bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »


Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

「 elle viendra quand même 」

avatar
Invité
Invité
le Lun 25 Juil 2016 - 22:50
Seiha

Seiha Chosokabe

feat Metal Bat | One Punch Man

Caractère

Seiha

Histoire

Seiha est né un quatorze juillet.
Heure inconnue, lieu inconnu, père et mère disparus. L’orphelinat semblait être sa prochaine destination, jusqu’à ce qu’un homme ne le trouve. Ce n’était pas une âme charitable, juste un homme qui passait par là, peut-être au mauvais moment. Et il aurait pu le laisser là le gosse, le laisser pleurer et s’en aller. Mais il en a décidé autrement, il la prit dans ses bras avant de rentrer chez lui, accompagné cette fois.

Avec cet homme, il n’aurait pas de belle vie.
Et il lui a dit, que ce ne serait pas le cas, qu’il n’y aurait pas de cadeaux aux anniversaires ou à Noël, qu’il ne viendrait pas lui lire d’histoire avant de s’endormir.
« Je suis pas ton père, appelle-moi Monsieur Chosokabe. »
Pourtant Monsieur Chosokabe il avait déjà un fils, trois ans plus âgé que Seiha. Mais pas vraiment de traitement de faveur, la seule chose en plus, c’était que lui au moins, il avait le droit de l’appeler « papa ». Sinon c’était pareil, pas de cadeaux, pas de câlins. Une chambre pour deux, un lit superposé, des livres pour étudier et passer le temps et des cochonneries pour l’illusion d’un ventre bien rempli. Seiha n’avait rien à envier à Shinya.

Les deux étaient comme deux vrais frères.
Pas vraiment de marques d’affections, mais ils se souciaient de l’autre et se serraient les coudes. C’était plus que suffisant. Ils avaient quinze et dix-huit ans quand ils ont commencé à bosser ensemble. Shinya faisait ça depuis un moment déjà, Chosokabe l’ayant introduit dans le milieu à ses seize ans. Vendeur de drogues, apparemment c’était de famille. Après leur première affaire ensemble, ils sont rentrés, se sont posés sur leur misérable lit. Alors Seiha demanda :
« Quand est-ce qu’on aura une chambre à nous ? »
« Quand on sera riche. »
« Quand est-ce qu’on sera riche ? »
« Jamais. »
Ce jour-là, il commença à prendre conscience de la vie de merde qu’on lui un imposer et qui risquait de le suivre jusqu’à la fin.

Chosokabe n’était pas un père pour eux.
Ils n’étaient pas proches, il n’était pas souvent là et il ne se souciait pas vraiment de leurs problèmes. Chosokabe n’était probablement pas une bonne personne. Alors pourquoi est-ce que ce sentiment d’abandon a envahi Seiha lorsqu’on lui a annoncé son décès ? Pourquoi s’est-il senti aussi triste en entendant ça ? Pourquoi est-ce que ça faisait aussi mal ?
Il a demandé à Shinya, il lui a hurlé dessus, supplié de lui donner une réponse.
« Je sais pas. » Et c’est la seule réponse qu’on voudra bien lui donner.

Alors, ils ont vécu tous les deux.
Ils étaient pas riches, mais ils l’ont finalement eu, leurs chambres. Shinya a pris celle du vieux, Seiha est resté dans l’ancienne. Mais une vie toujours aussi monotone, peut-être même plus qu’avant et un réfrigérateur à peine rempli grâce à leur trafic. Un jour, Shinya lui dit :
« J’ai envie de crever. »
« Tu pourras crever quand on sera riche. »
« Quand est-ce qu’on sera riche ? »
Seiha baisse les yeux, il hésite.  Mais il finit par répondre, donner la réponse la plus évidente, donner la seule réponse qui s’appliquera toujours à eux :
« Jamais. »

Vingt et vingt-trois.
Leurs âges lorsque pour la première fois, un échange dérapa méchamment. Un malentendu probablement, Seiha ne s’en souvenait plus trop et il ne voulait pas vraiment. On les menace avec un flingue, Seiha panique, Shinya lui dit de garder son calme. Mais il peut pas, parce qu’il a peur, parce qu’il veut pas mourir, parce qu’il veut pas finir comme Chosokabe. Alors malgré les avertissements, malgré les cris, Seiha il court. Il entend la détonation, il sent la balle se loger dans son épaule gauche et bon dieu que ça fait mal. Mais il continue de courir, il court encore et encore. Puis il s’effondre quand sa vision devient trop brouillée pour continuer, quand la douleur devient trop forte pour le supporter.

Vingt-cinq ans et bien vivant.
Vingt-cinq ans et toujours un vulgaire dealeur.
Vingt-cinq ans, toujours pas riche, mais plus de frère pour l’accueillir quand il rentre chez lui.

J'étais Long Wei Shen avant et j'ai jamais fini ma fiche oui.
Parce que grosse démotivation et flemmardise ça fait jamais JAMAIS bon ménage. Donc ouais, je pue un peu excusez-moi.

Bref, sinon toujours petite et toujours mariée à Siobhán.

avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1042
Messages rp : 109
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 25 Juil 2016 - 22:51
Bon retour, mon enfant. Malicieux Toujours autant la classe, à ce que je vois. I love you




Spoiler:



avatar
Invité
Invité
le Lun 25 Juil 2016 - 23:05
jtm jedite quand jserais + fraiche woh
mais t'es beau
et 1punchman ♥️♥️33
edit vite fait mais jsuis trop fiere
il est trop cool seiha llucinant
bsx
avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1245
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 25 Juil 2016 - 23:48
OMG CE PERSONNAGE A L'AIR TROP CLASSIEUX.
Mais vraiment.
J'aime beaucoup son caractère.
Rebienvenue du coup.


avatar
Lotus rouge
reckless
uc
Nom de code : aucun
Avatar : Lacie Baskerville / Pandora Hearts

Messages : 66
Messages rp : 31
Date d'inscription : 04/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 26 Juil 2016 - 0:08
SEIHA ? J'CROIS QU'ON A TROUVÉ NOTRE GOSSE A REIKA ET MOI MDR
BIENVENUE TON PERSO ROKS A MORT JTM ♡♡♡
avatar
Invité
Invité
le Mer 27 Juil 2016 - 19:00
Naga » Owii toujours

Bae » T'es toujours fraîche pour moi straight boy's first
Et pour ta blague, je n'aurais qu'une chose à dire :

[mardi, 26 juillet 2016 17:07] Le Prince Impérial de la Destinée à la Bourrasque Éternelle: pck jtm même si tu dis de la merde
(OK FAITES PAS ATTENTION AU PSEUDO)

Seung » jdjfhgjdmgn MERCI ♥️♥️♥️♥️

Seiko » T'es trop cute pour avoir ce truc comme gosse mdr
TY ♥️♥️♥️♥️

Amour sur vous bande de choux à la crème (même si je déteste ça, vous êtes cute) ♥️♥️♥️♥️
ET. J'ai fini je pense.
avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 987
Messages rp : 108
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 27 Juil 2016 - 20:31
J'ai un peu galéré avec le nom de famille, j'espère ne pas m'être planté dans un bottin. #boulet
Seiha est trop adorable bordel, le pourquoi de sa batte ça m'a tellement fait rire.  Mort de rire  Et puis mince, l'histoire, j'étais en mode "j'adore sa relation avec son frère" et ensuite "hein quoi, il est où, il est mort, pourquoi y'a plus de frère", c'est trop cruel de faire ça.  Pleure Au final, ce nouveau perso est bien trop stylé, bienvenue dans le meilleur gang.

Seiha Chosokabe

a reçu son permis de séjour à Pallatine

icon 100*100

Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

   Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

Informations à fournir dans les plus brefs délais.

   - Votre adresse
   - Votre nom de code
   - Votre profil chronosrep.net
   Facultatifs :
   - Vos textes libres
   - Vos recherches de rp

Sachez que :
   - Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
   - Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
   - Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum