« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Yo ! Moi c'est Loïc ! Tu me connais pas ? T'inquiètes ça va pas durer !

avatar
Invité
Invité
Loïc

Loïc  Bashtrauss

feat écrire ici | écrire ici

Caractère

Loïc

Histoire

Tu connais l’histoire du mec qui viens de la rue et qui finit par sortir par la petite riche ? Beh ma vie c’est ça en gros. Sauf que moi c’est mieux parce que c’est vrai, parce que je l’ai vécu et ressenti au fond de moi. Notre amour n’était pas juste celui de deux jeunes qui se séduisent et pour faire rêver toutes les lycéennes en manque de copain. Chez nous il n’y avait pas toutes ces paillettes, ces faux soucis et que sais-je encore. Ouai j’veux que vous ayez les morts parce que vous n’avez jamais vécu ça et vous le vivrez jamais.

Avant Elle, j’étais un jeune parmi les autres dans sa petite cité un peu violente. Le genre de mec qui casse des voitures avec ses copains, qui tape ceux des autres groupes, qui pique des portefeuilles mais qui au fond rêve que d’une chose : sortir de cet endroit et aller voir ailleurs. Mais vous pensez que dans ce genre d’environnement le cadet de la famille va avoir des subventions ou autres choses ? Bien sûr que non. A la place, je me suis retrouvé dans mes écoles de quartiers ou les profs n’étaient pas respectés et ou apprendre c’était la honte. Donc j’ai pas appris, comme tout le monde. On a alors commencé à zoner, sortir de notre banlieue pour aller voler dans les maisons des plus riches. On voulait ravager ces bâtiments de riches autant qu’on voulait vivre dedans.

C’est de là qu’est parti ce pari stupide : faire tomber les ptites bourgeoises amoureuses de nous. Après tout on était jeunes, musclés et on savait se débrouiller dans bien des domaines… On ne pouvait que réussir. Enfin, en vrai c’était un délire à la con qui est devenu un pari que j’ai perdu…

Bref, j’ai accosté pas mal de meuf genre « hey poulette ! t’es grave jolie ! ça te dis de boire un verre avec moi ? » Le seul truc que j’avais pas prévu c’est qu’il y en a une qui me dirait oui. Je raconte même pas à quel point mes potes se sont foutus de ma gueule à ce moment-là. J’ai donc pas eu le choix et me suis retrouvé dans un Mc Do à deux pas de là avec des potes qui nous surveillaient à travers la vitre.

C’était trop ridicule, j’étais ridicule et ça m’énervais. Elle me prenait carrément pour un con avec son petit sourire en coin. Ils étaient tous en train de se foutre de ma gueule ! Du coup beh j’ai fait quoi ? J’ai mitonné sur toute ma vie ! D’un seul coup j’habitais dans une ptite maison dans un coin tranquille avec mes deux parents, je faisais des études d’art. Ouai d’art, parce qu’en art t’as pas besoin de savoir bien parler et de bien t’habiller pour trouver un boulot, et puis en vrai quand j’étais petit je recopiais des mangas dans ma chambre donc c’est un peu de l’art en fait.

Au final, j’ai appris qu’elle était en école de droit et qu’elle aimait la danse et l’équitation, truc de fille quoi. Je payais nos deux cocas et elle attendis d’être bien en vue de tous mes potes pour me coller un gros bisou sur la joue et pour me donner, ostensiblement, un morceau de papier avec son numéro de téléphone. Elle aurait pu partir avec un rire démoniaque et avoir une queue de démon que je n’aurais pas eu l’air plus abasourdi. Elle était vraiment chelou cette meuf ! Bien évidemment j’en ai entendu parler pendant des mois, on a cherché sur internet pour trouver son nom, son adresse. Mes frères l’ont appris et c’est remonté jusqu’à ma mère qui est venue me parler pour me dire que si c’était une fille bien c’était cool et au moins j’arrêterais de zoner. Pas mal de temps à passé et tout le monde se moquait de moi à cause de ça, une fois de plus j’avais l’air d’un gland. Beh autant y aller à fond. J’ai finit par lui renvoyer un sms. Et elle m’avait vraiment donné son vrai numéro…

On a discuté pendant des mois en cachette, manquerait plus qu’on l’apprenne chez moi et je passerais pour le plus gros gland du coin. Mais j’ai été obligé de me renseigner sur l’art pour lui répondre. Du coup j’ai commencé à faire du tag. Au début c’était des petites merdes mais au final c’est devenu plutôt pas mal, même mes potes trouvaient ça cool. On a fini par se revoir avec cette fille qui en fait s’appelait pas Marion comme elle me l’avait dit mais Laure. Je me suis rendu compte qu’en fait elle était vraiment cool et que mine de rien elle était bien moins coincée et condescendante que la première fois. En vrai on a sympathisé en fait. Et puis mine de rien elle faisait des trucs intéressant en fait, elle partait en vacances, elle apprenait plein de choses…. J’aurais voulu être comme ça… Et puis elle avait l’air de dire « quand on veut on peut » et si c’était vrai ? Après tout, j’avais arrêté l’école depuis longtemps, j’y connaissais rien en quoi que ce soit et je faisais juste des tags parce que c’était cool…

Mais je voulais essayer, je commençais à regarder chez moi ce que pouvaient faire des artistes, j’vous jure que refaire la Mona Lisa avec tu matos de tag c’est pas facile… Et comme c’était cher, j’ai fini par me trouver un petit boulot chez un cuistot chinois. Leur fils c’était barré avec sa copine donc ils avaient besoin de quelqu’un. Durant un an ou presque, mon quotidien ressembla à : travail, art sur le net, discussions avec Laure, dodo et on recommence. Je voyais moins mes potes, pas mal avaient fini par se trouver un boulot plus ou moins stable, une copine, les plus précoces avaient déjà des gamins. On se parlais moins mais ils se moquaient moins et j’avais fini par leur parler de nos échanges et ils m’encourageaient. Mes parents semblaient dépassés par le temps que je passais sur le net mais ne m’avaient pas encore mis dehors vu qu’ils voulaient m’aider dans mon projet. Parce que oui, depuis longtemps c’était la première fois que j’avais un objectif.

Et puis en fait, mes tags commençaient à devenir connus dans le coin. Ce n’était pas ceux de Jef Aerosol mais des journalistes virent un jour chez moi pour m’interviewer à leur sujet. Imaginez un peu un pauvre mec’ comme moi se faire interroger à propos de ses tags qu’il faisait dans sa cité. Le truc impensable.

Plus impensable encore, à partir de ce moment des gens virent me voir pour que je leur fasse un tag sur leur mur de façade, dans leurs bars ou encore dans leur salon…. Et le must de tout ? Laure. Ouai la meuf avec qui je parlais souvent voir tout le temps, avec qui on commençait à se voir régulièrement et tout. Eh beh elle avait vu le reportage dans lequel j’’étais et elle s’était rendue compte que je lui mentais depuis le début… Beh qu’elle pousse sa gueulante et qu’elle aille se faire voire ailleurs cette grognasse !

Ouai beh c’est plus facile à dire qu’à faire en vrai… J’ai tourné en rond pendant des mois avant de lui rédiger un long message qui en gros ressemblait à : « je suis désolé » mais en plus long. Elle m’a répondu un message tout aussi long pour me dire qu’elle m’en voulait. S’ensuivit ensuite des sms de l’infini dont le but était de déterminer si elle voulait bien qu’on se parle quand même ou pas. Et elle finit par dire oui mais qu’elle voulait qu’on se mente plus toussa. J’ai dis oui parce qu’en fait je m’étais rendu compte que c’était trop triste quand elle n’était pas là.

Pour faire simple, ma côte de popularité en tant qu »artiste » monta en même temps que ma côte auprès d’elle. Nous étions les premiers étonnés de voir que malgré notre différence nous avons fini par nous mettre ensemble et à être heureux.

Cela fait maintenant six ans que nous étions ensemble. Ses parents n’étaient pas pour mais nous nous sommes mariés, un petit truc avec un nombre restreint de personnes. Elle est entrée dans un cabinet d’avocats tandis que je me faisais embaucher dans un restaurant asiatique plus grand et arrondissait mes fins de mois avec mes œuvres murales.  

Il y a quatre ans elle est tombée enceinte. Nous habitions ensemble et quand Alya est née je ne pensais pas être à la hauteur mais cette enfant merveilleuse à fait rayonner notre vie et nous a rendu encore plus amoureux que nous l’étions déjà. Je ne cache pas qu’il y a des jours avec et des jours sans, bien évidemment, mais ma vie me semblait plus parfaite qu’elle n’aurait jamais pût l’être : j’avais réussi malgré tout à passer les obstacles et à arriver là où j’étais. J’étais sorti de ma cité à la sueur de mon front et grâce à la chance. Et ce que j’avais aujourd’hui je l’avais mérité.

C’est ce à quoi je pensais en passant la porte de mon appartement lorsque j’atterris soudain dans un univers différent. Je me trouvais ailleurs, subitement, comme ça, sans raison. Je pensais au début avoir été enlevé ou que sais-je, être en train de rêver ? Mais après avoir erré quelques jours dans un univers totalement étranger tant j’étais déboussolé, je finis par être amené dans ce qu’ils appelaient « l’intégration ».

Les jours se mirent à ressembler aux nuits, les gens nous faisaient assister à des genres de cours tous ensemble mais rien ne me parvenait. Ils décidèrent d’arrêter de me mélanger aux autres lorsqu’ils me trouvèrent en train de me scarifier avec un couteau volé. Ils me surveillèrent, me soignèrent, m’expliquèrent encore et encore mais je ne voulais pas comprendre. Je ne voulais pas comprendre. J’étais parti. J’avais disparu. Je n’étais plus chez moi. Je n’y retournerais jamais. Après tout ce que j’avais fait. Je ne les reverrais plus… Leurs sourires leurs rires…. Plus rien… J’avais tout perdu.

Je restais ainsi durant ce qui me sembla être des millénaires avant de finalement me reprendre en main. Passer à autre chose ? Bien sûr que non.

Je leur en voulais
Je leur en veux

Je vous en veux

Je vous en veux à tous !

C’est de votre faute, vous m’avez tout volé. Tout enlevé. Je vous prendrais tout. Je les retrouverais.

C’est avec cette idée en tête que je finis par entrer dans la ville. Aujourd’hui je suis directeur de la sécurité à l'institut. J'ai passé plusieurs années à bosser pour avoir un tel poste.

Pour tout vous dire, si je n'avais pas eu cette aventure avec une une fille un peu influente de l'établissement, je serais surement en train de vendre des nems. Elle venait de se faire larguer par l'ancien chef de la sécurité et à été heureuse de me parler en long, en large et en travers de son ex. Maintenant que je savais ce que je voulais faire, il ne me restait plus qu'à devenir comme ce mec. Et on peut dire que j'en ais vraiment chié ! Genre j'ai du faire attention à ma posture, avoir l'air sérieux et militaire. Haha militaire. J'ai dû potasser un nombre incroyable de bouquins théorique sur des règles foireuses, faire du sport non stop ! J'avais fait du sport à l'époque mais là c'était clairement pas la même ! J'te jure le sport à la militaire c'est pas de la rigolade. L'avantage c'est que je suis un super bogosse maintenant avec tous ces muscles bien dessinés... J'suis devenu un peu accro à l'exercice en vrai...

J'ai finit par faire un entretient trop chelou pour obtenir ce poste et je ne sais pas exactement quel niveau dans l'institut avait ma conquête du moment et quel rôle elle a joué dans tout ça mais j'ai été accepté ! J'vous jure, c'était pas facile d'avoir l'air de gober des mouches lorsqu'ils me l'ont annoncés. Comme quoi j'avais ptet pas l'air d'un militaire pure souche mais que les efforts portent leurs fruit quand on prend la peine de se bouger les fesses. Ceci dit avec un job pareil y'a des chances que je glane assez d’informations pour rentrer chez moi, quitte à me faire mon propre réseau en même temps. Du coup j'ai commencé au début de la semaine du coup à voir ou ça me mène hein...

Yow ! Alors en vrai je suis gentille et vous pouvez m'appeler Sasha. C'est mon premier compte ici et puis voilà je crois...

Des cookies à tous ~~

avatar
Gangster
Non pas tiki NOON
Le plus grand voleur que le monde ai connu(d'après lui).
Il est svelte.
Il est très très fort en déguisement.
C'est un gaffeur invétérer.

Nom de code : OMBRE
Avatar IRL : Moi +Raiden+un voleur doué
Avatar : Edgar de la Cambriole

Messages : 73
Messages rp : 16
Date d'inscription : 27/08/2016
Voir le profil de l'utilisateur
merci pour les cookies et ton histoire est super
avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Tiens, tu es une copine d'Irenna, du coup ? I love you
Bienvenue en tout cas, ta fiche a l'air bien avancée, et le ton me fait déjà rire, c'est cool en tout cas.


avatar
Invité
Invité
Ouai...

Et merci à vous !
avatar
Gangster

Je suis la fille adoptive d'Al Capone, le célèbre gangster. Je suis le bourreau des gangsters. Grâce à ma petite taille et mon bandeau à l'oeil, je fais croire aux gens que je suis une personne assez timide et sensible. Mais c'est tout le contraire je suis assez froide et pas du tout bavarde.
Nom de code : Scarlett
Avatar : Kirishima Touka de Tokyo Ghoul

Messages : 204
Messages rp : 40
Date d'inscription : 21/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue Cœur
Bon choix d'avatar Malicieux
avatar
Technicien

Demi-Inuit originaire de Kaktovik, Naga a longtemps été un chantre de la culture américaine, avant d'éprouver une certaine culpabilité à l'idée d'avoir bien hâtivement rejeté la culture inupiat de sa mère. Désormais, Naga désire se racheter et trouver un moyen pour son peuple de vivre en accord avec ses traditions.
En pratique, Naga est plus un hypocrite cherchant à apaiser sa confiance qu'un Altermondialiste convaincu, mais il a toujours su se débrouiller pour éviter que quelqu'un lui en fasse la remarque...
Avatar : Sanada Akihiko.

Messages : 1009
Messages rp : 104
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Je viens de me rendre compte que j'ai oublié de te souhaiter la bienvenue, alors que ton personnage est très intéressant.
Je laisse quelqu'un d'autre s'occuper de ta fiche, par contre, je ne suis pas en état. Malicieux




Spoiler:



avatar
Invité
Invité
Salut !

Bienvenue encore et je tenais premièrement à te demander de compléter les parties vides comme "Statut Civil", "Départ", etc. Cela sert d'indicatif à savoir si oui ou non ton personnage respecte le contexte du forum et pour le Statut Civil on le note sur une fiche dans nos affaires.

Par la suite après avoir relu deux trois fois caractère et histoire (et en discuter avec le reste du staff), oui ton personnage pourrait possiblement être Chef de Sécurité, c'est-à-dire, qu'il peut toujours jouer un double-jeu. Cependant avec le staff il a été décidé qu'il n'y a encore aucun moyen possible de connaître les informations par rapport au transfert. Donc ton personnage pourrait être contre l'Institut en intégrant le groupe qui correspondrait le plus à tes attentes ou encore il peut continuer dans les Indépendants sa job de resto chinois et travailler par lui-même à la recherche d'information. Sache toutefois que concrètement rien ne pourra être donné à ton personnage malgré le fait qu'il fait partie de l'Institut il n'en aurait pas accès avec son titre de Chef de Sécurité. De plus on m'a indiqué (merci Seung) qu'il faut que ton personnage ait 30 ans pour obtenir le titre de Chef de Sécurité et le caractère pour. Selon son passé tourmenté et son côté vendetta contre l'Institut le mieux serait un groupe à l'opposer.

Je préférais te laisser tout cela ici et également te laisser le temps de mitiger là-dessus ! Si tu as d'autres questions tu peux toujours me MP je serai en charge de ta fiche.

Bonne journée !
avatar
Invité
Invité
Yow !
d'abord meurci aux gens qui m'ont souhaité la bienvenue ! des cookies partout sur vous 8D

Ensuite, j'ai arrangé normalement ce qui devait être arrangé et j'ai fait un choix sur ma carrière pro. Du coup voila voila

Merci de t'occuper de ma fish !
avatar
Invité
Invité
Re salut !

Merci pour les changements et il faudrait que tu adaptes disons ton caractère au poste. Enfin pour être chef de sécurité il faudrait que ton personnage ait les aptitudes pour et la "volonté" et l'ambition de devenir Chef de Sécurité !
avatar
Invité
Invité
Yow !

Alors du coup j'ai pas touché au caractère parce qu'après tout la base de ce dernier c'est "quand on veut on peut".

Par contre pour ce qui est de l'histoire j'ai rajouté quelques trucs que je met en spoiler en dessous (comme ça pas de galère pour le trouver dans l'histoire).

Du coup j'espère que ça suffira !

Spoiler:
C’est avec cette idée en tête que je finis par entrer dans la ville. Aujourd’hui je suis directeur de la sécurité à l'institut. J'ai passé plusieurs années à bosser pour avoir un tel poste.

Pour tout vous dire, si je n'avais pas eu cette aventure avec une une fille un peu influente de l'établissement, je serais surement en train de vendre des nems. Elle venait de se faire larguer par l'ancien chef de la sécurité et à été heureuse de me parler en long, en large et en travers de son ex. Maintenant que je savais ce que je voulais faire, il ne me restait plus qu'à devenir comme ce mec. Et on peut dire que j'en ais vraiment chié ! Genre j'ai du faire attention à ma posture, avoir l'air sérieux et militaire. Haha militaire. J'ai dû potasser un nombre incroyable de bouquins théorique sur des règles foireuses, faire du sport non stop ! J'avais fait du sport à l'époque mais là c'était clairement pas la même ! J'te jure le sport à la militaire c'est pas de la rigolade. L'avantage c'est que je suis un super bogosse maintenant avec tous ces muscles bien dessinés... J'suis devenu un peu accro à l'exercice en vrai...

J'ai finit par faire un entretient trop chelou pour obtenir ce poste et je ne sais pas exactement quel niveau dans l'institut avait ma conquête du moment et quel rôle elle a joué dans tout ça mais j'ai été accepté ! J'vous jure, c'était pas facile d'avoir l'air de gober des mouches lorsqu'ils me l'ont annoncés. Comme quoi j'avais ptet pas l'air d'un militaire pure souche mais que les efforts portent leurs fruit quand on prend la peine de se bouger les fesses. Ceci dit avec un job pareil y'a des chances que je glane assez d’informations pour rentrer chez moi, quitte à me faire mon propre réseau en même temps. Du coup j'ai commencé au début de la semaine du coup à voir ou ça me mène hein...
avatar
Arrivées & Éducation
/
il est de ces gens qui ne se distinguent pas des autres. ni fragile ni fort, il est une force tranquille qui cherche à s'intégrer. patient, il observe le déroulé des saisons, attend son œuvre. sora n'est pas pressé. il n'a plus envie de vivre son existence pour lui-même - il cherche quelqu'un, un ami pour qui il offrirait sa vie. alors souvent il erre à pallatine. il sait se défendre. il ne se soucie pas vraiment des dangers. on dirait parfois qu'il n'est pas vraiment là, qu'il ne s'est jamais vraiment rendu compte qu'il avait quitté la terre.
Avatar : iwaizumi hajime

Messages : 418
Messages rp : 43
Date d'inscription : 21/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour !
Je sais que tu discutais avec Maxence concernant ton personnage, des nouvelles ? I love you


sora
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum