« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Money. Power. Monkey. | Lucia

avatar
Gangster
http://i.skyrock.net/1542/53071542/pics/3280555574_0_6_0PJREGqT.jpg
Ysrael est une ancienne gangster ayant officié comme experte-comptable pour les Terrible Genna, une puissante famille du crime du Chicago des années 20. Ayant détourné une somme considérable d'argent durant ses années à leurs côtés, et sentant l'étau se refermer sur elle, Ysrael rencontre les agents de Pallatine en 1925. Elle quitte la Terre la même année, peu après le début du déclin de la Famille Genna.

Elle s'est depuis intégrée au mieux à Pallatine, même si certaines vieilles habitudes de son ancienne vie lui restent.

Ysrael est un serpent, une créature vénéneuse et insidieuse qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie.
Nom de code : Échide
Avatar IRL : Evangeline Lilly
Avatar : Morgana | Las-T

Messages : 90
Messages rp : 37
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Sep 2016 - 0:35
Lucia | Ysrael
Money. Power. Monkey.


Give me more money,
Give me more power,
'Cause I'm just another monkey
Trapped in reality


Le cliquetis régulier des machines à sous. Le glissement discret des cartes sur les tapis. Le choc singulier des jetons les uns contre les autres. Le goût du tabac de bonne qualité. Le tintement de coupes en cristal. Le froissement délicat d'un dos de robe sous la main d'un amant complice. Le geste rituel d'un joueur à qui la chance sourirait jusqu'au prochain lancer de dés. L'odeur de l'argent et du pouvoir emplissait l'endroit, couvrant de son parfum envoûtant les relents immondes de l'addiction et de la ruine. Des lumières artificielles baignaient la salle d'une clarté agressive. Ni fenêtre pour bénéficier de la douceur de l'astre solaire, ni montre pour constater que le temps s'écoulait à une vitesse ahurissante. Véritable lieu de perdition, le casino vivait à son rythme, faisant oublier aux clients le monde du dehors et les tracas qui l'accompagnait.

Un crescendo de cris de joie et de rires s'éleva d'un black jack non loin. La clameur si réjouissante aux oreilles des joueurs alentours ne fit qu'amplifier la frénésie dépensière dans laquelle ils étaient déjà embourbés jusqu'au cou. Ysrael promena un regard froid sur les différentes tables de jeu. Du bout des doigts, elle saisit le thé glacé que le serveur lui avait offert pour la faire patienter. Ses lèvres carmines goûtèrent une gorgée de la boisson sucrée. Elle ne buvait que rarement au travail, encore moins lorsqu'elle était amenée à rendre une petite visite de courtoisie à un membre de la diaspora. La jeune femme aimait se savoir en pleine possession de ses moyens pour ne rater aucune information qui pouvait s'avérer intéressante. La femme de chiffres se redressa dans le fauteuil qu'elle occupait. Elle se pencha légèrement en avant pour attraper l'une des nombreuses feuilles qui constituaient le dossier du Bling Fallen. Le casino semblait revivre depuis que Lucia Hylfinor l'avait repris, quatre ans plus tôt. Les affaires tournaient correctement.
Mais correctement n'était pas assez. Pas aux yeux de la Vipère.
Et en tant que responsable financière des gangsters, ce qui n'était pas assez pour elle devenait aussitôt insuffisant pour le reste du groupe.

Rien ne prédestinait Ysrael à se retrouver à nouveau mêlée à la pègre après son départ de la Terre. Si on lui avait dit qu'en abandonnant Chicago, les Genna, et l'Outfit alors mené par Capone, elle se retrouverait à retravailler pour ce dernier ... Dieu, qu'elle aurait rit. Et pourtant. Le Parrain, connaissant ses capacités, avait eu la bonté de la reprendre dans ses rangs. Une aubaine, comme une malchance.
Le premier gangster qui l'avait approché du temps où elle résidait encore à l'Institut avait fait face à la femme la plus détestable qu'il eut probablement jamais rencontré. A cette époque, retomber dans le système méphitique d'une mafia alors qu'elle venait de tout abandonner pour échapper aux griffes de ce monde lui semblait fou. Cinq ans et une promotion plus tard, Ysrael se laissait broyer chaque jour un peu plus par la machine infernale du crime organisé. En son for intérieur, elle savait que sa tête roulerait au sol lorsque le couperet tomberait. Plus personne ne viendrait lui proposer une autre vie dans un autre monde.

Une ombre gigantesque se profila aux côtés de la comptable. Ysrael leva les yeux tel un Diogène vers son  Alexandre afin de mieux observer l'armoire à glace qui la considérait. Son visage se fendit d'un sourire mielleux lorsqu'elle reconnut l'homme de main de la propriétaire du casino. Il était des figures qui passaient difficilement inaperçues, et Fred était de celles-là.

« Mademoiselle Fitzgerald ? Suivez-moi je vous prie. Madame Hylfinor va vous recevoir. »

Ysrael rassembla ses affaires et se leva en silence, emboîtant le pas du géant qui l'entraîna dans les coulisses de l'établissement, ses talons claquait sur le carrelage hors de prix. Une toute autre ambiance régnait dans les couloirs impeccables menant au bureau de la gérante. Le jeu laissait place au travail. Le sérieux s'imposait, étouffant, brutal.

Le duo s'arrêta devant une porte surplombée du nom de Lucia. Fred frappa pour annoncer leur arrivée et fit pivoter le panneau de bois. D'un geste courtois, il invita Ysrael à entrer. La jeune femme pénétra d'un pas sûr. Son regard se porta immédiatement à sa droite, happé par une femme à la chevelure blonde. La gangster s'approcha et lui tendit une main ferme.

« Lucia. Salua-t-elle sobrement, un sourire commercial sur les lèvres. »






I was not listening. Well, actually I was ... Thing is :
avatar
Bling Fallen
Argent, pouvoir... Je prendrais tout ce que le monde possède.
Lucia a trois masques principaux.

Pour les gangsters, elle est The French. La redoutable gérante du casino de la diaspora. Avide, retors, teigneuse, cruelle et intelligente, elle a du charisme et sait s'en servir. Elle effraie ceux qui lui sont inférieurs, impressionne ses égaux et fait la fierté d'Al Capone, du moins elle aime à le croire. Elle est un trou noir aspirant tout : pouvoir, argent et l'âme de ses victimes. N'entrez jamais dans sa liste noire, on raconte qu'elle collectionne les doigts de ceux qui ont eu le malheur d'être dessus.

Pour les hommes et les femmes du casino, elle est une mère. Elle est la femme qui les a rééduqué. Qui leur a offert un travail, un logement et de quoi vivre. C'est une figure qu'ils admirent et craignent. Lucia est apprécié surtout car elle ne fait pas que s'occuper de ses employés mais aussi car elle prend en charge leur famille. Travailler pour elle assure un emploi pour les enfants dans le casino et une éducation descente. La trentenaire ne demande que deux choses en échange : une loyauté sans faille et une obéissance absolue.

Pour les habitants de Kinglaugh et tous ceux qui ne la connaissent pas. Elle est une femme généreuse, impliqué dans des œuvres de charités, des événements culturels et des orphelinats. Elle fait régulièrement des dons à toutes les associations pour les jeunes, pour la culture et l'éducation. Elle est vu comme une bienfaitrice par beaucoup.

Mais le vrai visage de Lucia est bien plus noir. Du haut du 50ème étage du casino, de ses yeux rubis, elle fixe les gens cherchant à savoir combien lui rapportera la manipulation de chaque personne. Si elle vous parle, c'est qu'elle cherche le profit que vous lui apporterez. Si elle vous aide, c'est qu'elle sait combien elle gagnera en échange. Si elle a des projets pour vous, ne vous avisez pas de la laisser tomber, une foi engagé, sachez qu'elle déteste les abandons sans excellente raison. Quand vous lui parlez vous remarquerez son énervement ou son ennui aux légers coups qu'elle donne à sa cigarette, mais c'est quand elle regarde et joue avec son verre de cognac double glace, gravés aux symboles du Bling Fallen, que vous savez qu'elle réfléchit très fort à ce que vous dites.

Une dernière chose, ne portez jamais de rouge face à elle. Ses yeux écarlates ne voient plus que cette couleur, rendant tout ce qui est rouge naturellement, invisible à ses yeux. Et si quelqu'un lui apprend que vous portiez cette couleur tant détestée... Vous allez perdre un doigt dans le meilleur des cas.

Lucia vu par Léna :
Dans la vie, on rencontre différents types de personnes. Parmi elles, il y a celles qui vous sauvent et celles qui vous détruisent. Lucia, elle fait partie de ces rares personnes qui sont capables de l’un comme de l’autre. Elle peut être une mère aimante qui redonnera un sens à votre vie, mais aussi ce bourreau qui vous fixera droit dans les yeux, sans sourciller, alors qu’elle vous ôtera cette même vie qu’elle vous avez confié. Car, plus que votre vie, c’est une part de la sienne qu’elle place entre vos mains et qu’elle espère voir protéger aux creux de vos paumes. C’est peut-être pour cette raison alors que toute trahison envers elle se payera en phalange amputée, comme si vos doigts n’étaient que le compte à rebours qui prédisait l’instant de votre mort. Mais ne craignez pas Lucia, car, si aujourd’hui vous êtes ici, c’est qu’elle aura vu en vous une capacité que vous-même n’avez jamais pu déceler. Et si vous êtes capable de l’ignorer et de passer à côté, Lucia, elle, ne gâchera jamais une chance de faire surgir cette personne à qui elle sera fière d’offrir son nom. Cette nouvelle identité est un cadeau qu’elle vous fait, à vous de vous en montrer digne et de lui offrir, en retour, votre entière loyauté, voir même, votre vie, si cela est nécessaire
Nom de code : The French
Avatar : Personnage original

Messages : 86
Messages rp : 36
Date d'inscription : 27/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 17 Sep 2016 - 2:24
-Mademoiselle Ysrael.

La responsable du casino serra la main en souriant, se levant lentement de son fauteuil. Lucia n’aimait que les personnes qui travaillaient pour elle. Mais parmi les personnes qu’elle n’aimait pas, elle avait appris à respecter ceux qui pouvaient être utile et ceux qui pouvaient lui causer des ennuis. La vipère avait la particularité de faire partie des deux tableaux : une comptable qui pouvait permettre à la blonde de gagner beaucoup d’argent et en même temps, la seconde personne à pouvoir la virer de son poste actuel, presque en claquant des doigts. Voilà pourquoi le rendez-vous d’aujourd’hui devait se passer du mieux possible.

La trentenaire passa tendit doucement sa main vers les sièges confortables placés sur le balcon, permettant de profiter de la magnifique vue sur le quartier, la plus belle du coin. Car elle savait cet entretien important, la femme d’affaire s’était habillée sobrement : Une robe sans décolleté, d’un noir profond. Elle voulait dégager une aura d’assurance et de contrôle sans paraître agressive et possessive. De légers bijoux ajoutaient un éclat de richesse et un maquillage léger conpletait le tout.

Maîtrise, calme, souplesse. Voilà les mots que Lucia devait garder en tête face à cette comptable. D’un geste léger elle invita Fred à s’approcher, demandant, comme à son habitude, un cognac ambré, deux glaçons gravés au symbole du Bling Fallen : une bourse remplie d’argent laissant tomber une pièce. Puis elle eut un nouveau sourire vers son invitée.

-Voulez-vous boire quelque chose ? Alcool, boisson, soda ?

Il n’y avait aucun test derrière cette question, Lucia savait que la vipère était quelqu’un de caractère et qu’il ne valait mieux pas essayer de se la mettre dans la poche avec une ruse aussi minable que de la rendre ivre. Elle la laissa passer commande auprès de Fred, se contentant d’admirer la vue.

Le Bling Fallen… Monument de Kinglaugh. Quand elle était arrivée ici, c’était une future ruine disait-on. Un endroit qui servirait bientôt de squatte… Et pourtant… Al Capone avait fait un pari risqué mais il avait gagné. Lucia dirigeait maintenant le second casino de la ville, derrière celui du cartel Yakuza. Aaah si seulement un accident pouvait leur arriver dessus… Elle y réfléchissait de plus en plus souvent mais elle ne trouvait pas l’idée qui lui épargnerait les problèmes. De plus, leur bien aimé chef fondait quelques espoirs dessus… La pression se faisait sentir continuellement.

Apportant les boissons, le majordome posa aussi le dossier du mois passé et du mois courant. Tout était à l’intérieur. Une transparence parfaite. Lucia ouvrit le dossier du mois courant, parcourant du regard les lignes avant de sourire à la comptable.

-Comme vous pouvez le voir, nous sommes actuellement en progression. Par rapport au mois dernier nous avons eu un chiffre en augmentation constante. Nous démarrons très bien cette nouvelle période et le partenariat avec le Léviathan nous a été très profitable.

Elle tourna quelques pages avant de tendre le dossier.

-Si vous avez la moindre question, je suis là pour vous aider.

De la politesse autant qu’elle le pouvait. Prudence Lucia, la vipère peut te mordre.
avatar
Gangster
http://i.skyrock.net/1542/53071542/pics/3280555574_0_6_0PJREGqT.jpg
Ysrael est une ancienne gangster ayant officié comme experte-comptable pour les Terrible Genna, une puissante famille du crime du Chicago des années 20. Ayant détourné une somme considérable d'argent durant ses années à leurs côtés, et sentant l'étau se refermer sur elle, Ysrael rencontre les agents de Pallatine en 1925. Elle quitte la Terre la même année, peu après le début du déclin de la Famille Genna.

Elle s'est depuis intégrée au mieux à Pallatine, même si certaines vieilles habitudes de son ancienne vie lui restent.

Ysrael est un serpent, une créature vénéneuse et insidieuse qu'il vaut mieux ne pas avoir pour ennemie.
Nom de code : Échide
Avatar IRL : Evangeline Lilly
Avatar : Morgana | Las-T

Messages : 90
Messages rp : 37
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 7 Oct 2016 - 21:07
Lucia | Ysrael
Money. Power. Monkey

Give me more money,
Give me more power,
'Cause I'm just another monkey
Trapped in reality

L'étrange disposition des meubles dans la pièce n'étonna que peu la responsable financière qui avait déjà eu vent de cette particularité dans le bureau de Lucia. La brune ne pouvait que féliciter l'esprit acéré de la propriétaire des lieux et la perspicacité dont elle faisait preuve. N'importe quel gangster ayant un tant soi peu d'importance au sein de la diaspora devait craindre pour sa vie. Les faits étaient là : lorsqu'on devenait quelqu'un, on devenait automatiquement une tête à abattre. Autant ne pas faciliter le travail des ennemis.

« Mademoiselle Ysrael. »

Elle lui serra la main d'une poigne ferme et forte, comme elle avait l'habitude de le faire. L'Américaine était une femme imposante, malgré sa taille moyenne, déterminée, et qui savait parvenir à ses fins. Un véritable requin, capable de dévorer n'importe qui, y compris la blonde qui lui souriait poliment.

La brune ne put s'empêcher de faire une discrète inspection de son hôte lorsqu'elles prirent place sur le balcon. C'était quelque chose d'habituel lors d'une rencontre. Elle scannait automatiquement et naturellement son interlocuteur pour tenter d'en percer les mystères. Un tic de nervosité, un détail dans sa manière de se tenir. Rien ne pouvait échapper aux prunelles émeraudes de la trentenaire. Elle faisait parfois plus attention au langage non-verbal qu'aux mots réellement dictés. Le corps en disait souvent bien plus que ce que les lèvres voulaient bien prononcer. Bien évidemment, les observations faites étaient à mettre dans un certain contexte, mais elles pouvaient par moment s’avérer bien utiles. Et dans le cadre d’une rencontre professionnelle, le langage corporel était à scruter minutieusement. Ysrael cherchait chez Lucia le moindre signe distinctif qui pouvait lui permettre d'en apprendre plus sur l'état dans lequel elle se trouvait. La comptable était en situation de force. Elle le savait autant que le directrice du Bling Fallen.

« Voulez-vous boire quelque chose ? Alcool, boisson, soda ?
- De l'eau, merci. »

Fred hocha la tête pour signifier qu'il prenait note et partit préparer les consommations. Ysrael profita des quelques secondes qu'elle avait avant d'attaquer le vif du sujet pour laisser ses orbes verts se perdre sur la vue. Le soleil frappait le paysage urbain, une douce chaleur l'accompagnant. Dans un froncement de nez, la trentenaire sortit de son sac à main une paire de lunettes aux verres teintés qu'elle s'empressa de mettre pour se protéger des rayons de l'astre du jour. Du coin de l’œil, elle observa la comptabilité que tenait entre ses mains la supérieure du casino. Elle connaissait par cœur les chiffres inscrits sur chaque page pour avoir de nombreuses fois parcouru le dossier Bling Fallen.

« Comme vous pouvez le voir, nous sommes actuellement en progression. Par rapport au mois dernier nous avons eu un chiffre en augmentation constante. Nous démarrons très bien cette nouvelle période et le partenariat avec le Léviathan nous a été très profitable. »

La comptable opina sobrement du chef. La progression était indéniable, mais quant à savoir si le casino démarrait effectivement bien la nouvelle période … Ysrael était la seule à pouvoir se prononcer là-dessus. Sa définition des termes « très bien » n'était étrangement jamais la même que celle des propriétaires d'établissements dépendant de la diaspora. Étrangement.
Les papiers correspondant à la période t finirent leur course dans les mains de la jeune femme qui les étudia méticuleusement.

« Si vous avez la moindre question, je suis là pour vous aider. »

Quelques longues secondes durant lesquels Ysrael ne leva pas le nez des feuilles qu'elle avait sous les yeux passèrent. Elle laissa tomber les feuilles sur la table devant elles et s'éclaircit la gorge.

« Il est encore tôt pour se prononcer sur les résultats de votre partenariat avec le Dr. Leviathan. Je serai en mesure de vous dire si le marché aura été profitable ou non l'an prochain, lorsqu'une année comptable sera passée. Nous comptons tous sur sa réussite, évidemment, ajouta-t-elle en souriant. »

Le Bling Fallen était depuis toujours dans le collimateur des hauts-rangs de la diaspora. Comme nombre de ses pairs, le casino pouvait faire gagner énormément aux Gangsters, tout comme il pouvait devenir d'un jour à l'autre un gouffre avare et sans fond qui leur ferait perdre beaucoup. Beaucoup trop. Capone avait pour l'instant eu raison d'en donner la direction à Hylfinor. Il fallait espérer que les choses continuent sur cette voie.

« J'ai remarqué que vous aviez récemment recruté de nouveaux employés. Le Bling Fallen n'est pas encore tout à fait retombé sur ses pattes. Était-ce réellement nécessaire ? Le personnel coûte cher. À l'embauche comme au licenciement. »






I was not listening. Well, actually I was ... Thing is :
avatar
Bling Fallen
Argent, pouvoir... Je prendrais tout ce que le monde possède.
Lucia a trois masques principaux.

Pour les gangsters, elle est The French. La redoutable gérante du casino de la diaspora. Avide, retors, teigneuse, cruelle et intelligente, elle a du charisme et sait s'en servir. Elle effraie ceux qui lui sont inférieurs, impressionne ses égaux et fait la fierté d'Al Capone, du moins elle aime à le croire. Elle est un trou noir aspirant tout : pouvoir, argent et l'âme de ses victimes. N'entrez jamais dans sa liste noire, on raconte qu'elle collectionne les doigts de ceux qui ont eu le malheur d'être dessus.

Pour les hommes et les femmes du casino, elle est une mère. Elle est la femme qui les a rééduqué. Qui leur a offert un travail, un logement et de quoi vivre. C'est une figure qu'ils admirent et craignent. Lucia est apprécié surtout car elle ne fait pas que s'occuper de ses employés mais aussi car elle prend en charge leur famille. Travailler pour elle assure un emploi pour les enfants dans le casino et une éducation descente. La trentenaire ne demande que deux choses en échange : une loyauté sans faille et une obéissance absolue.

Pour les habitants de Kinglaugh et tous ceux qui ne la connaissent pas. Elle est une femme généreuse, impliqué dans des œuvres de charités, des événements culturels et des orphelinats. Elle fait régulièrement des dons à toutes les associations pour les jeunes, pour la culture et l'éducation. Elle est vu comme une bienfaitrice par beaucoup.

Mais le vrai visage de Lucia est bien plus noir. Du haut du 50ème étage du casino, de ses yeux rubis, elle fixe les gens cherchant à savoir combien lui rapportera la manipulation de chaque personne. Si elle vous parle, c'est qu'elle cherche le profit que vous lui apporterez. Si elle vous aide, c'est qu'elle sait combien elle gagnera en échange. Si elle a des projets pour vous, ne vous avisez pas de la laisser tomber, une foi engagé, sachez qu'elle déteste les abandons sans excellente raison. Quand vous lui parlez vous remarquerez son énervement ou son ennui aux légers coups qu'elle donne à sa cigarette, mais c'est quand elle regarde et joue avec son verre de cognac double glace, gravés aux symboles du Bling Fallen, que vous savez qu'elle réfléchit très fort à ce que vous dites.

Une dernière chose, ne portez jamais de rouge face à elle. Ses yeux écarlates ne voient plus que cette couleur, rendant tout ce qui est rouge naturellement, invisible à ses yeux. Et si quelqu'un lui apprend que vous portiez cette couleur tant détestée... Vous allez perdre un doigt dans le meilleur des cas.

Lucia vu par Léna :
Dans la vie, on rencontre différents types de personnes. Parmi elles, il y a celles qui vous sauvent et celles qui vous détruisent. Lucia, elle fait partie de ces rares personnes qui sont capables de l’un comme de l’autre. Elle peut être une mère aimante qui redonnera un sens à votre vie, mais aussi ce bourreau qui vous fixera droit dans les yeux, sans sourciller, alors qu’elle vous ôtera cette même vie qu’elle vous avez confié. Car, plus que votre vie, c’est une part de la sienne qu’elle place entre vos mains et qu’elle espère voir protéger aux creux de vos paumes. C’est peut-être pour cette raison alors que toute trahison envers elle se payera en phalange amputée, comme si vos doigts n’étaient que le compte à rebours qui prédisait l’instant de votre mort. Mais ne craignez pas Lucia, car, si aujourd’hui vous êtes ici, c’est qu’elle aura vu en vous une capacité que vous-même n’avez jamais pu déceler. Et si vous êtes capable de l’ignorer et de passer à côté, Lucia, elle, ne gâchera jamais une chance de faire surgir cette personne à qui elle sera fière d’offrir son nom. Cette nouvelle identité est un cadeau qu’elle vous fait, à vous de vous en montrer digne et de lui offrir, en retour, votre entière loyauté, voir même, votre vie, si cela est nécessaire
Nom de code : The French
Avatar : Personnage original

Messages : 86
Messages rp : 36
Date d'inscription : 27/06/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 22 Fév 2017 - 9:46
Lucia conserva un masque de calme. Tout devait bien se dérouler, mais elle savait que cette question allait être abordée. L’embauche était énorme, et elle prenait des risques, elle le savait. Mais qu’elle attaque immédiatement sur ce sujet, cela lui donna un léger tic d’énervement. Le véritable chef d’une organisation est celui, ou celle, qui gère les finances. Et il faut toujours plaire au comptable. Prenant une légère gorgée de whisky, la femme aux cheveux argentés se laissa aller à son sourire le plus commercial.

-En effet, j’ai pris la liberté d’engager de nouveaux employés. Il est vrai aussi, que ma méthode de sécurité de l’emploi est hors convention et me coûte cher. Mais chaque employé est surveillé et je veille personnellement à ce qu’il reste rentable.

Lucia ne se contentait pas d’offrir un emploi à ses employés. Plusieurs étages du casino servaient de chambres pour ceux qui n’avaient pas de logement, et dans ces cas-là, ils étaient nourris et logés. En échange il travaillaient bien plus pour le même salaire. Mais ce qui faisait la particularité d’un emplois au Bling Fallen, était la protection familiale. Chaque employé pouvait prendre le nom de Lucia et l’invoquer en cas de soucis. Elle mettait un point d’honneur à prendre en charge la famille d’un de ses employés en cas de décès de ce dernier, et assurait une bonne éducation aux enfants, en échange de la promesse qu’ils travailleraient pour le casino. Quand elle avait mis cela en place, beaucoup lui avait tourné le dos, assurant  que cela allait la mener à la ruine, mais cela c’était révélé payant, même si sa croissance s’en était trouvée ralentie.

-Mes employés sont prévenus des conséquences d’une trahison ou d’une non rentabilité. Je m’assure qu’une personne qui ne rapporte pas de sous au casino soit… Motivée le mois suivant. En cas de perte, il quitte le casino, la famille est indemnisée et nos autres affaires connaissent un léger boost.

Un sous-entendu que la comptable devait comprendre. Le casino était rentable sur le point officiel, mais ce bâtiment ne servait pas qu’à cela. Au fin fond du casino, bien caché, se trouvait la zone de stockage : une zone où toutes les affaires illégales se déroulaient. Convois de drogues, de matériaux de contrebande, d’esclaves… et de trafic d’organes. Chaque personne indésirable se retrouvait transformée en matière première et vendu aux fous, corrompus et drogués.

-Je compte sur votre collaboration pour nous aider à assurer… Une comptabilité transparente.

Il fallait s’assurer qu’aucun gain ne reste injustifié. L’argent sale se devait d’être blanchi, et les talents de la vipère étaient parfaitement connus parmi les Gangsters. Si pour l’instant, le casino n’avait subit que peu de désagrément, c’était bel et bien grâce à la chance plus qu’au blanchiment. Lucia voulait absolument que tout soit le plus parfait possible. La paranoïa était devenue une qualité pour la trentenaire. Une qualité obligatoire pour la survie.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum