bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »


Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Mercy + One foot in sea and one on shore

avatar
Invité
Invité
le Jeu 14 Juil 2016 - 1:50
Mercy

Mercy  Williamson

feat Ryuko Matoi | Luli / Tumblr

Caractère

Mercy

Histoire


< One day she passed my way >

Sept ans + « Tu as grandi. » C'était qui elle ? Tu le savais pas. Tu ne connaissais pas cette femme que ton père fusillait du regard. Elle était belle, mais si ton père la regardait comme ça, c'est qu'elle n'était pas gentille. Cette dame pourtant elle te souriait et t'avais l'impression qu'elle ne te voulait que du bien. « Papa, c'est qui ? » tu n'osais pas directement demander à la dame, de peur qu'elle te mente. Tu avais bien plus confiance en ton père. Peut-être que tu devrais pas, mais tu étais jeune et naïve, apeuré par la situation tendue. « Personne. Vas dans ta chambre je vais régler ça. » Comme la gentille fille que tu étais, tu as obéit. Tu avais trop peur de son ton pour ne pas obéir. Mais t'as quand même écouté, l'oreille collée à la porte tu les entendais se disputer à ton propos. Qu'est-ce que tu avais à faire dans la conversation ? Pourquoi est-ce qu'ils se disputaient pour toi comme si tu étais un jouet ? Ça a finit par une claque. Une claque si forte qu'elle raisonnait. Le silence qui s'en est suivi te donnait envie de sortir, de voir ce qu'il s'est passé. Mais la voix féminine retenti de nouveau. Traitant ton père de macho, prétendant que tu ne vivrais jamais bien avec lui, qu'il lui fallait une mère. Une vraie. T'es sortie en trombe de ta chambre et t'es allée pousser la dame, « Vas t'en ! T'es méchante avec mon papa ! Vas t'en ! ». Elle avait les yeux humides, elle a passé une main dans ses cheveux ébènes et est partie. Tu ne l'as plus jamais revu.

< Through the eyes of a child >

Dix ans + Tu courrais joyeusement, pieds nus sur le béton froid du garage. Tu riais alors que ton père te demandais de te calmer, tu jouais avec le chien que l'ami de ton père t'avais offert. « Riina ! » tu l'as appelé comme ça parce que tu as vu un journal de collection de ton père en parler, et tu trouvais ça joli. Toto Riina. « Riina ! » il te courrait après en aboyant, toi tu n'entendais pas des aboiements, mais des rires. Encore un chiot, tu apprenais à le dresser, et tu le faisais pendant que ton père était sous les voitures avec des clefs à molettes et des moteurs dans tout leurs états. « Regarde papa ! » il leva la tête du dessous de la voiture noir et blindé qu'il était en train de fabriquer et améliorer, cadeau pour son patron. Tu pointas un doigt dans la direction du chien, et imitas avec ta petite bouche, un bruit que fait un pistolet. Le chien se laissa tomber, raide. « T'as vu ! C'est moi qui lui ait appris ! » ton père rigola et retourna à son travail. Tu tapas deux fois des mains et le chien se redressa, de nouveau en vie. Et t'as continué de courir avec lui tout l'après-midi, tout le temps.

< This old town don't smell too pretty >

Dix-sept ans + « Ça lui rapporte beaucoup son trafic à ton père ? » Tu restes immobile face à l'inconnu qui traînait pas très loin de l'Atelier. « Quel trafic ? » tu faisais mine de ne rien savoir, mais désormais tu faisais partie intégrante de ce trafic de pièces de voiture, de ces réparations et améliorations illégales, si on se fie aux vrais lois. La grosse partie de l'argent ne revenait ni à toi, ni a ton père, mais au gars tout en haut de la pyramide. Ce gars tu l'aimais pas beaucoup, même si tu l'avais jamais vu. « Fais pas semblant, ça te trou le cul de répondre ? » tu tic, qui c'était ? Un crétin sans aucun doute, mais d'où ? De quelle diaspora ? Pour qui est-ce qu'il bosse et pour qui est-ce qu'il pose ces questions ? Tu prends pas le temps de faire des réponses hypothétiques. « Et toi ça te trou le cul de bien me parler ? Vas t'en, t'as rien à faire ici. » De toute manière, un coup de sifflet et ton chien, ton magnifique rottweiler, arrive en courant. Mais t'as pas eu besoin de ça, parce que le gars est parti sans demander autre chose. Tu impressionnes ? Tu le savais, un jour tu ferais peur à quelqu'un. Mais quand tu t'es retournée et que t'as vu ton père, t'as compris que c'était pas toi qui avait fait peur au crétin. « Rentres au garage et finis tes corvées. » il était pas très content, alors t'as pas discuté. Quand ton père c'est aussi ton patron, c'est compliqué. Quand ton père fait de toi, sans te demander l'autorisation, un membre de la diaspora d'Al Capone, c'est aussi compliqué.

< In the name of justice >

Dix-huit ans + Monstre de talent, ton père te dispute quand même parce que t'as réussi à rayer la voiture d'un client. T'as remis son moteur à neuf, t'as tout refait nickel, t'as presque été adulte sur le coup et il se plaint pour pas grand chose. Un peu de peinture et on y voit que du feu pourtant. T'es majeure, mais il te punit quand même et te dit que tu dois réparer ton erreur et en plus laver le garage. En fait, c'est surtout qu'il n'a pas envie de ranger. L'aspect pratique d'avoir un gamin, c'est qu'il peut servir de femme de ménage quand on sait s'y prendre. T'as passé la journée à nettoyer l'Atelier, alors que ce que tu voulais faire, c'était réparer les voitures et autres véhicules qu'on peut vous apporter. Si t'avais le temps après le boulot, t'aurais fait un tour à la casse et t'aurais ramené quelque chose de cassé à réparer, à remettre comme neuf. T'avais déjà ta moto rouillée que tu travaillais, tu voulais la rendre silencieuse. Le premier modèle de moto silencieuse, ça serait pas beau ça ? T'avais envie de finir cette moto mais elle était longue et difficile à réparer. Il te fallait d'autres pièces en plus. Mais tu pouvais pas aller en chercher, parce que t'avais rayé un millimètre de la voiture que tu as réparé. Il était pas gonflé ton père parfois. Tu osais même pas lui montrer la moto, t'avais peur qu'une fois fini, il l'offre à un des gars en haut de la pyramide. Dans un sens ça voudrait dire qu'elle est réussi, mais elle est à toi. Tu n'aimes pas vraiment ces gens, ces mafieux. Mais à cause de ton père tu bosses pour eux. Tu peux même pas t'en aller, parce que t'as pas envie d'être vouée à toi même dans cette ville. Tu détesterais ne dépendre que de toi. Alors tu restes dans l'Atelier et t'obéis. « Papa ! J'ai fini ! »
 

Antithèse ou Marthe pour les intimes (oui c'est un prénom j'vous jure). Je suis venu ici parce que c'était jolie, du coup j'suis toute neuve, j'suis pas un DC. J'ai 17 ans pour l'instant et j'suis de la Nortagne (je jure que ça existe ça aussi). Je signale que j'avais quitté les forums rpg manga et je suis toujours sur des réels, mais du coup la transition est brute pour moi, j'ai perdu l'habitude et tout. Bref, je aimer vous.

avatar
Technicien
yo
Hafiz est un iranien d’origine qui fut sauvé in extremis par son transfert à Pallatine lors de la révolution qui eut lieu en Iran et qui chassa le Shah ainsi que les étrangers. Son talent est tout simplement d’être capable de cuisiner un peu n’importe quoi et de lui donner bon goût, sans pour autant tomber dans le repas chic. Il a rejoint la diaspora des Altermondialistes en grande partie par conviction mais ne s’implique pas spécialement dedans pour le moment. Mais, depuis les évènements qui ont ébranlé Pallatine et l'attaque contre le restaurant où il travaillait, lui ont montré qu'il ne pouvait pas rester tel qu'il était. Il a décidé de reprendre sa vie en main. De se battre pour ce qu'il veut. De ne plus être une personne passive. Et pour cela il va s'endurcir. Oh il ne va pas devenir un lion mais il ne laissera personne lui marcher sur les pieds à l'avenir. Et cela commence maintenant, avec un rapprochement avec sa diaspora.
Nom de code : aucun
Avatar : Kotetsu Kaburagi

Messages : 734
Messages rp : 163
Date d'inscription : 01/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour et bienvenue sur le forum.
Bonne chance pour ta fiche Héros
J'adore le surnom n’empêche Malicieux


Spoiler:

avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1245
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue parmi nous. Brille  Les petites tailles, c'est le biais, moi je dis. Malicieux  Mais du coup ton personnage a l'air très chou. Cœur
Et si ça peut te rassurer, Naga et moi, on fait toujours un tour du côté des réels et ça se sent peut-être un peu dans la façon dont on a construit le forum, donc au final, tu ne devrais pas être trop perdue. Malicieux
Bonne chance pour ta fiche, jolie gangster.


avatar
Invité
Invité
Merci beaucoup. Brille
Ravie qu'il te plaise Hafiz. Malicieux
Les petites tailles c'est la vie. Youpi
avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1042
Messages rp : 109
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue. I love you
Ah mon dieu, ton avatar, elle est tellement jolie et classe, pas besoin d'avoir une petite taille pour me faire fondre.
Et oh, mécanicienne, quel métier intéressant.
Hâte de voir le caractère maintenant. Cœur




Spoiler:



avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1245
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Malicieux
J'avais oublié, dans mon message précédent, mais tu connais/aimes Mercy Thompson, ou c'est un peu une coïncidence ? Cœur


avatar
Invité
Invité
Merci Naga. Malicieux

Seung, c'est une pure coïncidence. Mort de rire J'en avait déjà entendu parlé il y a longtemps, mais du coup j'y avais pas pensé du tout. Malicieux
avatar
Lotus rouge
reckless
uc
Nom de code : aucun
Avatar : Lacie Baskerville / Pandora Hearts

Messages : 66
Messages rp : 31
Date d'inscription : 04/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
t'es toute jolie, bienvenue Brille Cœur Cœur
avatar
Invité
Invité
Merci. Youpi
avatar
Invité
Invité
ohhh cette ref ava est définitivement cool eheh ; t'inquiètes pas, tu sera pas perdue, on a des admin en béton Malicieux
Bienvenue par ici, du coup ♥
avatar
Invité
Invité
Et toi, Fang... Tombe
Merci beaucoup. Brille
avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 987
Messages rp : 108
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'y a pas à dire, les gamines sont vraiment les meilleures.
J'aime bien l'idée d'appartenir à la diaspora gangster sans forcément tremper dans le trafic, ça change. Et ça rend le personnage bien plus sympathique.
Sur ce, bienvenue chez les rouges. I love you

Mercy Williamson

a reçu son permis de séjour à Pallatine

icon 100*100

Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

Informations à fournir dans les plus brefs délais.

- Votre adresse
- Votre nom de code
- Votre profil chronosrep.net
Facultatifs :
- Vos textes libres
- Vos recherches de rp

Sachez que :
- Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
- Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
- Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum