top 1top 2top 3votez pour nous, et n'oubliez pas d'entrer votre pseudo !
Naga
Naga Umiaktorvik
rex fondateur
indisponible
Seung Joo
Seung Joo Hwang
fondapatate
indisponible
Locke
Locke Melborn
modérateur
dc: stella
disponible
Namaiki
Namaiki Ikazuchi
modérateur
disponible
bannière
gif

Chronos Republic

Pallatine, la ville qui existe en dehors de notre monde, se dérègle. Depuis quelques temps, la métropole aux diasporas est en proie à d'étranges phénomènes. Le temps est perturbé, comme si quelque chose n'allait pas. N'avez-vous pas eu l'impression que le temps se figeait, ou au contraire passait un peu trop vite ? (en savoir plus)

Nouveautés
04.04 Nouveau système de compétition + nouvelle intrigue. (plus d'infos ici)
28.02 Installation de la version 3. (plus d'infos ici)
16.11 Installation de la version 2.5.
Période de jeu : janvier à mars 2016. Des perturbations temporelles ont commencé à faire leur apparition. Serait-ce dû aux disparitions qui ont eu lieu l'année dernière ? Quelle est la raison de de ces nouveaux problèmes ? Vous ne le savez pas, mais votre vie à Pallatine est peut-être menacée.

Ici la voix.

[Page 1 sur 3] Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
Invité
posté le Ven 27 Mai 2016 - 22:18 (1)
Un jeu sur lequel j'étais tombé sur un forum de discussion puis sur d'autres forums et qui m'avait bien plu. Sceptique
Sans doute que ça va faire un gros flop et je vais pleurer, mais sinon ça consiste à enregistrer avec http://vocaroo.com/ une citation d'un RP ou de quelque chose sur le forum (un truc un minimum long quoi). Pour vous donner un exemple :
Personne 1 : J'ai enregistré ceci "lien du vocaroo", la prochaine suivante tu liras : "Citation random d'un RP ou d'un moment sur la cb"

J'inaugure en balançant un truc.

Contexte a écrit:
DANS QUELS TEMPS SOMMES-NOUS, DANS QUELS TEMPS ÊTES-VOUS, VOUS QUI N'EXISTEZ PLUS POUR NOUS ? DANS QUEL ESPACE SOMMES-NOUS, DANS QUEL ESPACE ÊTES-VOUS,VOUS QUE NOUS AVONS LAISSÉS DERRIÈRE NOUS ?

Nous sommes dans la ville de Pallatine, cette petite mégapole gangrénée par le crime qui existe en marge du temps et de l'espace. Nous avons quitté nos anciennes vies, modestes ou exceptionnelles, pour venir nous installer ici, avec l'espoir de pouvoir remplir nos objectifs. Car nous sommes prêts à tout sacrifier pour nos rêves. Et nous nous sommes fondus dans sa masse grouillante et plébéienne, avec comme volonté d'être les premiers à découvrir comment retrouver le chemin de nos mondes originaux. Mais personne n'y est encore parvenu.
avatar
jfdhmlkhjlj
Personnage : haptophobe et aphasique, il craint les contacts et ses cordes vocales sont bloquées ; d'une douceur inexistante ; si ses cordes vocales vibraient, un flot d'insulte en jaillirait ; il ne sourit que rarement ; ne s'excuse jamais sans raison ; démesurément fragile, presque maigre ; myope, ses yeux l'abandonnent petit à petit mais il ne prend pour l'instant aucune mesure ; son aphasie rend sa compagnie agréable aux égocentriques ; asocial, il a peur de l'Homme aussi bien qu'il le hait ; n'est à l'aise qu'une fois chez lui, sur son pc ; livreur de pizza, il emprunte les petites routes mais se perd facilement ; demisexuel, il n'éprouve de désir qu'une fois les sentiments établis.
Nom de code : @blank
Avatar : kozume kenma — haikyuu! + irl dane dehaan
Messages : 105
Messages rp : 23
Date d'inscription : 06/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur (Geek)
posté le Ven 27 Mai 2016 - 22:32 (2)
m d r j'adore ce concept vocaroo c'toute ma vie je pouvais pas fermer ma gueule

voici donc la bête ; http://vocaroo.com/i/s0O0XeVTYBfB (j'ai la voix grave enrouée mais ça fait moins gamine j'mestime heureuse)

et le prochain devra lire ceci

casse-bonbon (ce rp m'avait fait rire) a écrit:Ils étaient pas commodes, les chinois, surtout quand vous traîniez dans l'arrondissement pour vandaliser leurs bâtiments. Mieux valait garder de bonnes distances. C’étaient pas tous des chinois hein, y avait aussi des coréens, des japonais, etc etc mais alois, il savait pas faire la différence, tu vois. Il existait probablement un signe distinctif entre ces populations asiatiques – une astuce physionomique – sauf que voilà, ces petits détails échappaient totalement à ses yeux d’européen non bridés, d’où le qualificatif suprême de chinois (paraît que les chinetocs c’était trop raciste/péjoratif/pas correct du tout). Alois patientait, il profitait du soleil, tranquille, les bras croisés contre sa poitrine d’enfant. Il avait encore séché les cours de l’institut. Lorsqu’elle l’apprendrait, sa tante entrerait dans une rage folle, m’enfin… il gérerait ça le moment venu, hein, pas la peine de se tracasser maintenant. Il voulait juste profiter de cet après midi ensoleillé.
Invité
avatar
Invité
posté le Ven 27 Mai 2016 - 22:48 (3)
http://vocaroo.com/i/s1gLF1UImo6U
J'ai fait ça en une seule prise, du coup c'est vraiment caca. Sceptique

Tahir a écrit:— Zi te plaît zi te plaît zi te plaît naaaaaaaaah !
— ...Gh- ?! C'est pas bien ce que tu fais Elisa. Bon, juste une heure pas plus, il fait vraiment chaud dehors.
— Promis !
— Et tu restes à mes côtés, je n'ai pas envie de te perdre dans un champ de mais comme la dernière fois, d'acc ?
— Promis !

J'ai cédé.
Voilà comment je me suis retrouvé dehors, transpirant de partout comme un gros porc, avec une petite surexcitée qui ne pouvait s'empêcher de sautiller et d'hurler dans tous les sens sans absolument aucune raison. La prochaine fois, je lui mettrais un somnifère dans son verre. Elle courrait, ce n'était pas l'énergie qui lui manquait. Heureusement, j'avais prévu un petit sac à dos avec une bouteille d'eau, un paquet de mouchoir et quelques pansements si jamais elle venait à se blesser - sait-on jamais avec ces boulets - Il fallait l'avouer, j'avais un peu de mal à suivre son rythme et je n'avais pas encore mangé : grosse erreur. Voilà pourquoi je n'étais pas comme d'habitude, débordant de motivation, de bonne humeur. Tout ça tout ça.

— Ta-Tahir... Y'a un monzieur par terre !! Ze crois qu'il est mort !!
avatar
Personnage : laurent éternel ignare, adulte juvénile, loupiot ne s'impliquant pas au questionnement du monde. pourtant il vous défigure de son air souverain, il se croit tyran mais il n'est que charlatan. et laurent ne s'implique toujours pas continuellement introverti, les lèvres hermétiques, laurent vous juge toujours placide. mais le silence une fois brisé, la fièvre débonde, laurent n'est que nuée de spoliation condensée. néanmoins le sarcasme demeure tant que n'est pas humilié, tu es l'accablant vaurien et tu te sens roi sans royaume.
Avatar : oc de re°
Messages : 208
Messages rp : 54
Date d'inscription : 06/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
posté le Ven 27 Mai 2016 - 23:18 (4)
DON'T JUDGE ME MDRRR j'articule mal de temps en temps mais http://vocaroo.com/i/s1QiRlHbckT2 mdrrr allez bye j'ai honte

Zachary a écrit:Il a le visage du paradis, et tu t'es échappé de l'enfer.
Il s'enfonce, alors que tu cherches à t'envoler.
Peut-être lui voleras-tu ses ailes. Il ne le saura jamais.
Tu l'arrêtes cependant alors qu'il s'apprête à te proposer une cigarette. Tu ne respires jamais que la fumée des autres, et il te semble que c'est déjà bien suffisant. Tes poumons ne sont pas sains, de toute façon ; qui sait combien de saletés tu as inhalés sur le champ de bataille ? Des dégâts internes, invisibles, de ceux que l'on cache le mieux. On te savait soldat dans ton monde d'origine ; toutefois, dans ce cosmos-là, tu n'es jamais qu'un messager de la paix. A moitié incompris, à moitié vu comme un fou. Tu balances des utopies auxquelles personne ne croit vraiment ; certains se demandent pourquoi tu as quitté le doux foyer de tes parents, où tu devais être si bien.
Invité
avatar
Invité
posté le Ven 27 Mai 2016 - 23:30 (5)
feat le micro ultra pourri Mort de rire

http://vocaroo.com/i/s1g4NBnraEcd

émile a écrit:Son corps est trop près, bien trop près du tien, et brise sans vergogne tes règles implicites sur le contact charnel. Tu aimerais te défaire de son emprise, mais tes muscles sont de diamant, contractés comme aux premiers jours de la guerre. Et alors que ses membres te caressent et t'emprisonne dans une étreinte sépulcrale, tu ne peux que te haïr de ton manque de réactivité. Achevant brutalement la rencontre de vos corps –dont le tien voit encore les vestiges de ta douche abrégée– le scélérat plaque ses lèvres contre les tiennes, l'épiderme arqué de cette présence soudaine. Et lorsque ton compagnon de misère glisse sa langue ta bouche, tu ne peux retenir un glapissement étranglé, incommodé par cette compagnie nouvelle dont tu te serais abstenu.
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 0:13 (6)


tahir senpai a écrit: Aristotle se frottait les yeux en sanglotant, accusant l'homme assit tout juste en face. Il m'a dit des trucs méchants, trop méchant ! J'ai eu peur ! Ouin Tahir ! pour être exact. Je foudroie le concerné du regard. Mais ce n'est pas possible, c'est fait exprès, ma parole ? Maintenant c'était les adultes qui emmerdaient les gosses ? C'est la mode ? Je sèche les larmes du gamin et m'adresse à celui qui avait provoqué ses pleurs.

— Toi, tu te prends pour qui, au juste ? Mais t'es con ou quoi ?! T'es pas assez mature pour dire des choses horribles à un gamin ?! Peu importe ce qu'il s'est passé il a huit piges - et encore j'espère qu'il y a une raison derrière - ! Tu lui as dit quoi ? Tu l'as touché espèce d'enfoiré ?! Je l'attrape par le col et le secoue dans tous les sens. Tu lui as fait mal ?? Pourquoi sa bouffe est par terre ? Pouuurquoi ?!

En campagne ou en ville, c'était définitivement rempli d'abrutis. Pourquoi vous vous en prenez aux gosses à la fin ?

b y e e e
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 0:36 (7)
ma colloc dort donc j'ai fait qu'une tentative Malicieux

http://vocaroo.com/i/s0bwLLjKVos6

laurent a écrit:Tu le fixe droit dans les yeux. Sans pour autant avoir l’air certain, le dévisageant de haut en bas, tu crois un instant respirer les flagrances de ses trésors. Demeurant silencieux tu continues à la regarder comme ça, sans rien dire. Pour finalement l’ouvrir. Vire tes clébards de là. Je fais pas confiance aux gens comme toi. Car dans l’histoire ton action est belle et bien légitime. Ta « propriété » mec, elle est paumée en plein de la campagne j’sais même pas de base que j’suis sur une « propriété » Et tu lâches un rire moqueur. J’ai la dalle. Je suis perdu. J’ai cueilli des fruits et j’crois pas avoir ton nom écrit sur le tronc. Tu crois si j’grave le mien on est quitte ? T’étais pas en position pour balancer des conneries pareilles. Non sérieusement, vire tes clébards, ça pue déjà assez la mort comme ça ici. C’est l’odeur de ton cadavre.
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 1:05 (8)
http://vocaroo.com/i/s1NeWKovJpwv Laurent Delaire, paysan français Malicieux

Sneugetto a écrit:Le cœur serré, tu parviens malgré tout à revenir dans la lutte. Vous savez aussi batailler par les mots, témoignant d'une affection qui manque d'en étonner plus d'un. Comme il serait trop facile de croire que vous vous haïssez sous prétexte que la mort de l'autre vous est nécessaire. C'est tellement, tellement plus compliqué que cela.
« Quitte à te voir rouge, mon joli, je préfèrerais goûter à ce qui coule dans tes veines. Laisse-moi te faire rougir, Fox. »
Ton œil brille de malice, et de désir. Désir de le voir saigner sous ton action à toi, et non sous celle des autres. C'est ta princesse, Knut. Pourquoi désire-t-on toujours te dérober ce qui t'appartient, d'ailleurs ? Ton père, ton existence ; et maintenant lui. Tu es toujours furieux, Trauma ; furieux contre le monde entier, mais pas contre lui. Et cet idiot agite sa blessure sous ton nez, presque pour te narguer. Avec un peu de brusquerie, tu refermes le poing sur la blessure, comme pour l'effacer de ton champ de vision ; et si son sang imprègne ta peau, ou laisse de sombres gouttes écarlates sur tes vêtements noirs, peu importe. Si tu pouvais te couvrir de lui, tu le ferais.
« Les princes ne soignent pas les princesses en détresse. Ils les sauvent. Comme tu es cruel avec moi. »
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 12:57 (9)
j'assume pas ma voix digne d'une enfant de 12 ans mais well

http://vocaroo.com/i/s09EjNjHYqBS

SIDNEY a écrit:D'où peut bien naître la haine ?
D'un battement du cœur trop intense pour témoigner de l'indifférence, sans qu'on puisse y attribuer un quelconque sentiment amoureux.
D'une torsion légère dans le ventre, tel un poing brûlant s'emparant des tripes pour les embrasser dans sa poigne indélicate.
D'une trop sordide obsession pour un nom que l'on voudrait effacer de sa mémoire, de la surface de la terre, sans avoir les moyens d'opérer une telle annihilation.
Elle ne sait pas trop, Sidney. Elle ne sait jamais comment différencier la facile détestation des vagues de fureur qui menacent parfois de les dévaster, ou de sa force de volonté négative. Elle n'a jamais compris tout ce qui l'animait, se laissant bercer par le roulis de ses passions, car tout est trop superficiel dans les profondeurs. Elle ignore tout ce qui se joue en elle.
avatar
(╯°_°)╯
Personnage : Gabriel, doux Gabriel. Tu n'as pas de voix, tu ne sais t'exprimer que par ce langage de smiley sur ton smartphone. Gabriel, tu ne supportes pas le contact et te braque au moindre rapprochement d'autrui. Tu es l'homme des chats, ceux que tu respectes plus que tout au monde. Ô Gabriel. L'art ne te fait pas peur, la photo et la vidéo sont un autre moyen de communication. Tu aimes ce que tu fais, mais ton visage inexpressif nous fait penser le contraire.
Gabriel, tu n'es pas aussi docile que tu en as l'air. Tu es petit mais si agile. Ton intelligence peut surpasser la taille d'un géant.
Avatar : Akaashi Keiji - HAIKYUU!!
Messages : 217
Messages rp : 68
Date d'inscription : 06/05/2016
Voir le profil de l'utilisateur
BIR
posté le Sam 28 Mai 2016 - 13:23 (10)
http://vocaroo.com/i/s1Qnm4RGWc0C jpp j'ai trop merdé
et Shengren MDRRR T'ES TROP EXCELLENT JE MEURS


Khàos a écrit:
Le pire, c'est que ce mec a préféré aller sauver les pâtes plutôt que d'au moins vérifier qu'il était pas mort sur le coup. C'est qu'il n'y était pas aller doucement non plus. Et puis il en rajoute. Genre, c'est de sa faute s'il est imprimé "Violentez moi" sur le front de ce gars. Sigh. Franchement amoché (faut dire qu'il en faut pas beaucoup pour le mettre K.O, tant qu'on vise bien), il préfère pour l'instant se vautrer sur une chaise de la cuisine en attendant de se remettre de ces émotions.

« Gab'. Tu te doutes bien que tu vas le payer de ta vie, ce plat de pâtes ? »

Ouais. Il fait le fier. Il peut plus bouger de sa chaise pour l'instant, mais il essaye au moins de rester digne. Question d'honneur, tout ça, tout ça. A n'en pas douter, Gabriel finira réellement par se prendre en pleine face la revanche. En vrai, le seul moyen d'apaiser soif de vengeance de Khàos pour le moment, serait de foutre de brun à poil, avec un dildo dans le cul, attaché un poteau en plein milieu de la rue passante. Mais n'ayant pas de dildo sous la main, il devra calmer cette pulsion.
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 14:01 (11)
http://vocaroo.com/i/s0qioGjqucIoZ dsl la qualité est horrible idk pk

Aloysius a écrit:Se saisissant alors de la photographie, fixant un instant la femme dessus, comprenant assez rapidement qu'il s'agissait d'un membre de sa famille au vu des quelques similitudes, songeant d'ailleurs à sa mère, son regard se perdait rapidement sur le pendentif en question. L'analysant longuement dans une mine bien trop sérieuse pour ses réactions précédentes, c'est d'une voix plutôt enjouée qu'il brisait le silence.

« Je peux essayer. Il est très dur pour moi de dire catégoriquement que je pourrais le faire en sachant qu'il s'agit d'un objet assez petit en effet, mais cela ne signifie pas que je ne peux pas essayer. Qui n'essaye rien, n'a rien... Enfin je crois que c'est ça qu'on dit ?... Tout ça pour dire que je vais me pencher dessus. »

Un sourire colgate pour clôturer ces dires, mais rapidement une question venait pointer le bout de son nez au bord de ses lippes.

« Pour les détails du pendentif, vous souvenez-vous de quelque chose en particulier ? Si cela est dans mes capacités, j'aimerais qu'il se rapproche le plus possible de vos souvenirs. Ah et venez, allons nous asseoir, vous voulez boire quelque chose ? »
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 14:24 (12)
je crois que j'aime trop ce jeu Malicieux
http://vocaroo.com/i/s12gYhZYq65i

Romeo a écrit:Parce que le mouvement impulsif que tu viens d'exécuter n'exprime rien et demeure juste provocant ; comme si tu avais besoin de ça.
Lui expliquer pourquoi tu étais une fille ? Bien, d'accord.
Tu recules brutalement ton siège et jettes ta casquette au sol. Au diable les conventions.
Tu as besoin de réfléchir. Vite. La douleur passe sur ton visage pour s'échouer vulgairement au sol, comme l'a fait il y'a déjà quelques années ton respect.
Tu tournes comme un lion en cage, faisant les cent pas sans prêter attention à ton père ; puis à un moment, tu t'arrêtes et passes une main dans ta tignasse teinte. Les sourcils légèrement froncés, tu comptes bien répondre à sa question.
-J'ai pas besoin de me défendre de vibrer. J'ai pas besoin de te donner des PUTAINS d'excuses pour fréquenter une chica. Tu veux que je devienne homo, c'est ça ? Ca te ferait plaisir que j'aime les hommes, histoire de ne pas avoir de descendance ? Je ne ferai pas tes erreurs, mais encore. Je les assumerai si j'ai le malheur de les faire, je ne suis pas un cobarde. Alors vete a la mierda, "padre".
Tu reprends ton souffle, les pieds vissés dans le sol. Ce n'est plus toi qui parle, mais l'adrénaline. Le surplus de sentiments négatifs qu'il a pu te faire ressentir en dix-sept ans.
avatar
Personnage : -
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken
Messages : 1113
Messages rp : 115
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aces
posté le Sam 28 Mai 2016 - 19:22 (13)
J'ai corrigé le "pourquoi tu étais une fille" parce que voilà, je suis sympa. Malicieux
http://vocaroo.com/i/s115zO4OUcsP
mon accent espagnol est toujours aussi pourri même après ces années.

& pardon, mais j'ai trop envie de savoir comment on lit ceci. Malicieux

Hiraeth a écrit:je connaissais ces couloirs par cœur, à force.
pourtant, ça ne faisait que quelques semaines que j'étais sorti de leur phase de test étrange ; mais les archives -c'était un peu comme un trésor.
et c'était beaucoup plus pratique que la bliblio- arg, non, la bibiothè- BIBLIOTHÈQUE et ses livres indexés par section -je trouve ça étrange, de ne pas tout mélanger, de ne pas penser universel mais oh, s'ils veulent tout ranger et tout gâcher, soit
je préfère les archives -et il y a aussi cette ambiance un peu chaude, je crois que je ne peux pas bien le décrire et que c'est quelque chose que l'on sent ; un fauteuil qui nous appartient sans être nôtre, des lumières tamisées mais pas insuffisantes, des tables en bois qui respirent les allées et venues et du monde, des faces qu'on connaît et d'autres qu'on recroise bien souvent.
peut-être que ça me rassurait aussi, de rester à l'institut.
et je suis assis à ma place alors qu'il n'y a rien qui le crie pour moi ; c'est un peu comme une évidence comme un respect mutuel et ça me fait sourire, de voir toute la paix qu'il y a en cet endroit.
mais -ah.
viens la redoutée épreuve.
les ordinateurs et les écrans tactiles.
avatar
Personnage : laurent éternel ignare, adulte juvénile, loupiot ne s'impliquant pas au questionnement du monde. pourtant il vous défigure de son air souverain, il se croit tyran mais il n'est que charlatan. et laurent ne s'implique toujours pas continuellement introverti, les lèvres hermétiques, laurent vous juge toujours placide. mais le silence une fois brisé, la fièvre débonde, laurent n'est que nuée de spoliation condensée. néanmoins le sarcasme demeure tant que n'est pas humilié, tu es l'accablant vaurien et tu te sens roi sans royaume.
Avatar : oc de re°
Messages : 208
Messages rp : 54
Date d'inscription : 06/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen
posté le Sam 28 Mai 2016 - 19:48 (14)

« Tu me fais pitié. »

Mdr t’es con toi aussi. Et avant même de pouvoir nous insulter, tu te retrouves entraîner avec ce bouffon jusqu’à la sortie. Marre d’écrire j’ai faim. Le mec fragile que tu draguais toute à l’heure te regarde avec prudence ; peut-être même avec un pardon propre à sa condition d’uke. Tu lui adresses ton majeur. Oui. Qu’il aille se faire enculer ; par pas toi ; il mérite plus rien. Comment osent-ils te virer comme si t’étais un simple roturier.

T’exploseras des grenades dans leur sillage.

Ainsi, balancé, encore, Tu regardes sans mouvoir le corps de l’autre pédé tomber. Tu ris un peu, même si tes yeux lancent des chapelles incendiées.

« Starfoullah. »
Invité
avatar
Invité
posté le Sam 28 Mai 2016 - 20:10 (15)


alois bby a écrit:Tout à coup, alois avait la gorge sèche. Il préleva une deuxième bouchée dans sa gamelle et demanda à tahir, la bouche pleine bien entendu (parce que la politesse tu sais c'est pour les cochons) : « et toi alors t'as une copine ? parce que sinon je peux te caser avec ma tante mais elle préfère les riches. et t'aurais pas un truc à boire parce que j'ai super soif. et genre, pas de l'eau, genre, un soda quoi ... » non parce qu'il le voyait venir avec sa bouteille d'eau minérale de campagnard.
Contenu sponsorisé
posté (16)
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum