« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

unordinary / neal

avatar
Citoyen

jeune père veuf, toujours enfant dans sa tête, trop vite grandi.
Avatar : bakugou katsuki

Messages : 213
Messages rp : 30
Date d'inscription : 26/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 26 Oct 2016 - 13:49
Neal

Neal Foster

feat shima renzou | ao no exorcist

Caractère

Neal

Histoire

Neal se distingue des autres élèves de sa classe par son extraordinaire capacité à ne jamais, jamais se poser de questions.
Franchement, le prof qui t'a écrit ça sur ton bulletin scolaire était un enfoiré qui s'acharnait sur toi parce que tu étais toujours à la ramasse dans ton cours - mais il avait presque raison. Presque.
Tu as mis un bail avant de te poser ta toute première question, en fait. Parce que t'es sans doute le seul type qui a été transféré à Pallatine et qui a juste haussé les épaules, et soupiré parce qu'il ne pourrait plus suivre la dernière série à la mode de 2023.
Comme toutes ces fois où tu sortais avec tes potes en ville, et ils insistaient toujours pour aller dans les meilleures boutiques de fringues où ils claquaient des sommes astronomiques alors que tu ne pouvais pas (mais tu leur disais qu'ils se comportaient comme des meufs pour garder la face, t'aurais eu trop honte d'avouer que t'avais pas les moyens).
Ou quand t'as ton meilleur pote qui t'a invité au restaurant gastronomique du bas de sa rue et a tout payé sur son argent de poche (toi, quand tu t'achètes ton propre sandwich, t'es déjà bien content). (non et puis, c'est pas un peu awkward tout ça, c'est ta copine que t'invites normalement, non ?)
Ou quand y'a des fêtes d'adulte et que tes potes se ramènent avec leur dernier costume tout neuf alors que toi tu te trimballes le même depuis quatre ans (et en plus t'as grandi, donc on a dû le retoucher et encore, il t'arrive un peu aux fraises).
Si tu t'étais posé la question plus tôt, t'aurais compris que t'étais pas riche, alors qu'eux si.
Mais t'aurais peut-être pas osé traîner avec eux, va savoir.
En tout cas, c'est comme ça que tu as commencé à t'interroger. Si vous êtes pas riches, vous les Foster, qu'est-ce que vous foutez chez les opportunistes ?
Le moment où cela t'a interpellé, t'as cru que ton monde s'effondrait tout autour de toi. C'était ton choc métaphysique perso.

Il faut dire qu'à ton arrivée, tu ne t'es pas demandé une seule seconde où tu étais. L'instant d'avant, tu étais dans ton lit, roulé en boule sous ta couette en essayant de profiter de quelques minutes de tranquillité avant ton réveil ; l'instant d'après, tu te retrouves allongé sur une couchette, dans une cellule toute blanche. On dira peut-être que tu étais trop fatigué pour te rendre compte de quoique ce soit, mais ce n'est pas tout à fait juste ; tu étais capable de sentir la différence de chaleur, et la luminosité que tu percevais à travers tes paupières closes était plus claire. Malgré tout, tu ne t'es pas inquiété. Tu t'es juste dit que cela te ferait plus de temps pour dormir.
Suivre des cours ? cela résume l'intégralité de ton existence. Si l'établissement et le contenu changeaient, ce n'était pas vraiment ton problème. Tu as continué à bosser avec le même manque de sérieux, et tu t'en sorti de justesse. Quand ta mère est venue te chercher, tu t'es juste dit que ça faisait longtemps que vous ne vous étiez pas vus. Et c'est tout. Tu es monté dans la capsule qu'elle a emprunté juste pour venir vers toi, et le trajet s'est déroulé sans un mot.
Tu t'es si bien habitué à la vie à Pallatine que ça en est troublant. Tu as pris cela comme la continuité de ton existence, comme si tu avais seulement déménagé. Tu sais pourtant ce que cette ville a de particulier, mais ça ne semble pas te perturber. Non, c'est plutôt le fait de découvrir que tu n'aurais plus MTV qui t'a détruit. Et bon, ça fait deux ans, tu t'es à peu près habitué à ce drame désormais. Même si parfois, tu as encore envie de pleurer un peu.


Donc voilà, maintenant qu'un problème se posait.
Et tu savais pas comment le résoudre.
Bah oui, c'est logique ; si tu fais tout pour ne jamais t'interroger, c'est parce que tu ne sais jamais comment trouver une réponse. T'avais même pas songé que ça pouvait être à cause de ta mère, en fait ; il a fallu que ce soit ton meilleur pote qui vienne te mettre la puce à l'oreille. T'invites souvent ton meilleur pote pour pas s'ennuyer, de toute façon c'est pas vous qui payez la maison, et il semble pas trop gêné par le fait que c'est toujours vide et qu'à part vos meubles y'a rien. Il rigole juste parce que t'as un immense dressing mais que tes vêtements occupent même pas un cinquième de l'espace. En vrai, Neal, il a dû comprendre bien avant toi.
C'est ta mère, bro, qu'il t'a dit. C'est elle qui intéresse les grands pontes.
Et toi t'as répondu : Ah, okay.
Sur le coup, la réponse t'a satisfait, tu trouvais ça normal de te dire que c'était ta mère. Mystère résolu. Les choses en seraient peut-être restées là s'il ne t'avait pas demandé : Mais elle fait quoi, ta mère, dans sa vie ?
Tu t'es creusé la tête ; parce que quand on te pose une question, tu te sens bien obligé d'y réfléchir, et puis, c'était pas très difficile, t'étais juste trouver le bon mot. Sauf que tu l'as jamais trouvé. Ta tête était pas tout à fait vide, mais t'as juste trouvé bien d'autres qualificatifs pour désigner ta mère. Rien qui puisse office d'occupation.
Bah j'sais pas. Elle est juste jamais là, en fait, et on parle jamais.
Tu mens même pas. Ta mère, elle a disparu de ta vie quand t'avais douze ans ; et comme ton père était déjà plus là, vu qu'il avait crevé dans un accident de moto ou qu'il avait été pris dans une avalanche, t'avais jamais vraiment réussi à savoir, t'es allé vivre chez une tante. Ta mère, tu l'as revue quatre ans plus tard, quand t'es sorti de l'Institut. Mais ça t'a pas vraiment rassuré, parce que tu t'étais jamais vraiment inquiété pour elle. Même si tu recevais beaucoup de soutien pour un choc que tu ressentais même pas. Même si la disparition de ta mère faisait régulièrement la une et qu'on s'inquiétait des conséquences que cela pouvait avoir sur la Terre. Toi, tant que tu pouvais mener ta petite vie tranquille, tu te foutais bien de savoir que le monde risquait d'exploser un jour ou l'autre.
Okay, Neal. Tu sais quoi ? on va chercher ensemble. Et toi, t'as répliqué, un peu las : Mais ça va pas être dur ? Et il t'a montré son plus grand sourire, tu sais, celui qui lui donne un air vraiment heureux et un peu stupide mais qui te donne aussi l'impression qu'il tient à toi, parce qu'on dirait qu'il a un crush sur toi quand il fait ça. T'inquiète, j'ai mes sources.
Et il t'a pas menti, tu sais ; lui, il réfléchit, c'est pour ça que vous vous complétez bien.
Il était prêt à se lancer sur la piste de cette mère qui t'a jamais vraiment notice.

Quand tu t'es teint les cheveux en rose, tu espérais obtenir une réaction de ta mère. Juste un signe qui montrerait que, oui, pour une fois elle prendrait acte de ce que tu fais. Tu es sorti de ta chambre le matin comme une fleur, les cheveux soigneusement brossés contrairement à ton habitude (tu tends à éviter cette corvée et à ne jamais approcher un peigne de ta chevelure, de sorte que tu descends souvent les cheveux en bataille), et tu te prépares sagement ton petit déjeuner en attendant que ta mère ne rentre de sa nuit. Elle débarque alors que tu commences à tout débarrasser, et tu sens l'appréhension monter d'un coup.
Elle te regarde.
Elle jette un coup d'œil au rose bonbon de tes cheveux.
Elle fronce les sourcils.
Et puis elle te dit : Tu n'oublieras pas de programmer le lave-vaisselle pour dans six heures.
Elle s'en va, te laissant complètement désappointé par son manque de réaction ; de sorte que, de rage, tu tapes furieusement dans la poubelle. Sauf que tu as oublié que c'était à toi de nettoyer ce que tu as renversé, et tu te retrouves abaissé à tout ramasser, pestant contre ta mère pour n'avoir rien dit, et contre toi pour t'être donné du travail supplémentaire.
(En revanche à l'école, tu te fais tout de suite remarquer. Les filles gloussent sur ton passage, à moitié admiratives ; c'est un peu ton moment de gloire. Et puis ton meilleur ami, en passant son bras sur tes épaules, t'a dit que ça t'allait bien. Donc ce n'est pas si grave, et c'est pour ça que tu as continué. Tu aimes bien être au centre de l'attention, pour une fois.)


Grâce à l'aide d'un petit génie de l'informatique opportuniste, vous avez pu accéder aux dossiers informatiques très très très secrets des opportunistes.
(Okay, c'est mal. Mais vous arriviez pas à hacker les serveurs de l'Institut, le mec a dit que c'était parce qu'il avait fait le coup la dernière fois et que la sécurité avait été renforcée, enfin bref, votre diaspora elle était plus simple à pirater quand même, et vous avez eu le dossier de ta maman sous tes yeux.)
Et y'avait rien.
Enfin, pas rien du tout, il y avait des choses. Des informations que tu savais déjà, d'autres que tu ignorais - tu as pu apprendre qu'elle fêtait son anniversaire un jour avant toi, c'était trop bizarre. Et puis, une ligne indiquant qu'elle a demandé ton transfert deux ans auparavant. T'avais même pas envisagé qu'elle puisse en être l'instigatrice.
Il n'empêche que le dossier était beaucoup trop vide ; il n'y avait même pas noté pourquoi elle était membre, juste que ça avait l'air d'être très très très confidentiel.
Je vais chercher plus loin, t'as dit Linus, et t'as accepté parce qu'il te demandait rien en retour. Il faut dire que pour lui, c'était un challenge, et pour toi, c'était une façon de pouvoir revenir à ton ignorance primaire, en évacuant de ton esprit une interrogation qui prenait bien trop de place (c'est pour ça que tu détestes vraiment te poser des questions et que tu préfères tout accepter).
Il a tenu promesse. Deux mois plus tard, il est venu te voir (il y avait aussi ton meilleur pote, qui comme d'hab traînait chez toi en se foutant de ta gueule parce que tu savais cuisiner alors même que ça l'arrangeait bien d'avoir quelqu'un qui sache vous nourrir quand vous aviez la flemme de sortir) et il a posé devant toi un dossier papier, où il y avait plein de feuilles, et notamment des coupures de presse.
Et t'as commencé à lire.
Le voyage dans le temps, bientôt possible ?
T'as tout lu, comme quoi ta mère était sur une piste sur la façon de voyager dans le temps, elle faisait des travaux révolutionnaires, ça avait fuité et tout le monde était enthousiaste. Soit parce que c'était un super buzz et que même si on n'y croyait pas, c'était marrant d'y songer ; soit parce qu'on était déjà en train de planifier ses prochaines vacances au soleil de la Grèce antique. Tu as pris la dernière feuille, il y avait un plan, toi tu y as rien compris mais Linus t'a précisé : Son modèle de machine.
Donc voilà.
Ta mère était sur le point d'inventer une machine à remonter dans le temps.
L'Institut l'a fait transférée.
Elle avait suffisamment d'intérêt pour attirer les opportunistes.
Et toi t'es là comme un con, à croire que tu peux mener une vie ordinaire et tranquille, alors que visiblement, ta famille est mêlée aux problèmes de Pallatine jusqu'au cou.
C'est vraiment une connasse, ma mère.

Mes lunettes bleues vous disent bonjour. ♥

avatar
Arrivées & Éducation
DE CE VIOLET TRISTE DU NOM D AMÉTHYSTE
Sara est la douceur incarnée et le visage angélique de l'institut Svensson ; arrivée paraplégique suite à une mauvaise chute, elle est privée de ses jambes et bénéficie des dernières technologies trouvées par l'Institut ; elle en fait la promotion à chaque sourire, à chaque fois qu'elle respire ; légende urbaine, tout le monde connaît la Princesse Améthyste ; on la prend surtout pour une pauvre gamine qu'il faut aider -parce que personne n'aimerait être à sa place ; ne s'offusque de rien et tait toutes ses envies pour garder une image parfaite ; joue le jeu pour permettre à l'Institut de mieux avancer.
Nom de code : Princesse Améthyste
Jukebox : the stars are cristallized
Avatar IRL : Alycia Debnam Carey
Avatar : Nunnally :: Code Geass

Messages : 330
Messages rp : 65
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 26 Oct 2016 - 17:15
ce caractère est magnifique /tousse Malicieux
bienvenue ??? est-ce encore la peine de le dire ?



avatar
Citoyen

jeune père veuf, toujours enfant dans sa tête, trop vite grandi.
Avatar : bakugou katsuki

Messages : 213
Messages rp : 30
Date d'inscription : 26/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 28 Oct 2016 - 13:31
Comment que tu te fous de moi, je suis blessé.
Merci quand même princesse. ♥️
avatar
Invité
Invité
le Ven 28 Oct 2016 - 13:57
vu que la saison 2 d'ao no exorcist sort dans peu de temps je te fais de gros bisous parce que shima est juste agggjgggjgj.
+ bienvenue. ♥
avatar
Citoyen

jeune père veuf, toujours enfant dans sa tête, trop vite grandi.
Avatar : bakugou katsuki

Messages : 213
Messages rp : 30
Date d'inscription : 26/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 28 Oct 2016 - 19:13
Je suis psychologiquement pas prêt.
Mais j'ai hâte quand même.
avatar
PNJ

Compte PNJ - responsable des intrigues, des partenariats et des validations, à contacter en cas de besoin.
Messages : 918
Messages rp : 105
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 28 Oct 2016 - 21:23
Bon, j'adore Neal, et ta façon d'écrire qui reflète si bien son psychisme et qui est toujours aussi parfaite. Quel sale gosse franchement et aussi adorable, j'ai bien ri en te lisant.  
Allez, va faire tourner en bourrique les jaunes.  Brille

Neal Foster

a reçu son permis de séjour à Pallatine

icon 100*100

Ce permis de séjour vous donne le droit de résider à Pallatine, de trouver un emploi et d'appartenir à une diaspora. Il atteste que vous êtes apte à vivre par vos propres moyens en ville. Nous vous rappelons que ce permis est obligatoire pour toutes vos démarches administratives auprès de l'Institut.

Si vous trouvez cette carte, merci de la déposer à l'Institut.

Informations à fournir dans les plus brefs délais.

- Votre adresse
- Votre nom de code
- Votre profil chronosrep.net
Facultatifs :
- Vos textes libres
- Vos recherches de rp

Sachez que :
- Votre avatar est automatiquement ajouté au bottin lorsque vous êtes validé(e), mais pensez à vérifier tout de même que l'ajout a bien été réalisé.
- Vous devez en revanche recenser votre nom de code dans le sujet adéquat.
- Vous n'avez pas de fiche de lien à proprement parler : vous pouvez ajouter tous vos liens dans votre profil, champ relations. Pour faire une demande, c'est par MP, dans les petites annonces ou via les réseaux sociaux.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum