l'exploit, incarnant un flegme audacieux et une mine affligée par le poids du monde. Envoûté par le désir absolu de couler, je plie genoux à terre et dépose férocement mes mains sur l'océan qui règne comme un maître imperturbable dans ce monde où lui seul existe. Je peux sentir l'angoisse frapper aux portes de mon cœur battant, les sueurs froides de la frustration déchirent ma peau et ma force se crispe jusqu'au bout de mes doigts. Je veux l'arracher. Déchirer cet océan si parfait, l'abîmer de l'irréparable et briser la platitude de son existence. Alors je m'acharne. Je frappe, je tambourine cette eau qui n'éclabousse pas, qui ne mouille pas. Jamais elle n'oscille, elle n'ose broncher malgré ma colère aux larmes silencieuses. Je regarde mon reflet, désespérant de pouvoir échanger nos places. Ne serait-ce que pour une seconde, me soustraire de cet implacable océan sans fin. Je crois devenir fou, incapable d'occire ce désir acharné de passer de l'autre côté. Si déterminé à réussir que rien ne semble me faire perdre une once de concentration. Face à l'échec, c'est la peur qui vient caresser le bord de ma nuque, comme une brise glaciale qui me fait frissonner et courber l'échine dans un mouvement obligé de soumission. Une terreur imbattable, un désespoir lucide sur les affres de mon contentement découragé. Je suffoque comme si je prenais conscience seulement maintenant qu'il n'y avait pas d'oxygène dans cet onirisme. Un peu à l'image de ses personnages animés qui ne tombent que lorsqu'ils se rendent compte d'être dans le vide. L'eau se met à bouillonner alors que mon corps s'enfonce. Je vois mes mains tâchées par l'océan rouge, ma rage s'étiole et je peux sentir qu'elle lacère ma peau. Morceaux par morceaux, je me fais absorber dans un tourbillon qui me dévore. Captif, aucun son ne parvient à sortir de mes hurlements, bientôt je disparais sur une fissure qui éclate en de simples fracas brûlés. Proche du néant, il ne reste que l'obscurité, un voile noir constant et inébranlable. Le sentiment chaotique d'un nihilisme vengeur résonne comme un écho, comme une mélodie dont on n'arrive plus à se souvenir. Et alors que la fascination s'estompe, j'ouvre les yeux et je suis de nouveau au milieu de cet océan. Mais c'est différent cette fois, car maintenant, je sais ce qui me hante.

    C'est étrange les rêves, vous ne trouvez pas ? Percevoir une signification, une destinée, ou encore quelques mystérieuses réponses aux sens d'une vie en manque de mystique sur des interprétations subjectives me semblent trop improbables pour être envisageables. Et pourtant, ce rêve semble si familier. Il revient nuit après nuit, privant mon sommeil de quiétude et délivrant mon temps sur des insomnies usantes. Je m'en agace, capture mes instants nocturnes dans des mouvements brisés, tournant comme un disque rayé. Je voudrais ravager cette terre si fragile, dévaster ce monde de sa morale et le perturber ad vitam æternam. J'ai accepté cette violence, cette rage obscure qui dessine mes veines gonflées et fourche ma langue. J'ai vu les tréfonds de ce monde, cette face qui ne se dévoile qu'aux échoués, cette partie sombre dont on parle comme des légendes, comme des récits rocambolesques. Une fiction, loin d'une véritable douleur, d'une atroce souffrance, très loin d'une réalité qu'on préfère virtuelle pour occulter le fait qu'elle existe. Les rares conscients prient pour qu'elle soit loin d'eux, tellement lointaine que même le hasard oserait les mettre sur cette effrayante route. J'ai vu le feu terrasser la nature, j'ai vu le sang couler sur mes mains, j'ai vu la survie, vécu la loi du plus armé et l'adrénaline des frayeurs illicites. J'ai vu l'abrupte volupté de la vie et sa lutte fracassée face à l'absurde faucheuse. Je veux dévorer ce monde car si nous sommes le fruit de son existence, il est le maître de mon destin. Cette violence, je lui la dois, et pourtant lorsque la pulsion s'apaise, l'ironie complexe mon être et accable mes angoisses de culpabilité.

    J'ai accepté la fatalité de ce fameux destin. Après tout, je l'ai toujours su, comme si c'était l'inévitable qui continuait de se dresser devant moi en des murs incassables, infranchissables. Une route qui semblait tracée en labyrinthe, déviante et toujours si familière. Je l'ai toujours voulu, sachant que ma place était parmi la liberté des renégats. Le danger ne m'effrayait pas, la souffrance non plus. Je voulais être de ceux qui sentent le poids du monde s'écraser sur eux. Comme un ridicule désir de vouloir l'infortune et la misère juste pour contredire l'idéal banalisé dans des mots comme normal, logique, réel. Je voulais être de ceux qui inspire la crainte, m'éloigner des autres, disparaître derrière un sentiment qui fausserait toutes relations. Une façade me permettant de truquer le monde, tricher pour ne pas avoir à me soumettre aux conversations futiles, aux rencontres inopinées ou me méprendre sur un éventuel hasard. Je souhaitais cette protection, ce calme et ce sentiment de solitude qui semblait être ma seule rédemption. L'unique moyen de m'évader loin de mes névroses, de mes angoisses, loin de mon humanité, de mon impact. La seule issue à la plénitude, me désengageant du monde pour seulement exercer mon droit à l'égoïsme.

    en cours

    Vãn Minh

    Âge: 39 ans
    Naissance: 14 décembre 2053.
    Arrivée: 13 décembre 2081.
    Présence en ville: Onze ans.
    Nationalité: Vietnamienne.
    Métier: Leader d'un gang.
    Statut civil: Célibataire.

    Groupe: Iwasaki-rengō
    Section: Aces.
    Rang occupé: Leader.
    Nom de code: VẾT SẸO / SCAR

    Taille: 1.82
    Corpulence: Svelte.
    Cheveux: Bruns.
    Yeux: Noisettes.
    Autres: Son visage est marqué par l'existence d'une cicatrice. Un vestige bien visible d'une temporalité pourtant envolée.

    Histoire

    Insérer l'histoire ici

    J'ai vagabondé avec pas mal d'appellations différentes, n'en ayant plus vraiment de fixe, Vãn fera parfaitement l'affaire.
    C'est mon premier personnage ici.

    Je ne suis pas doué pour ce genre de choses, je ferais donc dans la banalité ! Je fais du rp depuis une petite dizaine d'années. Aspirant écrivain j'y trouve la possibilité de façonner nombre de mes récits et mes personnages, ainsi qu'un exutoire nécessaire à mon imagination.
    Je travaille dans le cinéma et l'évènementiel, je changerais de fuseau horaire cet été suite à mon déménagement au Canada, mes passions sont plutôt évidentes et je me connecte tous les jours, sauf imprévus, avec une rapidité d'écriture qui varie selon mes projets en cours.
    Je suis peu disponible les soirs de week-end, j'ai un compte Skype que vous pouvez demander et j'espère que cette petite présentation satisfera le début de curiosité que vous pourriez, ou non, avoir.

    avatar
    { Invité.
    Invité
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Ven 16 Fév 2018 - 8:45
    +1

    Je prends ce post également, juste au cas où.

    J'en profite aussi pour demander s'il faut que j'incorpore des choses spécifiques qui n'auraient pas été précisées dans le prédéfini ? J'ai vu qu'il avait déjà été joué, donc s'il y a des liens ou autre que vous voudriez garder, suffit de me demander !

    Autrement, j'ai imaginé le personnage dans un angle particulier pour son caractère, j'espère que ça collera à l'idée que vous vous en faites. Si ça n'est pas le cas, là aussi, suffit de me dire et je corrigerais !

    Et voilà, j'attends le mp pour la cicatrice pour faire l'histoire et poursuivre la fiche, étant un élément phare, je veux voir si je peux adapter le personnage suivant ce que c'est.

    Merci d'avance ♥️ !
    avatar
    Aces
    il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
    Messages : 1375
    Messages rp : 134
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Nom de code : trauma
    Avatar : kaneki ken

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Ven 16 Fév 2018 - 9:09
    OH
    QUELLE EXCELLENTE SURPRISE ! Brille
    Bienvenue à toi ! Cœur Je suis très contente de voir un Van Minh, c'est un de mes prédéfinis préférés ! Je t'envoie un mp dans la journée et je te dirai en même temps si ça va pour le caractère (mais je ne pense pas que ça devrait poser trop de problèmes !).


    avatar
    Technicien
    Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
    En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
    Messages : 1154
    Messages rp : 114
    Date d'inscription : 29/02/2016

    Avatar : Sanada Akihiko.

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Ven 16 Fév 2018 - 14:50
    Aaaaah Van Minh, tu fais des heureux.ses en faisant ce choix de prédéfini, crois-moi. Brille
    Et tu as une très jolie plume, très expressive, et très juste, les mots coulent vraiment tout seuls moi aussi je sais utiliser la métaphore de l'eau, et on voit exactement où tu veux en venir, je trouve.  pas comme certains, ah ah

    J'ai particulièrement aimé cette phrase.
    J'ai vu le feu terrasser la nature, j'ai vu le sang couler sur mes mains, j'ai vu la survie, vécu la loi du plus armé et l'adrénaline des frayeurs illicites.
    C'est juste sublime ??? Je crois que je pourrais en citer d'autres, en fait, mais ma parole, c'est du génie à l'état pur que cette phrase-là.
    Bon, c'est pas moi qu'ai fait ce prédef donc l'avis final reviendra à Sneug, mais pour le moment, j'aime beaucoup.

    En tout cas, bienvenue !
    Si certains avaient des liens avec le précédent Van Minh et souhaitent le conserver, je pense que le plus simple serait qu'ils te contactent directement pour que vous en discutiez. Pour le reste, Sneug t'explique(ra ?) ce qu'il y a à savoir.
    Sinon, nous avons mis en place la semaine dernière un discord, pour permettre aux membres de communiquer plus facilement entre eux, dans la mesure où il nous est un peu difficile de nous croiser sur la cb, si Sneug ne te passe pas le lien, je le ferai. Sache en tout cas que tu y seras le bienvenu.
    Et bien sûr, bon courage pour la rédaction de la suite de ta (très jolie) fiche !


    yamamoto senpai ♥yamamoto senpai ♥ flocons

    Spoiler:

    avatar
    Arrivées & Éducation
    Sara est la douceur incarnée et le visage angélique de l'institut Svensson ; arrivée paraplégique suite à une mauvaise chute, elle est privée de ses jambes et bénéficie des dernières technologies trouvées par l'Institut ; elle en fait la promotion à chaque sourire, à chaque fois qu'elle respire ; légende urbaine, tout le monde connaît la Princesse Améthyste ; on la prend surtout pour une pauvre gamine qu'il faut aider -parce que personne n'aimerait être à sa place ; ne s'offusque de rien et tait toutes ses envies pour garder une image parfaite ; joue le jeu pour permettre à l'Institut de mieux avancer.
    Messages : 375
    Messages rp : 73
    Date d'inscription : 29/02/2016
    DE CE VIOLET TRISTE DU NOM D AMÉTHYSTE
    Nom de code : Princesse Améthyste
    Jukebox : the stars are cristallized
    Avatar IRL : Alycia Debnam Carey
    Avatar : Nunnally :: Code Geass

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Ven 16 Fév 2018 - 22:55
    J'ai été prévenue de ton arrivée par un seung très heureux donc écoute JE CROIS QUE TOUT CECI EST BIEN PARTI
    et c'est assez confirmé par ce qu'il y a déjà -je n'ai pas tout lu, mais je le ferai quand tout sera terminé, parce que je crois que c'est quelque chose à faire. tout enchaîner, comme un exercice d'apnée, histoire de respirer par les poumons de van à travers ton texte très expressif
    bon courage en tout cas, et bienvenue ♥



    avatar
    Membre
    uc.
    Messages : 31
    Messages rp : 6
    Date d'inscription : 27/02/2017

    Nom de code : azerty.
    Avatar : enomoto takane - kagerou project

    Voir le profil de l'utilisateur
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    le Lun 19 Fév 2018 - 23:27
    bienvenue again ♥️
    courage pour écrire ta présentation !

    j'espère que ce sera pas trop compliqué pour toi de déménager dans mon petit coin de pays et que le décalage horaire va pas trop te détruire ! c'est quand même incroyable, est-ce que c'est pour le boulot ? enfin, je te souhaite merde pour ça ~
    { Contenu sponsorisé.
    Re: Vãn Minh Mai - Dies Iræ [en cours]
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit