3. Gangsters (2/3)

le Ven 12 Fév 2016 - 11:13

Gangsters

Avant de tenter un prédéfini, n'oubliez pas de prendre connaissance des attentes que nous avons vis-à-vis des personnes tentant un prédéfini. Si un prédéfini est en vert, il est libre ; s'il est en rouge, il est pris ; s'il est en violet, cela signifie que quelqu'un est en train de rédiger sa fiche et qu'il lui est donc réservé.


Nikolai Vodanov

ft. Raiden (Metal Gear)
33 ans, Homme de main spécialisé dans l'assassinat, transféré pour ses compétences


Alessia Cassaro

ft. Misaki Mei (Another)
17 ans, bourreau, transférée accidentellement


Esmé Caglieri

ft. Akechi Goro (Persona 5)
25 ans, bijoutier et espion, transféré suite à un chagrin d'amour

le Ven 12 Fév 2016 - 11:34

Nikolai Vodanov

Indisponible
Nikolai
Prototype-34
33 ans
Gangsters
Né le 29/02/2048 ▬ Russe ▬ Transféré le 17/09/2075 ▬ En ville depuis 6 ans ▬ Homme de main d'Al Capone ▬ Spécialiste de l'Assassinat
feat Raiden - Metal Gear

▬ Nikolai est un cyborg. Dans le cadre d'un projet de création d'un super-soldat, tous ses membres ont été remplacées par des prothèses améliorant aussi bien sa force, sa vitesse que sa précision. Sa tête et son torse, en revanche, n'ont pas été modifiés, à cause des organes vitaux, mais il a reçu une armure pour les protéger. Son menton a quant à lui été reconstruit à Pallatine, car il avait été broyé. L'entretien de toutes ces pièces coûte cher, mais tout est entièrement pris en charge par Al, qui ne lésine pas lorsqu'il s'agit de son assassin préféré.

▬ Nikolai est en effet le tueur le plus efficace de Pallatine : lorsqu'il reçoit une cible à abattre, il ne rate jamais son coup. Il est impossible d'éveiller sa pitié, ce qui fait de lui une arme extrêmement efficace, mais à utiliser avec précaution.

▬ Une colère noire derrière un masque de glace, voilà qui pourrait résumer en quelques mots Nikolai. Lui-même ne sait pas si sa haine est dirigée contre les autres ou contre lui-même, mais elle existe bel et bien. D'une certaine manière, Nikolai a du mal à accepter que les autres puissent avoir une vie plus heureuse que la sienne, et si on le laisse faire, il les briserait tous. Heureusement, Al est là pour lui imposer des limites qu'il refusera toujours de franchir.

▬ Nikolai se considère comme une personne faible. Difficile de comprendre pourquoi alors qu'il est une véritable machine de guerre. Il est cependant conscient de ses limites, notamment psychologiques, sans se rendre compte que c'est peut-être là sa plus grande force. Tout ce qu'il voit, c'est qu'il est imparfait aussi bien en tant qu'être humain qu'en tant que machine, et que tant qu'il n'aura pas choisi ce qu'il veut être, il ne pourra pas surmonter ses faiblesses.

Histoire


▬ Nikolai vient d'un futur alternatif où la Russie a effectué une restauration communiste en 2035. Nommé Néo-URSS, le pays est dirigé par des nostalgiques qui ont reconstitué les conditions de vie de l'URSS, tout en conservant les avances techniques du XXIe siècle. À l'époque de Nikolai, le pays est à la pointe de la technologie mondiale.
         
▬ L'histoire personnelle de Nikolai est totalement libre, si ce n'est qu'à l'âge de vingt-cinq ans, il a été arrêté parce qu'il était homosexuel. Il a officiellement été emprisonné, mais a en fait rejoint un laboratoire secret travaillant à la création de super-soldats. Les expérimentations menées sur Nikolai ont été un succès, et moins de deux ans plus tard, il rejoignait la brigade chargée de la surveillance du laboratoire.

▬ L'une de ses rondes a mal tourné, et Nikolai se retrouve mortellement blessé. Il a cru qu'il allait y passer, mais il a réussi à survivre grâce aux premiers soins prodigués par le laboratoire. Quelques jours plus tard, il arrive à Pallatine, où il apprend qu'un homme du nom d'Al Capone a ordonné ses soins ainsi que son transfert. Il y poursuit sa convalescence avant d'accepter de travailler pour lui.

▬ Depuis cette agression, Nikolai a perdu en force et en vitesse par rapport au temps où il travaillait pour le laboratoire, mais il surpasse encore la plupart des êtres humains malgré ce "handicap".

▬ Son rôle au sein du gang ? Tuer ceux qui s'opposent à son patron, ni plus ni moins. Nikolai exécute cette tâche presque avec plaisir, comme une compensation pour toutes les misères qu'il a pu subir.


Kristina Pavlenka

Kristina
Le visage de jeune femme a toujours hanté Nikolai. Elle est celle qui s'est penchée vers lui alors qu'il agonisait avant de le considérer comme mort. Et bien sûr, dès que Nikolai revit son passé, son visage est présent, jusqu'à l'obséder. Il ne pensait pas la revoir à Pallatine : elle a eu beau être plus âgée que lui désormais, il l'a reconnue tout de suite. Nikolai ne sait pas vraiment s'il lui en veut de ne pas lui être concrètement venue en aide ou s'il a envie de la remercier d'avoir appelé les secours pour lui. Peut-être un peu des deux, en fin de compte.

le Ven 12 Fév 2016 - 11:35

Alessia Cassaro

Disponible
Alessia
Scarlett
17 ans
Gangsters
30/12/1931 ▬ Américaine ▬ Transférée le 29/12/1936 ▬ En ville depuis 12 ans ▬ Membre des gangsters - Bourreau ▬ Pupille d'Al Capone
feat Misaki Mei - Another

▬ Alessia occupe un rôle important pour le gang, puisqu'elle infiltre secrètement les lieux difficiles d'accès pour les gangsters. Rendez-vous mondains, écoles, centres commerciaux... Alessia sait se fondre partout sans attirer l'attention.

▬ Elle essaie souvent d'attirer la sympathie, voire la pitié, avec le bandage qui recouvre son œil droit, et prend souvent le rôle de victime pour affaiblir l'attention de ses proies.
         
▬ Ne vous fiez pas à son apparence : Alessia est également l'un des pires bourreaux que comportent les gangsters. Elle est souvent en charge des interrogatoires musclés, et compense sa petite taille et son manque de force par une très bonne compréhension des faiblesses de l'âme humaine.

▬ Alessia n'a jamais été invitée à s'exprimer sur son ressenti et a grandi sans la compagnie des autres enfants. Pour cette raison, elle ressent une certaine solitude qu'elle a du mal à combler. En société, Alessia est assez réservée et silencieuse, mais elle est sincère avec les autres.

▬ Néanmoins, Alessia n'est pas un monstre : elle connaît le remord, même si elle n'est pas écrasée par celui-ci.  

Histoire


▬ Alessia a été transférée accidentellement à l'âge de cinq ans, lorsque son père a voulu rejoindre Pallatine pour travailler pour Al Capone. Elle ne se souvient donc plus vraiment de son monde d'origine, et ne sait pas que son père est un agent qui a trahi l'Institut.
         
▬ À la mort de son père dans l'exercice de ses fonctions, deux ans plus tard, elle est recueillie par Al Capone, qui se charge de l'élever dans le gang.
         
▬ Elle commence quelques petits travaux pour le gang à l'âge de treize ans. De temps à temps, Alessia porte des messages, donne des rendez-vous ou récolte des informations. Puis, avec le temps, ce travail devient de plus en plus régulier, et ses attributions augmentent.

▬ À noter qu'Alessia n'a jamais été à l'école : son éducation lui a été fournie à la maison par Al Capone et ses seconds eux-mêmes.

le Sam 5 Mai 2018 - 16:25

Esmé Caglieri

Disponible
Esmé
Éphémère
25 ans.
Gangsters
Né le 05/06/1953 — Italien — transféré en 1965 — à Pallatine depuis trois ans — Bijoutier de luxe — Homme de main (espion)
feat Akechi Goro — Persona 5

▬ Plus esthète qu'artiste, Esmé ressent le besoin irrépressible de s'entourer de belles choses - mais sa définition de la beauté a ceci de particulier qu'elle est directement liée à la valeur monétaire de l'objet. Incapable de pleinement apprécier la qualité esthétique de ce qu'il possède, Esmé se lasse de l'objet qu'il a pourtant tant désiré une fois la transaction effectuée, et ce n'est qu'au moment de la revente qu'il retrouve le goût de ce qu'il a possédé. De ce fait, Esmé est profondément insatisfait, à la recherche d'une perfection esthétique qu'il est incapable de trouver.

▬ Profondément égoïste, l'importance accordée à son propre plaisir frise bien souvent l'excès, comme si trouver une forme de bonheur en se concentrant sur sa propre personne était le sens de la vie d'Esmé. Non qu'il soit malheureux : il a simplement l'impression de ne pas encore posséder ce dont il a besoin pour être pleinement heureux. Et tente par tous les moyens d'atteindre cet idéal inaccessible, y compris les plus paradoxaux. Mécène généraux et donateur régulier, on le connaît aussi pour ses actes de charité, même si la plupart des gens ignorent totalement ce qui peut pousser ce riche jeune homme excentrique à tant de générosité.

▬ Perfectionniste, Esmé n'admet ni les excuses ni les demi-mesures, c'est une manie chez lui. Les hautes attentes qu'il a envers les autres sont à la mesure de ce qu'il attend de lui-même. Difficile de le supporter si vous n'êtes pas en permanence prêt.e à vous dépasser, Esmé semble ne jamais en avoir assez.

▬ Esmé est également très attaché à la figure maternelle - il pourrait devenir violent si vous osez faire la moindre allusion un peu péjorative à sa mère, ou même si vous manquez parlez trop légèrement de la vôtre. La mère, c'est celle qui vous a donné la vie, alors la moindre des choses, c'est de la respecter.

Histoire


▬ Son histoire personnelle est relativement libre, mais il faut savoir qu'Esmé a été marchand d'art en Italie avant de venir en Pallatine suite à un déception amoureuse.

▬ Lassé de son ancien métier, Esmé s'est très rapidement laissé convaincre par Capone de gérer une bijouterie de luxe pour le compte des gangsters, et il faut dire que le deal lui convient parfaitement : contre quelques comptes-rendus à Capone, et surtout quelques informations glanées par hasard, Esmé est libre de gérer son petit commerce comme il veut, et il ne s'en prive pas.

▬ Les relations qu'Esmé a pu nouer avec les personnalités importantes de la ville le rendent particulièrement précieux : le jeune homme possède quelques informations intéressantes à leur sujet, mais il ne serait pas dans son intérêt de les partager. À moins,
bien sûr, que vous ne sachiez le séduire par un marché avantageux...
À noter que personne ne sait avec certitude, en dehors des hommes de main, qu'Esmé est l'espion, mais certains peuvent malgré tout avoir des doutes.



Ihsan Reyes

Ihsan
Ce n'est pas la beauté physique d'Ihsan qui attire Esmé, ni même la valeur de la technologie de nanomachines que celui-ci tient secrète : c'est son caractère, difficile, cette franchise teintée de prudence, cette méfiance instinctive envers les autres qui rendent Ihsan cher aux yeux d'Esmé. Qu'on le croit ou non, Esmé a trouvé en Ihsan son meilleur ami - la personne qui sait (presque) tout de lui, qui n'hésite pas à lui pointer du doigt tous ses défauts, et pour laquelle, pourtant, Esmé serait prêt à mourir s'il le fallait, et qu'il hésiterait à trahir si jamais la situation l'exigeait. Ihsan est le seul à se méfier vraiment de lui, le seul dont il ne pourra jamais gagner la confiance, mais aussi, le seul qui traverse ses défenses, et qui le voit tel qu'il l'est - et qui l'apprécie malgré tout. Avec lui, Esmé a l'impression de pouvoir se décharger des chaînes de son caractère, de sortir du cycle infernal de l'esthétisme et de pouvoir se concentrer sur l'essentiel, cette amitié irréelle à laquelle il est profondément attaché.

Ismaïl Samara

Ismaïl
Un oiseau en cage, une pierre précieuse sur un écrin, Esmé ne manque pas de qualificatifs pour décrire Ismaïl, le charismatique ambassadeur des Altermondialistes. Un simple regard a fait comprendre à Esmé que le jeune homme serait une pièce de choix dans son éphémère collection d'art - mais peut-on posséder un être humain comme on possède une œuvre d'art ? Le comportement d'Esmé à l'égard d'Ismaïl est un peu inhumain - un peu comme s'il s'agissait d'un objet, qu'il n'avait pas vraiment de sentiment, de volonté propre, qu'il fallait le parer de beaux bijoux pour le faire briller, et puis l'oublier dans un coin sans jamais l'avoir touché.

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum