bannière

« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

All that is gold does not glitter │ Ismaïl

avatar
Communication

Prince d'Egypte discrédité, porte-parole altermondialiste intéressé, mannequin de papier glacé.
Ismaïl a la verve habile, le coup de point facile et l'allure gracile. Un peu précieux, un rien sanguin.
Né pour régner, grandi pour chuter,
vous tourne le dos, et puis s'en va.

Nom de code : Aucun.
Avatar : Ookurikara - Touken Ranbu

Messages : 5
Messages rp : 1
Date d'inscription : 04/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ismaïl

Ismaïl Samara

feat Ookurikara | Touken Ranbu

Caractère

Tu as une foi inébranlable en tes capacités, en tes motivations, porté par une ambition démesurée. Tu as les dents longues et finement aiguisées, un appétit vorace et un estomac assez grand pour engloutir le monde entier. Tu as des idées à faire pâlir les génies canonisés d'antan. Tu as un esprit de feu qui bouillonne en toi et qui t'incite à l'impulsion, à l'irréfléchi. Tu aurais gravi l'Everest comme un simple escalier – et tu en as gravi des escaliers, ton royal palais en était rempli.

Tu es une honnête personne, pour peu que l'on ne gratte pas trop la surface. Tu as l'âme gentille et polie, qui respecte sans trop d'irrévérence. Tu te plais aux discussions culturelles dans le respect des opinions, en provoquant le débat sans l'agiter. Tu es d'une oreille attentive, prompt au conseil sans hâter le jugement. Du moins le penses-tu. Ou alors, le pensais-tu. Le pensent-ils, eux ? On te dit vaniteux et orgueilleux, d'une arrogance folle. Certains t'accusent de faire preuve d'autorité et de te complaire dans ton passé. On te dit l'empoté de service plus précieux que l'or jaune – cela te fait rire, mais tu trouves néanmoins les mots un peu durs.

Tu n'as certes jamais renié le prince que tu fus et tu te rappelles souvent que prince tu es toujours, et qu'il convient d'agir en tant que tel. Tu as certes toujours aimé diriger, peut-être bien parce que tu t'en es toujours montré capable ; tu portes les idées et tu leur insuffles le succès. Tu as, certes, toujours su trouver les brebis égarées et les manipuler pour mieux les diriger à ta guise. Mais tu ne fais guère cela par malfaisance. Car tu as un bon fond, un peu trop naïf par moment, et tu sais le prouver aux personnes que tu chéris. Non, tu entreprends toutes ces subtiles machinations uniquement parce que tu n'es bon qu'à ça, satané bon à rien de prince de pacotille.

Tu es une arnaque. Tes ambitions t'ont poussé à mentir. Toi qui savait dignement réussir, serais-tu devenu un arriviste éhonté ? N'as-tu pas honte, lorsque tu te regardes dans le miroir le matin, de manipuler ces gens qui croient en toi ? Et soudain, tu te mets à douter. Tu n'es peut-être plus l'homme de la situation. Les gens, ici, n'ont peut-être jamais cru en toi.
Tu n'avais jamais douté de toi auparavant.

Le temps passe. Tu es dans le plus grand secret amer et plein de regrets et personne à qui en parler ; après quatre années de socialisation poussée, tu n'as réussi qu'à te retrouver plus seul que tu ne l'as jamais été. Alors, tu te contentes de sourire et de pavoiser en lançant des envolées lyriques politiquement correctes à qui veut bien les gober, jusqu'à ce que tu trouves une bonne âme qui voudra bien te montrer vers quel nouvel escalier te diriger.

Ismaïl

Âge: 28 ans.
Naissance: 12/06/2138
Départ: 2166
Présence en ville: Quatre ans.
Nationalité: Égyptienne.
Métier: Mannequin.
Statut civil: Célibataire.

Groupe: Altermondialistes.
Section: Communication.
Rang: Porte-parole.
Nom de code: Aucun. Ismaïl est un homme public.

Taille: 1.81
Corpulence: Athlétique.
Cheveux: Mi-longs, bruns.
Yeux: Noisette.
Autres: Toujours élégamment vêtu, son apparence physique générale semble étudiée jusqu'aux plus petits détails.

Histoire

Le Caire, Égypte, 2166



Même préparé, la douleur reste implacable. Assis sur le somptueux canapé de cuir, le regard vague et fuyant, Ismaïl se laisse entraîner par la souffrance du deuil. Au loin, la télévision annonce les nouvelles du jour. Sans surprises, la mort de son père le Roi fait la une ; on appelle à la prière et au respect à la famille régnante, on transmet les condoléances des chefs d'Etats du monde entier. On rappelle la grandeur d'âme du mort, des bienfaits de ses actes, de la perte que sa mort représente. On s'interroge aussi sur la succession, de l'âge du prince héritier et de ses futures orientations politiques, qui inquiètent tant les grands de ce monde.

Aujourd'hui avait lieu une rencontre importante avec des hommes d'affaires ambitieux ; personne n'ayant jugé bon de lui dire si, oui ou non, elle est maintenue, Ismaïl attend qu'on daigne le chercher sans trop se poser des questions, vêtu de son nouveau costard des grands jours. Sa mine maussade trahit son désintérêt pour les relations sociales. Le cœur lourd, il attend que la journée passe.

On toque à la porte. Sa mère apparaît dans l'entrée, flanquée d'Ahmed à ses côtés. La veuve semble soulagée de le voir : « Ah, tu es ici. Pourquoi te caches-tu ? »

Ismaïl ne répond pas de suite. Le smartphone vibre ; depuis le début de la matinée, les diverses sollicitations n'ont cessé. Les messages viennent des amis d'Europe, des connaissances croisées au fil des ans, des amis émiratis de toujours. Il n'y prête guère d'importance ; soixante-et-un messages de condoléances, cela représente trop d'effort pour le moment.

« Je ne me cache pas, répond-il finalement. J'attends juste qu'on vienne me chercher.
- Si tu parles du congrès, il est annulé. En revanche, ton frère t'attends dans la salle de réunion. Il semble préoccupé par ton retard. »


Cette fois-ci, il ne prend plus le temps de répondre.
La Reine fait signe à Ahmed de rester dehors et le conseiller s'exécute. Elle ferme la porte derrière elle et se dirige vers son fils à une allure posée, pour s'asseoir à ses côtés. Elle pose une main délicate sur son épaule droite, qu'il affaisse presque par réflexe.

« Pourquoi ne veux-tu pas le rejoindre ? demande-t-elle d'une voix chaude et maternelle, qu'elle ne prend que dans les moments intimes. Farouk souhaite parler de la succession.
- La succession
, reprend Ismaïl dans un soupir exaspéré, dénué de toute surprise. Il n'a que ça à faire ? C'est stupide et grossier. Je souhaite faire mon deuil tranquillement, et ne pas me tracasser de ces questions saugrenues. »

Il a conscience du mépris qui teinte ses propos. Il n'a pas la même aptitude que son frère à faire face aux sentiments, il ne le sait que trop bien. Le prince lève le regard vers sa mère, et lit dans ses yeux qu'elle accepte ses paroles. Il est fort probable qu'elle pense de même, se dit-il. Le monde ne s'arrête pas de tourner à la mort d'un homme, mais la famille régnante d’Égypte peut bien se permettre, le temps d'une journée, de prendre soin d'elle. N'en déplaise à l'ardeur inconvenante de Farouk.

**

L'ambiance familiale délétère a dépeint sur l'ambiance du palais, et dorénavant Ismaïl se surprend à préférer la présence de Pacha plutôt que de ses compatriotes. Le faucon pèlerin, avec sa robe sublime et ses profonds yeux noirs, représente une compagnie silencieuse fort agréable, loin des discussions viciées de ses pairs. Dans la fauconnerie royale, il n'est jugé que par sa capacité à dominer et donner à manger. Sous la supervision du maître fauconnier, il accueille sur son bras ganté d'un épais cuir usé, le fier animal et royal chasseur des cieux. Celui-ci agite ses ailes, secoue la tête, puis vient picorer dans la main, la friandise que son maître lui a préparé.

Dans le fond de sa poche raisonne la sonnerie de téléphone appliquée à sa fiancée Alia de Jordanie. Il répugne à quitter son ami ailé, mais Ismaïl plonge tout de même la main dans la poche et décroche, sans quitter Pacha des yeux. La douce voix féminine l'apaise, mais il sait qu'elle n'a que des mots troublants à lui dire ; elle n'attend d'ailleurs pas trop longtemps avant de le prouver :

« Je me fais du soucis, Ismaïl. Certains médias ici rapportent les mauvais rapports que tu entretiens avec Farouk. Ils disent des choses assez graves. Je me fais vraiment du soucis. J'aimerais être avec toi, mais ce voyage importe trop à mon père pour que je parte maintenant. Comment vas-tu ?
- Ne t'inquiète pas, je vais bien. Tu connais Farouk, nous avons toujours eu des rapports houleux. Les médias crachent des inepties pour fragiliser le nouveau venu sur le trône. Laisse passer le temps, et tu verras qu'on n'en parlera plus.
- Je n'en doute pas. Mais c'est pour toi que je m'inquiète. »


Le prince ne répond pas aussitôt. Le faucon demande de l'attention et s'agite sur son bras. Il s'avère être une excellente excuse pour laisser planer sa réponse. Alia ne bronche pas. S'il était vrai que le microcosme évoluant autour de la famille s'était scindé en deux depuis l'avènement du roi Farouk III, il aurait été mentir de dire qu'il s'agissait d'une situation nouvelle. Les deux frères s'étaient toujours battus pour tirer la couverture vers eux. Si Farouk était l'héritier du royaume, Ismaïl était le plus apprécié, la belle figure, les mots justes et la carrure impressionnante. Cela n'avait rien de nouveau.
L'étau s'était néanmoins resserré sur Ismaïl qui, en plus de l'animosité de son frère, devait dorénavant faire face à un mépris grandissant de la cour, personne ne souhaitant s'attirer les foudres du Roi. Sa vie avait depuis toujours été un échiquier politique géant dont il maîtrisait les codes... mais aujourd'hui, il peinait à dominer la situation.

« Tu n'as pas à t'inquiéter, répond-il à sa perle de beauté. La famille s'est fragilisée à la mort de mon père mais elle retrouvera bien vite sa paix d'avant. La perte d'un patriarche est une épreuve que nous devons tous passer, et cela prendra le temps nécessaire. Je ne me fais pas de soucis à ce sujet.
- Je te crois, alors. »


**

« Je suis ton Roi. » Le ton est implacable. « J'attends donc de toi le respect qui est dû à un roi. »

Ismaïl s'arrête net alors qu'il s'apprêtait à quitter la salle privée du palais où s'étaient réunis son frère et divers conseillés. Il se retourne lentement, ahuri par ce que Farouk vient de lui dire.

« Et moi, je suis ton frère, déclare-il sèchement, articulant nettement chaque syllabe pour clairement signifier sa désapprobation.
- Pourquoi cherches-tu tant à saborder mon autorité ? demande le Roi en se levant brutalement de son siège, presque en hurlant. Je suis le Roi et tu es mon frère, tu me devrais fidélité et loyauté ! Quel homme ferait ça à son frère ? Si Père voyait ça, il serait malade. »

Il s'emporte, comme la furie qu'Ismaïl n'avait plus vu depuis des années. Il sent, néanmoins, que l'abcès apparut ces derniers mois est prêt à éclater. Il est gênant que cela arrive en public mais il s'agit là d'une épreuve à passer, pour lui, pour montrer à tous le vilain petit canard de la famille qu'il n'est pas. Piqué au vif, il répond alors, sur le même ton que son frère :

« Mais je te suis fidèle et loyal ! J'ai peut-être lorgné sur le trône quand j'étais jeune et bête, mais c'était quand toi tu étais assez jeune et bête pour me provoquer là-dessus. Mais j'ai grandi, depuis ! Et je ne souhaite plus cette place ; elle est à toi, et je te la laisse, et je suis sincèrement convaincu de ta capacité à gérer le pays. Donne-moi le poste de vice-premier ministre, puisque c'est comme ça que ça marche. Je prends le poste avec plaisir. Mais ne m'emmerdes plus avec tes bêtises paranoïaques, cesse de te monter la tête à mon propos et d'écouter les affabulateurs qui te créent des ennemis inexistants. Tu crois peut-être que je vais prendre ta place dès que tu auras le dos tourné, la prochaine fois que tu partiras en vacances ? »

Farouk ne répond pas. Son visage reste tiré par la fureur, ses yeux semblent exorbités. Ismaïl sait qu'il tente de se contenir, mais on lui a apprit que le silence vaut acceptation. Devant l'absence de réponse, il baisse les épaules et le regard, ne pouvant masquer sa déception. Depuis quand leurs relations s'étaient-elles dégradées à ce point ? Leur lien fraternel ne lui avait jamais paru aussi faible qu'en cet instant. Le prince tourne les talons et quitte la salle ; personne ne le retient.

**

La baie vitrée de sa suite royale lui donne une splendide vue sur l'océan environnant de gratte-ciels en acier et le smog perpétuel qui recouvre le Caire. Tout n'est que mocheté et saleté ici, mais l’Égypte est son pays de cœur alors, aussi moche et sale soit-il, Ismaïl se battra toujours pour lui.

Le Prince ne vit plus au palais royal depuis trois semaines, et pour cacher ce fait à la presse qui à n'en point douter s'en délecterait, lui et ses proches ont convenu de masquer sa fuite en rendez-vous d'affaires effrénés. Il se sentirait presque en exil si l'on ne lui avait pas donné pour tâches de faire fructifier les juteux contrats de la Couronne. La parole, c'était bien là sa qualité première. Ismaïl était un homme de confiance, une image rassurante, l'homme de toutes les situations. Malgré les rumeurs perfides, son incroyable côte de popularité ne démentait pas. C'était là sa voie de secours, son unique arme de reconquête de la famille.

Le téléphone vibre sur la grande table basse de verre derrière lui. Alia se montre impatiente ; elle ne peut que se contenter de messagerie instantanée ces derniers temps. Sa gentillesse est sans fin, mais Ismaïl n'a pas le cœur à lui rendre la pareille. Il regrette d'être celui à qui l'on a promis la Perle de Jordanie.
  Je sais que tu travailles beaucoup ces derniers jours mais j'aimerais vraiment te voir. Il faut qu'on parle. Mon père se montre très pressant et comme tu sais, nous devons participer à ce gala de charité le mois prochain. Est-ce que tu seras là ? Je veux qu'on ait au moins une grosse apparition publique avant le mariage.
   Je ne sais pas. Il faut que je vois.
   Tu ne peux pas ne pas venir. Pourquoi tu ne me dis pas ce qui ne va pas ?
   J'ai beaucoup de travail en ce moment.


Elle ne répond pas. Il repose donc le téléphone et repart dans ses pensées soucieuses. La reconquête de l'amour de son frère n'attend pas. Il est confiant, et la presse lui est totalement acquise, rien ne peut l'empêcher de parvenir à ses fins. Mais les plans semblent se perdre dans ce dédale sans fin d'immeubles qui lui font face.
Il semble alors au Prince que des yeux le regardent, qu'une présence l'épie derrière son dos. Il se retourne lentement, précautionneusement, pour s'assurer qu'il n'y a personne dans la suite.

Le téléphone vibre à nouveau.

  Le mariage est-il compromis ?

Mais le message ne reçut jamais de réponse.


*est en train de scroller tumblr comme un ridicule mollusque affalé sur le canapé*
*remarque soudain la caméra*
Oh hey, j'vous avais pas entendu venir !  Donc moi, quoi dire... j'ai tellement de pseudos que je n'en ai aucun d'officiel, Ismaïl fera l'affaire ! Je fais du rp depuis au moins 2005, avec plusieurs grosses pauses, et faut croire que quand je fais de la page blanche pour des projets plus personnels, c'est le seul remède existant pour me refaire écrire. Et pour finir... ceci n'est pas un DC.
*retourne scroller tumblr à l'infini pour oublier les soucis de la vie professionnelle*  

avatar
Gangster

Les pages se tournent.
Avatar : J. Won Han

Messages : 73
Messages rp : 41
Date d'inscription : 15/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ton histoire est très intéressante, le personnage aussi d'ailleurs, j'ai hâte d'en savoir plus !

Bienvenue en tout cas :D



Merci Ysrael ♥️♥️

La fragilité du cristal ne le rend pas faible, elle le rend délicat.

▽:
avatar
Technicien
yo
Hafiz est un iranien d’origine qui fut sauvé in extremis par son transfert à Pallatine lors de la révolution qui eut lieu en Iran et qui chassa le Shah ainsi que les étrangers. Son talent est tout simplement d’être capable de cuisiner un peu n’importe quoi et de lui donner bon goût, sans pour autant tomber dans le repas chic. Il a rejoint la diaspora des Altermondialistes en grande partie par conviction mais ne s’implique pas spécialement dedans pour le moment. Mais, depuis les évènements qui ont ébranlé Pallatine et l'attaque contre le restaurant où il travaillait, lui ont montré qu'il ne pouvait pas rester tel qu'il était. Il a décidé de reprendre sa vie en main. De se battre pour ce qu'il veut. De ne plus être une personne passive. Et pour cela il va s'endurcir. Oh il ne va pas devenir un lion mais il ne laissera personne lui marcher sur les pieds à l'avenir. Et cela commence maintenant, avec un rapprochement avec sa diaspora.
Nom de code : aucun
Avatar : Kotetsu Kaburagi

Messages : 723
Messages rp : 160
Date d'inscription : 01/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue mon cher collègue Malicieux
J'attends de pouvoir rp avec toi avec impatience


Spoiler:

avatar
Invité
Invité
Mash'Allah
avatar
Recherche & Développement

hiraeth :: a homesickness
for a place which never even existed
a été créé à partir de cellules souches ♡ dents de requin & cheveux rouges ♡ curieux de tout et surtout de l'inutile ♡ complètement innocent, apprend la vie ♡ hyperactif & malhabile (ok c'est un boulet) ♡ fana de biologie ♡ adore apprendre & a encore beaucoup à découvrir ♡ n'a aucune notion des normes sociales ♡ adorable & naturellement gentil ♡ s'inquiète de tout mais ça ne l'empêche pas d'agir sans réfléchir ♡ se trompe parfois dans les mots qu'il utilise ♡ a du mal à s'exprimer, à se faire comprendre ♡ angoisse d'effrayer les gens avec son sourire de canines ♡ petit ouragan qui risque de bousculer bien des choses

Nom de code : scylla
Jukebox : atlas hands
Avatar : matsuoka rin + free!

Messages : 270
Messages rp : 61
Date d'inscription : 16/04/2016
Voir le profil de l'utilisateur
hhhhhh ce prédef. j'aime beaucoup l'image utilisée en bannière, vraiment ; et si je n'ai pas lu l'histoire pour le moment, la réponse au nom de code correspond parfaitement eheh.
bienvenue ♥
avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1034
Messages rp : 108
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue. Brille Brille Brille Brille




Spoiler:



avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1232
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Le fameux Ismaïl. Tombe Tombe Tombe Ce prédéfini absolument magnifique. Malicieux
Bienvenue du coup. I love you J'aime beaucoup ton avatar, au niveau du style il me fait penser à l'auteur d'un webtoon que j'aime bien, il a beaucoup de classe en tout cas.


avatar
Invité
Invité
Tout ce qui est or ne brille pas, tous ceux qui errent ne sont pas perdus Malicieux

ISMAIL CE PREDED A LA CLASSE ABSOLUE Youpi Youpi Youpi

Sinon bienvenue et bon courage pour ta fiche Cœur
avatar
Invité
Invité
Salut !

Je viens prendre des nouvelles sur ta fiche Héros
avatar
Communication

Prince d'Egypte discrédité, porte-parole altermondialiste intéressé, mannequin de papier glacé.
Ismaïl a la verve habile, le coup de point facile et l'allure gracile. Un peu précieux, un rien sanguin.
Né pour régner, grandi pour chuter,
vous tourne le dos, et puis s'en va.

Nom de code : Aucun.
Avatar : Ookurikara - Touken Ranbu

Messages : 5
Messages rp : 1
Date d'inscription : 04/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour
C'est vachement nul de ma part d'avoir mis autant de temps pour finir la fiche j'avais commencé à l'éditer cette semaine mais j'ai été coupée en pleine correction, et impossible de finir le truc, + problème technique... (Du coup je suis sur téléphone) bref, je récupère mon ordinateur assez tard ce soir, serait-il donc possible d'avoir un délai jusqu'à demain après-midi, pour être large ?

(À toutes les gentilles personnes plus haut : mon message initial n'a pu être posté mais : merci, vous êtes des amours )
avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1232
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Aucun souci, prends ton temps et profite bien de ton pc récupéré. Malicieux I love you


avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 967
Messages rp : 107
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
C'est vraiment avec plaisir que j'ai lu ta fiche.    Tu ne peux savoir à quel point j'attendais un Ismaïl, et le voir prendre enfin vie me fait vraiment plaisir. En plus, ton interprétation d'Ismaïl a bien l’ambiguïté que j'attendais du personnage, d'un côté ambitieux, de l'autre côté pas tout à fait attiré par le pouvoir, le caractère et l'histoire se complètent vraiment bien.
En plus, c'était vraiment facile à lire, et intéressant, et la mention d'un smog au dessus de l'Égypte était vraiment bien pensée. Non, vraiment, tu as bien compris le personnage, c'est donc avec une immense que je te valide et te souhaite la bienvenue chez les meilleurs dans le groupe le moins aimé du forum.

   

Ismaïl Samara

a reçu son permis de séjour à Pallatine

icon 100*100

Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

   Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

Informations à fournir dans les plus brefs délais.

   - Votre adresse
   - Votre nom de code
   - Votre profil chronosrep.net
   Facultatifs :
   - Vos textes libres
   - Vos recherches de rp

Sachez que :
   - Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
   - Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
   - Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum