Forum RPG à avatars illustrés - Tout public - Aucune condition de ligne ou d'activité

login
register

Inscrit depuis le

messages ( mps)

Appartenance:

Vos groupes :


    a sad kind of hopeful (clarence)

    Voir le profil de l'utilisateur
    Clarence Ichikawa
    Arrivées & Éducation
    if a lover had a heart so bright it could warm the planet
    relentless and stubborn and standing his ground long after it stopped being reasonable.
    Messages : 56
    Messages rp : 30
    Date d'inscription : 25/05/2018
    a sad kind of hopeful (clarence) - Page 2 YQmxEld
    Nom de code : kakujitsu (certitude)
    Jukebox : let's find out just how far i'll go
    Avatar : Keith Kogane - Voltron Legendary Defender

    a sad kind of hopeful (clarence) - Page 2 Empty Re: a sad kind of hopeful (clarence)
    le Sam 16 Fév 2019 - 0:55
    Parfois je me dis que c'est très arrogant de ma part de croire que je peux sauver tout le monde.
    Puis je pense un peu, et je réalise que je ne crois pas ça parce que je pense que je suis plus fort que tout le monde. Je n'ai pas l'impression que je suis le seul avec les épaules assez larges pour porter tout ce que je veux porter, ni que j'ai les ailes d'un ange ou leur divinité pour pouvoir guérir tout ce qui est brisé.
    Non, je crois que je peux soulever tout ce que je peux de l'humanité parce que je n'ai pas le choix. Si je ne le crois pas, je vais m'effondrer avant même de pouvoir commencer. Je n'ai pas le choix de me tenir devant l'océan et de crier de toutes mes forces que je vais apaiser toutes ses vagues moi-même, parce que sinon j'aurais l'eau jusqu'à la gorge et je finirais par me noyer.
    Alors ce n'est pas de l'arrogance, je pense. Plus un moyen de survie. J'ai l'espoir comme une bouée de sauvetage, et si je pouvais j'y accrocherais tout le monde pour qu'ils puissent garder la tête hors de l'eau.
    Je déteste la sensation que je ne peux rien faire. C'est comme une ancre accrochée entre mes côtes et qui me tire vers le fond. Si je me noie, je ne peux pas porter les autres sur mes épaules.
    Je n'aime pas me battre contre un ennemi que je ne vois pas. Pourtant, c'est tout ce que je peux faire. Je n'ai que mes mots, peut-être mes mains, et quand c'est au fond du crâne qu'on souffre, plus loin que là où on entend les voix de dehors, derrière un mur ou un océan, alors je me tiens là avec l'impuissance attachée à la nuque.

    Ça me donne un peu envie de pleurer. Je crois que moi aussi, j'ai la peur dans l'estomac. On a nos doigts entrelacés, mais je crois que je ne rejoins pas Hiraeth. Il est trop loin. « Je comprends. » Je comprends que tu as peur. Je comprends que même si je te promets tout l'univers, à moins de te le donner avec mes deux mains tu ne peux pas me croire. Moi je le crois. Je n'ai pas le choix. « Je suis là. » C'est tout ce que je peux offrir pour l'instant. Avant d'aller détruire toutes les machines à voyager dans le temps, je n'ai que ma main à donner, mes bras à ouvrir, mon dos à courber. Je le veux, le poids de tes angoisses. Je veux le porter. Ça me ferait moins mal si tu pouvais avoir des étoiles dans ton sourire.

    (Je ne peux pas détruire toutes les machines à voyager dans le temps. Il y a bien trop de gens qui souffrent pour qui Pallatine est le salut. Ma mère, mon père... Tellement d'autres. Je ne peux pas sacrifier les autres pour toi. J'ai toutes les larmes du monde qui coulent entre mes doigts.)
    « Si tu veux continuer d'en parler, je t'écoute. Si tu préfères le silence, ça va aussi. Juste à me le dire. »
    feels like home

    ___________________
    « Just promise me that. It's fine if this is the last thing I ever tell you: just promise me that if you need it, you'll ask for help. »
    There were three seconds of unbearable silence.
    « Okay. »
    Voir le profil de l'utilisateur
    Hiraeth
    Recherche & Développement
    hiraeth :: a homesickness
    for a place which never even existed
    a été créé à partir de cellules souches ♡ dents de requin & cheveux rouges ♡ curieux de tout et surtout de l'inutile ♡ complètement innocent, apprend la vie ♡ hyperactif & malhabile (ok c'est un boulet) ♡ fana de biologie ♡ adore apprendre & a encore beaucoup à découvrir ♡ n'a aucune notion des normes sociales ♡ adorable & naturellement gentil ♡ s'inquiète de tout mais ça ne l'empêche pas d'agir sans réfléchir ♡ se trompe parfois dans les mots qu'il utilise ♡ a du mal à s'exprimer, à se faire comprendre ♡ angoisse d'effrayer les gens avec son sourire de canines ♡ petit ouragan qui risque de bousculer bien des choses

    Messages : 350
    Messages rp : 84
    Date d'inscription : 16/04/2016
    a sad kind of hopeful (clarence) - Page 2 163813_original
    Nom de code : scylla
    Jukebox : raddir
    Avatar : matsuoka rin + free!

    a sad kind of hopeful (clarence) - Page 2 Empty Re: a sad kind of hopeful (clarence)
    le Mar 5 Mar 2019 - 6:23
    blank
    il est temps que je m'en rende compte : je ne suis plus moi-même.
    je ne sais pas si j'ai jamais été enfant -je veux dire, vraiment.
    je n'ai pas de mère. je n'ai pas de père. on y survit, ce n'est pas si terrible. je n'ai jamais été maltraité. je n'ai pas vraiment d'identité. avant, je me disais que je pouvais être n'importe qui, mais c'est bien plus facile de n'être personne du tout.
    je n'étais pas personne, non plus. j'existais pour certain, et je pouvais m'appliquer à être moi avec eux.
    mais il y a tellement de monde, ici -je crois des personnes que je ne connaîtrais jamais. il y a trop de noms, je n'arrive pas à les retenir. on donne tellement fort son avis que je ne sais plus s'il s'agit du mien ou de ce que d'autres disent.
    je n'ai jamais été intéressé par le monde comme on me l'impose ici. "on", ce n'est personne. c'est le déroulement des choses. c'est l'organisation des sociétés. c'est comment tout fonctionne.
    je me demandais comment c'était, dehors, depuis ma bulle, mais je crois que je n'avais pas vraiment envie de sortir. je pouvais voir les étoiles depuis d'où j'étais ; et le sable qui volait devant mes fenêtres n'abritait aucun fennec, aucun scorpion, aucun serpent.
    ça fait quelques temps que j'en suis certain, maintenant. je suis né dans un monde mort.
    maintenant que je suis dans une ville qui vit, j'en ai peur -comme j'ai peur de Pallatine, dans le fond de mes pensées, en liseré de mes actions. j'ai peur mais je suis curieux. j'ai peur mais je veux savoir. j'ai peur mais regarder la voie lactée depuis le haut d'un immeuble c'est quand même sacrément différent.
    je crois que c'est un trop plein.
    avant j'avais peur de mourir sans comprendre ce que ça peut bien vouloir dire, maintenant j'ai peur de ne pas vraiment réussir à vivre.
    et je sais : j'ai changé.
    s'ils me reprennent, il n'y aura pas de sortie.
    j'ai rencontré quelqu'un qui vient d'où je viens. je crois que je broie ta main. je ne sais pas. elle a l'air d'avoir sa propre conscience maintenant. on l’appelait le renard mais c'est un loup. ou un ours. ou charybde. charybde qui s'est condamnée elle-même. et si elle est charybde alors je suis scylla. celle qui n'a pas trop eu le choix. je ne veux pas terrifier les marins. et on y revient -la mer. elle ne me fait plus peur. et je ne sais pas quoi faire de mes mains. sauf quand elles tiennent tes doigts.
    je n'ai jamais voulu croire quelqu'un autant.
    si on essaie encore, peut-être qu'on y arrivera.

    ___________________
    Spoiler:

    merci à Moon (noël 2017) ✨ 💖
    Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Futuristes, Science-Fiction