top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Une scientifique + un chiantifique² = ? - Sunline

avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Scientifique ayant passé sa vie sur la recherche du voyage spatio-temporel et maudit par la connaissance des lignes temporelles (et donc de l'existence d'autres Locke), il a rejoint l'institut pour découvrir le secret des transferts.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 217
Messages rp : 121
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mer 25 Mai 2016 - 0:58 (1)
Zut. Merde. Bordel.
Voilà les mots qui passaient par la tête de Locke alors qu'il écrivait son rapport tôt dans la matinée.
Bien sûr, il ne le faisait par par bonne volonté, non.
Qui aurait cru qu'un chef d'équipe se ferait si mal traité par ses subordonnés ? Ils avaient forcé le pauvre Locke à travailler pendant sa pause qu'il avait lui même décidé de prendre. Pire ! Ils l'avaient sorti des toilettes alors qu'il jouait tranquillement à son jeu !
La cruauté alla jusqu'à l'envoyer dans une salle vide de monde. Pas pour qu'il puisse travailler en paix et dans un silence total, c'était tout le contraire. C'était eux qui voulaient travailler en paix pour une fois.
Enfin, cela dit, ce n'était pas la première fois que ce genre de chose arrivait. Il faudra trouver une meilleure cachette la prochaine fois.

Il poussa un long et profond soupir, sucette à la bouche. Il s'était fait punir comme un gamin, et maintenant il s'ennuyait. Aaaaah, il faisait pourtant si beau dehors. Quel gâchis de rester ici.
Ce rapport, il pourrait l'écrire pendant la nuit, comme il en avait l'habitude.
Plusieurs choix s'offrait donc à lui dans cette salle vide. Il pourrait dormir ou tenter de s'évader. Mais si quelqu'un de son équipe l'attrapait dans l'une ou l'autre de ces actions, il était voué à rester ici pour le reste de la journée sous bonne garde comme un esclave.
L'autre choix, était d’embêter la personne qui allait arriver. Il se souvenait avoir vu à de nombreuse reprises la responsable de la branche scientifique travailler ici, seule la plupart du temps.
Il n'avait jamais eu l'occasion de faire vraiment connaissance avec elle maintenant qu'il y pensait.
Fallait dire qu'elle avait aussi souvent la tête dans les nuages.
Mais tout allait changer aujourd'hui ! Il allait tenter de faire plus ample connaissance avec elle !
Et si jamais on lui demandait où était ce fichu rapport, il dirait qu'il avait sympathisé avec la responsable, chose qui rendrait bouche bée ses camarades scientifiques, leur faisant oublier qu'il avait fait ça pour tuer le temps!
Ce qu'il ne dirait pas, c'est qu'il chercherait à savoir si elle en savait plus sur la technologie permettant les transferts. 4 années en ville et il n'avait découvert aucun indice concret. Pratiquement 4 années qu'il était scientifique à l'institut et aucun indice non plus. Il avait même commencé à croire que l'Institut cachait une autre branche scientifique secrete totalement dévoué au voyage temporel. Ce qui en soi n'était pas une théorie aussi farfelue. L'Institut cachait bien des choses, même à ses employés. Seuls les hauts gradés devaient être au courant.
Peut-être qu'une responsable en saurait plus sur ce secret si bien gardé.
Hein ? Pourquoi il n'avait pas lui même pensé à devenir responsable… ?
Meh, trop de boulot.

Ce fut dans toute la discrétion de son art qu'il posa un coussin péteur sur le siège de la responsable, et c'était avec toute la patience d'un chasseur attendant sa proie qu'il se mit à patienter.
Il n'était même pas sur qu'elle viendrait aujourd'hui, ou même qu'elle réagirait, mais hey. Qui ne tente rien n'a rien.
Aussi, en attendant sa possible arrivé, il continua à écrire son rapport.
Ou à faire semblant, en tout cas.
avatar
Aymeun Axolotl
Personnage : Une scientifique talentueuse, sans convictions ni prétention. Mis à part les peluches, elle aime les peluche.
Nom de code : Sunshine
Avatar : ♠ Alice au pays des joker ?
Messages : 12
Messages rp : 4
Date d'inscription : 08/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Jeu 2 Juin 2016 - 21:25 (2)
Une légère brise, un soleil éblouissant un paysage merveilleux. Que faire de mieux que de sortir profiter de ce temps ? Certaines personnes en profitent bien, mais il faut croire qu'une certaine autre personne préfère restée enfermée à travailler et à se cacher pour profiter du soleil depuis un petit balcon afin d'éviter les autres. Ce n'est pas qu'elle n'aime pas la compagnie, loin de là, mais elle est loin d'être douée pour les relations sociales, elle est un peu trop maladroites dirons nous, et a même un peu trop souvent la tête ailleurs.
C'est bien de Sunline dont nous parlons, cette femme au long cheveux châtains clairs et bouclés et aux yeux d'un vert profond. Du moins un "vert profond" ça n’existe pas, mais les personnifications de notre belle langue française nous permet de dire dire genre de choses, je pourrais même dire un vert nénufar. Passons, car le correcteur orthographique et moi même n'aimons pas ce mot.

Notre Sunline se cachait donc sur le balcon d'une salle de science à regarder le soleil et les oiseaux passer. Elle travaillait aussi, évidemment, mais vu le temps qu'elle y passe paraît-il, on ne peut pas lui reprocher de prendre quelques petites pause.

Mais voilà, ce jour-là, quelqu'un avait décidé de venir déranger sa petite vie de fuyeuse de la société, elle l'entendit car cette personne ne semblait pas connaître la discrétion. Aussi parce qu'il n'y avait qu'un petit vestibule qui séparait le petit balcon de la grande salle de science...

Elle se décida quand même à aller voir, car c'était plus poli. Elle ne manqua pas de remarquer que sa chaise avait bougé, elle fait souvent très attention aux détails. Elle alla alors la tirer, et remarqua évidemment le coussin péteur. Mais comme le coupable semblait s'amuser à se cacher, elle décida de se laissa prendre au piège et de s'asseoir pour qu'un "prout" faussement amusant se laisse faire entendre.

Elle sourit quand même, tout en vérifiant sur son bureau qu'aucun des papiers n'avait bougé. Elle releva alors la tête vers le côté de la pièce où l'intrus faisait le plus de bruit, et dit avec un petit sourire moqueur qui se laissait apparaître sur son visage. Elle lâcha alors...

"-Même ma fille qui était très jeune était plus mature que ça..."
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Scientifique ayant passé sa vie sur la recherche du voyage spatio-temporel et maudit par la connaissance des lignes temporelles (et donc de l'existence d'autres Locke), il a rejoint l'institut pour découvrir le secret des transferts.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 217
Messages rp : 121
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Sam 4 Juin 2016 - 0:29 (3)
Dans un silence des plus totale, quelque chose de majestueux au loin retentit :

« prrrrrrrrrooooooooooooooooooout »

Tel fut le son victorieux qu'émana le coussin après que la responsable ait posé son fessier sur lui.
Il avait accompli son devoir dûment et d'une efficacité sans pareille. Son sacrifice n'aura pas été en vain.
Tout ce qui manquait à présent était la réaction de la victime. Locke leva légèrement la tête, pour trouver la demoiselle regardant dans sa direction avec un léger sourire :

-Même ma fille qui était très jeune était plus mature que ça...

Une fille ? Elle avait donc une fille huh. C'était un fait déjà assez étonnant en soi. Pourquoi… ? Parce qu'elle n'avait pas vraiment l'air d'une maman. Mais il était bien placé pour savoir que les apparences étaient trompeuses.
Un sourire jusqu'aux oreilles, Locke haussa les épaules :

-Plus mature que moi, ce n'est vraiment pas compliqué. Plus immature que moi par contre, c'est tout un challenge.

L'autodérision, voilà une arme qu'il maniait à la perfection et qui avait un semblant de vérité.
Il laissa tomber son stylo – il n'avait rien écrit de toute façon – , et prit une chaise qu'il plaça face au bureau qu’occupait la responsable. Il s'y assit et demanda sans gène:

-Alors, ça gaz ? Ça méthane de voir que vous ayez réagi à ça, m'dam. Je m'étais presque attendu à un vent de votre part, haha.


Tant de jeux de mots pourries lié au prout de tout à l'heure. Voilà la raison pour laquelle ses subordonnés le jugeaient comme une nuisance à la tranquillité et au silence. Mais au fond, ils appréciaient la légèreté que Locke apportait, en général. Mais un travail important restait un travail important, et Locke devait accomplir sa part de boulot.
Dommage qu'il ne le comprenait pas de cette manière, en remettant son travail important à plus tard là où les personnes normales sont censés dormir.
Son regard tomba sur tous les papiers sur la table. Il poussa un sifflement impressionné. Oui, madame était une travailleuse, une vraie. C'était ce même genre de personne qui méritait le titre de responsable et de scientifique. Totalement son contraire. Il tenta de lire les feuilles et eut un sourire amusé. C'était tellement compliqué et difficile…
de lire à l'envers.

-Sur quoi vous travaillez ? Je pourrais peut-être vous aider. Et si vous espérez que je vous laisse tranquille, vous allez devoir m'aider à m'évader d'ici, haha.

Quel culot de demander ça à son supérieur hiérarchique, même si c'était sur le ton de la plaisanterie.
avatar
Aymeun Axolotl
Personnage : Une scientifique talentueuse, sans convictions ni prétention. Mis à part les peluches, elle aime les peluche.
Nom de code : Sunshine
Avatar : ♠ Alice au pays des joker ?
Messages : 12
Messages rp : 4
Date d'inscription : 08/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mar 1 Nov 2016 - 18:26 (4)
«-L'autodérision...»

La femme regarda une dernière fois d'un air concentré ses papiers en farfouillant rapidement ceux-ci, puis elle se leva afin de faire le tour de son bureau et s'asseoir a l'avant de celui-ci, les bras croisés pour faire face au jeune homme.

«-D'habitude je ne réagi pas car je ne vois personne... Alors je trouverais impoli de ma part de faire l'ignorante lorsque je vois quelqu'un.»

Bid.

«-Je travaille sur la création de molécules amenant à la reconstitution d'une espèce disparue appelé l'Axolotl.»

Elle regarda le jeune homme avec un grand sourire, les sourcils relevés, et la tête légèrement penchée, évidemment cela montrait bien qu'elle se moquait de lui, voyant parfaitement que celui-ci ne comprenait absolument pas ; ce qui était normal vu que tout cela ne voulait rien dire, et que dans l'incompréhension il paraissait presque sur le point de se curer le nez, elle reprit alors en ricanant.

«-Bah alors je t'ai perdu ? Je rigole évidemment. Je ré-étudiais simplement mes recherches sur la conception de quelque chose de révolutionnaire, du moins presque. Mais je ne veux pas t'en dire plus, puis c'est surtout beaucoup de paperasse alors si tu veux sortir, je peux trouver le moyen de m'en séparer.»

Elle se releva et saisit alors sa veste et son petit sac qu'en plaça autour de ses épaules en se dirigeant vers la porte, ayant toujours un petit sourire moqueur dans la voix.

«-Alors ! Sortons ? Si quelqu'un te demande ce que tu fais, tu n'auras qu'à dire que ta responsable t'a ordonné de la suivre...»
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Scientifique ayant passé sa vie sur la recherche du voyage spatio-temporel et maudit par la connaissance des lignes temporelles (et donc de l'existence d'autres Locke), il a rejoint l'institut pour découvrir le secret des transferts.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 217
Messages rp : 121
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Jeu 3 Nov 2016 - 18:11 (5)
«-Je travaille sur la création de molécules amenant à la reconstitution d'une espèce disparue appelé l'Axolotl.»

Locke haussa un sourcil, étonné par la réponse de la jeune fille, qui était en somme aussi vielle que lui, mais qui ne faisait clairement pas son âge.
Bien sûr, Locke avait saisi que c'était une plaisanterie, et le sourire de sa supérieur en disait long. Mais ce qui le surprenait était qu'elle possédait...un sens de l'humour ?
Il ne l'aurait jamais pensé. À vrai dire, aux premiers abords, elle ne donnait pas l'air d'en avoir et n'en avait pas particulièrement la réputation. C'était donc une vraie surprise pour lui. La tête que ferait les autres en apprenant ça, héhé. Enfin, s'ils n'avaient pas placé de micro sur lui pour le surveiller. Ils en seraient capable les salauds.
Avant que Locke ne puisse répondre à la plaisanterie, Sunline continua :

«-Bah alors je t'ai perdu ? Je rigole évidemment. Je ré-étudiais simplement mes recherches sur la conception de quelque chose de révolutionnaire, du moins presque. Mais je ne veux pas t'en dire plus, puis c'est surtout beaucoup de paperasse alors si tu veux sortir, je peux trouver le moyen de m'en séparer.»


L'esprit scientifique de Locke fut bien sûr titillé par ce quelque chose de révolutionnaire, mais préféra ne pas faire de commentaire dessus, puisqu'elle ne voulait pas en parler. Au lieu de ça, il préféra…

-Heh, l'Axolotl hein ? Dommage que ce soit une plaisanterie, j'aurais aimé voir ça. De là où je viens, c'est en effet une espèce disparue. Il se mit à bailler bruyamment, puis jeta à Sunline un sourire tout aussi moqueur. Au même titre que mon dodo, haha.

Il était difficile de dire quand Locke était sérieux avec son air un peu idiot et las. Venait-il de faire une plaisanterie, ou d'énoncer une triste vérité? Bah. Qui s'en souciait.

Pendant que la responsable prenait ses affaires, Locke rajouta avec son grand sourire d'enfant:

-N’empêche, pour sortir de façon hasardeuse cette espèce de la famille des Urodèles, vous devez sûrement être....Am-urodèle. Heh.

Suite à ça, il jeta un léger coup d’œil à la porte.
Locke s'était presque attendu à ce qu'une personne de son équipe court à toute vitesse ici pour lui jeter une tomate à la tronche après ce jeu de mots à deux sous. Il fallait soit croire qu'ils savaient garder leur calme, soit qu'ils n'avaient pas placé de micro sur lui. Bonne nouvelle.

«-Alors ! Sortons ? Si quelqu'un te demande ce que tu fais, tu n'auras qu'à dire que ta responsable t'a ordonné de la suivre...»

Une fois de plus, Locke fut quelque peu surpris. La responsable se montrait tout aussi irresponsable que son subordonné, et ce n'était pas pour déplaire à Locke. Si on pouvait lui épargner un boulot fastidieux, il était prêt à suivre n'importe qui.
Il se leva et répondit:

-Je suis le genre de personne à bosser à fond, mais si c'est un ordre, je ne peux que m'y plier, pas vrai ?

Bah. De toute façon, on allait sûrement dire que Locke avait trouvé un moyen d'embobiner la responsable…
Ce qui avait en effet été son plan de départ.
Personne ne le croirait quand il dirait que c'était la responsable qui lui avait proposé de sortir.
Au final, il regretta qu'il n'y ait pas de micro pour prouver son innocence.

-J’espère que vous serez prête à prendre ma défense quand le moment viendra, sinon vous risquez d'avoir mon sang sur les mains, heh.
avatar
Aymeun Axolotl
Personnage : Une scientifique talentueuse, sans convictions ni prétention. Mis à part les peluches, elle aime les peluche.
Nom de code : Sunshine
Avatar : ♠ Alice au pays des joker ?
Messages : 12
Messages rp : 4
Date d'inscription : 08/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Sam 5 Nov 2016 - 21:25 (6)
"-Moi, de là d'où je viens, j'avoue ne pas être sûre que cette espèce avait déjà été découverte..."

Sur le point de passer le seuil de la porte, Sunline put entendre la malheureuse plaisanterie de type typiquement scientifique que venait de faire l'homme. Il y eu comme un malaise, elle s'efforça de garder son sourire naturel tout en clignant des yeux à répétition.

Bref, elle se remit en marche, attachant son épaisse chevelure en couette et faisant résonner le son de ses talons sur le sol du couloir, jusqu'à entendre...

"-Je suis le genre de personne à bosser à fond, mais si c'est un ordre, je ne peux que m'y plier, pas vrai ?"


Elle engagea alors un petit sourire amusé et d'une voix tout à fait naturelle elle lui répondit simplement.

"-Ah, si tu le souhaites, disons cela. Mais de moi à toi seulement, sache que moi à la différence de toi, je me permet de sortir car je viens d'achever un travail long et épuisant qui j’espère fera avancer la société, tandis que toi, tu es fainéant et tu te permets de sortir faire l'enfant alors qu'au fond tu as des responsabilités. Voilà la raison pour laquelle moi, je suis ta responsable, et toi, tu fuis encore tes collègues dont tu as sans cesse peur car ils te jugent incapable de tout."

Elle disait cela d'un ton parfaitement naturel, tellement naturel que cela pouvait presque en devenir déconcertant. Pourtant on pouvait ressentir que malgré la provocation de ces mots qui n'étaient pas forcément très doux, il n'y avait aucun air de méchanceté ni même de reproche, elle le disait le sourire aux lèvres. Ainsi on pouvait découvrir la coquinerie de la jeune femme qui était souriante au toujours. Et d'ailleurs, au toujours et encore souriante, elle reprit.

"-Du sang sur les mains ? Peut-être que si tu es sage je pourrais te proposer de venir t'installer dans la même salle que moi au bureau d'en face, ainsi tu deviendras mon assistant et tu n'auras plus à avoir peur de ces jeunes gens qui ne demandent qu'à être tranquilles."
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Scientifique ayant passé sa vie sur la recherche du voyage spatio-temporel et maudit par la connaissance des lignes temporelles (et donc de l'existence d'autres Locke), il a rejoint l'institut pour découvrir le secret des transferts.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 217
Messages rp : 121
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mar 8 Nov 2016 - 22:09 (7)
Locke écouta la responsable – qui était bizarrement tout sourire - faire son long discours sur sa flemmardise et sur le fait que elle, elle bossait. Discours mainte et mainte fois entendu et dont il ne se souciait plus vraiment à ce stade là. Il s'osa même un petit bâillement  ennuyé. Il ne chercherait pas à la contre-dire, il n'avait pas l'envie, ni vraiment les arguments.
Mais il ne put s’empêcher de rire intérieurement en l'entendant dire qu'elle espérait faire avancer la société, une jeune dame fort optimiste, ou peut-être que c'était Locke qui était trop pessimiste.
Quand elle termina enfin, Locke se contenta de hausser les épaules avec son sourire amusé plaqué sur le visage :

-Hmm, je ne peux pas vraiment vous contredire chère collègue. Vous avez raison sur tous les points. Bah, cela dit, pour ma défense, ma paresse vient de mes gênes, heh.
Locke ne serait jamais assez reconnaissant envers les scientifiques qui avaient eu l'idée de faire des recherches scientifiques sur ça, haha. Cela dit, il avait bien d'autres facteurs quand à son attitude je m'en foutiste, mais ce n'était pas vraiment le sujet ici. Soit dit en passant, si vous étiez si responsable que ça, vous ne me proposeriez pas de sortir, non ? A moins que….

Il laissa sa phrase en suspens avec un air malicieux, et écouta la proposition d’être assistant dans la même salle, à la seule et généreuse condition qu'il soit sage. Dans certaines circonstances, il n'aurait pas dit non, mais c'était sûrement le genre de travail qui demanderait beaucoup d'effort. Aussi, c'est avec son habituel ton plaisantin et un peu moqueur qu'il répondit :

-Heh, assistant, et je reste près de vous en prime hein ? Je le savais. Est-ce que c'est une proposition pour me garder prêt de vous dans une certaine intimité? Je ne  me pensais pas…si charmeur. Il lança à la responsable un mouvement de sourcils complice. Au regret de vous annoncer que je préfère les femmes avec un air...plus mature… ? Donc permettez moi de rester un méchant garçon un peu enfantin.

Bah, il n'y avait pas à définir ici la notion qu'il avait de maturité. En plus de certains éléments inexistants, il fallait dire que la personne en face d'elle aurait presque pu passer pour sa fille.
Locke pensa aussi ironiquement qu'elle aurait dû être normalement qu'un tas d'os, ce qui était un stade très avancé d'un air de « maturité », haha.

avatar
Aymeun Axolotl
Personnage : Une scientifique talentueuse, sans convictions ni prétention. Mis à part les peluches, elle aime les peluche.
Nom de code : Sunshine
Avatar : ♠ Alice au pays des joker ?
Messages : 12
Messages rp : 4
Date d'inscription : 08/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Sam 12 Nov 2016 - 18:29 (8)
La femme descendant les escaliers tout en écoutant les paroles de Locke se mit à sourire de ce qu'il disait, elle finit même par en rire en le coupant.


"-Tu es amusant. Dois-je te rappeler que j'étais mariée ?!"


Lâcha-t-elle sans réfléchir, et c'est à ce moment qu'encore une fois la parole vient bien trop rapidement avant la réflexion, et c'est en rebondissant sur ces propres mots que son sourire se raccourcit lentement out comme son avancée dans les marches. Elle avait passé tellement de temps à travailler seule dans son laboratoire et à ne voir personne d'autre que l'intelligence artificielle qu'elle créait qu'au final elle en oubliait presque son passé, et pourtant au cours d'une simple discussion amicale qui n'avait pas eu lieu depuis longtemps, tout remontait à la surface.

Elle s’efforça de retrouver son grand sourire en se tournant vers Locke puis elle reprit sa course dans les escalier en poussant la porte qui menait au hall du rez-de-chaussée.


"-Hu... Allez viens ! on va passer par ici, il faut que je me rende quelque part, tu n'a qu'à m'accompagner et retourner ensuite travailler auprès de tes collègues si tu y tiens tant, je ne vais pas te forcer à t'installer près de moi après tout !"
avatar
Personnage : "Je voulais faire une blague sur le sodium mais Na."
En surface? Un comic relief flemmard et souriant qui n'hésite pas à faire des farces et des blagues à tout bout de champ quelque soit la situation.
En profondeur? Des regrets, des angoisses et une dépression grandissante.
Scientifique ayant passé sa vie sur la recherche du voyage spatio-temporel et maudit par la connaissance des lignes temporelles (et donc de l'existence d'autres Locke), il a rejoint l'institut pour découvrir le secret des transferts.
Nom de code : Lockace
Avatar : Sans - Undertale
Messages : 217
Messages rp : 121
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Recherche & Développement
posté le Mar 15 Nov 2016 - 0:15 (9)
"-Tu es amusant. Dois-je te rappeler que j'étais mariée ?!"

Locke s’arrêta un instant dans sa marche, puis continua comme si de rien n'était.

-Oh. Se contenta-t-il de dire.

« J'étais mariée », se répéta Locke mentalement. Sans connaître les détails, et au vu de la réaction de la responsable, il imaginait plus ou moins ce qui avait pu arriver, à elle, son mari, et aussi à sa fille. Divorce ou plus probablement, bien pire. Après tout, les tragédies étaient monnaie courante, et les transferts de famille, ce n'était pas vraiment la chose la plus commune à Pallatine.
Il se demanda si la responsable, qui avait l'air fort optimiste, était le genre de personne à se conforter dans l'idée que elle, son mari et sa fille étaient probablement en bonne santé et heureux dans un moment précis du passé, ou même dans une autre ligne temporelle. Ou même si elle avait pensé à faire transférer sa famille ici. Bah, cela dit, ce n'était pas le genre de question qu'il demanderait à une personne qu'il ne connaissait pas vraiment, heh, surtout avec un scientifique. C'était le genre de discussion à plomber toute une ambiance. Aussi, il préféra éviter le sujet, et nota dans un coin de son esprit que la famille était un point sensible chez elle.

"-Hu... Allez viens ! on va passer par ici, il faut que je me rende quelque part, tu n'a qu'à m'accompagner et retourner ensuite travailler auprès de tes collègues si tu y tiens tant, je ne vais pas te forcer à t'installer près de moi après tout !"

Locke eut la chair de poule en pensant à ses subalternes qui s'arracheraient probablement les cheveux en voyant qu'il avait disparu. Il était trop tard pour faire marche arrière désormais. Et puis, il restait quand même curieux à propos de la destination de la responsable.

-Travailler ? Et prêt de mes collègues ? Héhé. Ricana-t-il. Je me rends compte que votre compagnie est mille fois plus agréable en fait, tant que je n'ai pas à travailler, heh. Allons-y.

Et il continua à suivre Sunline en se demandant où elle allait bien pouvoir amener Locke.
Contenu sponsorisé
posté (10)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum