« Ô temps, suspends ton vol, et vous, heures propices, suspendez votre cours... »

Forum urbain sf/historique avec paradoxes temporels
Avatars manga/illustrés, taille 200x320px - Forum tout public
Aucune limite de lignes ou de mots - Aucune condition d'activité
Lire le contexte

Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant

Dîner aux chandelles. (Elena)

avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 3 Jan 2017 - 20:52
Le soleil menace déjà de disparaître derrière les silhouettes hautes des immeubles de Pallatine quand Seung Joo sort du casino, un pansement masquant son œil de verre, et le col de sa chemise légèrement ouvert. Ses lèvres sont tordues en un pli malheureux, expression peu coutumière qu'il ne se permet que lorsqu'il est seul. Un mal de crâne menace de s'emparer de sa tête, et Seung Joo a envie de fumer. Une fois n'est pas coutume, il aimerait goûter à l'un de ces opiacés qui circulent dans son gang. Il a conscience que l'addiction provoquée par une consommation excessive est destructrice, ce qui ne l'empêche pas d'en rêver. Il en sentirait presque le goût sur sa langue.
Ou alors, c'est simplement sa faim qui le fait délirer.
Maintenant qu'il y pense, Seung Joo n'a pas mangé depuis ce matin. En commençant à onze heures, et en terminant à dix-neuf heures, il n'a pas pris de pause, et son estomac commence à le lui faire sentir. Fatigué par cette journée qui s'est avérée particulièrement pénible, le croupier n'a absolument pas envie de faire à manger. L'effort même d'ouvrir une boîte lui paraît insupportable - et ce n'est pas s'il faisait assez confiance à ses amis pour leur demander de lui préparer quelque chose. Les amis de Seung Joo sont généralement des gens assez brusques, qui ne sont pas très doués avec les corvées. Autant aller dans un restaurant ; il y en a un en particulier qui lui donne particulièrement envie, et qui se trouve à quelques rues de là.

Quelle n'est cependant sa surprise, cependant, lorsqu'il se présente dans le restaurant, et qu'on lui dit tout de suite : « C'est complet. »
Seung Joo se mord la lèvre. Cela tombe mal, car c'est l'un des rares restaurants coréens du quartier, et le seul qui en vaille vraiment la peine. Son œil scanne rapidement la foule, essayant de repérer une tête connue qui pourrait lui sauver la mise. Et là, il aperçoit une tête familière aux cheveux bruns, caractérisée par son port droit et élégant. Seung Joo sourit, et indique la table au serveur :
« Mais je viens dîner avec cette dame-là. »
Le serveur lui sourit, et le croupier s'avance entre les tables pour se retrouver juste devant Elena.
« Bonsoir, mademoiselle. Me feriez-vous l'agrément de votre compagnie ? »
Et le voilà qui se glisse sur le siège libre en face d'elle.
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Jan 2017 - 11:16




Dîner aux chandelles
pas terrible sorry ;;


J'ai décidé ce soir de dîner dans un restaurant autre que celui où j'ai mangé la dernière fois ; un restaurant coréen. Je ne connaissais rien de cette gastronomie, décidant de découvrir quelque chose de nouveau. Je sors de la bibliothèque en ayant emprunter deux livres comme pratiquement toutes les semaines. Je ne lis que des romans d'amour. Pas des romans contemporains mais anciens. Une fois mes livres rangés dans mon sac je me dirigeai vers le quartier Osatoka. Je n'ai pas vraiment l'habitude d'aller dans ce genre de quartier, ne connaissant personne qui y vivait. Je ne marchais pas longtemps avant d'arriver au restaurant. En entrant je vis qu'il y avait déjà quelques personnes. Il n'était pas bondé mais dans une heure il le sera. Je souris au serveur et lui dit :

- Pour une personne s'il vous plait.

Celui-ci acquiesça et me dit de le suivre. Le serveur m'emmena pratiquement au fond du restaurant. Au moins je serais tranquille, loin de la foule. Je le remerciais et m'installa. Dix minutes plus tard alors qu'un autre serveur me donnais la carte, j'entendis la porte s'ouvrir. Je tournais la tête et vis un jeune homme aux cheveux noirs et possédant un cache œil. Étrange. Mais je repris rapidement mon attention sur le menu. Je ne connaissais aucun des plats et j'avais peur d'être déçu. Pourquoi je ne connaissais aucun asiatique ou coréen à Palatine !

« Bonsoir, mademoiselle. Me feriez-vous l'agrément de votre compagnie ? »

Une voix masculine. Jeune. Je levais la tête et vis le jeune homme qui venait d'entrer. Celui-ci n'attendis pas que je parle pour s’asseoir en face de moi. Je fronçais les sourcils.

- Je n'attendais personne ce soir. Je ne vous ai jamais vu, vous ne me dites rien. Et pourquoi moi en particulier ? Vous devrez connaître d'autres personnes ici.

Non il ne me disait rien. Je me demandais bien pourquoi il s'était approché de moi en particulier. Je laissais quelques minutes de silence pour reprendre en lui tendant le menu.

- Choisissez pour moi. Je ne connais absolument rien à la gastronomie coréenne. Je ne suis pas difficile en nourriture, je n'aime simplement pas le piquant

 
made by pandora.


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Fév 2017 - 19:50
Seung Joo n'est pas un mauvais bougre, mais il est certain que ses manières seraient à revoir. S'asseoir en face d'une inconnue fait définitivement partie de la liste des choses à ne pas faire lorsque l'on désire prétendre être un homme de qualité, et son uniforme qui flotte encore sur ses épaules ne sert à rien pour lui donner la prestance qu'il n'a pas. Mais dès lors qu'il s'est assis, imposant sa présence à une jeune femme qui n'en est probablement pas envie, il s'efforce de faire preuve de la plus extraordinaire galanterie. Les yeux de la jeune femme, quand ils se posent sur lui, sont remplis d'étonnement ; il est probable qu'elle ne l'a jamais remarqué. Lui, en revanche, se souvient parfaitement d'elle. Jolie serveuse à la chevelure d'or, et des yeux doux, luisant comme deux joyaux sertis dans le plus bel écrin. Elle ne l'a pas vu, car elle n'a jamais eu l'occasion de les poser sur lui ; mais Seung Joo était là, il sait dans quel bar elle travaille, et il sait aussi quelle est son activité annexe. Et, soyons honnête : cette femme l'attire. Seung Joo est sensible à son charme, même si ce n'est pas la raison principale pour laquelle il s'intéresse à elle. Ses motifs sont probablement encore moins nobles que cela.
Mais ce n'est guère approprié que de parler affaires à la première rencontre ; et, alors qu'elle ne semble pas dire non à sa présence, ce qui constitue déjà un bon point, le Coréen se surprend à observer la courbe de ses lèvres lorsqu'elle s'exprime. Il s'étonne qu'elle ne pense pas à une raison en particulier. Une jeune femme comme cela, elle doit souvent se faire draguer. Mais peut-être ne s'en rend-t-elle pas compte - et c'est tant mieux, car le croupier se comporte comme n'importe quel goujat adepte du harcèlement de rue.
Sa réponse, de toute façon, est d'une simplicité absolue.
« Je ne connais personne ici, et votre visage m'est familier. Je suis persuadé de vous avoir déjà vue, et je doute de me tromper. Veuillez m'excuser pour cet écart de conduite, je promets de ne pas vous déranger. »
Le visage du Coréen se voile d'une telle douceur qu'il est dur d'imaginer, derrière cet avenant profil, qu'il puisse se cacher un type aux habitudes volontiers violentes.
Le silence s'immisce entre eux pendant de longues minutes, et Seung Joo se détourne de la jeune femme pour consulter le menu. C'est elle qui brise ce silence. Et d'une certaine façon, cela le ravit, car cela lui évite d'avoir à trouver un prétexte pour engager la conversation. Seung Joo compte bien la convaincre de bosser pour son groupe, mais évidemment, ce n'est pas le genre de choses que l'on peut prévoir très facilement. La jeune femme lui demande quelque chose qui ne sera pas piquant. Le jeune homme réprime un sourire. Comment dire... elle n'est probablement pas dans le bon restaurant. Cela dit, ce n'est pas très grave : elle n'aura qu'à ne pas tremper sa viande dans la sauce, et il n'aura qu'à choisir des banchan qui ne seront pas trop forts. Aussi lui lance-t-il un clin d'œil complice.
« Pas de souci. Vous n'êtes pas végétarienne, j'espère, vu que c'est un barbecue ? »
Il suppose qu'elle l'a remarqué, dans la mesure où la table se compose, au centre, d'une grande grille, et qu'une odeur de viande grillée flotte dans l'air. Absolument alléchant. Seung Joo s'occupe de la commande, demandant conseil en précisant que la dame ne désire pas manger trop épicé ; l'autre homme lui répond avec humour, et Seung Joo rit - mais cela reste entre eux, car ils s'expriment en coréen, et elle ne comprend probablement rien. Alors que le serveur part, le jeune croupier se retourne vers sa compagne de dîner, et ose lui poser la question qui lui brûle les lèvres :
« Dîtes-moi, comment se fait-il qu'une jeune femme comme vous décide d'aller manger asiatique toute seule ? J'avoue avoir envie de savoir. »
Il espère ne pas se montrer trop indiscret, mais il estime que l'interrogation est légitime. Sa présence est intrigante, inespérée. Charmante.
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 16 Fév 2017 - 22:32




Dîner aux chandelles
pas terrible sorry ;;


A ma question, l'asiatique répondit en disant que mon visage lui était familier. Je fronçais les sourcils. C'était étrange car je ne l'avais jamais vu avant. Peut-être sur mon lieu de travail au bar. Mais je l'aurais remarqué, celui-ci dégage quelque chose d'intriguant. Je ne savais pas s'il provenait d'une diaspora en particulier mais du moment qu'il ne me demandait pas d'argent ou autre chose celui-ci ne me dérangeait pas. Et puis un peu de compagnie en mangeant même un inconnu n'était pas de refus. Je ne connaissais pas beaucoup de monde à Palatine. Je lui souris, quelque peu gênée :

- Je vous excuse. Cela ne me dérange pas qu'un inconnu mange en ma compagnie même si je suis une personne des plus normales.

L'asiatique choisit le menus pour nous deux en me demandant si je n'étais pas végétarienne car le repas était composé de viandes. Je secoua la tête.

- Non ne vous inquiétez pas, je mange de tout.

Le repas ne mit pas longtemps à arriver. Sur la table était posé un espèce de barbecue de viande. Je ne connaissais pas cette odeur et ce plat. Cela m'intriguait et j'avais hâte de goûter à ce plat coréen. Mon compagnon de table conversa avec le serveur dans une langue asiatique, sûrement du coréen mais je ne connaissais rien en langues asiatiques. Une fois le serveur partit, l'asiatique reprit son attention sur moi en me demandant pourquoi une jeune femme comme moi décidait de manger seule dans un restaurant asiatique. Étrange question. Je lui souris et répondit :

- Oh je n'ai vraiment pas grand chose à dire à cette question. Cela ne me dérange pas de manger seule vous savez. Je ne connais pas beaucoup de personne ici à Palatine.

Je laissais un petit silence le temps de me servir et reprit :

- J'ai moi aussi une question pour vous ; d'où me connaissez vous ? Je ne pense pas que nous ayons des connaissances en communs.

Je portais ma fourchette à un petit bol pour la tremper dans de la sauce et la porta à ma bouche. Je mastiquais quelques instant et avala la viande.

- Excellent. Vous vous y connaissez à ce que je vois en plat coréen.
 
made by pandora.


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 1 Mar 2017 - 21:24
A présent, il ne reste plus qu'à attendre que la commande arrive pour déguster - mais ce programme trop banal ne convient guère aux ambitions de Seung Joo. Lui prévoit toute autre chose : proposer à la jeune femme un avenir qu'elle ne sera pas en mesure de refuser. Mais tout aussi impulsif que soit le Coréen, il ne saurait précipiter les choses. Il a appris que patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ; et dans le fond, ce qui rend ses joutes avec Knut si délicieuses, c'est qu'elles occupent une bonne partie de son temps, l'empêchant de détruire cet ennemi trop aimé sans en jouir d'abord. Aussi conserve-t-il son sourire charmant, et préfère-t-il orienter la conversation sur un thème léger. Oh, il y a des gens qui, dans cette salle, savent quel genre d'homme il est véritablement ; mais il y a aussi les ignorants qui ne voient en lui qu'un gentil jeune à la bouille mignonne qui ne ferait probablement pas de mal à une mouche. Voilà ce dont Seung Joo veut convaincre Elena : qu'il n'y a rien à craindre de lui. Qu'on peut lui faire confiance. (Pourtant il sait quelles conditions s'offriraient à elle si elle acceptait son offre. Peut-être pas les plus envieuses d'entre toutes. Loin de là.)
Les plats arrivent, et Seung Joo envisage un instant d'expliquer soigneusement à la jeune femme la nature de chaque plat, avant de renoncer. Elle ne s'en soucie probablement guère, et la question qu'il lui a posée flotte toujours dans l'air, en attente d'une réponse. Elle sourit au Coréen avant de la lui fournir. Et Seung fronce les sourcils, sans pour autant se départir de la fausse sérénité qui voile son visage. Son interrogation à elle, en revanche, mérite réflexion. Seung Joo baisse le regard un instant ; elle semble beaucoup plus perspicace qu'il ne le pensait, ou elle lit entre les lignes. Il ne peut malgré tout s'éloigner du chemin qu'il s'est tracé : le croupier n'est pas un excellent manipulateur, et improvise assez mal lors des discussions, il est donc moins risqué de suivre son plan initial, plutôt que de tenter une autre approche.
« Qu'en sais-je ? Je me promène partout en ville et je vois beaucoup de monde. Il se peut que je vous confonde avec une autre femme. Auquel cas je ne saurais me plaindre, puisqu'il m'offre l'agrément de votre compagnie. »
L'anglais un peu guindé semble fluide sur la langue de Seung Joo ; on devine l'étranger qui a découvert la langue dans les livres. Le Coréen n'est pas un expert de littérature anglaise ou américaine, mais son éducation l'a conduit à s'intéresser d'abord à ses domaines. Malgré tout, il pourrait s'adonner à un langage plus relâché, s'il le désirait - elle n'est simplement pas censée le savoir.
Et il rit à sa remarque.
« Avec votre fourchette ? tout à fait. »
Il lui fait un clin d'œil complice - et je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais pour un borgne cela équivaut à ne plus rien voir pendant une fraction de seconde.
Il reprend ensuite son sérieux, posant une question en apparence tout à fait anodine :
« Mais vous êtes souvent dans le quartier, ou c'est votre première fois ? »
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 2 Mar 2017 - 16:34




Dîner aux chandelles
pas terrible sorry ;;


Le jeune coréen fronça les sourcils lorsque je lui demandais d'où il me connaissait. Je souris. Qu'allait-il répondre à cette question ? Celui-ci baissa le regard un instant. Hum ? J'attendais sa réponse. Ou peut être n'avait-il pas d'excuse à me donner. Il me répondit simplement en me disant qu'il m'avait peut être confondu avec une autre personne. Je fronçais les sourcils. Je n'aimais pas vraiment sa réponse mais soit. La personne en face de moi m'était sympathique et je n'allais pas lui demander de partir alors qu'il n'était pas insultant ni quoique ce soit. Même si j'étais un minimum sur mes gardes, ayant entendu des choses sur les différentes diasporas. Je savais que certaines étaient en conflit et je ne voulais pas avoir de problèmes. Le coréen me fit une petite remarque sur le fait que je mangeai avec ma fourchette. Oups. C'est vrai que nous étions dans un restaurant asiatique. Il faut dire que je n'avais encore jamais mangé avec des baguettes avant mon arrivée. Je commençais à prendre les baguettes entre mes doigts, ne sachant pas comment les utiliser. Il avait ri lorsqu'il m'avait vu manger sans mes baguettes. Il reprit ensuite en me posant une question. Je remarquais qu'il était redevenu sérieux. Il me demandait si c'était la première fois que je venais dans ce quartier ou si j'y venais souvent.

- Je connais ce quartier, j'y habite même mais je ne suis encore jamais venue dans cet arrondissement, restant dans l'arrondissement Saint-juré. Et vous ?

Je peinais à utiliser mes baguettes pour me remettre à manger. En espérant que celui-ci m'aide à les utiliser.
 
made by pandora.


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 11 Mar 2017 - 18:49
Pour le moment, songe Seung Joo, tout se passe parfaitement bien. Il s'étonne lui-même. Non pas tant sur sa capacité à s'adapter, il pense l'avoir prouvé à de nombreuses occasions désormais ; il sait que, tel un caméléon, il est capable de faire oublier sa vraie couleur, allant jusqu'à prétendre être son opposé polaire. Plutôt sur sa capacité à ne pas témoigner de ses véritables intentions, à ne pas laisser transparaître ses plus obscures pensées. En même temps, n'a-t-il pas réussi à cacher à son chef une certaine vérité embêtante, avant de lâcher le morceau ? Le Coréen s'étonne lui-même, et l'élargissement de son doux est bien plus dû à cette stupéfiante satisfaction plutôt qu'à la joie d'un bon repas. Ou à l'amusement face à la petite bourde de la jeune femme, à laquelle il se sent obligé de répondre :
« Si vous préférez la fourchette, prenez la fourchette. Elles sont là pour ça, après tout. »
Seung Joo joue toujours son rôle de gentleman, refusant de rire alors que dans le fond, il aurait bien envie de le faire. Mais il ne ressent pas vraiment le besoin de se moquer d'elle, ce serait contreproductif ; et puis, est-ce vraiment de sa faute ?
Avec sérieux, il répond à la question à laquelle il s'attendait :
« Je travaille dans le quartier. Au casino, vous voyez où c'est ? je suis croupier. »
Il pourrait ajouter qu'il y habite aussi, mais ne voit pas vraiment l'intérêt de le préciser : elle le devinera toute seule, ou sinon elle devra vivre avec l'horrible poids de l'ignorance. Cependant, parler de son travail est calculé, car cela lui permet de se rapprocher de son objectif. Seung Joo prend soin d'avaler sa bouchée avant de continuer :
« On est un peu en manque de personnel, en ce moment, vous voyez, alors c'est un peu de la folie. Un peu moins à mon poste, heureusement, mais l'affluence nous donne un surcroît de travail. Vous travaillez où, vous, d'ailleurs ? »
Bien sûr, Seung Joo le sait déjà, mais il mime l'ignorance avec brio, son regard mutilé paraissant sincèrement intéressé par la réponse.
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 3 Mai 2017 - 18:10




Dîner aux chandelles
pas terrible sorry ;;


Le coréen répondit à ma bêtise. Il me dit que si je souhaitais manger avec une fourchette je pouvais l'utiliser. Je secoua la tête.

- Je préfère utiliser les baguettes. C'est bien avec elles que l'on mange en Corée non ? Et pas avec des fourchettes. Même si je ne sais pas manger avec des baguettes, j'aimerai apprendre.

J'aimais apprendre de nouvelles choses. Goûter de nouveaux plats. Le jeune homme travaillait dans le quartier. Dans un casino. Comme croupier. Je n'allais pas souvent au casino, n'aimant pas spécialement les jeux d'argent.

- Je vois bien où se trouve le casino, mais je ne comprend pas votre métier. Que signifie croupier ?

Tu n'avais pas beaucoup de casinos en espagne. Voir même aucun. Peut-être étais-ce un métier intéressant. Le coréen porte ses baguettes à sa bouche et reprit en me disant qu'ils étaient en manque de personnels. Souhaitait-il que je travaille pour lui ? Je ne voyais pas du en quoi je pourrais aider, ne m'intéressant pas aux jeux d'argents. Il me demanda où je travaillais. Pourquoi toutes ces questions venant d'un inconnu ?

- Je travailles dans un bar, dans le quartier Kolt la nuit. Pourquoi donc cette question ?

Froncement de sourcils.


 
made by pandora.


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 24 Mai 2017 - 19:30
Le dîner se passe sans encombres, pour la plus grande joie de Seung Joo : il a réussi à attirer l'attention de la blonde et à la faire s'intéresser à lui. Le coup des baguettes est assez facile, ce n'est là qu'une dose d'exotisme qui ne s'attache nullement à sa personne ; il s'en défait très vite, et lui répond par un simple sourire. En revanche, elle semble ne pas connaître le terme de croupier. Seung Joo est sûr du terme qu'il emploie, puisque c'est celui qui est affiché sur son contrat, en plusieurs langues. Elle ne doit donc pas fréquenter souvent le casino, songe-t-il, en se disant que c'est une opportunité parfaite pour lui : elle sera plus susceptible de se laisser guider par lui. Seung Joo n'étant qu'un manipulateur moyen, un peu comme l'est tout le monde d'ailleurs, dont la principale compétence est de paraître plus inoffensif qu'il ne l'est en réalité, il se satisfait de voir sa tâche simplifiée.
« Si vous voulez, j'anime une table de jeu. Pour ma part, du black jack principalement. Je pourrais vous initier si jamais cela vous tente, ce n'est pas très compliqué. »
Seung Joo aime bien ce jeu, où tous les joueurs s'arment contre lui et où il représente l'ennemi à battre. Sans être encore un croupier excellent, au bout de presque trois années à exercer ses compétences, il est devenu plutôt bon. Suffisamment, en tout cas, pour être capable de donner un coup de pouce à une débutante - mais bien sûr, la triche n'est pas vraiment quelque chose que le casino se permet de faire, cela ruinerait sa réputation. Ce qui n'empêche pas Seung Joo d'en être capable - on ne sait jamais si on peut en avoir besoin un jour. Et, dans le cadre d'une partie d'initiation, sans enjeu d'argent, c'est très certainement acceptable. Nul ne lui en ferait le moindre reproche.
Bien sûr, tout ceci est hypothétique - encore faut-il qu'Elena accepte. Mais si elle le fait, ce sera déjà une première étape très confortable dans sa mission.
Quant à la question qu'Elena lui pose, il se contente de la balayer d'un geste de la main, totalement désinvolte.
« Oh, pour faire la conversation. Si vous n'avez pas envie d'en parler, ce n'est pas très grave. Mais je dois dire que je vous imagine très bien en barmaid, vous êtes plutôt jolie. »
De la jeune femme se dégage une élégance mesurée, qui paraît naturelle, mais qui provient probablement de longues années à intérioriser différents préceptes. C'est quelque chose d'assez commun chez les femmes et, Seung Joo doit l'avouer, quelque chose qu'il apprécie énormément. Il pourrait volontiers se perdre dans la contemplation d'une femme à la posture altière, observer le rythme de sa poitrine se soulevant (et peut-être aussi, en toute honnêteté, sa forme plus ou moins généreuse), le creux de sa taille qui ondule au moindre de ses pas, le tracé délicat de jambes coordonnées. Il ne sait pas comment elles font, mais elles finissent toujours par le rendre fou d'une façon ou d'une autre. Elena est assise, et son visage se fait sérieux ; cela l'aide beaucoup à se concentrer. Mais le jeune homme se demande sincèrement s'il ne devrait pas laisser de côté son objectif, ça lui parait bien dommage tout à coup.
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 27 Juin 2017 - 20:17
Spoiler:
Désolé pour le temps de réponse je suis maintenant en vacances ^^





Dîner aux chandelles
pas terrible sorry ;;


Le jeune coréen m'expliqua le métier qu'il faisait. Celui-ci animait une table de jeu dans le casino. Je savais juste qu'on y faisait des jeux d'argents, c'était tout. Je n'avais encore jamais été dans un casino, n'ayant que très peu d'argent. Il animait un jeu de Black Jack. Je n'avais encore jamais joué a un jeu de carte. Celui-ci me proposa d'essayer en me disant que ce n'était pas très compliquer. J'hochai la tête à sa proposition. Pourquoi pas découvrir ce jeu de carte. Je ne savais pas si j'avais à payer quelque chose.

]- Je dois payer quelque chose pour jouer aux cartes ?

Lorsque je lui demandais pourquoi il souhaitait savoir des choses sur mon premier métier, le coréen fit un geste de la main en répondant que c'était juste pour faire de la conversation et que si je ne souhaitais pas en parler ce n'était pas grave. Je lui souris.

- Oh cela ne me dérange pas d'en parler mais je n'ai pas grand chose à dire sur mon métier. Quelques fois les clients sont désagréables à cause de l'alcool mais c'est une habitude à prendre.

Il termina sa phrase en disant qu'il m'imaginait bien en tant que barmaid en me faisant un compliment. Je rougis. J'étais habituée à recevoir des compliments de mes clients à l'hirondelle mais pas de la part d'une personne que l'on vient juste de rencontrer.
 
- Quels genre de personnes viennent au casino ? Des opportunistes la plupart non ?
made by pandora.


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 16 Juil 2017 - 10:45
Seung Joo parvient en retrouver son calme en fixant son regard sur les yeux innocents d'Elena. Son expression douce et peu méfiante, qui tend à la rendre fascinante, lui rappelle qu'il a un jeu à mener. Que lui seul peut mener ce combat. Il ignore comment il parvient à se calmer, mais curieusement il y réussit. Il se réjouit de voir la jeune femme intéressée par les jeux d'argent, tout en posant une question qui paraît bien naïve à un croupier. Évidemment, dans un casino, rien n'est gratuit, et si on ne parie rien, comment peut-on récupérer quelque chose ? Il se retient cependant la remarque sarcastique qui menaçait de lui échapper ; il se serait peut-être permis de la faire, dans d'autres circonstances.
« Eh bien, disons que c'est plus intéressant s'il y a quelque chose à gagner, vous ne croyez pas ? »
Ce faisant, il ne répond pas vraiment à sa question. Il ne dit pas qu'il faut payer, que cela fait partie des attentes que l'on ne remet pas en question dans son casino. Après tout, le but de sa diaspora, c'est de se faire de l'argent ; si personne ne paye, ça n'a pas d'intérêt. Qui plus est, il faut de l'argent pour entretenir les locaux, financer les aménagements et les nouvelles machines, et accessoirement payer le personnel. C'est une question de logique, aussi Seung Joo se dit qu'il pourra toujours lui dire, je pensais que c'était évident. D'une certaine façon, cela l'est.
Elena balaye rapidement la question sur son job, et le Coréen réprime un sourire lorsqu'il l'entend revenir à la charge sur le casino. Elle est intéressée, comprend-t-il, ce qui veut dire qu'il peut très facilement l'inviter. Cependant, il ne se presse pas : il préfère répondre sagement à sa question d'abord :
« Tout le monde peut venir, répond-t-il, encore une fois en détournant légèrement sa réponse de la question originelle, dès lors que l'on a le goût du jeu. Il y a des opportunistes bien sûr, mais aussi toutes sortes de gens très intéressants. Certains viennent pauvres et repartent avec une fortune. »
Bien sûr, il s'abstient de dire que c'est le plus souvent l'inverse qui est vrai. Il s'abstient aussi de préciser que n'importe quel croupier connaît au moins une façon de tricher si cela s'avère nécessaire - et surtout, a été formé afin de détecter toute tentative de triche de la part des joueurs. Le hasard est donc presque total - le presque change la donne.
« On dirait que cela vous intéresse. Vous n'avez qu'à passer quand vous le désirez, demandez qu'on vous amène à Seung Joo. »
Il prononce son prénom avec plus de lenteur qu'il ne le ferait habituellement, en insistant bien sur chaque son, chaque syllabe. Il ne manquerait plus qu'Elena le rate parce qu'elle n'a pas su retenir son prénom... ce serait dommage.
avatar
Citoyenne

a venir
Avatar : Integra d'Hellsing irl : Scarlett johansson blonde

Messages : 221
Messages rp : 38
Date d'inscription : 25/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 20 Aoû 2017 - 18:45
Spoiler:
Désolé c'est court mais c'est pour terminer ^^


Dîner aux chandellesElena & Seung JooI hear a voice say : don't be so blind. It's telling me all these things that you would probably hide. Am I your one and only desire ? Am I the reason you breathe ? Or am I the reason you cry ? (Saliva → Always)Le coréen répondit à ma question en me disant que c'était plus intéressant s'il y avait quelque chose à gagner.
J'hochai la tête. Peut être que l'on pouvait gagner beaucoup d'argent et devenir riche. Mais on pouvait aussi avoir l'inverse, perdre tout son argent et devenir pauvre. Je ne pouvais pas savoir de quel coté j'étais sans avoir essayé. La prochaine réponse répondait bien à mes pensées. Des pauvres pouvaient ressortir du casino riche. Et inversement. Le coréen me donna ensuite son prénom et son nom de famille si jamais je souhaitais faire un tour au casino. Je lui souris en le remerciant, et posa de l'argent sur la table.

- Je suis désolé, je vais devoir vous laisser, j'ai des choses à faire, voici ma part. A une prochaine fois peut être.  
© 2981 12289 0


avatar
Aces

il était un de ces monstres qui sommeillent dans vos placards d'enfance. un homme brisé par l'existence, qui s'était réfugié dans un personnage pour annihiler ses souffrances. et pour seung joo, le temps passa. c'est désormais un garçon capable de s'adapter, et qui de plus en plus s'adoucit. la violence qui l'environne s'apaise progressivement. bientôt, croit-il, il trouvera l'équilibre qui lui offrira la clé du bonheur.
Nom de code : trauma (+ sneug pour ceux qui ne savent pas prononcer son prénom)
Avatar : kaneki ken

Messages : 1210
Messages rp : 130
Date d'inscription : 29/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 21 Aoû 2017 - 19:27
Seung Joo vient de faire sa proposition, et Elena vient de dire oui. Mine de rien, le jeune homme se sent subitement soulagé. Il ne pensait pas être capable de l'amener dans son casino aussi facilement ; il doutait un peu de sa force de persuasion. Mais finalement, tout s'est bien passé, non ? Il ne lui reste plus qu'à préparer un plan d'action. Il pourrait employer la méthode forte, en la rendant accro à quelque chose : au jeu, plus probablement, mais aussi à la drogue s'il voyait que cela ne marchait pas, vu que son groupe en fournissait plein. Seung Joo n'aurait guère de mal à se fournir si c'est pour façonner une nouvelle cliente. Ou bien il pouvait tenter la méthode douce, en l'amadouant progressivement, en la convaincant qu'on est bien même loti lorsqu'on travaille pour une diaspora comme la sienne. Il n'aurait même pas à mentir beaucoup, en plus : sa vie actuelle est bien plus confortable que ses dernières années en Corée. Et il pense sincèrement qu'il y a des gens biens parmi ses supérieurs : Van Minh, par exemple, c'est quelqu'un de fiable et qui se bat pour ses subordonnés. Son discours aurait l'accent de la vérité, c'est certain.
Allez, va pour cette méthode.
Il lui faudrait du temps, mais Seung Joo est patient. Rome ne s'est pas faite en un jour ; il se passerait encore un peu de temps pour que les deniers rapportés par Elena ne deviennent ceux de sa diaspora. Cela en vaudrait malgré tout la peine.
Il empoche les sous laissés par Elena ; quelque chose lui dit qu'il ne va peut-être pas rentrer tout de suite chez lui, ce soir.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum